Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 4808 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • hôtel le Prudhomme dit hôtel Héré actuellement évêché
    hôtel le Prudhomme dit hôtel Héré actuellement évêché Nancy - 6 rue Girardet - en ville - Cadastre : 1830 A5 886 1865 A4 707, 708, 709, 710, 711, 712 1972 BD 43 2008 BD 43
    Historique :
    cède l'ensemble, avant d'avoir aménagé les intérieurs, à Nicolas-François le Prudhomme de Fontenoy de Lorraine (1737-1766). Le terrain fut concédé à Mathias Salcenski, premier valet de chambre de Stanislas Chastenoy, le 24 janvier 1757. Celui-ci l'acquiert pour y loger ses deux frères aînés, Blaise-Léopold et Louis-Charles, commandeurs de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, et dès le 31 janvier suivant, il leur du premier étage de l'hôtel (AD 54, 20 E 44), évoquant notamment le cycle de peintures qui orne alors situés place Stanislas dans le cadre de la loi de séparation de l’Église et de l’État. L'emménagement est décors, et aménagement d'une galerie de liaison métallique contre le mur mitoyen ouest pour relier le corps A et le corps de dépendance B en fond de cour au niveau du premier étage (L'immeuble et la Cet ancien hôtel particulier fait partie de l'ensemble concerté de la place d'Alliance (IA54003519 ), conçu en 1752 par l'architecte Emmanuel Héré (1705-1763) à la demande de Stanislas Leszczynski, duc de
    Observation :
    Stanislas et de nos jours, mémoire de maîtrise, université de Nancy 2, 1982.
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : 1926 W 125 Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : 1926 W 125 Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : 1926 W 126 Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : 1926 W 126 Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : B 11816 Archives départementales de Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : 10 E 5 Archives départementales de Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : 20 E 32 Archives départementales de Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : 20 E 44 Archives départementales de
    Description :
    ) situés de part et d'autre d'une cour, et reliés au niveau du premier étage par une galerie métallique. Le cochère décentrée à droite, décoré d'une tête de satyre. Le corps B, à deux niveaux, est percé de fenêtres sur un petit jardin de forme trapézoïdale. Le porche traversant le corps A donne accès à l'escalier L'hôtel est constitué de deux corps de bâtiment (corps principal A et corps de dépendances B corps A compte 3 niveaux, séparés par des bandeaux saillants, formant appui de fenêtre côté cour (présence d'une niche entre deux fenêtres du rez-de-chaussée signalant l'emplacement du puits). L'élévation sur la rue compte 7 travées, en continuité avec le bâtiment mitoyen, et en conformité avec l'ensemble des façades de la rue, qui est une déclinaison simplifiée de l'ordonnance de la place d'Alliance : fenêtres à chambranle en bandeau à ressauts, linteau droit en rez-de-chaussée, et linteau segmentaire délardé dans les étages, tous ornés d'une agrafe à motif végétal, à l'exception du linteau de la porte
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [commanditaire] le Prudhomme de Fontenoy de Chastenoy Nicolas-François
    Titre courant :
    hôtel le Prudhomme dit hôtel Héré actuellement évêché
    Appellations :
    hôtel le Prudhomme
    Illustration :
    Extrait (annoté) du plan cadastral de 1830. IVR41_20185410444NUDA Extrait (annoté) du plan cadastral de 1865. IVR41_20185410445NUDA Plan de masse (extrait cadastral annoté). IVR41_20185410443NUDA Plan du 1er étage, restitution de l'état en 1766 (d'après AD 54 20 E 44). IVR41_20185410428NUDA Plan du 1er étage, restitution de l'état en 1766 (d'après AD 54 20 E 44). Emplacement supposé des Escalier principal, vue d'ensemble depuis le porche d'entrée. IVR41_20185410702NUC4A
  • ciboire d'un coffret pour le viatique
    ciboire d'un coffret pour le viatique Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    la coupe et le pied
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    -Joseph Villard et Louis-François-Maurice Fabre dont le poinçon fut insculpé entre novembre et décembre Ciboire, issu d'un coffret pour le viatique, réalisé au milieu du 20e siècle par les orfèvres Jean 1901 et biffé le 18 janvier 1973.
    Dénominations :
    coffret pour le viatique
    Description :
    Ciboire d'un coffret pour le viatique, en bronze doré.
    Titre courant :
    ciboire d'un coffret pour le viatique
    États conservations :
    Le couvercle a disparu, il a été remplacé par un couvercle de vase à ablutions.
    Illustration :
    ciboire d'un coffret pour le viatique - vue d'ensemble IVR41_20135431992NUC2A ciboire d'un coffret pour le viatique - détail IVR41_20135431993NUC2A
  • le mobilier de l'hôtel le Prudhomme dit hôtel Héré actuellement évêché
    le mobilier de l'hôtel le Prudhomme dit hôtel Héré actuellement évêché Nancy - 6 rue Girardet
    Inscriptions & marques :
    Le mobilier de l'hôtel est concentré essentiellement dans les 7 pièces principales du premier étage , le rez-de-chaussée ayant été largement remanié. Il comprend trois niches à fourneau et trois d'Arc en fonte de fer peinte est une reprise d'un modèle exécuté par le sculpteur Charles Pêtre (1828 placage de marbre veiné (pièce 1.4). Les pièces non étudiées (1.1, 1.4 et 1.5) conservent des lambris d'appui, un parquet mosaïque à cadre (1.1) et un parquet en panneaux à points-de-hongrie en continuité de celui de la pièce adjacente (1.6), mais également plusieurs portes datant de la construction de l'hôtel à panneaux chantournés ayant conservé leur garniture ancienne. Dans la cour, une statue de Jeanne -1907) pour la ville de Neufchâteau en 1861. La sainte y est représentée en pied en habits militaires , arborant une enseigne semée de fleurs de lys dans la main droite, la gauche montrant une couronne royale posée sur un coussin de velours au sommet d'un présentoir de style gothique.
    Historique :
    Mobilier du 3e quart du 18e siècle, modifié et complété dans le 1er quart du 20e siècle.
    Titre courant :
    le mobilier de l'hôtel le Prudhomme dit hôtel Héré actuellement évêché
  • Hôtel de voyageur
    Hôtel de voyageur "Le Conti" avec boucherie et salon de coiffure, aujourd'hui immeuble à logement Corcieux - 2 rue Alsace - en village - Cadastre : 2015 AC 102
    Copyrights :
    (c) Commune de Corcieux
    Historique :
    Le propriétaire choisit l'architecte F. B. de Jankowski, qui en collaboration avec Francis Massé -restaurant-café, boucherie-charcuterie et salon de coiffure. La construction est terminée en 1951. Le décor
    Dénominations :
    hôtel de voyageurs magasin de commerce
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier en équerre
    Murs :
    béton parpaing de béton crépi
    Description :
    L'ensemble se compose de l'hôtel-restaurant adossé à la boucherie et au salon de coiffure avec à , abattoir et laboratoire. L’hôtel-restaurant comprend en rez-de chaussée une salle de bar, deux salles de restaurant et une cuisine. Les premiers et seconds étages se composent chacun de neuf chambres avec cabinet de toilette. La salle de bains et les sanitaires sont communs. L'ensemble est en cours de
    Auteur :
    [architecte] Jankowski (de) François-Boleslas
    Titre courant :
    Hôtel de voyageur "Le Conti" avec boucherie et salon de coiffure, aujourd'hui immeuble à logement
    Appellations :
    Le Conti
    Illustration :
    Elévation antérieure de l'hôtel-restaurant. IVR41_20158810467NUC2A plan du rez-de-chaussée de l'ensemble. IVR41_20158810472NUC2A Elévation postérieure de l'ensemble. IVR41_20158810468NUC2A Vue du bâtiment en cours de construction. IVR41_20158833207NUC2A Elévation de l'ensemble. IVR41_20158810438NUC2A Elévation antérieure de l'hôtel-restaurant. IVR41_20158810437NUC2A Détail de la mosaïque du porche. IVR41_20168810587NUC4A
  • le mobilier de l'hôtel Le Febvre
    le mobilier de l'hôtel Le Febvre Nancy - 8 rue Montesquieu 21 bis rue Saint-Julien - en ville
    Copyrights :
    (c) Ville de Nancy
    Historique :
    Ensemble de mobilier du 19e siècle.
    Parties constituantes non étudiées :
    lambris de revêtement
    Dénominations :
    lambris de revêtement
    Représentations :
    instrument de musique
    Description :
    ), tout comme 2 niches à fourneau (IM5401495), un poêle de chauffage (IM5401497). Parmi les objets recensés, on note, dans la plupart des pièces, la présence de lambris d'appui, de plafonds ornés de décors en plâtre avec rosaces centrales ; l'un (rez-de-chaussée, pièce médiane, côté rue) marqué d'une frise circulaire de fleurs est agrémenté aux quatre angles d'instruments de musique (trompette, flûte, hautbois ) avec partition, ainsi que de 2 médaillons de femme et enfant, en relief. S'ajoutent 2 cheminées avec glace de trumeau : cheminée n° 1 (rez-de-chaussée, pièce médiane, côté rue) en marbre veiné gris-blanc , à piédroits cannelés et rudentés, linteau droit orné de cannelures et de rosaces feuillagées aux extrémités avec glace de trumeau surmontée d'une guirlande de fleurs nouée par un ruban ; cheminée n° 2 (1er comprenant un vase de fleurs surmonté d'une guirlande de laurier maintenue par un ruban.
    Titre courant :
    le mobilier de l'hôtel Le Febvre
    Dimension :
    dimensions de la cheminée n° 1 : h = 131, la = 107, pr = 67
    Catégories :
    taille de pierre
    Illustration :
    Un des plafonds du rez-de-chaussée. IVR41_20185410326NUC4A Un des plafonds du rez-de-chaussée (pièce médiane côté rue). IVR41_20185410325NUC4A Une rosace de plafond (1er étage). IVR41_20185410341NUC4A
  • synagogue de Bar-le-Duc
    synagogue de Bar-le-Duc Bar-le-Duc - 16 quai Sadi Carnot - en ville - Cadastre : 2012 AD 136
    Historique :
    l'entrepreneur Jean-François Goret de Bar-le-Duc. En 1870, le comité départemental des édifices religieux ). Elle dispose d'un lieu de culte dès 1805. En 1866, le local qu'elle louait étant devenu indisponible à Une communauté juive se constitue à Bar-le-Duc à partir du Directoire (46 personnes en 1808, 70 en la suite du décès de son propriétaire, elle décide la construction d'un édifice plus conforme à la dignité du culte. En 1868, un terrain est acquis sur le quai des Gravères (act. Carnot), nouveau quartier en cours d'aménagement. Les plans sont dressés par Charles Demoget (1827-1903), architecte de la reconnait l'aspect satisfaisant de l'édifice mais fait observer que sa stabilité laisse à désirer et invite de 25% au détriment du décor, la communauté étant peu solvable. Les travaux ramenés à 17 500 f ne sont finalement soldés en 1873 que grâce à une subvention exceptionnelle de l'Etat (2 fois 5 000 f ). Visiblement l'architecte n'a guère transigé sur le décor, l'architecte diocésain écrivant en 1873 que "le
    Précisions sur la protection :
    La synagogue en totalité, y compris le jardin et le mur de clôture (cad. AD 136) : inscription par
    Représentations :
    Tables de la Loi sommitales ; étoiles de David ; arcs outrepassés ; motifs en tapis à base d'étoiles à 8 branches et de palmettes ; colonnes évoquant celles du Temple de Jérusalem ; pilastres
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    pilastres, rappel des deux colonnes du Temple de Salomon... Cette identité particulière est renforcée par le outrepassés, motifs en tapis à base d'étoiles à 8 branches et de palmettes. Dans le même temps, le volume l'édifice dans le contexte architectural de la ville. A l'intérieur, la synagogue est divisée en 3 espaces pierre d'Euville où sont placés le pupitre de Torah (almemor) et l'arche sainte. Cette disposition De taille modeste (environ 13 m sur 7,5), la synagogue est située à un emplacement particulièrement . Son architecture manifeste en effet un savant mélange d'éléments régionaux et de traits exotiques , censés évoquer sa spécificité "israélite" : inscription en hébreu "Ceci n'est autre que la maison de Dieu , c'est la porte des cieux" (Genèse, 28,17), tables de la Loi sommitales, remplage de la rosace ou des baies en forme d'étoiles de David, encadrement de la façade par deux forts piliers surmontés de général de l'édifice, reste celui d'un édifice chrétien, référence probable de la grande rosace de la
    Auteur :
    [entrepreneur] Goret Jean-François
    Localisation :
    Bar-le-Duc - 16 quai Sadi Carnot - en ville - Cadastre : 2012 AD 136
    Titre courant :
    synagogue de Bar-le-Duc
    Illustration :
    Vue de la façade antérieure, face. IVR41_20095510076NUC2A Vue de la façade antérieure, trois-quarts droit. IVR41_20095510079NUC2A Façade antérieure, détail de la rosace. IVR41_20095510082NUC2A de Dieu et la porte de cieux". IVR41_20095510081NUC2A
  • le mobilier de la maison
    le mobilier de la maison Nancy - 1 rue Saint-Nicolas 2 rue de la Primatiale - en ville
    Historique :
    Ensemble du décor comprenant de 8 cheminées, un lambris d'appui et un placard mural, datant de la 2e moitié du 18e siècle (datation par référence stylistique du manteau de la cheminée 2.1). Cheminées de trois types : type 1 à jambages en console sans décor et sans moulure (cheminée 0.2) ; type 2 à jambages en console, ligne de foyer marquée d'un large tore, tablette moulurée et trumeau à cadre mouluré orné de cadres rectangulaires et ovales aux extrémités et jambages cannelés et rudentés (cheminée 2.1 ; cheminée 1.1 étudiée IM54014222). Lambris d'appui et placards muraux dans la pièce 0.2 (lambris de la pièce
    Localisation :
    Nancy - 1 rue Saint-Nicolas 2 rue de la Primatiale - en ville
    Titre courant :
    le mobilier de la maison
    Illustration :
    Pièce 2.2, vue d'ensemble vers la cheminée et le palier. IVR41_20125411052NUC4A
  • Plat combiné pour le Seder
    Plat combiné pour le Seder Lorraine
    Inscriptions & marques :
    Inscription (allemand) : "Pour le 80e anniversaire de leur cher père Hertz Bloch, ses fils Salomon inscription concernant le propriétaire allemand gravé
    Historique :
    Ce plat combiné est un objet typologiquement assez rare, caractéristique des communautés de rite allemand. Réalisé à partir de moyens de fortune, il appartenait à une famille d'Offenbourg (Allemagne une jeune fille de Saint-Avold.
    Dénominations :
    plat de la Pâque
    Titre courant :
    Plat combiné pour le Seder
  • Paire de fauteuils et de pupitres pour le rabbin et le président de la communauté
    Paire de fauteuils et de pupitres pour le rabbin et le président de la communauté Nancy - 19 boulevard Joffre - en ville
    Historique :
    Ces sièges imposants destinés au rabbin et au président de la communauté semblent dater de la fin
    Précision dénomination :
    siège de notable
    Dénominations :
    fauteuil de rabbin siège de synagogue
    Description :
    -Renaissance ; le dosseret et les pupitres sont gravés de motifs végétaux stylisés. La principale caractéristique de ces sièges, tournés vers l'assemblée, est de présenter sur le dossier un second pupitre Les accotoirs des fauteuils présentent un décor sculpté de rinceaux feuillagés d'inspiration néo amovible permettant d'effectuer certaines prières en direction de l'arche sainte et de Jérusalem.
    Emplacement dans l'édifice :
    De part et d'autre de l'arche sainte
    Titre courant :
    Paire de fauteuils et de pupitres pour le rabbin et le président de la communauté
    Illustration :
    Fauteuil du rabbin, ensemble, avec le pupitre du dossier fermé. IVR41_20095410952NUC2A Fauteuil du rabbin, ensemble avec le pupitre du dossier relevé. IVR41_20095410953NUC2A
  • Établissement de bains
    Établissement de bains "Le Lido" Gérardmer - La Moraine Bout du Lac - 138 chemin Tour du Lac (du) - en écart - Cadastre : 2014 F 1233
    Historique :
    En 1930, Othon Schartner (demeurant à Strasbourg) acquière un pré et y établit un établissement de bains et canotage avec café-restaurant et dancing donnant sur la plage en bordure du Lac, appelé "Le début des années 1960 et l'inaugure le 6 juillet 1963.
    Référence documentaire :
    Gérardmer Le Lac Annales Touristiques Vues inédites Club Cartophile Gérômois. "Gérardmer Le Lac
    Dénominations :
    établissement de bains
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en charpente métallique
    Description :
    Le "Lido" est un bâtiment composé de deux corps accolés : celui de gauche accueille le restaurant terrasse et les larges baies vitrées en façade antérieure (vers le lac de Gérardmer). La façade antérieure du bâtiment s'ouvre sur une plage artificielle donnant sur le lac, comprenant un petit embarcadère de (salles et cuisines), surmonté de logements en locations saisonnières ; celui de droite est composé de vestiaires au rez-de-chaussée, surmontés de solariums et d'une piscine à ciel ouvert qui n'est actuellement plus en fonction. L'horizontalité des lignes modernes de l'architecture est appuyée par les toitures en plaisance et un espace de jeux pour enfants.
    Titre courant :
    Établissement de bains "Le Lido"
    Appellations :
    Le Lido
    Illustration :
    Etablissement de bains, vue de la facade antérieure, vue de face. IVR41_20148830889NUC2A Etablissement de bains, vue de la facade postérieure, vue d'ensemble de trois quarts droit Etablissement de bains, vue de la facade antérieure, vue d'ensemble de trois quarts gauche Etablissement de bains, vue de la facade antérieure, vue de détail de la partie droite du batiment Etablissement de bains, vue de la facade antérieure, vue de détail des ouvertures en partie gauche du rez-de-chaussée. IVR41_20158832818NUC2A Etablissement de bains, vue de la facade latérale gauche et de l'embarcadère, vue d'ensemble de Embarcadère, vue d'ensemble de trois quarts droit. IVR41_20158832817NUC2A
  • Hôtel de voyageurs-restaurant-boucherie
    Hôtel de voyageurs-restaurant-boucherie "Le Commerce" Corcieux - 4 place Fusillés - en village - Cadastre : 2015 AB 31
    Copyrights :
    (c) Commune de Corcieux
    Historique :
    qui reprennent la composition ancienne. L’inspecteur de l’urbanisme et du logement valide le projet en 1955 en demandant la suppression du fronton et la simplification de la toiture. Le parement de moellons , d'un immeuble d'habitation et d'un ensemble de bâtiments agricoles avec jardin en fond de cour de grès du rez-de-chaussée, ainsi que les chaines d’angle ne seront pas réalisés.
    Dénominations :
    hôtel de voyageurs
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier en équerre
    Murs :
    béton parpaing de béton crépi
    Description :
    L'ensemble se compose de l'hôtel-restaurant adossé à la boucherie, d'un immeuble d'habitation de l'autre côté de la cour et de dépendances en fond de cour qui abritent garage, grange, étable, réduit à de bar et cuisine en rez-de-chaussée et 15 chambres sur 2 niveaux. A l’origine les chambres n’étaient équipées que d’un cabinet de toilette avec lavabo, W.C. et salle de bains étant communs. L’ensemble des
    Titre courant :
    Hôtel de voyageurs-restaurant-boucherie "Le Commerce"
    Appellations :
    Le Commerce
    Illustration :
    Plan du rez-de-chaussée IVR41_20158810554NUC2A
  • coupe de communion pour le culte catholique
    coupe de communion pour le culte catholique Arracourt - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Coupe de communion réalisée au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
    Précision dénomination :
    pour le culte catholique
    Dénominations :
    coupe de communion
    Description :
    Coupe de communion pour le culte catholique, de plan circulaire, en métal doré.
    Titre courant :
    coupe de communion pour le culte catholique
    Illustration :
    coupe de communion - vue générale IVR41_20135430954NUC2A
  • Péniche Le Pierre-La-Treiche
    Péniche Le Pierre-La-Treiche Pierre-la-Treiche - en village
    Inscriptions & marques :
    numéro de série d'origine en creux sur l'oeuvre
    Historique :
    en tant qu'objet et bénéficie d'une première restauration au le chantier naval H20 à Saint-Jean-de Péniche construite en 1949 dans les chantiers Mourlon Frères de Pierre-la-Treiche. Elle est mise en eau dans l'ancien Canal de l'Est aujourd'hui désaffecté au profit du canal à grand gabarit. Sa 2013 par la commune de Pierre-La-Treiche, elle est inscrite au titre des monuments historiques en 2015
    Dénominations :
    bateau de marchandises en vrac
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    avant du bateau. Le tonnage à l'enfoncement maximum est de 339 tonnes 804. La péniche à vide pèse 40 séparée de l'autre partie par une cloison en acier, elle était inondée quand le bateau à vide n'avait pas , les alcôves ont une longueur de 1,80m le lit surélevé est prolongé sous les fenêtres. La hauteur maximum dans le salon est de 2m, la plus basse 1,82m. Dans les pièces, des meubles en bois sont construits , une table de nuit dans chaque chambre. Le mousse ou les enfants dormaient à l'avant du bateau dans la Péniche de type Freycinet, de 38,7m gouvernail compris et de 5,08 m de largeur toutes saillies comprises. Moteur de type Baudoin de 72cv à l'origine puis de 130 chevaux, à une hélice situé sur la partie tonnes. La structure est en tôle rivetée, chaque tôle mesure 50cm de large sur 1,20m de long. La cale est assez d'enfoncement pour permettre au gouvernail de rester dans l'eau et assurer son bon fonctionnement . L'autre partie de la cale a un sol composé de planche de bois. La partie habitation est composée de trois
    Titre courant :
    Péniche Le Pierre-La-Treiche
    États conservations :
    altération de l'armature
    Appellations :
    Bateau de marchandises en vrac : automoteur Le Pierre-la-Treiche, dit péniche
    Illustration :
    Péniche Le Pierre-La-Treiche, détail de la coque et de la tôle rivetée, ensemble face Péniche Le Pierre-La-Treiche, vue extérieure de la timonerie, ensemble trois quarts droits Schéma du plan de la péniche Le Pierre-La-Treiche IVR41_20145430552NUC2A Péniche Le Pierre-La-Treiche, vue extérieure de la timonerie, ensemble trois quarts droits Péniche, Le Pierre-la-Treiche, vue sur la chambre de gauche, ensemble trois quarts gauche Péniche, Le Pierre-la-Treiche, vue sur la chambre de droite, ensemble trois quarts gauche Péniche Le Pierre-la-Treiche, vue de la poupe et du gouvernail, ensemble face Péniche Le Pierre-la-Treiche, détail de la coque, ensemble face. IVR41_20145410388NUC4A Péniche Le Pierre-la-Treiche, détail de la coque, ensemble face. IVR41_20145410389NUC4A Péniche Le Pierre-la-Treiche, détail de la coque, ensemble face. IVR41_20145410390NUC4A
  • le mobilier de la maison de rapport
    le mobilier de la maison de rapport Nancy - 19 rue Montesquieu Primatiale - en ville
    Historique :
    Parmi le décor intérieur de cette maison, les lambris et certains parquets datent probablement de , plafonds, ont été posés dans les années 1860, une page de journal collée sur le trumeau de deux cheminées la construction du bâtiment dans le 3e quart du 18e siècle. En revanche, cheminées, niches à fourneau (à l'emplacement d'une glace ayant disparu) portant la date de 1862.
    Parties constituantes non étudiées :
    lambris de revêtement revêtement de sol
    Dénominations :
    lambris de revêtement revêtement de sol
    Description :
    (couvrant le mur exposé vers l'extérieur d'une pièce du rez-de-chaussée sur la rue de la Primatiale et 3 La plupart des pièces de la maison conservent des lambris de revêtement : lambris de hauteur murs de la pièce d'angle au 1er étage) et/ou lambris d'appui. Les fenêtres possèdent des menuiseries anciennes, à petits bois et grands carreaux avec espagnolettes, la plupart des sols sont revêtus de parquets à bâtons-rompus ou à points-de-Hongrie à grands cadres, les plafonds sont marqués de moulures et pour certains de frises feuillagées et florales avec rosaces centrales. On dénombre 5 cheminées revêtues de marbre. Deux relèvent d'un modèle très simple, à linteau droit et piédroits de type toscan (cheminées n°1 et n°2). Deux autres sont de style néo-rocaille à manteau chantourné orné d'un large cartouche médian, l'une en marbre blanc, avec piédroits galbés à pilastres en volutes ornés de motifs végétaux motif de coquille (cheminée n° 4). La dernière surmontée d'une glace de trumeau à cadre doré est en
    Titre courant :
    le mobilier de la maison de rapport
    Catégories :
    taille de pierre
    Illustration :
    Lambris de revêtement (rez-de-chaussée, côté rue de la Primatiale). IVR41_20155412184NUC4A Lambris de revêtement, parquet (1er étage, pièce d'angle). IVR41_20155412189NUC4A Lambris de revêtement, parquet et cheminée (1er étage, pièce d'angle). IVR41_20155412188NUC4A Cheminée n° 3 (1er étage, pièce d'angle), détail d'une bouche de chaleur. IVR41_20155412191NUC4A Cheminée n° 4 (rez-de-chaussée, pièce d'angle). IVR41_20155412182NUC4A Cheminée n° 4 (rez-de-chaussée, pièce d'angle), détail du décor. IVR41_20155412183NUC4A Cheminée n° 1 (rez-de-chaussée côté rue de la Primatiale). IVR41_20155412185NUC4A Cheminée n° 2 (1er étage côté rue de la Primatiale). IVR41_20155412194NUC4A Cheminée n° 2 (1er étage côté rue de la Primatiale), détail d'une bouche de chaleur Niche à fourneau (rez-de-chaussée, côté rue Montesquieu). IVR41_20155412193NUC4A
  • le mobilier de l'hôtel Beauvau
    le mobilier de l'hôtel Beauvau Nancy - 12 rue Saint-Dizier rue Dom Calmet - en ville
    Copyrights :
    (c) Ville de Nancy
    Inscriptions & marques :
    armoiries de Lorraine
    Historique :
    Ensemble de décor datant du second quart du 19e siècle (probablement autour de 1841, date de la construction de l'aile sur rue). Seules deux cheminées à jambages en console (pièces 1.6 et 2.4) pourraient
    Parties constituantes non étudiées :
    lambris de revêtement plaque de cheminée
    Dénominations :
    lambris de revêtement plaque de cheminée
    Représentations :
    croix de Lorraine couronne de laurier
    Description :
    d'appui et de placards muraux. Le mobilier du 1er étage, de grande qualité, est étudié (IM54014294 Ensemble du mobilier des 1er et 2e étages de l'hôtel Beauvau, composé de 9 cheminées, de lambris , IM54014297 et IM54014300), hormis une cheminée à jambages en console ornés de cannelures et linteau en bois sanitaire en porcelaine de Paris à décor de fleurs et de coquillages (pièce 1.4). L'appartement du 2e étage est orné de lambris d'appui (pièces 2.1, 2.2, 2.3 et 2.6), de placards muraux (pièces 2.1, 2.2, 2.3 , 2.5 et 2.6) d'une niche à fourneau (pièce 2.2) et de 5 cheminées. Cheminées de 2 types : type 1 à jambages en console et linteau droit en pierre de taille peinte (pièce 2.4) ; type 2 à linteau droit et encadrement en laiton (pièces 2.1 et 2.3) ou en céramique blanche (pièce 2.5). Présence de parquet à bâtons rompus (pièce 2.3) et de parquet mosaïque (pièce 2.1). Deux plaques de cheminée déplacées dans la cage d'escalier principale, l'une étudiée (IM54014232), l'autre de format carré, arrondie en partie haute et ornée
    Titre courant :
    le mobilier de l'hôtel Beauvau
    Catégories :
    taille de pierre
    Illustration :
    Cheminée de la pièce 1.5. IVR41_20135411620NUC2A Ensemble mobilier de la pièce 1.4. IVR41_20135411621NUC2A Pièce 2.5, détail menuiseries de porte et de fenêtre. IVR41_20135411381NUC2A Pièce 2.6, cheminée et glace de trumeau. IVR41_20135411379NUC2A Plaque de cheminée déposée dans l'escalier principal. IVR41_20135411368NUC2A
  • coupe de communion n°4 pour le culte catholique
    coupe de communion n°4 pour le culte catholique Barisey-au-Plain - rue Saint Hubert - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale mobilier religieux de Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Coupe de communion pour le culte catholique, réalisée au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
    Précision dénomination :
    pour le culte catholique
    Dénominations :
    coupe de communion
    Description :
    La coupe de communion en un seul élément de métal embouti et doré, possède une cuvette très creuse.
    Titre courant :
    coupe de communion n°4 pour le culte catholique
    Illustration :
    coupe de communion n°4 pour le culte catholique ; vue d'ensemble IVR41_20135432472NUC2A
  • coupe de communion n°4 pour le culte catholique
    coupe de communion n°4 pour le culte catholique Pexonne - place du 22 août 1944 - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Coupe de communion, réalisée au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
    Précision dénomination :
    pour le culte catholique
    Dénominations :
    coupe de communion
    Description :
    Coupe de communion sur pied, en métal, estampé, doré.
    Titre courant :
    coupe de communion n°4 pour le culte catholique
    Illustration :
    coupe de communion - vue générale IVR41_20135430640NUC2A
  • coupe de communion n°1 pour le culte catholique
    coupe de communion n°1 pour le culte catholique Pexonne - place du 22 août 1944 - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Coupe de communion réalisée au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
    Précision dénomination :
    pour le culte catholique
    Dénominations :
    coupe de communion
    Description :
    Coupe de communion, d'un seul élément, en métal doré, estampée.
    Titre courant :
    coupe de communion n°1 pour le culte catholique
    Illustration :
    coupe de communion - vue générale IVR41_20135430637NUC2A
  • coupe de communion n°3 pour le culte catholique
    coupe de communion n°3 pour le culte catholique Pexonne - place du 22 août 1944 - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Coupe de communion réalisée au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
    Précision dénomination :
    pour le culte catholique
    Dénominations :
    coupe de communion
    Description :
    Coupe de communion, en un seul élément, en métal, estampé, doré.
    Titre courant :
    coupe de communion n°3 pour le culte catholique
    Illustration :
    coupe de communion - vue générale IVR41_20135430639NUC2A
  • coupe de communion n°2 pour le culte catholique
    coupe de communion n°2 pour le culte catholique Pexonne - place du 22 août 1944 - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Coupe de communion réalisée au cours de la 2e moitié du 20e siècle.
    Précision dénomination :
    pour le culte catholique
    Dénominations :
    coupe de communion
    Description :
    Coupe de communion, en un seul élément, en métal doré, estampée.
    Titre courant :
    coupe de communion n°2 pour le culte catholique
    Illustration :
    coupe de communion - vue générale IVR41_20135430638NUC2A