Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 27 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • croix de chemin
    croix de chemin Avricourt - rue du Haut des Vignes - en village - Cadastre : 2014 60
    Inscriptions & marques :
    gravée sur le dé du fût : COLIN MARCHAL MR 1696
    Historique :
    LA croix a été érigée en 1696 à la mort de Nicolas Colin. Le croisillon d'origine se trouve
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Presbytère protestant de la cité ferroviaire de Deutsch-Avricourt
    Presbytère protestant de la cité ferroviaire de Deutsch-Avricourt Avricourt - Nouvel-Avricourt - rue du Temle - en écart - Cadastre : 2016 17
    Historique :
    indépendante, en 1900. De style néo-gothique, c’est le dernier bâtiment construit après l’école et le temple ajourés taillés dans le grès et protégée à l’origine par une véranda .Le pasteur jouissait de deux étages
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    Le presbytère est un bâtiment de plan rectangulaire avec une entrée saillante sur le coté. Il est
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • présentation du mobilier du temple protestant de Nouvel-Avricourt
    présentation du mobilier du temple protestant de Nouvel-Avricourt Avricourt - Nouvel-Avricourt - - en écart - Cadastre : 2015
    Inscriptions & marques :
    Le mobilier a été fabriqué dans des ateliers locaux ou impériaux et fut complété par des dons des pour le temple à partir de sa construction, un pupitre en bois découpé pour la Bible sur l'autel, un
    Historique :
    Le mobilier a été fabriqué dans des ateliers locaux ou impériaux et fut complété par des dons des chantourné ayant pu servir de plat de communion ou de plat de quête. 2e ensemble constitué pour le temple à
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • oratoire
    oratoire Avricourt - La Baronne - allée - isolé
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • maison n° 35 et annexe de jardin de la cité de Nouvel-Avricourt
    maison n° 35 et annexe de jardin de la cité de Nouvel-Avricourt Avricourt - Nouvel-Avricourt - 169 rue de la Gare - en écart - Cadastre : 2016 88
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    structure des murs est en pan de bois et hourdis de briques, le toit est couvert de tuile mécanique. Le grès rose ainsi que le grenier. Ce dernier est aéré par des petites baies rectangulaires géminées. Le rose. Le pignon gauche est couvert dans la partie haute d'un essentage d'ardoise et dans la partie
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Cité de Nouvel-Avricourt, maison n°35, vue sur le jardin et son annexe, ensemble trois quarts droit
  • maisons n° 25 et 26
    maisons n° 25 et 26 Avricourt - Nouvel-Avricourt - rue de la gare - en écart - Cadastre : 2016 116 2016 88
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    sont en grès gris. Les différents niveaux sont soulignés par un bandeau saillant en grès . Le second étage. Le grenier est éclairé par des petites baies rectangulaire. Un soin particulier est apporté dans le décor des fenêtre de style classique, les trois élévations sont composées à gauche et à droite de . L'entrée est située sur la façade latérale droite, elle est saillante, l'accès se fait par un perron. Le toit est couvert de tuile mécanique. Le pignon gauche est couvert d'un essentage d'ardoise (maison 25).
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ancien grenier à sel puis demeure du directeur des salines de Moyenvic appelée Le Magasin ou le château aujourd'hui ferme
    Ancien grenier à sel puis demeure du directeur des salines de Moyenvic appelée Le Magasin ou le château aujourd'hui ferme Xermaménil - R.D. 914 - en village - Cadastre : 1997 ZN 68 70 71
    Historique :
    Demeure construite en 1783. Il s'agissait à l'origine d'un grenier à sel (?) d'où le nom "le l'intérieur (couloir) une inscription fournit le nom du commanditaire : "cette pierre a été posée par /Mr Jean Mothe son épouse le / 15 may 1783". L'endroit sert actuellement d'exploitation agricole.
    Description :
    versant arrière. Le corps de logis se compose d'un sous-sol et d'un étage carré. Il est couvert d'un toit à longs pans brisés et croupe, avec deux mansardes, et est couvert d'ardoises en écailles sur le brisis et de tuiles mécaniques sur le terrasson. Au-dessus de la porte piétonne de la façade principale du corps de logis, le claveau porte un cartouche dans lequel est sculptée en bas-relief une charrette portant ce qui ressemble à un tonneau. A l'intérieur, un couloir central sépare les deux logis. Le premier logis comprend 1 pièce en façade, 1 cuisine et 1 chambre. Le 2nd logis est organisé autour d'une pièce
    Titre courant :
    Ancien grenier à sel puis demeure du directeur des salines de Moyenvic appelée Le Magasin ou le château aujourd'hui ferme
    Appellations :
    le château le Magasin
  • croix de chemin
    croix de chemin Avricourt - - rue de Lorraine - en village - Cadastre : 2012 77
    Référence documentaire :
    Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château Daniel Bollinger, Danièle Gérard, Didier Thiry . Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château. dir. Albert Schoeb. [Sarrebourg] : Société
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • croix de chemin
    croix de chemin Avricourt - - rue de la Chapelle - en village - Cadastre : 2012 161
    Historique :
    le cadet d'une famille de 8 enfants, son père Joseph Deviot et sa mère Catherine Malnory. En 1749 , après avoir échappé à un attentat il fait construire la chapelle Notre Dame des Ermites. Le croisillon
    Référence documentaire :
    Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château Daniel Bollinger, Danièle Gérard, Didier Thiry . Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château. dir. Albert Schoeb. [Sarrebourg] : Société
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • croix de cimetière
    croix de cimetière Avricourt - - rue du cimetière - en village - Cadastre : dans le cimetière
    Historique :
    situait autour de l'église. C'est l'élément le plus ancien du cimetière actuel.
    Référence documentaire :
    Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château Daniel Bollinger, Danièle Gérard, Didier Thiry . Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château. dir. Albert Schoeb. [Sarrebourg] : Société
    Représentations :
    Le décor porté sur le fut est sculpté en bas-relief. Les statues représentées dos à dos le sont
    Description :
    Croix de base rectangulaire portant un grand fût sculpté de motifs géométriques ronds et carrés. Le l'Enfant et la Sainte Trinité : Dieu assis, une colombe sur sa poitrine soutenant une croix où le fils est
    Localisation :
    Avricourt - - rue du cimetière - en village - Cadastre : dans le cimetière
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • croix de chemin
    croix de chemin Avricourt - - rue de Lorraine - en village - Cadastre : 2012 162
    Référence documentaire :
    Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château Daniel Bollinger, Danièle Gérard, Didier Thiry . Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château. dir. Albert Schoeb. [Sarrebourg] : Société
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • croix de chemin
    croix de chemin Avricourt - - rue de la Chapelle - en village - Cadastre : 2012 161
    Historique :
    le cadet d'une famille de 8 enfants, son père Joseph Deviot et sa mère Catherine Malnory. En 1749 , après avoir échappé à un attentat il fait construire la chapelle Notre Dame des Ermites. Le croisillon
    Référence documentaire :
    Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château Daniel Bollinger, Danièle Gérard, Didier Thiry . Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château. dir. Albert Schoeb. [Sarrebourg] : Société
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • croix de chemin
    croix de chemin Avricourt - chemin du Moulin - chemin du Moulin - isolé - Cadastre : 2012 49
    Inscriptions & marques :
    Icy décéda Odile Benoit le xiv sept frappée d'un catarrhe regrette de tous et notamment d'Abraham
    Référence documentaire :
    Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château Daniel Bollinger, Danièle Gérard, Didier Thiry . Croix et calvaires. Canton de Rechicourt-le-Château. dir. Albert Schoeb. [Sarrebourg] : Société
    Description :
    lisse de forme pyramidale et une croix latine. Le socle porte une sculpture en bas relief représentant une tête de mort et des tibias croisés. Le fût porte une inscription sculptée en creux, sur toute la
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • boîte à hosties n°2
    boîte à hosties n°2 Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
    Inscriptions & marques :
    transcription : RECHICOURT ; inscription au feutre sur le couvercle
    Description :
    Boîte à hosties en aluminium en deux éléments. La boite cylindrique ferme par emboîtement. Le couvercle est légèrement bombé. A l'intérieur, un doublage en métal doré occupe le corps.
    Localisation :
    Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
  • temple de protestants de Lunéville
    temple de protestants de Lunéville Lunéville - rue Charles Vue rue du Chauffour - en ville - Cadastre : 1988 AH 7
    Historique :
    château lui soit attribuée. Mais elle ne put obtenir que l'usage d'une salle dans la Justice de paix puis ) le plan d'un temple qui fut achevé à la veille de la guerre de 1870. L'arrivée des optants d'Alsace -Moselle contraignit à la construction de tribunes destinées à accuillir les fidèles dont le nombre s'était 1978 la chaire pastorale en position centrale, le poële. De nouveaux vitraux furent alors posés par l'atelier Benoit entre 1961 et 1970 pour le centenaire de la création du temple. Des travaux de restauration
    Référence documentaire :
    demande d'utiliser la chapelle du château comme lieu de culte
    Description :
    Situé dans le quartier de l'extension de la ville au 19e siècle, à proximité de la gare, le temple s'élève dans un quartier en plein essor depuis l'arrivée du train en 1852. Il occupe le centre d'une place pans en tuile mécanique. Une croupe ronde couvre l'abside. Le décor est absent à l'exception d'une croix. Le volume intérieur est composé d'un vaisseau unique couvert d'une fausse voûte sauf le choeur , surélevé par un léger emmarchement, couvert en cul de four. Le sol est dallé mais pourvu d'un plancher sous le tour de la nef et forme une avancée au dessus de la porte sans doute pour accueillir un choeur de
    Annexe :
    château de Hohenlohe pour les protestants de Lunéville 1832 3 mai : Le ministre de l‘instruction publique demande que la chapelle du château de Lunéville (déjà demandée en 1831 sous le nom de chapelle du château de manière bien complète. … par ailleurs la chapelle du château de Lunéville sert depuis le mois de Chronologie 1819 : 63 protestants à Lunéville (7 V 5) 1831 9 nov : Le ministère de l’Instruction publique et des cultes informe le préfet de la demande du pasteur de Nancy de son souhait de voir « affecté à l’usage des protestants de Lunéville une chapelle du château de Hohenlohe qui appartient au génie militaire mais dont il ne fait aucun usage actuellement. Le pasteur fait remarquer que l’on ne entre 90 et 120 personnes. 1832 mars : Le ministre de la guerre refuse d’accorder la chapelle du caserne et que c’était déjà le cas lorsque M. de Hohenlohe y était « malgré la surveillance exercée les jours où le public avait l’usage de la chapelle on s’empressa d’en détruire la cause à sa mort en
    Illustration :
    Vue intérieure vers le choeur IVR41_20175454801NUC2A
  • Médaille commémorative du 3e jubilé de la Réforme protestante
    Médaille commémorative du 3e jubilé de la Réforme protestante Nancy - 149, 155 rue Saint-Dizier 40, 42, 44 rue Charles III
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le titre en relief sur l'oeuvre ] ; sur le revers : TROISIEME JULBILE DE LA REFORMATION / CELEBRE A PARIS/ MDCCCXVII [=1817]
    Historique :
    Médaille frappée d'après une matrice d'Alexis-Joseph Depaulis (1790-1867) pour commémorer le 3e thèses par Martin Luther à la porte de l'église du château de Wittenberg, événement à l'origine de la
    Représentations :
    sur l'avers : portait en buste de profil droit de Martin Luther ; sur le revers : allégorie à côté
  • anciens communs de la maison Warren, actuellement immeuble
    anciens communs de la maison Warren, actuellement immeuble Nancy - 4 rue de la Salpêtrière - en ville - Cadastre : 1830 D 154 1865 D 718, 719 1972 BW 204 2008 BW 204
    Historique :
    sur l'arrondissement de Château-Salins [s.n], [s.d.]. Manuscrit : le garde-corps aurait été transféré de Lorraine, chargé par le duc Léopold de créer une salpêtrière à Nancy en 1703. Le bâtiment est Révolution (le marquis de Custine), il est vendu comme bien national en 1795, tout comme le corps de logis principal (IA54003423). Dans le troisième quart du 19e siècle, l'architecte nancéien Léon Vautrin (1820-1884 ) le transforme en immeuble de rapport, où il habite à partir de 1873 : suppression des allèges de fenêtres du premier étage, création d'un balcon au-dessus de la porte cochère dont le garde-corps durant la Révolution dans l'église paroissiale de Château-Salins, et vendu vers 1871 à Vautrin
    Référence documentaire :
    Notes historiques sur l'arrondissement de Château-Salins HADOT, E. Notes historiques sur l'arrondissement de Château-Salins. [S.l] : [s.n], [s.d]. 103 p., ill. Manuscrit
  • porte
    porte Nancy - 163 rue Saint-Dizier Fabriques
    Historique :
    tardive et dater du début 19e siècle. Ce type de porte coupe-feu existe dès le début du 18e siècle , plusieurs d'entre-elles sont toujours en place au château de Lunnéville (IM54007533) où leur existence est
  • Cours complémentaire puis collège d'enseignement général actuellement collège de Blâmont
    Cours complémentaire puis collège d'enseignement général actuellement collège de Blâmont Blâmont - 25 rue Traversière - en village - Cadastre : 2019 AD 95 2019 AD 155 2019 AD 154 2019 AE 153 2019 AE 544
    Historique :
    complémentaire. L'établissement est situé au pied des remparts de l'ancien château et à côté d'un ancien couvent X transformé en école primaire. Il est inauguré le 27 septembre 1953 d'après une plaque commémorative accrochée à l'intérieur de la mairie. Le cours complémentaire devient un collège d'enseignement portant sur la réforme de l'enseignement public. Le décret du 11 février 1969 (paru au J.O. n°39 le 15 le premier corps de bâtiment (bâtiment A) et la construction de deux nouveaux corps (bâtiments B et C ) qui respectent le programme technique type défini par le ministère de l’Éducation Nationale (brochure classes et 4 logements. Créé en décembre 1959, le Syndicat Intercommunal Scolaire joue un rôle important dans la gestion administrative et financière du collège, il assure notamment le transport scolaire et agrandissement car le rapport du directeur départemental de l'équipement au sujet de la construction de , un abris pour le bus scolaire est élevé entre l'atelier et le bâtiment B. La même année, la gestion
    Description :
    Le collège se compose de trois corps de bâtiment formant un U : le corps A est le plus au Sud de la parcelle, le corps B situé au Nord est parallèle au corps A, le corps C relie le corps A et B à l'Est . L'ensemble s'élève sur une parcelle accusant un fort dénivelé du Sud au Nord. Le corps A est probablement bois. Le corps A s'élève sur 4 niveaux : un rez-de-chaussée inférieur en façade Sud, un rez-de-chaussée supérieur en façade Nord, un premier étage et un étage de comble. Le rez-de-chaussée supérieur comprend quatre salles de classes et un couloir de circulation ; le rez-de-chaussée inférieur abrite un préau des bureaux ; le 1er étage accueille des logements de fonction. Deux escaliers tournants à retours du rez-de-chaussée jusqu'au premier étage, elles sont fermées par des pavés de verre opaque. Le rez panneaux en métal respectant la trame de 1,75 mètres imposée par le ministère de l’Éducation Nationale , certains de ces panneaux sont ajourés par une baie. Le corps B comprend deux niveaux : rez-de-chaussée et
    Illustration :
    Vue aérienne du collège et du château, mettre date IVR41_20195410709NUC4A Entrée du collège, entre le bâtiment A et B IVR41_20195410912NUC4A
  • Arche sainte (aron qoddesh)
    Arche sainte (aron qoddesh) Einville-au-Jard - en village
    Historique :
    d'une maison particulière du quartier du Château et utilisée jusqu'au début du 20e siècle (elle est ). Désaffectée après la guerre, elle est vendue entre 1920 et 1923. Elle est placée dans le mur est d'une salle dans le fait qu'il s'agit du dernier vestige de synagogue rurale, hors Moselle.
    Description :
    Encastrée dans le mur est d'une pièce de la maison, cette arche fermée par deux portes est encadrée d'une large boiserie flanquée de deux pilastres, d'un entablement et d'une corniche. Le panneau au