Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 5167 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • ciboire d'un coffret pour le viatique
    ciboire d'un coffret pour le viatique Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
    Inscriptions & marques :
    la coupe et le pied
    Historique :
    Ciboire, issu d'un coffret pour le viatique, réalisé au milieu du 20e siècle par les orfèvres Jean -Joseph Villard et Louis-François-Maurice Fabre dont le poinçon fut insculpé entre novembre et décembre 1901 et biffé le 18 janvier 1973.
    Dénominations :
    coffret pour le viatique
    Description :
    Ciboire d'un coffret pour le viatique, en bronze doré.
    Localisation :
    Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
    Titre courant :
    ciboire d'un coffret pour le viatique
    États conservations :
    Le couvercle a disparu, il a été remplacé par un couvercle de vase à ablutions.
    Illustration :
    ciboire d'un coffret pour le viatique - vue d'ensemble IVR41_20135431992NUC2A ciboire d'un coffret pour le viatique - détail IVR41_20135431993NUC2A
  • Grande Fontaine
    Grande Fontaine Raon-l'Étape - rue Jules Ferry place de la République - en ville - Cadastre : à l'emplacement de l'actuel monument aux morts
    Historique :
    à Raon l’Étape. L'eau de la Grande Fontaine est ensuite évacuée par un aqueduc vers le petit jardin La Grande Fontaine de Raon l’Étape a été établie en 1793 (An 2) sur la place de la République Joseph Charpentier, entrepreneur à Raon l’Étape et réceptionnés le 15 Prairiale an 3 (1795). Elle a la partie d'un ensemble de 12 fontaines en fonte établies entre 1863 et le début du 20e siècle, qui elle
    Description :
    La Grande Fontaine est située au centre de Raon l’Étape, le long de la rue principale, sur la place de taille, vers le canal des moulins (branche canalisée du ruisseau de la Plaine). La Grande Fontaine s'écoule dans le bassin ou dans un tuyau canalisant l'eau en dehors de l'abreuvoir. Des barres de fer fixées sur la margelle sous les jets, soutiennent le système et permettent d'y poser un seau à remplir
    Titre courant :
    Grande Fontaine
    Appellations :
    Grande Fontaine
    Illustration :
    Grande Fontaine de Raon l'Etape, élévation dressée par J.B. Valentin, entrepreneur en 1793 (AD88 Grande Fontaine de Raon l'Etape, coupe de l'aqueduc d'évacuation dressée par J.B. Valentin Grande Fontaine de Raon l'Etape, gravure représentant de la place de la République (milieu du 19e
  • Ecluse de grande chute
    Ecluse de grande chute Réchicourt-le-Château
    Historique :
    L'écluse de grande chute de Réchicourt-le-Château a été construite pour remplacer les six écluses manuelles qui contournaient l'étang de Réchicourt. Elle est mise en service le 15 juillet 1964. Sa construction a nécessité des aménagements sur l'étang de Réchicourt dont une digue traversant le plan d'eau. La
    Précision dénomination :
    écluse de grande chute
    Description :
    L'écluse de grande chute de Réchicourt possède une chute d'eau comprise entre 16,10 m et 15,45 m plus haute tous gabarits confondus. Le temps de passage est le même que pour une écluse normale grâce bajoyers de l'écluse facilitent le passage. L'écluse est construite en béton massif. La porte amont est une de l'écluse. Le sas contient 3768m3 d'eau, afin de na pas gaspiller les réserves d’eau, une station manœuvre. En cas de sécheresse, la section à l’aval de la Grande Écluse (écluses 7 à 22) est alimentée par
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château
    Titre courant :
    Ecluse de grande chute
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Digue traversant l'étang de Réchicourt et aménagée pour le passage par la grande écluse Vue sur la sortie de l'écluse et l'étang de Réchicourt depuis le haut de la grande écluse, ensemble Vue sur le canal depuis le haut de l'écluse de grande chute, vers Gondrexange, ensemble face Écluse de grande chute, vue depuis le haut de l'écluse sur la digue aménagée pour traverser l'étang Vue du canal vers Gondrexange depuis le haut de l'écluse de grande chute, ensemble trois quarts Écluse de grande chute de Réchicourt, partie aval de l'écluse, vue depuis l'étang de Réchicourt Écluse de grande chute de Réchicourt, vue de la partie en aval de l'écluse depuis l'étang de Écluse de grande chute de Réchicourt, partie en aval, ensemble face. IVR41_20135710421NUC4A Écluse de grande chute, ensemble trois quarts droit. IVR41_20145710232NUC4A Écluse de grande chute, porte busquée à l'aval, ensemble trois quarts droit. IVR41_20145710233NUC4A
  • grande brasserie lorraine actuellement immeuble
    grande brasserie lorraine actuellement immeuble Nancy - 3-11 rue Saint-Jean 32 rue Saint-Dizier - en ville - Cadastre : 1830 E 364, 365, 366, 367, 369, 370, 373 1865 E 687, 688, 691, 692, 693, 694 1972 BX 72 2008 BX 283, 284
    Copyrights :
    (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Historique :
    Prouvé et Paul Eugène Goepfer (grands tableaux sur le thème de la bière se faisant face dans la salle Brasserie hôtel-restaurant dite grande brasserie lorraine ou "la Lorraine" construite par côté rue Saint-Jean), M. Ramel (peinture du plafond du 1er étage) et le sculpteur Pillement pour la (n° 11 rue Saint-Dizier), l'ensemble est agrandi en 1922 par l'architecte Pierre Le Bourgeois (1879 -1971). Ce dernier reprend scrupuleusement pour son extension le vocabulaire architectural employé par
    Référence documentaire :
    Pierre Le Bourgeois BATTISTIN, Alexia. Pierre Le Bourgeois architecte (1879-1971). [S.l.] : [s.n
    Auteur :
    [architecte] Le Bourgeois Pierre
    Titre courant :
    grande brasserie lorraine actuellement immeuble
    Appellations :
    grande brasserie lorraine
    Illustration :
    Plan du rez-de-chaussée, projet de l'architecte Pierre Le Bourgeois, 1922 (tirage diazo Plan du rez-de-chaussée, projet de l'architecte Pierre Le Bourgeois, 1922 (tirage diazo inversé Plan du 1er étage, projet de l'architecte Pierre Le Bourgeois, 1922 (tirage diazo Plan du 1er étage, projet de l'architecte Pierre Le Bourgeois, 1922 (tirage diazo inversé Plan des 2e, 3e, 4e étages, projet de l'architecte Pierre Le Bourgeois, 1922 (tirage diazo Plan des 2e, 3e, 4e étages, projet de l'architecte Pierre Le Bourgeois, 1922 (tirage diazo inversé Elévation et coupe (façade rue Saint-Jean), projet de l'architecte Pierre Le Bourgeois, 1922 Elévation et coupe (façade rue Saint-Jean), projet de l'architecte Pierre Le Bourgeois, 1922
  • orgue (n°1) (grand orgue)
    orgue (n°1) (grand orgue) Vaucouleurs - rue Jeanne d'Arc - en ville
    Historique :
    , légèrement remanié par le facteur d' orgues Alexandre Jacquet de Bar-le-Duc ; à la fin des années 1970, la
    Précision dénomination :
    grand orgue
    Description :
    Le buffet de l' orgue est en chêne et orné d' importants motifs en fonte
    Titre courant :
    orgue (n°1) (grand orgue)
  • tribune d' orgue, orgue (grand orgue)
    tribune d' orgue, orgue (grand orgue) Lunéville - place Saint-Rémy rue Thiers rue des Templiers rue Banaudon - en ville
    Historique :
    , partie instrumentale de l'orgue réalisée par le facteur d'orgues Nicolas Dupont ; instrument remanié en 1823 par le facteur d'orgues Jean-Baptiste Gavot, puis de 1848 à 1852 par le facteur d'orgues Jean
    Précision dénomination :
    grand orgue
    Titre courant :
    tribune d' orgue, orgue (grand orgue)
  • grand séminaire : chapelle Saint-Charles-Borromée
    grand séminaire : chapelle Saint-Charles-Borromée avenue Jean XXIII - en ville - Cadastre : 2012 30 23
    Historique :
    chapelle est consacrée le 5 novembre 1907 et placée sous le vocable de saint Charles-Borromée, grand A la suite de l'extension de la ville de Metz à partir de 1902, le directeur du séminaire, l'abbé doubler la surface de l'établissement par une grande cour devant les bâtiments. Les deux chapelles cette nouvelle enceinte. En grande partie financé par des dons privés, notamment des famille du Coëtlosquet (160 000 Mk), de Gargan (8000 Mk) et de l'abbé Bombardier (25 000 Mk), le chantier est confié à , déjà intervenu à Metz sur le chantier de la cathédrale et pour la construction de l'église néo-romane , d'une plus grande portée symbolique et présentant en outre l'avantage de s'inscrire dans l'axe de l'entrée d'honneur de l'ancien bâtiment sans en cacher la perspective. Le choix du style néo-baroque , unique à Metz à cette époque, est, tout comme le plan, inspiré par la chapelle épiscopale Sainte -Glossinde (1752-1756) dont le baldaquin est également copié (cf IM57003754). Commencée le 19 mars 1905, la
    Représentations :
    le saint esprit ; encadrement des baies : modillons à triglyphes et gouttes ; pendentifs de la
    Description :
    desservant à la fois la chapelle et la grande sacristie, est placée dans l'axe de l'entrée du séminaire. A contribuent aussi à cette animation des espaces (des plus lumineux au plus sombres). Le décor sculpté, inspiré du vocabulaire ornemental baroque vient souligner les grandes lignes de l'architecture. Il est essentiellement concentré à l'extérieur sur le portail en plein cintre et à l'intérieur sur la coupole, la tribune
    Titre courant :
    grand séminaire : chapelle Saint-Charles-Borromée
    Appellations :
    du grand séminaire
  • La grande ferme de Saint-Léonard
    La grande ferme de Saint-Léonard Saint-Léonard - 360 rue de Lorraine - en village - Cadastre : 2014 AB 365
    Historique :
    plus grand (38 mètres). Sa partie habitation, particulièrement ostentatoire, abrite le logement du la région de Saint-Dié (32 m de long). Néanmoins, le bâtiment détruit qu'elle remplace était encore
    Description :
    Le bâtiment se démarque par le volume de son habitation qui domine la partie exploitation et dont comme son soubassement. La partie habitation abrite le logement du propriétaire au rez-de-chaussée et à porc et à volaille, et à une remise ouverte. l'étable abrite le fenil, à l'exclusion d'une petite
    Titre courant :
    La grande ferme de Saint-Léonard
  • le mobilier de l'hôtel Le Febvre
    le mobilier de l'hôtel Le Febvre Nancy - 8 rue Montesquieu 21 bis rue Saint-Julien - en ville
    Copyrights :
    (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Titre courant :
    le mobilier de l'hôtel Le Febvre
  • le mobilier de l'immeuble
    le mobilier de l'immeuble Nancy - 14 impasse du Bon Pays 28 rue Gustave Simon - en ville
    Copyrights :
    (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Historique :
    hotte avec glace (moderne) encadrée de pilastres cannelés date du 18e siècle alors que le manteau en marbre gris veiné a été remplacé durant le 19e siècle. La 2e cheminée conservée dans une pièce du 2e
    Titre courant :
    le mobilier de l'immeuble
  • maison de chanoine dite hôtel du Grand Doyen actuellement immeuble
    maison de chanoine dite hôtel du Grand Doyen actuellement immeuble Nancy - 9 rue Mably 21 rue des Tiercelins rue du Manège - en ville - Cadastre : 1830 A5 795 1865 A5 1036, 1036 bis, 1037, 1038, 1039, 1040 1972 BD 203 2008 BD 203
    Copyrights :
    (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Historique :
    -Hyacinthe comte de Tornielle, grand doyen entre 1711 et 1742. A la Révolution française, le dernier grand Maison de chanoine construite à partir de 1607 dans le cadre du lotissement destiné à accueillir les membres du chapitre de la primatiale de Lorraine. Destinée à l'usage des grands doyens du chapitre , elle est commandée par le premier d'entre eux, Antoine de Lenoncourt (1559-1636, en charge de 1602 à le 2 novembre 1627) le 2 septembre 1608 (AD 54, 3 E 1474). Si on se fie à sa représentation dans le plan dit de la Ruelle, le corps de bâtiment principal est achevé avant 1611. Toutefois les travaux continuent jusqu'en 1619 (date portée sous le palier de l'escalier principal) : on connaît au moins un marché d'annexes autour de la cour des communs, et d'une galerie de peinture sur le jardin en prolongement du corps fenêtres du premier étage sur le jardin ; l'ensemble des modifications est probablement dû à Henri sur une partie de l'emprise de la cour des communs. Le buste du duc Henri II de Lorraine, qui surmonte
    Description :
    . La parcelle est schématiquement scindée en deux parties d'égale importance : à l'est se trouve le jardin, et à l'ouest l'ensemble des corps de bâtiments groupés autour de deux cours. Le corps de bâtiment principal (A) est implanté entre la cour principale et le jardin ; il se prolonge au sud par une aile (B Tiercelins (clef ornée d'un cartouche aux armes d'Antoine de Lenoncourt, probablement en remploi). Le portail cour principale au fond de laquelle se trouve le corps de logis à un seul étage, flanqué sur la droite ; début 19e siècle) borde la cour à gauche. Les façades sur la cour principale et sur le jardin présentent brisé). Le remplissage en brique est décoré de motifs losangés en briques noires, à l'imitation des Vierge, donne accès à l'escalier rampe-sur-rampe en pierre qui dessert le premier étage (IM54014860 identiques se superposaient, comprenant à gauche de l'escalier une suite de pièces destinées au grand doyen (antichambre, chambre et garde-robe), et à droite une grande salle traversante entre cour et jardin ; dans
    Titre courant :
    maison de chanoine dite hôtel du Grand Doyen actuellement immeuble
    Appellations :
    hôtel du Grand Doyen
  • La grande ferme de Ban-sur-Meurthe-Clefcy
    La grande ferme de Ban-sur-Meurthe-Clefcy Ban-sur-Meurthe-Clefcy - Sur les Graviers - Sur les Graviers - isolé - Cadastre : 2014 AP 52
    Description :
    Le bâtiment se démarque par son plan et par l'importance donnée à l'exploitation. Le bâtiment faisant office de remise et elle est terminée par une travée d'engrangement. Le comble à surcroît abrite deux chambre à grains et le fenil. Les travées d'extrémité (habitation et engrangent sont mise en valeur par un appareillage de moellons de granite. Le pignon droit était doté d'un balcon aujourd'hui
    Titre courant :
    La grande ferme de Ban-sur-Meurthe-Clefcy
  • le mobilier de l'hôtel d'Havré
    le mobilier de l'hôtel d'Havré Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville
    Copyrights :
    (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Inscriptions & marques :
    Seul le décor intérieur conservé au 1er étage dans le corps postérieur sur cour a été étudié ; il
    Historique :
    -chaussée, être considéré comme un corps secondaire. On ignore à ce jour si le corps principal sur la rue
    Titre courant :
    le mobilier de l'hôtel d'Havré
  • le mobilier de l'hôtel Beauvau
    le mobilier de l'hôtel Beauvau Nancy - 12 rue Saint-Dizier rue Dom Calmet - en ville
    Copyrights :
    (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Description :
    d'appui et de placards muraux. Le mobilier du 1er étage, de grande qualité, est étudié (IM54014294
    Titre courant :
    le mobilier de l'hôtel Beauvau
  • statue l'Enfant et le Cygne
    statue l'Enfant et le Cygne Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Pierre Curie - en ville
    Historique :
    La statue l'Enfant et le Cygne surmonte une fontaine qui fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et le début du 20e siècle : 11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville. Ce projet vise à parer aux incendies qui ont fait des ravages les décennies précédentes, notamment celui de 1860 dans le , la fontaine a été déplacée plusieurs fois : place de la République, et derrière le préau de l'école du centre. Le groupe L'Enfant et le Cygne au sommet de la fontaine correspond au modèle n°10514 , Planche 218, Folio 369, du catalogue de Ducel Val d'Osne. Le cou du cygne a été détruit, peut-être lors de la Grande Guerre, et remplacé par une tête différente de l'originale.
    Description :
    Le groupe au sommet de la fontaine représente un enfant nu assis sur sa jambe gauche, la droite dessus de feuilles d'eau, entourant un parchemin, d'où sort une tortue. La comparaison avec le modèle du catalogue Ducel Val d'Osne montre la disparition d'une corde avec flotteurs sur le filet, et du cou du cygne
    Titre courant :
    statue l'Enfant et le Cygne
    États conservations :
    Une corde avec flotteurs sur le filet est manquante, et du cou du cygne a été reconstitué.
    Appellations :
    statue l'Enfant et le Cygne
    Illustration :
    Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de face Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de profil gauche Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de dos Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de dos, de trois quarts Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de profil droit Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue de détail du buste
  • Fontaine l'Enfant et le Cygne
    Fontaine l'Enfant et le Cygne Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Pierre Curie place de la Halle aux blés - en ville
    Historique :
    La fontaine L'Enfant et le Cygne fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et le début du 20e siècle (11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville). Ce projet vise à multiplier les florissante. Les 12 fontaines sont toutes réalisées par la Maison Ducel et la fonderie d'Osne-le-Val, qui l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 19 décembre 1986, puis classées le 15 septembre 1995 (cf. PA00107242). Le groupe L'Enfant et le Cygne au sommet de la fontaine correspond au modèle n°10514 , Planche 218, Folio 369, du catalogue de Ducel Val d'Osne. Le bassin est identique à celui présenté sur la planche 528bis, volume 2 du même catalogue, et porte la mention "JJ. DUCEL / Me de Forges. PARIS". Le chandelier d'eau et la vasque porte le n°79 sur la planche 536. Le cou du cygne a été détruit, peut-être lors de la Grande Guerre, et remplacé par une tête légèrement différente de l'originale. A l'origine République, et derrière le préau de l'école du centre. La place sur laquelle elle est actuellement, a été le
    Représentations :
    Le bassin est décoré de frises à motifs géométriques et floraux. Le groupe au sommet de la fontaine
    Description :
    La fontaine l'Enfant et le Cygne est située au centre de Raon L'étape, sur la place principale de femme. Elle porte un chandelier d'eau, flanqué de trois consoles, et soutenant une grande vasque à cygne sur un piédestal. La comparaison avec le modèle du catalogue Ducel-Val d'Osne montre la disparition d'une corde avec flotteurs sur le filet, et du cou du cygne (restauré par la suite). La fontaine
    Titre courant :
    Fontaine l'Enfant et le Cygne
    Appellations :
    Fontaine l'Enfant et le Cygne
    Illustration :
    Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, carte postale vers 1915 IVR41_20168834904NUC1Y Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, carte postale vers 1915 IVR41_20168834905NUC1Y Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue d'ensemble. IVR41_20168834906NUC2A Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail de la signature sur le bassin Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail de la colonne d'alimentation et du Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail d'un mascaron sur la colonne Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail de la plaque commémorative Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail du groupe sommital
  • coupe de communion pour le culte catholique
    coupe de communion pour le culte catholique Arracourt - Grande Rue - en village
    Précision dénomination :
    pour le culte catholique
    Description :
    Coupe de communion pour le culte catholique, de plan circulaire, en métal doré.
    Localisation :
    Arracourt - Grande Rue - en village
    Titre courant :
    coupe de communion pour le culte catholique
  • galerie marchande dite le Passage bleu
    galerie marchande dite le Passage bleu Nancy - Passage Bleu 14 rue Notre-Dame 9 rue Clodion - en ville - Cadastre : 1972 BX 25 2008 BX 9001
    Copyrights :
    (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Historique :
    « Transports Citroën ») dont le siège est 57, rue Saint-Jean. La société compte 14 lignes et 50 cars de 22 ’activité est alors transférée place de la cathédrale. Le projet intègre une partie des structures plans sont peu clairs. L’édifice a subi plusieurs remaniements majeurs, tel le remplacement de la verrière et des grilles fermant le passage ainsi que le réaménagement des magasins de commerce. L'ensemble
    Référence documentaire :
    L'évolution des transports publics Petitjean Georges, L'évolution des transports publics, dans Le
    Description :
    murs en élévation sont essentiellement en moellon enduit. L’ossature semble mixte, associant le béton armé pour les piédroits en façade et le métal pour les poteaux et poutres intérieurs. Le béton est niveau. Les magasins du rez-de-chaussée sont largement ouverts sur le passage par de larges fenêtres rue Clodion. Le sol de la galerie présente un pavement alternant des bandes de granito et des bandeaux ceignent la base et le couronnement des piédroits entre les vitrines, s’apparentant à une base et un chapiteau. Le soubassement de plusieurs vitrines est formé de plaques de marbre. Des tables rentrantes sont laissées nues au-dessus des vitrines afin d’inscrire le nom du commerce. Plusieurs fenêtres comportent encore des vitres gravées à l’acide et rehaussées de peinture (?) avec le nom des anciennes boutiques et
    Titre courant :
    galerie marchande dite le Passage bleu
  • Ferme n°7, dite Le Château
    Ferme n°7, dite Le Château Vaubexy - rue du Château - en village - Cadastre : 2018 B 1006 communs 2018 B 1007 cour 2018 B 1008 logis principal 2018 B 1009 logis secondaire 2018 B 1010 communs
    Historique :
    Vosges.1912). L’appellation « Le Château » est présente sur la carte d’état-major et le cadastre napoléonien (1841). Le plan d’une enceinte avec 4 tours d’angle apparait avec la mention « château ruiné » sur 18e siècle). Le site a servi de carrière pour les constructions du village, et les fossés ont été . Des modifications ont été apportées au 19e siècle. Le logis a été reconstruit (?) vers 1905.
    Représentations :
    en briques. Elle est surmontée d'un faitage métallique et de deux épis ornés de fleurs. Le colombier
    Description :
    village par le Ruisseau de Gérard Champ, canalisé pour le moulin installé entre les deux (détruit). On grande ferme est composée de plusieurs corps de bâtiment implantés en forme de U autour d’une cour pierre de taille. Le logis principal est en face, au sud-est. Il se présente sous la forme d’un pavillon extérieur et une marquise. Le bâtiment a été agrandi au nord, par l’ajout d’une pièce supplémentaire sur agricoles ferment la cour au nord-est et au sud-ouest. Le corps au nord-est se compose d’une alternance de est accolé à l’Est. Une fontaine est établie contre le mur de clôture, abritée sous un appentis sur deux logis de domestiques. L’un est en largeur, et l’autre est en profondeur le long du mur pignon. Ils que celle du logis principal. Une remise a été ajoutée contre le mur de clôture à l’ouest. La
    Titre courant :
    Ferme n°7, dite Le Château
    Appellations :
    Le Château
  • le mobilier de l'école primaire communale Ory
    le mobilier de l'école primaire communale Ory Nancy - 3 rue de la Salle
    Historique :
    à la construction de l'école. Le mobilier à vocation pédagogique (guide-chant, récepteur radio utilisé dans les activités scolaires actuelles. Le guide-chant provient de la manufacture parisienne d'harmonium "les petits-fils héritiers de Maurice Kasriel" en activité entre 1900 et 1984. Le récepteur radio provient de la fabrique parisienne "Amplix Radio", le projecteur de diapositives provient de S.E.R.M.A.P de
    Description :
    (IM54014103), un coffre porte-documents à dessus ouvrant pour le rangement des documents pédagogiques de grand , et des lambris d'appui peints en blanc (dans toutes les classes visitées). Parmi le mobilier à
    Titre courant :
    le mobilier de l'école primaire communale Ory