Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 10923 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • chaîne de production de la fécule : laveuse, râpe, séparateur, table de décantation, cuves de lavage, calorifère, convoyeur
    chaîne de production de la fécule : laveuse, râpe, séparateur, table de décantation, cuves de lavage, calorifère, convoyeur La Neuveville-devant-Lépanges - Mont-la-Ville - Féculerie - en écart
    Historique :
    La chaîne de production mise en place vers 1910, a vraisemblablement évolué au fil du temps comme
    Observation :
    En l'état actuel de nos connaissances, c'est la seule chaîne de fabrication de la fécule qui soit
    Description :
    La chaîne de production de la fécule est uniquement composée de machines artisanales. Les pommes de terre sont convoyées par un petit canal jusqu'à la salle des machines. , elles sont lavées (brassage mécanique sous un filet d'eau) et râpées (râpe mécanique rotative). La pulpe est séparée du lait de fécule (tamis oscillant sous un filet d'eau). La fécule est extraite du lait par décantation (table à décanter manuellement en sac pour être commercialisée. La pulpe est stockée quelques mois dans des fosses extérieures , elle subit alors un second traitement qui permet d'obtenir "la fécule de seconde passe".
    Localisation :
    La Neuveville-devant-Lépanges - Mont-la-Ville - Féculerie - en écart
    Titre courant :
    chaîne de production de la fécule : laveuse, râpe, séparateur, table de décantation, cuves de
    Illustration :
    Bâtiment de la féculerie, 1er étage, four de séchage de la fécule, vue d'ensemble Bâtiment de la féculerie, rez-de-chaussée, détail de la râpe. IVR41_20128810016NUC4A Bâtiment de la féculerie, rez-de-chaussée, cuves de lavage de la fécule, vue d'ensemble Bâtiment de la féculerie, rez-de-chaussée, cuves de lavage de la fécule, détail de l'agitateur Bâtiment de la féculerie, rez-de-chaussée, cuves de lavage de la fécule, vue d'ensemble de trois Bâtiment de la féculerie, rez-de-chaussée, détail des tamis du séparateur. IVR41_20128810018NUC4A Bâtiment de la féculerie, 1er étage, four de séchage de la fécule, détail des portes Bâtiment de la féculerie, rez-de-chaussée, élévateur à fécule (chaîne à godets Bâtiment de la féculerie, rez-de-chaussée, cuves de lavage de la fécule, vue d'ensemble de trois Bâtiment de la féculerie, rez-de-chaussée, bac de lavage des pommes de terre, détail
  • féculerie hydraulique
    féculerie hydraulique La Neuveville-devant-Lépanges - Mont la Ville - La Féculerie - en écart - Cadastre : 2011 AA 8
    Historique :
    La féculerie est créée vers 1910 par Antoine et Albert Robert au lieudit Mont-la-Ville. Elle
    Hydrographies :
    ruisseau de la Vologne
    Description :
    premier corps est destiné au stockage des pommes de terre et de la fécule, tandis que le second abrite en rez-de-chaussée les machines d'extraction de la fécule et au second le calorifère. L'énergie est produite par une roue par le dessous alimentée par un bief sur la Vologne (abritée autrefois par une halle ), elle est transmise par câble à l'atelier. La quasi-totalité des machines et installations sont
    Localisation :
    La Neuveville-devant-Lépanges - Mont la Ville - La Féculerie - en écart - Cadastre : 2011 AA 8
    Illustration :
    Bâtiment de la féculerie, rez-de-chaussée, tables de décantation, vue d'ensemble Prise d'eau d'alimentation de la roue sur la Vologne. IVR41_20128810007NUC4A Bâtiment de la féculerie, rez-de-chaussée, vue d'ensemble. IVR41_20128810011NUC4A
  • reliquaire de la Vraie Croix
    reliquaire de la Vraie Croix Battigny - rue de l' Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Ce reliquaire de la Vraie Croix, a été réalisé entre la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle.
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Représentations :
    Au revers de la croisée, une plaque carrée en bois, vissée, empêche l'accès au reliquaire portatif.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Reliquaire de la Vraie Croix en plusieurs éléments de bois peint en noir. La croix possède un socle la croisée, une lunette en verre laisse voir un médaillon ovale, muni d'une belière, en métal argenté une relique représentative de la Vraie Croix présentée sur une croix latine rayonnante en papier . L'inscription, à l'encre sur un croissant de papier vert, confirme la nature de la relique.
    Titre courant :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Dimension :
    h = 51 ; l = 27 ; la = 7,5
    Illustration :
    reliquaire de la Vraie Croix ; vue d'ensemble IVR41_20135432536NUC2A
  • reliquaire de la Vraie Croix
    reliquaire de la Vraie Croix Athienville - rue de l' Ecole - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Reliquaire de la Vraie Croix réalisé entre la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle. Le reliquaire portatif qui renferme la relique de la Vraie Croix, provient d'Italie où le 3e titre italien est
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Représentations :
    Le pied et le noeud ajourés portent un décor de remplages gothiques. A chaque extrémité de la croix champlevés figurant une étoile à huit branches. La relique représentative, collée sur parchemin, lui-même sur d'arcade. Au revers, un sceau de cire rouge, garantit l'authentification de la relique.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Reliquaire de la Vraie Croix en bronze doré et émaux champlevés. La relique est fixée dans un médaillon en argent, conservé dans la lunette. Le reliquaire cruciforme est vissé sur un pied rectangulaire
    Titre courant :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Illustration :
    reliquaire de la Vraie Croix - vue générale IVR41_20135431173NUC2A reliquaire de la Vraie Croix - détail IVR41_20135431174NUC2A reliquaire de la Vraie Croix - détail IVR41_20135431175NUC2A
  • reliquaire de la Vraie Croix
    reliquaire de la Vraie Croix Neufmaisons - rue de l'Église
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Reliquaire de la Vraie Croix, réalisé au cours de la 2e moitié du 19e siècle, la relique a été
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Représentations :
    Le pied ovale est bordé d'un tore godronné. Sur la tige, une collerette godronnée surmonte le noeud ceinturé d'une fine guirlande de fleurs. La monstrance est composée d'une lunette ovale où est enchâssé le
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Reliquaire de la Vraie Croix en bronze doré. Le médaillon reliquaire, quasi circulaire, qui protège la relique, est enchâssé dans une monstrance ajourée.
    Titre courant :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Illustration :
    reliquaire de la Vraie Croix - vue générale IVR41_20135430552NUC2A
  • Présentation de la commune de La-Vacheresse-et-La-Rouillie
    Présentation de la commune de La-Vacheresse-et-La-Rouillie La Vacheresse-et-la-Rouillie - Vacheresse (La) Rouillie (La)
    Description :
    La commune est constituée de deux hameaux séparés par l'Anger et le ruisseau des Charmailles. Ces , les constructions s'aèrent aux extrémités. Le Moulin est isolé au nord de La Vacheresse sur l'Anger , et le quartier du Faubourg s'est établi près de la source de la Sainte-Belette, non loin de La deux hameaux. La commune a fait l’objet d'un traitement de l'architecture rurale à travers une étude
    Localisation :
    La Vacheresse-et-la-Rouillie - Vacheresse (La) Rouillie (La)
    Titre courant :
    Présentation de la commune de La-Vacheresse-et-La-Rouillie
    Illustration :
    Village, vue d'ensemble de La Vacheresse. IVR41_20158831954NUC2A VIllage, vue d'ensemble de la rue Haute à La Vacheresse IVR41_20158831955NUC2A La Rouillie (La Vacheresse-et-La-Rouillie), vue aérienne depuis l'Est. IVR41_20158810723NUC4A La Rouillie (La Vacheresse-et-La-Rouillie), vue aérienne depuis le sud-est. IVR41_20158810724NUC4A La Rouillie (La Vacheresse-et-La-Rouillie), vue aérienne depuis l'Est. IVR41_20158810725NUC4A La Rouillie (La Vacheresse-et-La-Rouillie), vue aérienne depuis l'ouest. IVR41_20158810726NUC4A La Rouillie (La Vacheresse-et-La-Rouillie), vue aérienne depuis le nord. IVR41_20158810727NUC4A La Vacheresse (La Vacheresse-et-La-Rouillie), vue aérienne depuis le nord-est La Vacheresse (La Vacheresse-et-La-Rouillie), vue aérienne depuis le sud IVR41_20158810729NUC4A La Vacheresse (La Vacheresse-et-La-Rouillie), vue aérienne depuis l'ouest. IVR41_20158810730NUC4A
  • La ferme pilote de La Bresse
    La ferme pilote de La Bresse La Bresse - Le Raindé - 50 route de Planois - isolé - Cadastre : 2013 AN 237
    Historique :
    La ferme pilote de La Bresse est une des premières fermes reconstruites suite aux destructions allemandes de la Seconde Guerre mondiale. Les plans sont dressés par l'architecte J-D Lucius avant septembre 1946 (AD88 1152W716), ils sont approuvés par l'architecte en chef du Ministère de la Reconstruction Albert Debés et de l'Urbanisme de l'arrondissement de Remiremont en octobre 1946. La construction
    Description :
    Le bâtiment se démarque sur le plan architectural. La façade au soubassement en moellons apparents , un poulailler et une petite remise. En 1948, à la demande du propriétaire, le bâtiment a été prolongé
    Localisation :
    La Bresse - Le Raindé - 50 route de Planois - isolé - Cadastre : 2013 AN 237
    Titre courant :
    La ferme pilote de La Bresse
    Illustration :
    Elévation antérieur de de la travée supplémentaire. IVR41_20138803146NUC2A
  • La reconstruction de l'îlot de la Butte
    La reconstruction de l'îlot de la Butte Corcieux
    Historique :
    L'îlot de la Butte, partie sud de la rue de l'Hôtel-de-Ville et de la rue Henry, est la dernière par Roger Ringwald et Roger Perrin qui concerne 11 immeubles. La reconstruction commence en 1951 et ne
    Description :
    L'esthétique architecturale de l'îlot de la butte se distingue des autres îlots aux façades décrochements de toiture dus à la pente des rues ou le nombre de lucarnes rampantes sur les toits. L'architecte chantourné portant la date de fin de construction "1953".
    Titre courant :
    La reconstruction de l'îlot de la Butte
    Illustration :
    Vue de la partie centrale de l'îlot d la Butte. IVR41_20168810597NUC4A Détail de la porte d'entrée 7 rue de l'Hôtel-de-Ville. IVR41_20168810732NUC4A
  • Fontaine La chèvre
    Fontaine La chèvre Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Victor Brajon - en ville
    Historique :
    siècle (11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville). Ce projet vise à multiplier les points d’eau dans la Fontaine La chèvre fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et le début du 20e ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies qui ont fait fontaines sont toutes réalisées par la Maison Ducel et la fonderie d'Osne-le-Val, qui rachète en 1878 les ). La Fontaine à La chèvre correspond au modèle n°11376, Planche 306, Folio 243, du catalogue de Ducel Val d'Osne. Elle est à son emplacement d'origine. Le socle du bassin porte la mention "JJ. DUCEL / Me de Forges. PARIS". Le modèle de la statue de la chèvre renversant une ruche peut-être attribué à postales du début du 20e siècle montrent que des bassins de bois étaient placés à côté pour faire la
    Hydrographies :
    ruisseau de la Plaine
    Référence documentaire :
    Fontes n°80 Fontes n°80. Association pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine métalurgique
    Représentations :
    d'acanthe) et d'un mufle de lion. La colonne d’alimentation est ornée de pilastres, encadrant deux roseaux croisés, de fleurettes et des feuilles d'acanthe. La statue au sommet de la fontaine représente une chèvre fond de la ruche ouvert a libéré un rayon de miel qui est tombé sur le sol. Des abeilles sont figurées à plusieurs endroits sur la chèvre qui porte également un collier.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La Fontaine à La chèvre est située au centre de Raon L'étape, le long de la rue principale, à un carrefour, à proximité du ruisseau de la Plaine. Elle est composée d'un bassin d'abreuvoir de forme ovale , en fonte, reposant sur un socle de grès rose. La colonne d'alimentation de plan rectangulaire en aujourd'hui placé non loin. La fontaine est sommée d'une statue figurant une chèvre renversant une ruche.
    Titre courant :
    Fontaine La chèvre
    Appellations :
    Fontaine La chèvre
    Illustration :
    Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, carte postale du début du 20e siècle. IVR41_20168834826NUC1Y Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, carte postale du début du 20e siècle. IVR41_20168834827NUC1Y Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, carte postale du début du 20e siècle. IVR41_20168834828NUC1Y Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de face IVR41_20168834825NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts droit IVR41_20168834829NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de profil droit IVR41_20168834830NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de l'arrière IVR41_20168834832NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de profil gauche IVR41_20168834831NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts gauche IVR41_20168834833NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue de détail de l'avant du bassin. IVR41_20168834834NUC2A
  • groupe sculpté de la Force et la Paix ou de la France et la Russie
    groupe sculpté de la Force et la Paix ou de la France et la Russie Nancy - Léopold Obélisque - en ville
    Historique :
    La réalisation du groupe en bronze destiné à orner le monument commémoratif au président Carnot a aujourd'hui dans le fonds Prouvé (Musée de l'Ecole de Nancy). La ville de Nancy mit à disposition de l'artiste plastiline avec la collaboration de Joseph Mougin (1876-1961), élève aux Beaux-Arts. Eugène Vallin (1856-1922 ) aurait également participé à l'ornementation du monument (agrafe tenant la ramure de chêne à la partie supérieure du monument). Situé à quatre mètres de haut, le groupe sculpté évoque la visite du président avait collaboré en 1893 à la reliure du Livre d'Or qui fut offert par la Lorraine à la Russie. A " réalisé par Eugène Gallé. Peu après, il fut décoré de la Légion d'honneur. Le groupe sculpté et le médaillon ont été déposés en 1943 par l'occupant allemand et envoyé à la fonte.
    Matériaux :
    bronze fondu à la cire perdue doré
    Observation :
    HINZELIN (Emile), Monument Carnot à Nancy dans La Lorraine artiste, 14 année, n°27, 1896, 28 juin, p.234 -237 DUROC (Pierre), L'immeuble et la Construction dans l'Est, 11e année, n°8, 1896, 28 juin, p. 57-59 GALLE(Eugène), Le Vase Prouvé dans La Lorraine artiste, 14e année, n°28, 1896, 5 juillet, p. 242-243
    Représentations :
    La Paix et la Force, ou la France et la Russie, cette dernière coiffée d'une dépouille de lion , tiennent l'une un rameau de paix, l'autre un rameau d'olivier. Un olivier enserre la base de l'obélisque et
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    groupe sculpté de la Force et la Paix ou de la France et la Russie
  • Fontaine de la Dauphine
    Fontaine de la Dauphine Remiremont - rue de Lattre-de-Tassigny rue de la Xavée place de la Courtine - en ville
    Historique :
    La fontaine des Dauphins fait partie d'un ensemble de mobilier urbain mis en place à Remiremont , dans les années 1828-1830 ,par Stanislas Bresson, le maire. C'est la première installée, et la plus imposante. La fontaine sur la place de la Courtine est établie en 1827, selon les plans de Jean-Baptiste château d’eau pour les autres fontaines de la ville, avec la possibilité en cas d’incendie, d’arrêter à l’instant la plus grande partie des eaux des fontaines publiques, et de les diriger sur le points de danger Fontaine Marie-Thérèse ou Fontaine de la Dauphine, lors de son inauguration le 10 septembre 1828, en hommage à la présence de Marie-Thérèse, Duchesse d'Angoulême, fille aînée de Louis XVI, devenue Dauphine de France en 1824. Les travaux de l'édifice sont finalement réceptionnés le 11 décembre 1828. La pose ETE INAUGUREE / LE X SEPTEMBRE MDCCCXXVIII / STANISLAS BRESSON ETANT MAIRE DE LA VILLE" (en face Est ) ; "FONDERIES DE HENRY STEHELIN A BITSCHWILLER HT.RHIN" (en faces Ouest). Les tuyaux de la fontaine sont
    Référence documentaire :
    Remiremont. Histoire de la ville et de son abbaye Société d'Histoire de Remiremont. Remiremont . Histoire de la ville et de son abbaye. Vagney, G.Louis 1985.264P, Ill. Plan.
    Datation principale :
    2e quart 19e siècle daté par source porte la date
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La fontaine des Dauphins est située au centre de Remiremont, le long de la rue principale, sur une . Au centre, la colonne d'alimentation en grès est de section triangulaire, et porte trois plaques de supérieur qui se déverse progressivement jusqu'au bassin de pierre. Les abords sont protégés de la
    Localisation :
    Remiremont - rue de Lattre-de-Tassigny rue de la Xavée place de la Courtine - en ville
    Titre courant :
    Fontaine de la Dauphine
    Dates :
    1828 porte la date daté par source
    Appellations :
    Fontaine de la Courtine Fontaine de la Dauphine
    Illustration :
    Fontaine des Dauphins à Remiremont, vue de détail de la plaque signée sur la face nord-oust de la Fontaine des Dauphins à Remiremont, vue de détail de la plaque sur la face Est de la colonne Fontaine des Dauphins à Remiremont, vue de détail de la plaque signée sur la face sud-oust de la
  • Statue de la Samaritaine
    Statue de la Samaritaine Bains-les-Bains - rue André Leroy rue Lamblon - en village
    Historique :
    La fontaine de "La Samaritaine" à Bains-les-Bains, surnommée «La Pisseuse», était à l'origine placée à l'angle de l'avenue des Thermes, place de la Madeleine. Elle a été offerte à la fin du 19e siècle à la ville par la famille Rouff, la plaçant à l'entrée de ses ateliers de broderie qui employaient un grand nombre d'ouvrières. La statue de la Naïade, est présente de catalogue Thiriot dès 1887 , réalisée par la Fonderie de Tusey (modèle n°231, planche 30). Puis elle a été déplacée a son emplacement actuel, vers 1990, au moment du réaménagement de la rue A. Leroy. (sources orales)
    Précision dénomination :
    de la Samaritaine
    Description :
    La statue de la "Samaritaine" à Bains-les-Bains est en fonte. Elle représente une femme debout, les
    Titre courant :
    Statue de la Samaritaine
    États conservations :
    La fonte peinte, porte des marques de ruptures au niveau du cou, du buste et du coté droit. Réparée
    Illustration :
    Fontaine de la Samaritaine à Bains-les-Bains, vue de la statue de profil (2006 Fontaine de la Samaritaine à Bains-les-Bains, vue de détail de la statue de face (2006 Fontaine de la Samaritaine à Bains-les-Bains, vue de la statue de face. IVR41_20168834223NUC2A Fontaine de la Samaritaine à Bains-les-Bains, vue de la statue de trois quarts gauche Fontaine de la Samaritaine à Bains-les-Bains, vue de la statue de profil. IVR41_20168834226NUC2A Fontaine de la Samaritaine à Bains-les-Bains, vue de la statue de dos IVR41_20168834227NUC2A Fontaine de la Samaritaine à Bains-les-Bains, vue de détail de la tête de la statue
  • Fontaine de la Concorde
    Fontaine de la Concorde Raon-l'Étape - rue Anatole France rue Gambetta - en ville
    Historique :
    début du 20e siècle (11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville). Ce projet vise à multiplier les points La Fontaine de la Concorde fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et le d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies florissante. Les 12 fontaines sont toutes réalisées par la Maison Ducel et la fonderie d'Osne-le-Val, qui (cf. PA00107242). La Fontaine de la Concorde correspond au modèle n°11070, Planche 267, Folio 383, du catalogue de Ducel Val d'Osne. La statue au sommet de la fontaine a été conçue par Eugène Louis Lequesne , sculpteur. Le bassin est identique à celui présenté sur la planche 528bis, volume 2 du même catalogue, et la colonne d’alimentation correspond au modèle "ES" de la planche 570bis. Ils portent tous les deux la
    Référence documentaire :
    Fontes n°80 Fontes n°80. Association pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine métalurgique
    Représentations :
    Le bassin est décoré de frises à motifs géométriques et floraux. La colonne d’alimentation est . La statue au sommet de la fontaine représente la Concorde sous les traits d'une femme debout
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La fontaine de la Concorde est située au centre de Raon L'Etape, à l'angle de deux petites rues , non loin des quais de la Meurthe. Elle est composée d'un bassin ovale d'abreuvoir en fonte reposant sur un socle de grès rose. La colonne d'alimentation circulaire en fonte repose sur un bord du bassin et possède un jet d'eau orné d'un mascaron. Elle sert de piédestal à la statue en fonte de la
    Titre courant :
    Fontaine de la Concorde
    Appellations :
    Fontaine de la Concorde
    Illustration :
    Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, vue d'ensemble de face. IVR41_20168834859NUC2A Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts gauche Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts droit Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, vue d'ensemble de profil droit. IVR41_20168834862NUC2A Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, vue de détail du bassin. IVR41_20168834863NUC2A Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, vue de détail de la signature sur le bassin Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, vue de détail de la signature sur la colonne d'alimentation Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, vue de détail de la statue de trois quarts droit Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, vue de détail de la statue de profil gauche
  • statue de la Chèvre
    statue de la Chèvre Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Victor Brajon - en ville
    Historique :
    entre 1863 et le début du 20e siècle : 11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville. Ce projet vise à La statue de la Chèvre surmonte une fontaine qui fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies multiplier les points d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour faubourg des Maisons Rouges. C'est aussi l'occasion d'embellir et de démontrer la richesse de la commune , issue de ses forêts et commerces. La fontaine de la Chèvre correspond au modèle n°11376, Planche 306 , Folio 243, du catalogue de Ducel Val d'Osne. Elle est à son emplacement d'origine. Le modèle de la statue de la chèvre renversant une ruche peut-être attribué à Christophe Fratin (1801-1863) sculpteur, ou
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La statue au sommet de la fontaine représente une chèvre cabrée qui renverse une ruche faite d'osier tressé sur deux pierres plates et des branchages de chêne. Le fond de la ruche ouvert a libéré un rayon de miel qui est tombé sur le sol. Des abeilles sont figurées à plusieurs endroits sur la chèvre qui porte également un collier. Elle pourrait évoquée une scène de la mythologie grecque : la chèvre
    Titre courant :
    statue de la Chèvre
    Appellations :
    de la Chèvre
    Illustration :
    Statue de la fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de face. IVR41_20168834837NUC2A Statue de la fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de dos IVR41_20168834838NUC2A Statue de la fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue de détail de la tête et de la ruche
  • Statue de la Concorde
    Statue de la Concorde Raon-l'Étape - rue Anatole France rue Gambetta - en ville
    Historique :
    établies entre 1863 et le début du 20e siècle : 11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville. Ce projet vise à La statue de la Concorde surmonte une fontaine qui fait partie d'un ensemble de 12 fontaines multiplier les points d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour faubourg des Maisons Rouges. C'est aussi l'occasion d'embellir et de démontrer la richesse de la commune , issue de ses forêts et commerces. La Fontaine de la Concorde correspond au modèle n°11070, Planche 267 , Folio 383, du catalogue de Ducel Val d'Osne. La statue au sommet de la fontaine a été conçue par Eugène
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La statue au sommet de la Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, représente une femme debout
    Titre courant :
    Statue de la Concorde
    Appellations :
    statue de la Concorde
    Illustration :
    Statue de la Concorde sur la fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts droit Statue de la Concorde sur la fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de profil gauche Statue de la Concorde sur la fontaine à Raon l'Etape, vue de détail de la tête Statue de la Concorde sur la fontaine à Raon l'Etape, vue de détail de l'oiseau
  • Statue de la Meurthe
    Statue de la Meurthe Saint-Dié-des-Vosges - place de la Rochotte - en ville
    Historique :
    fontaine circulaire devant la cathédrale, place royale. Voirin, architecte de l’arrondissement réalise les son emplacement actuel, devant l’hôpital, sur la place de la Rochotte. (sources : AD88 - 2O434/10 La statue du Cygne surmonte une fontaine qui est érigée en 1825 en remplacement d'une ancienne plans et le travail de sculpture, dont la statue est effectuée par Jean-Baptiste Glorieux, statuaire à Nancy pour 2900frcs. Cette représentation allégorique de la Meurthe, dénudée, fit scandale auprès du clergé. La fontaine est déplacée en 1895, pour permettre l'édification d'une statue en l'honneur de Jules Ferry, déodatien et ancien président du sénat mort en fonction en 1893. La fontaine est alors établie à
    Description :
    La statue de pierre est placée au sommet de la fontaine de la Meurthe. Cette allégorie représentant la Meurthe, sous les traits d'une femme marchant, seulement vêtue d'un filet de pêcheur. Ses cheveux
    Localisation :
    Saint-Dié-des-Vosges - place de la Rochotte - en ville
    Titre courant :
    Statue de la Meurthe
    Appellations :
    Statue de la Meurthe
    Illustration :
    Statue de la Meurthe sur la fontaine à Saint-Dié-des-Vosges, vue d'ensemble de trois quarts droit Statue de la Meurthe sur la fontaine à Saint-Dié-des-Vosges, vue d'ensemble de dos Statue de la Meurthe sur la fontaine à Saint-Dié-des-Vosges, vue d'ensemble de profil droit Statue de la Meurthe sur la fontaine à Saint-Dié-des-Vosges, vue de détail du buste
  • Fontaine de la Meurthe
    Fontaine de la Meurthe Saint-Dié-des-Vosges - place de la Rochotte - en ville
    Historique :
    devant la cathédrale, place royale (sources : AD88 - 3P5353/8). Les plans de Voirin, architecte de président du sénat mort en fonction en 1893. La fontaine est alors établie à son emplacement actuel, devant La Fontaine de la Meurthe est érigée en 1825 en remplacement d'une ancienne fontaine circulaire l’arrondissement, prévoient la construction d'un piédestal, de la colonne et de la statue, qui sont réalisés par Jean-Baptiste Glorieux, statuaire à Nancy pour 2900 francs. La représentation allégorique de la Meurthe , dénudée, fit scandale auprès du clergé. La construction du bassin de la fontaine est effectuée par Joseph Sivel, tailleur de pierre et entrepreneur à Saint-Dié pour 1000 francs. La fontaine est déplacée en l’hôpital, sur la place de la Rochotte. (sources : AD88 - 2O434/10) Elle est nettoyée en 2015.
    Représentations :
    Les trois mascarons en fonte figurent des têtes d'hommes barbus et couronnés de roseaux. La colonne branches de chênes et sapins, sous un caducée et deux rames reliés par un ruban. Au sommet, la Meurthe est
    Description :
    La fontaine de la Meurthe est composée d'un bassin carré aux angles chanfreinés avec au centre une d'une colonne sculptée servant de piédestal à une statue allégorique représentant la Meurthe.
    Localisation :
    Saint-Dié-des-Vosges - place de la Rochotte - en ville
    Titre courant :
    Fontaine de la Meurthe
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonnier (1825), montrant la fontaine circulaire de la place devant Fontaine de la Meurthe à Saint-Dié-des-Vosges, carte postale de la fin du 19e siècle (avant son Fontaine de la Meurthe à Saint-Dié-des-Vosges, carte postale du début du 20e siècle Fontaine de la Meurthe à Saint-Dié-des-Vosges, carte postale du début du 20e siècle Fontaine de la Meurthe à Saint-Dié-des-Vosges, vue d'ensemble depuis l'ouest IVR41_20178835075NUC2A Fontaine de la Meurthe à Saint-Dié-des-Vosges, vue d'ensemble depuis le sud IVR41_20178835076NUC2A Fontaine de la Meurthe à Saint-Dié-des-Vosges, vue de détail de la colonne d'alimentation et du Fontaine de la Meurthe à Saint-Dié-des-Vosges, vue de détail d'un mascaron IVR41_20178835078NUC2A Fontaine de la Meurthe à Saint-Dié-des-Vosges, vue de détail de la colonne sculptée Fontaine de la Meurthe à Saint-Dié-des-Vosges, vue de détail de la colonne sculptée
  • La féculerie de Bellegoutte
    La féculerie de Bellegoutte Corcieux - Bellegoutte - 6 route du Plafond - en écart - Cadastre : 2016 B 1655 et 1656
    Historique :
    La féculerie de Bellegoutte est construite vers 1906 sur un terrain vierge par la Société Anonyme
    Description :
    l'élaboration de la fécule, tandis que le second est destiné au séchage et au stockage des produits finis.
    Titre courant :
    La féculerie de Bellegoutte
    Illustration :
    Vestiges de la roue hydraulique en 2011. IVR41_20168834440NUC2A
  • La féculerie des Cours
    La féculerie des Cours Corcieux - Les Cours - Les Cours - bâti lâche - Cadastre : 2016 A 1221 1832 A 231-232
    Historique :
    La féculerie des Cours était située sur l'emplacement d'un moulin attesté par le dénombrement de 1617. Les bâtiments sont convertis à la fin du 19e siècle et gérés par la Société Coopérative des Féculeries de Corcieux à partir du début du 20e siècle. Gravement endommagés durant la Seconde Guerre mondiale, la SCFC concentre les dommages de guerre dont elle bénéficie sur l'agrandissement et agriculteurs se sont tournés vers d'autres productions. Les bâtiments sont alors englobés dans la fromagerie
    Description :
    fabrication et d'un séchoir de l'autre côté de la route. Seule la partie fabrication a été entièrement
    Titre courant :
    La féculerie des Cours
  • Eglise Paroissiale de la-Nativité-de la-Vierge
    Eglise Paroissiale de la-Nativité-de la-Vierge Gondrecourt-le-Château - en village - Cadastre : 1968 E4 753
    Historique :
    Eglise primitive de la fin du 11e siècle début 12e siècle. Adjonctions de chapelles de confréries
    Représentations :
    Couronnement de la Vierge
    Statut :
    propriété de la commune
    Typologies :
    tour clocher sur la croisée du transept
    Titre courant :
    Eglise Paroissiale de la-Nativité-de la-Vierge
    Vocables :
    de la Nativité-de-la-Vierge