Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 529 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • église paroissiale Saint-Louis
    église paroissiale Saint-Louis Haselbourg - rue Principale - en village - Cadastre : 1990 1 158
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général
    Historique :
    L'église paroissiale Saint-Louis est construite de 1850 (date portée et date par source) à 1851 (date par travaux historiques) à l'instigation de l'abbé Dillenschneider par l'entrepreneur Amand Kund dont la croix date de 1733 (étudiée IA47000662). Le mur de clôture a été refait en 1932 (date portée).
    Description :
    soubassement de la façade occidentale en pierre de taille ; tour-clocher en charpente ; sacristie à
    Étages :
    1 vaisseau
    Localisation :
    Haselbourg - rue Principale - en village - Cadastre : 1990 1 158
    Titre courant :
    église paroissiale Saint-Louis
    Vocables :
    Saint-Louis
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Architecture rurale de la commune de Bazegney
    Architecture rurale de la commune de Bazegney Bazegney
    Typologie du support :
    A
    Dossier :
    Carte topographique de la partie sud de Bazegney, dressée en 1838 par Grandidier père, architecte
    Diffusion :
    communication libre, reproduction soumise à autorisation
    Auteur :
    AuteurIllustration Grandidier Louis (?)
  • Ecole primaire supérieure de garçons et école nationale professionnelle puis lycée technique d'Etat, actuellement lycée professionel Paul-Louis Cyfflé
    Ecole primaire supérieure de garçons et école nationale professionnelle puis lycée technique d'Etat, actuellement lycée professionel Paul-Louis Cyfflé Nancy - 1 rue Cyfflé Charles III Abbé Didelot - en ville - Cadastre : 2008 BW 282
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général
    Historique :
    L'actuel lycée professionnel Paul-Louis Cyfflé est construit à partir de 1925 par l'architecte Jean ambitieux, qui consiste à réaliser un ensemble fermé composé de 6 corps englobant tout l'îlot (partiellement réalisé). Le chantier (1925-1934) se déroule en 3 grandes phases. De mai 1925 à fin 1926 : construction de travaux se limite à la construction du corps central entre 1931 et mars 1934 (corps B), le bâtiment prévu entreprises nancéiennes : Dancelme, puis, à partir de 1930, Chambert. Le rez-de-chaussée du corps B donnant -chaussée du corps B, côté cour Alexandre). Entre 1991 et 1993, le corps C est restructuré : la partie nord -Frédéric Wielhorski (1874-1942) pour la municipalité de Nancy afin d'y accueillir l'école primaire supérieure de garçons, à l'emplacement du couvent de la Visitation (ancienne abbaye de bénédictins Saint l'atelier (IA54002692). De 1928 à 1930, construction d'un 2e corps de bâtiment (corps A) en bordure de la rue Cyfflé à l'emplacement d'une partie de l'ancienne abbaye (dont la chapelle). La 3ème phase de
    Escaliers :
    escalier dans-oeuvre escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
    Description :
    est. Il se compose de 3 corps : le corps A sur la rue Cyfflé et deux corps B et C perpendiculaires Le bâtiment s'élève sur une parcelle accusant un fort dénivelé (de 3 à 5 mètres environ) d'ouest en taille. Les corps A et B sont à 4 niveaux d'élévation, le dernier traité en attique avec une galerie de étroites, ornées d'un bossage (niveau 1) et de rudentures rondes (niveaux 2 et 3). L'avant-corps qui marque ) du corps de bâtiment. La façade du corps B sur la cour Alexandre est marquée par 3 avant-corps à pans de style Art déco. Les 2 corps de bâtiment (A et B) reposent sur des pieux Franki. Le corps B IM54010245) ; les 2 corps sont marqués par des avant-corps saillants. La façade du corps A sur la rue donne accès à un vaste vestibule accosté de 2 escaliers droits qui mènent aux 2 parties (Est et Ouest coupés couverts en terrasse ; l'avant-corps central, à ressauts et 2 terrasses, est plus imposant que les la cour Charles III (1 volée centrale droite, puis volées divergentes à retours parallèles), un côté
    Étages :
    3 étages carrés
    Localisation :
    Nancy - 1 rue Cyfflé Charles III Abbé Didelot - en ville - Cadastre : 2008 BW 282
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    dc_bd328de7-2499-495c-8dc3-ea1c52cbe413_0 :
    municipales de Nancy : 4 M 192 à 212}{TODO=}{SECTEUR=BW ilôt G}{PSMV=PSMV ext} {import cindoc=NancyArc}{lot=0208-3}{publication MCC=versé 2014/09/17 EP}{BIBLIO=}{ARCHIV=Archives
    Titre courant :
    , actuellement lycée professionel Paul-Louis Cyfflé
    Appellations :
    Paul-Louis Cyfflé
    Illustration :
    Projet n° 2 (partiellement réalisé) : plan d'ensemble. Encre et crayon, 116 cm x 80 cm, 14 août Corps B, façade sur la cour Charles III : partie centrale, niveaux 1 et 2. IVR41_20115410114NUC2A Projet n° 1 : aménagement de l'école supérieure de garçons dans une partie des bâtiments de Corps A : élévation antérieure sur la rue Cyfllé, détail (1). Encre, 204 cm × 74 cm, décembre 1927 Corps A : élévation antérieure sur la rue Cyfllé, détail (2). Encre, 204 cm × 74 cm, décembre 1927 Corps A : élévation antérieure sur la rue Cyfllé, détail (3). Encre, 204 cm × 74 cm, décembre 1927 Corps A : élévation antérieure sur la rue Cyfllé, détail (4). Encre, 204 cm × 74 cm, décembre 1927 Corps A : élévation antérieure sur la rue Cyfllé, détail (5). Encre, 204 cm × 74 cm, décembre 1927 Corps A : élévation postérieure sur cour, détail (1). Encre, 203 cm × 73 cm, décembre 1927 Corps A : élévation postérieure sur cour, détail (2). Encre, 203 cm × 73 cm, décembre 1927
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • Ancien atelier de l'école primaire supérieure de garçons puis du lycée professionel Paul-Louis Cyfflé, actuellement restaurant scolaire
    Ancien atelier de l'école primaire supérieure de garçons puis du lycée professionel Paul-Louis Cyfflé, actuellement restaurant scolaire Nancy - 1 rue Cyfflé Charles III Abbé Didelot - en ville - Cadastre : 2008 BW 282
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général
    Historique :
    modifié dès 1933, de nouvelles machines y sont installées. Suite à l'aménagement d'un atelier d'imprimerie Atelier de l'ancienne école primaire supérieure de garçons construit de mai 1925 à fin 1926 par l'architecte Frédéric Wielhorski à l'emplacement des jardins du couvent de la Visitation (ancienne abbaye de bénédictins Saint-Léopold IA54003071). L'aménagement intérieur en 2 sections (menuiserie et ferronnerie) est dans une autre partie du lycée (corps B), l'ancien atelier est transformé en restaurant scolaire faire place à un gymnase (architecte Montcuit).
    Localisation :
    Nancy - 1 rue Cyfflé Charles III Abbé Didelot - en ville - Cadastre : 2008 BW 282
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    dc_bd328de7-2499-495c-8dc3-ea1c52cbe413_0 :
    {import cindoc=NancyArc}{lot=0208-3}{publication MCC=versé 2014/09/17 EP}{BIBLIO=}{ARCHIV=}{TODO =}{SECTEUR= BW îlot G}{PSMV=PSMV ext}
    Titre courant :
    Ancien atelier de l'école primaire supérieure de garçons puis du lycée professionel Paul-Louis
    Illustration :
    Elévations et coupes, détail (1). Encre, 97 cm x 55,5 cm, février 1925. IVR41_20115410051NUC2A Elévations et coupes, détail (2). Encre, 97 cm x 55,5 cm, février 1925. IVR41_20115410052NUC2A Elévations et coupes, détail (3). Encre, 97 cm x 55,5 cm, février 1925. IVR41_20115410053NUC2A Elévations et coupes, détail (4). Encre, 97 cm x 55,5 cm, février 1925. IVR41_20115410054NUC2A Plan d'ensemble. Encre et lavis, 93.5 cm x 71,5 cm, novembre 1931. IVR41_20115410185NUC2A Plan d'ensemble, détail. Encre et lavis, 93.5 cm x 71,5 cm, novembre 1931. IVR41_20115410186NUC2A Elévations et coupes, ensemble. Encre, 97 cm x 55,5 cm, février 1925. IVR41_20115410050NUC2A Vue intérieure durant les travaux. Photographie, 22 cm x 17 cm, 1925-1926
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Valfroicourt - 135 rue du Void des Saules - en village - Cadastre : 2016 C 626
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil départemental des Vosges
    Historique :
    plans dressés par Grandidier, architecte à Mirecourt, par Joseph Liégeois, entrepreneur à Bainville La fontaine-lavoir du Void des Saules a été établie en 1829, à l'emplacement de la source qui existe dans le pâtis, vis à vis de la Maison du Sieur Gerberon, dans le pré du Sieur Maudru. Le bassin , pour 5200 frcs. La statue du lion semble avoir été déposée en 1975, puis à nouveau mars 1997 (?) puis
    Représentations :
    grimaçant. La partie basse de la gueule du lion a été creusée pour permettre le passage du jet de la
    Description :
    , remplissant 5 bassins d'abreuvoir rectangulaires. Seul celui du centre est encore en eau, les autres servent de bacs à fleurs. Sous le jet, deux barres de fer permettent de poser un seau à remplir. La colonne d'alimentation approvisionne aussi trois bassins rectangulaires permettant de laver le linge debout, face à la rue. La partie lavoir est couverte d'une structure en moellons enduits, avec un toit à longs pans et
    Auteur :
    [architecte] Grandidier Louis (?)
    Localisation :
    Valfroicourt - 135 rue du Void des Saules - en village - Cadastre : 2016 C 626
    Dimension :
    l 10.9 m lavoir l 80.0 cm lion h 65.0 cm lion statue de lion (l=80 ; la= 40 ; ht=65) ; lavoir (l=1090)
    Illustration :
    Fontaine-lavoir du Lion à Valfroicourt, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade Fontaine-lavoir du Lion à Valfroicourt, vue de détail de trois quarts gauche de la facade Fontaine-lavoir du Lion à Valfroicourt, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade Fontaine-lavoir du Lion à Valfroicourt, vue de détail du centre de la facade antérieure Fontaine-lavoir du Lion à Valfroicourt, vue intérieure du lavoir IVR41_20168834165NUC2A Fontaine-lavoir du Lion à Valfroicourt, vue intérieure de la colonne d'alimentation
    Couvertures :
    toit à deux pans croupe
  • puits
    puits Bocquegney - rue de la Chapelle rue du Chateau - en village
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil départemental des Vosges
    Historique :
    . (sources : AD88 - 2 O 64/10) supérieure du village qui en est dépourvue, au lieu dit au Mont. Les plans sont établis par de Grandidier
    Précision dénomination :
    à poulie
    Description :
    soigné. La margelle, de forme demi-circulaire en deux blocs (fissure à l'avant), supporte une grande . Une grille de protection en fer avait été fixée à l'avant du puits pour éviter les chutes (encore
    Auteur :
    [architecte d'arrondissement] Grandidier Louis (?)
    Typologies :
    puits à poulie
    Dimension :
    d 105.0 cm puits hors tout h 365.0 cm édicule
  • Fontaine
    Fontaine Bazegney - place de l'Eglise - en village
    Typologie du support :
    A
    Diffusion :
    communication libre, reproduction soumise à autorisation
    Auteur :
    AuteurIllustration Grandidier Louis (?)
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Bainville-aux-Saules - rue du Petit Ménil - en village - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil départemental des Vosges
    Historique :
    La fontaine-lavoir du Petit Ménil est reconstruite en 1829 selon les plans Grandidier (architecte à (architecte à Dompaire) effectue une restauration des captages en 1893. (sources : AD88 - série 2O30/8). Des rapport à la route, et elle n’alimente plus l’abreuvoir et le lavoir. Ces travaux sont réalisés par Jean reprises en ciment sont faites en 2010 (porte la date). La source est à nouveau restaurée en 2015, et le
    Description :
    ), servant de fontaine, et placé en surplomb du lavoir-abreuvoir, à environ 20 mètres. L'eau approvisionne dans les Vosges se situe à Rancourt (cf tableau de repérage : IVR41_20178835693NUC4Y). Le sol autour de ce lavoir à ciel ouvert est pavé et une borne de grès rose protège l'angle des véhicules.
    Auteur :
    [architecte] Grandidier Louis (?)
    Typologies :
    lavoir à ciel ouvert
    Illustration :
    Fontaine-lavoir du Petit-Ménil à Bainville-aux-Saules, vue d'ensemble du lavoir et du puisard en Fontaine-lavoir du Petit-Ménil à Bainville-aux-Saules, vue d'ensemble des abreuvoirs et du lavoir Fontaine-lavoir du Petit-Ménil à Bainville-aux-Saules, vue d'ensemble du lavoir et du rincoir Fontaine-lavoir du Petit-Ménil à Bainville-aux-Saules, vue de détail du rincoir et des abreuvoirs Fontaine-lavoir du Petit-Ménil à Bainville-aux-Saules, vue d'ensemble du puisard
  • Ensemble de deux fontaines - lavoirs - abreuvoirs
    Ensemble de deux fontaines - lavoirs - abreuvoirs Vincey - rue des saules rue du Pincieux - en village - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil départemental des Vosges
    Historique :
    l'ancienne rue de la fontaine. En 1826, elle est reposée, selon les devis de Louis Grandidier (architecte de R. Pourchot à Passavent-la-Rochère et de Bastien à Grandvillers. l’arrondissement de Mirecourt). Les travaux sont réalisés par Jean-Baptiste Fort, entrepreneur à Neufchâteau, pour carrefour, selon les plans de Sartory, architecte à Mirecourt. Celui-ci fait aussi érigé la fontaine-lavoir lavoirs de la ville, avec des tuyaux en fonte et en terre cuite. Paulin Victor Rolle, entrepreneur à Damas -lavoir de la rue des Saules a été remplacé et la toiture a été refaite récemment. La toiture du lavoir de la rue du Pincieux a également été modifiée et possède des tuiles mécaniques provenant des tuileries
    Auteur :
    [architecte] Grandidier Louis (?)
    Illustration :
    AD88 - 3P554/4). IVR41_20168833647NUC2A Lavoir de la rue des Saules à Vincey, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade antérieure Lavoir de la rue des Saules à Vincey, vue de la colonne d'alimentation. IVR41_20168833648NUC2A Lavoir de la rue des Saules à Vincey, vue de détail de la pomme de pin surmontant la colonne Lavoir de la rue des Saules à Vincey, vue de détail du mascaron surmontant la colonne Lavoir de la rue du Pincieux à Vincey, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade Lavoir de la rue du Pincieux à Vincey, vue d'ensemble de la fontaine et de l'abreuvoir Lavoir de la rue du Pincieux à Vincey, vue de détail du sommet de la colonne d'alimentation Lavoir de la rue du Pincieux à Vincey, vue intérieure des bassins. IVR41_20168833654NUC2A Lavoir de la rue du Pincieux à Vincey, vue intérieure des bassins. IVR41_20168833655NUC2A
    Couvertures :
    toit à deux pans croupe
  • Ferme, presbytère n°48
    Ferme, presbytère n°48 Sauville - 5 rue Eglise (de l') - en village - Cadastre : 2014 C 61
    Historique :
    bâtiment appartenant jusque là à Adrien François Louis Dufour, mais ayant déjà servi de presbytère auparavant, est acquis par la commune, pour y rétablir le presbytère. L'agrandissement de la chambre à four de Grandidier fils (architecte à Neufchâteau). Les travaux sont réalisés par le Sieur Courtier couverture) sont effectués en 1861 selon les plans de Louis-Victor Fourquin (architecte à Saint-Ouen-lès -Parey) par Louis Laboureux, plafonnier entrepreneur à Saint-Ouen-lès-Parey et Charles Bazard , charpentier à Sauville. (cf. AD88, 2O475/8). Le bâtiment redevient privé par la suite, et il est acquis en La ferme et presbytère n°48 de Sauville possède une structure remonte au 18e siècle. En l’An 12, le en alignement de la rue est postérieur à la construction de l’église (bâtie vers 1835 par , entrepreneur à Vittel. En 1851, des travaux de réparations variés (sol et huisseries principalement) sont réalisés, selon les plans de Grandidier fils (architecte), par François Etienne et Jean-Nicolas Rombelle
    Parties constituantes non étudiées :
    four à pain
    Étages :
    1 étage carré
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Annexe :
    y loger de desservant de la succursale, appartenant jusque là à Adrien François Louis Dufour de enduits de la façade sur le jardin avec un "mortier composé de 2/3 de sable de la Moselle et 1/3 de chaux derrière de la dite maison contenant 7 ares de terrain avec un puits à l’entrée du jardin, réservoir à presbytère et de l’école, Selon les plans de Grandidier (architecte à Neufchâteau) et attribué à François enduits, et menuiserie, réparation du four et remaniement de la couverture Rénovation attribuée à Louis au moyen : "d’un lattis en cœur de chêne pour lamer à fil droit d’au moins 13 mm d’épaisseur sur 3 cm hydraulique, appliqué en 3 couches" - repose du vantail de la porte d’entrée en chêne, "peinte de 3 couches à Presbytère de Sauville (AD88, 2O472/8) Extrait des dossiers concernant le presbytère de Sauville (an XI- 1861), conservés au Archives Départementales des Vosges (2O472/8) : 1er vendémiaire de l’An12 Nancy pour 6600frcs. Le bâtiment comprend : "une cuisine, un poêle sur le devant une chambre à coté
    Couvertures :
    toit à deux pans
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil départemental des Vosges
    dc_52cd4446-d2fb-44eb-9947-7e9d7c624059_16 :
    oculus certainement au-dessus de la pierre à eau. Oculus sous la toiture.
    dc_52cd4446-d2fb-44eb-9947-7e9d7c624059_7 :
    4
    Auteur :
    [architecte d'arrondissement, architecte] Grand(d)idier Paul Henry Louis [propriétaire] Dufour Adrien François Louis [] Fourquin Louis-Victor [entrepreneur, stucateur] Laboureux Louis
    Description :
    La ferme-presbytère est implantée parallèlement et en retrait par rapport à la rue, devant l'entrée de l'église. Elle est composée de 4 travées : une écurie, une grange, une salle de réunion et un logis en largeur, avec une cuisine et d'un poêle s'ouvrant vers la rue. Des chambres sont aménagées à éclaire à la pierre à eau. Un couloir dans l'axe de la porte piétonne à imposte vitrée sépare le logis de de taille, à linteau segmentaire délardé. La porte charretière est en anse de panier. Un oculus et deux jours rectangulaires éclairent les greniers sous la toiture. Des réduits à cochons étaient placés à l'arrière de l'étable. En avant dans la cour, une chambre à four (détruit) surmontée d'un pigeonnier a été construite, puis agrandie pour retrouver l'alignement de la rue. La façade antérieure de cette annexe a été traitée pour former un pendant au portail d'entrée de l’Église en face. La cour est
    Localisation :
    Sauville - 5 rue Eglise (de l') - en village - Cadastre : 2014 C 61
    Titre courant :
    Ferme, presbytère n°48
  • puits - pompe à eau - auge-abreuvoir
    puits - pompe à eau - auge-abreuvoir Norroy - 19 rue Saint Georges - en village
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil départemental des Vosges
    Inscriptions & marques :
    La pompe en fonte porte la signature "AUDEMAR-GUYON A DOLE JURA" et le numéro "81" correspondant
    Historique :
    pour 1085 francs. (sources : AD88 - 2O346/9) La pompe, modèle n°81, a été conçue par la fonderie fontaines, selon les plans de Paul Grandidier, fils, architecte, par François Masson, entrepreneur à Norroy d'Audemar-Guyon, fabricant à Dole (Jura), à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle.
    Précision dénomination :
    à noria
    Dénominations :
    pompe à eau
    Description :
    invisible, la pompe à eau en fonte alimentait un bassin rectangulaire en pierre servant d'abreuvoir (aujourd’hui bac à fleur). La pompe à noria était actionnée par une manivelle à roue qui entraînait une chaîne
    Auteur :
    [architecte] Grand(d)idier Paul Henry Louis
    Titre courant :
    puits - pompe à eau - auge-abreuvoir
    Illustration :
    puits - pompe à eau - auge-abreuvoir à Norroy, vue d'ensemble depuis le sud IVR41_20178835168NUC2A puits - pompe à eau - auge-abreuvoir à Norroy, vue d'ensemble depuis l'est IVR41_20178835169NUC2A puits - pompe à eau - auge-abreuvoir à Norroy, vue de détail de la pompe à eau puits - pompe à eau - auge-abreuvoir à Norroy, vue de détail de la signature sur la pompe à eau puits - pompe à eau - auge-abreuvoir à Norroy, vue de détail de la pompe à eau
  • Ferme n°14
    Ferme n°14 Ahéville - 11 rue de Rabiemont - en village - Cadastre : 2018 B 353
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil départemental des Vosges
    Historique :
    La ferme n°14 d'Ahéville a été construite en 1830 par N. Concenty (négociant à Bayonne), selon la / 1830 / LE 10 JUILLET CETTE / PIERRE A ÉTÉ POSÉE / PAR Mr N. CONCENTY / NEGt A BAYONNE". Des mention de la pierre de fondation située à droite de la porte charretière : "SOLI DEO / HONOR ET GLORIA modifications postérieures ont été apportées. Une petite plaque émaillée ovale nominative : "Pierre GRANDIDIER / AHÉVILLE / (Vosges)", a été fixée sur la porte charretière au-dessus de la fente de la boite aux lettres.
    Représentations :
    La pierre de fondation est ornée d'un cadre à volutes affrontées, surmontées d'une coquille et de toiture est surmontée de 2 épis de faitage/girouettes (détruits).
    Description :
    La ferme n°14 d'Ahéville est située dans le village, parallèlement à la rue. Mitoyen, ce bâtiment piétonne, on y entre par la porte charretière. Les étables sont à l'arrière. La cave sous le logis nord est l'imposte vitrées de la chambre prenant le jour sur la rue. Un placard-chauffant se trouve à l'arrière de la cheminée. Un bassin d'abreuvoir a été placé sur l'usoir et une vigne a été plantée en façade antérieure. Le
    Étages :
    1 étage carré comble à surcroît
    Auteur :
    [propriétaire] Concenty N. [propriétaire] Grandidier Pierre
    Typologies :
    Ferme à double logis
    Localisation :
    Ahéville - 11 rue de Rabiemont - en village - Cadastre : 2018 B 353
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Titre courant :
    Ferme n°14
    Illustration :
    Ferme n°14 d'Ahéville, vue d'ensemble de trois quarts gauche (1976) IVR41_19768804271Z Ferme n°14 d'Ahéville, vue de détail de la pierre de fondation (1976) IVR41_19768804272Z Ferme n°14 d'Ahéville, vue d'ensemble de trois quarts droit IVR41_20188838994NUC2A Ferme n°14 d'Ahéville, vue d'ensemble depuis le sud IVR41_20188838988NUC2A Ferme n°14 d'Ahéville, vue d'ensemble de trois quarts gauche IVR41_20188838987NUC2A Ferme n°14 d'Ahéville, vue d'ensemble de face IVR41_20188838718NUC2A Ferme n°14 d'Ahéville, vue de détail de la pierre de fondation IVR41_20188838989NUC2A Ferme n°14 d'Ahéville, vue de détail de la plaque nominative IVR41_20188838990NUC2A Ferme n°14 d'Ahéville, vue de détail de la porte charretière IVR41_20188838991NUC2A Ferme n°14 d'Ahéville, vue de détail de la corniche et d'une baie des combles
    Couvertures :
    toit à longs pans demi-croupe
  • Eglise paroissiale Saint Denis
    Eglise paroissiale Saint Denis Juvigny-sur-Loison - rue Grande - en village - Cadastre : 1848 A8 1658 1978 AB 29
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général
    Contributeur :
    Louis L.
    Représentations :
    : colonnes ; sujet : palmettes, support : chapiteaux ; sujet : colombes, crosses abbatiales chargées d' s , décor floral, saint Benoît de Nurcie et scholastique, support : mur derrière l' autel latéral gauche ; sujet : couronne, Notre-Dame-de-Lourdes, support : mur derrière l' autel latéral droit
    Étages :
    3 vaisseaux
    Couvertures :
    toit à longs pans toit à l'impériale
  • orgue
    orgue Juvigny-sur-Loison - en village
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général
    Contributeur :
    Louis Lucien
  • Ensemble de deux puits - pompe à eau - auge-abreuvoir
    Ensemble de deux puits - pompe à eau - auge-abreuvoir Sandaucourt - rue de la Halle rue de l'Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil départemental des Vosges
    Historique :
    circulaire en fonte et une pompe. Le 12 mars 1873 : Louis Victor Fourquin, architecte à Saint-Ouen-lès-Parey probablement bien antérieurs. En 1872, ces deux puits sont reconstruits, selon les plans de Paul Grandidier fils, architecte à Neufchâteau, et Charles Perron, architecte à Remiremont, par Joseph Collenot , entrepreneur à Contrexeville pour 5760 francs. Identiques, ils est prévu un portique, avec une borne, un bassin l'entrepreneur : Les puits ont commencé à être creusés avec des malfaçons non avérées. Les pompes ne sont pas installées. Suite à l'abandon du chantier par l'entrepreneur, la commune reprend les travaux en régie aux Croix St Marc est remplacée en 1878 par Martin Maire, entrepreneur à Sandaucourt pour 625 francs : Les guides. (sources : AD88 - 2O463/10) Cette pompe a été conçue par la fonderie Sauzay Frères à Autun (hors d'usage aujourd’hui). La pompe du puits de la rue Lefevre a disparu.
    Précision dénomination :
    à noria
    Dénominations :
    pompe à eau
    Représentations :
    ornement à forme architecturale taille à bossages. Flanqué de deux pilastres sculptés, l'arc est surmonté d'un fronton triangulaire
    Description :
    , sur des placettes constituées à l'intersection de la Grande Rue et de la rue menant à l’Église . Identiques à l'origine, elles sont composées d'un puits dont la margelle en pierre de taille est au niveau du sol. Au dessus de la pompe à eau, un portique en pierre de taille très soigné forme une arche surmontée d'un fronton. Deux anneaux de fer fixés à l'avant permettent d'attacher les animaux et les abords sont pavés. Le puits de la rue Lefevre n'a plus aujourd’hui de pompe à eau, mais il a conservé un bassin hémicirculaire monolithique sur son socle. Le puits de la Croix St Marc a été modernisé par le pompe à eau en fonte, fonctionne par un système de noria actionné par une manivelle à roue qui
    Auteur :
    [architecte] Grand(d)idier Paul Henry Louis
    Titre courant :
    Ensemble de deux puits - pompe à eau - auge-abreuvoir
    Illustration :
    Ensemble de deux puits - pompe à eau - auge-abreuvoir à Sandaucourt, extrait du cadastre napoléonien - 1835 (AD88 - 3P5380/5) IVR41_20178835192NUC2A puits - auge-abreuvoir de la rue Lefevre à Sandaucourt, vue d'ensemble de trois quarts gauche puits - auge-abreuvoir de la rue Lefevre à Sandaucourt, vue d'ensemble de la facade postérieure puits - pompe à eau - auge-abreuvoir de la Croix St Marc à Sandaucourt, vue d'ensemble de trois puits - pompe à eau - auge-abreuvoir de la Croix St Marc à Sandaucourt, vue d'ensemble de l'arrière puits - pompe à eau - auge-abreuvoir de la Croix St Marc à Sandaucourt, vue d'ensemble de la facade puits - pompe à eau - auge-abreuvoir de la Croix St Marc à Sandaucourt, vue d'ensemble de la facade puits - pompe à eau - auge-abreuvoir de la Croix St Marc à Sandaucourt, vue de détail de la pompe à puits - pompe à eau - auge-abreuvoir de la Croix St Marc à Sandaucourt, vue de détail de la
  • Ensemble de 3 fontaines-abreuvoirs
    Ensemble de 3 fontaines-abreuvoirs Domptail - 8 rue de Lauroux - en village
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil départemental des Vosges
    Historique :
    nécessaires en cas d’incendie : - une fontaine devant la maison Louis (place de la mairie) : un moine et 3 fontaine à l’extrémité du jardin de la cure : moine et 3 bassins en fonte - un abreuvoir devant la maison , architecte à Epinal, par Victor Rol entrepreneur à Damas, et par Henry Gigogne entrepreneur à Charmes, pour 47766 francs. Elles font partiesd'un projet d'établissement de 3 nouvelles fontaines et d'un abreuvoir bassins en fonte - une fontaine devant la maison Mathieu (rue Lauroux) : moine et 2 bassins en fonte - une Demange : 2 bassins en fonte alimentés par le trop plein des fontaines. (sources : AD88 - 2O158/11)
    Description :
    de fer placées sous le jet d'eau permet de poser un seau à remplir. La fontaine du jardin de la cure
    Localisation :
    Domptail - 8 rue de Lauroux - en village
    Titre courant :
    Ensemble de 3 fontaines-abreuvoirs
    Appellations :
    fontaine devant la maison Louis fontaine à l’extrémité du jardin de la cure
    Illustration :
    Fontaines-abreuvoirs de Domptail, plans, élévations et coupes dressés par V. Adam, architecte en Fontaine-abreuvoir de la rue Lauroux à Domptail, vue d'ensemble depuis le nord Fontaine-abreuvoir de la rue Lauroux à Domptail, vue d'ensemble depuis le sud Fontaine-abreuvoir de la rue Lauroux à Domptail, vue de détail de la signature et de la date sur le Fontaine-abreuvoir de la place de la Mairie à Domptail, vue d'ensemble depuis le sud Fontaine-abreuvoir de la place de la Mairie à Domptail, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir de la place de l'Eglise à Domptail, vue d'ensemble depuis l'ouest
  • ampoule à huile des malades et boîte
    ampoule à huile des malades et boîte Battigny - rue de l' Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil général de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître : lettres L. G. séparées par une étoile dans un losange horizontal ; poinçons
    Historique :
    du 20e siècle par l'orfèvre Louis Gille et Cie dont le poinçon fut insculpé à Lyon le 11 juillet 1889 L'ampoule à huiles des malades avec sa boite, a été réalisée entre la fin du 19e siècle et le début
    Observation :
    {GESTION=lot0077-5}{GESTION=non selectionnés autres}
    Dénominations :
    ampoule à huile des malades
    Description :
    Ampoule à huile des malades avec boîte en bois. L'ampoule est en argent. Le corps cylindrique est soudé sur le pied à ressauts. Le couvercle mouluré, bordé d'un rang de perles, est sommé d'une croix
    Auteur :
    [orfèvre] Louis Gille & Cie
    Localisation :
    Battigny - rue de l' Eglise - en village
    Titre courant :
    ampoule à huile des malades et boîte
    Dimension :
    h = 15 ; l = 13,8 ; pr = 8
    Illustration :
    ampoule à huile des malades et boîte ; vue d'ensemble IVR41_20135432551NUC2A
  • ampoule à huile des malades et boite
    ampoule à huile des malades et boite Fenneviller - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Lorraine - Inventaire général
    Historique :
    Ampoule à huile des malades et boîte, ensemble réalisé entre la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle, par l'orfèvre lyonnais Louis Gille & Cie dont le poinçon fut insculpé le 11 juillet 1889
    Référence documentaire :
    . "Poinçons d'or, d'argent et de platine de 1275 à nos jours." [Dourdan] : H. Vial, 2005. 239 p., ill. p. 102 ; p. 125 Poinçons d'or, d'argent et de platine de 1275 à nos jours Markezana, Yves p. 197 ; réf. 962 Poinçons de fabricants d'ouvrages d'or et d'argent. Lyon 1798-1940 Inventaire fabricants d'ouvrages d'or et d'argent. Lyon 1798-1940''. Paris : Imprimerie nationale, 1993. 325 p., ill
    Dénominations :
    ampoule à huile des malades
    Description :
    Ampoule à huile des malades en argent et boîte en buis. L'ampoule cylindriques est surmonté d'un couvercle à ressauts, au bord souligné d'un cordon de perles, avec une croix sommitale soudée. La nature de
    Auteur :
    [orfèvre] Louis Gille & Cie
    Titre courant :
    ampoule à huile des malades et boite
    Dimension :
    h 6.0 ampoule d 2.4 ampoule h 7.5 boite d 3.5 boite
    Illustration :
    ampoule à huile des malades - vue générale IVR41_20135430560NUC2A
    Numérotation artificielle :
    2
  • ensemble n°1 avec calice et patène de style néo-gothique
    ensemble n°1 avec calice et patène de style néo-gothique Bagneux - rue de l' Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil général de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître : les lettres L et G séparées par une étoile dans un losange horizontal
    Historique :
    l'orfèvre lyonnais Louis Gilles et Cie dont le poinçon fut insculpé le 11 juillet 1889 et biffé en 1927.
    Observation :
    {GESTION=lot0077-5}{GESTION=non selectionnés autres}
    Représentations :
    Christ : en médaillon, de face, à mi-corps Vierge : en médaillon, de face, à mi-corps, Alpha et Oméga saint Joseph : en médaillon, de face, à mi-corps, lys
    Auteur :
    [orfèvre] Louis Gille & Cie
    Localisation :
    Bagneux - rue de l' Eglise - en village
    Titre courant :
    ensemble n°1 avec calice et patène de style néo-gothique
    Dimension :
    h = 23 ; d = 12,5 ; dimensions du calice ; hauteur patène : h = 1 ; diamètre patène : d = 13,3
    États conservations :
    La dorure a quasiment disparu.
    Illustration :
    ensemble n°1 avec calice et patène de style néo-gothique ; vue d'ensemble IVR41_20135432414NUC2A
    Numérotation artificielle :
    1
  • ciboire n°2
    ciboire n°2 Bezange-la-Grande - Grande Rue - en village
    Copyrights :
    (c) Région Lorraine - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître : L PINAULT surmontant un pilon pour mortier dans un losange horizontal
    Historique :
    Ciboire réalisé au cours de la 2e moitié du 19e siècle, par l'orfèvre parisien Louis Pinault dont
    Observation :
    {GESTION=lot0077-5}{GESTION=non selectionnés autres}
    Représentations :
    croix : ornement à forme végétale
    Auteur :
    [orfèvre] Pinault Louis
    Titre courant :
    ciboire n°2
    Dimension :
    h = 32,5 ; d = 15,3 ; diamètre pied ; diamètre couvercle : d = 11,8
    États conservations :
    L'un des bras de la croix sommitale a été cassé et manque.
    Illustration :
    ciboire n°2 - vue générale IVR41_20135431790NUC2A
    Numérotation artificielle :
    2
1 2 3 4 27 Suivant