Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 75 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • menuiserie Basse-sur-le Rupt
    menuiserie Basse-sur-le Rupt Basse-sur-le-Rupt
    Localisation :
    Basse-sur-le-Rupt
    Titre courant :
    menuiserie Basse-sur-le Rupt
  • scierie hydraulique
    scierie hydraulique Basse-sur-le-Rupt - Closfaing - Closfaing - en écart - Cadastre : 2011 C 154
    Historique :
    , afin de distribuer l'éclairage dans le hameau. La scie à été installée en 1930. Un moteur thermique
    Hydrographies :
    ruisseau de Basse-sur-le-Rupt
    Canton :
    Saulxures-sur-Moselotte
    Description :
    l'étang réservoir, lui même alimenté par une dérivation du ruisseau de Basse-sur-le-Rupt. La scierie est La scierie est constituée d'une halle bardée de bois sur sous-sol de moellon hourdi à la chaux. La
    Localisation :
    Basse-sur-le-Rupt - Closfaing - Closfaing - en écart - Cadastre : 2011 C 154
  • centrale hydroélectrique privée
    centrale hydroélectrique privée Basse-sur-le-Rupt - Planois - CD34 - en écart - Cadastre : 2012 AC 68 AC 67
    Hydrographies :
    ruisseau de Basse-sur-le-Rupt
    Canton :
    Saulxures-sur-Moselotte
    Description :
    Le site se compose d'un canal d'amenenée, d'un étang-réservoir, d'une condiuite forcée et d'un turbine de type Francis (IM88004752), la génératrice, le système de régulation et le tableau électrique.
    Localisation :
    Basse-sur-le-Rupt - Planois - CD34 - en écart - Cadastre : 2012 AC 68 AC 67
  • usine de taille de granite dite graniterie
    usine de taille de granite dite graniterie Basse-sur-le-Rupt - au Jean-Pré - Nayes - en écart - Cadastre : 2011
    Historique :
    La graniterie a été créée en 1926, date portée sur le linteau de la fenêtre de l'étage.
    Hydrographies :
    ruisseau de Basse-sur-le-Rupt
    Canton :
    Saulxures-sur-Moselotte
    Description :
    Les bâtiments se composent d'une maison d'habitation sur laquelle s'appuie en retour d'équerre partielle, IM88004751) située dans un petit bâtiment qui lui était dédié en contrebas et dont le mouvement
    Localisation :
    Basse-sur-le-Rupt - au Jean-Pré - Nayes - en écart - Cadastre : 2011
  • turbine hydraulique de type Girard
    turbine hydraulique de type Girard Basse-sur-le-Rupt - Les Nayes - Nayes - en écart
    Localisation :
    Basse-sur-le-Rupt - Les Nayes - Nayes - en écart
  • Les graniteries des Hautes-Vosges
    Les graniteries des Hautes-Vosges
    Illustration :
    Ancienne graniterie de Basse-sur-le-Rupt. IVR41_20128803362NUC2A
  • menuiserie Basse-sur-le Rupt
    menuiserie Basse-sur-le Rupt Basse-sur-le-Rupt
    Dossier :
    Plan de situation menuiserie Basse-sur-le Rupt
  • Les graniteries des Hautes-Vosges
    Les graniteries des Hautes-Vosges
    Dossier :
    Ancienne graniterie de Basse-sur-le-Rupt. Les graniteries des Hautes-Vosges
  • calice
    calice Mouacourt - rue de l' Eglise - en village
    Inscriptions & marques :
    incomplet ; poinçon de maître sur le pied ; poinçon de titre et garantie insculpé sur la coupe, la fausse poinçon de maître : le nom DEJEAN sous une ancre dans un losange horizontal ; poinçon de maître -coupe et le pied
    Historique :
    Calice réalisé par l'orfèvre parisien Joseph-Philippe-Adolphe Dejean dont le poinçon fut insculpé le 4 septembre 1846 et biffé le 25 janvier 1865.
    Représentations :
    La bordure du pied est occupée par une frise de décors rocaille, coupée par une croix latine. Le . La partie basse du noeud étranglé est enveloppée de feuilles d'eau, cette frise est surmontée de
    Description :
    Calice en argent doré. Les décors du pied circulaire sont estampés, le noeud piriforme est ciselé
    États conservations :
    L'argent est déchiré sur la partie basse du noeud, la zone entre le pied et la tige a été restaurée
  • calice
    calice Coincourt - rue de l' Eglise - en village
    Inscriptions & marques :
    partiellement illisibles sur la partie basse ; poinçon de charge (?) : la lettre A sous deux volutes opposées
    Historique :
    lettre-date correspond à l'année 1725. Le poinçon de charge ne correspond pas à celui utilisé sur cette le poinçon fut insculpé le 6 février 1720, l'orfèvre est déclaré mort le 2 août 1747. Le poinçon de remis dans le circuit commercial après 1838. Le calice est classé monument historique au titre objet , avec la patène IM54013000, bien qu'ils n'aient été réalisés ni par le même orfèvre, ni à la même époque.
    Représentations :
    Christ. Le noeud est enveloppé sur la partie basse de feuilles d'eau et de godrons sur la partie est gravé d'une représentation de la Croix sur le Golgotha, trois clous sur la croix symbolise le La base du pied est ornée d'une frise percée de feuilles d'acanthe, soudée sur un anneau. L'ombilic
  • Architecture rurale de la commune de Bocquegney
    Architecture rurale de la commune de Bocquegney Bocquegney
    Historique :
    comptant plus que 6 conduits en 1648, et l’année suivante les habitants abandonnèrent le village (Idoux maximum en 1846 avec 193 habitants. Puis cette population chute progressivement pendant le siècle suivant tornade du 11 juillet 1984 a provoqué d’importants dégâts dans le village, anéantissant les cultures, les commune. Dix femmes sont brodeuses, la plupart pour le compte d’Alphonse Didelot à Hennecourt, et une pour foin, de la luzerne et du trèfle (Lepage et Charton. 1845), ainsi que du houblon (G. Gley. 1870). Le habitants. Les premiers tracteurs sont arrivés dans le village avec le plan Marchal, dans les années 1950 d’eau vers 1958, le village est alimenté par un ensemble de puits, de fontaines, d’un égayoir aménagé dans le ruisseau (pédiluve pour chevaux) et d’un lavoir avec une buanderie.
    Référence documentaire :
    Le département des Vosges : statistique historique et administrative (Lepage et Charton) Lepage , Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy 1984 – Imprimerie Aymard Epinal 1985. Consulté en ligne le 5 11 2019 : http://croqcentrevosges.free.fr
    Description :
    les logis sont en profondeur, avec une chambre (le poêle) s’ouvrant sur la rue et une cuisine derrière vie, et des greniers sur l'ensemble du bâtiment. Le jardin potager se situe à l’arrière de la ferme . Le patrimoine bâti y est majoritairement composé de fermes à trois travées de plan, avec la grange séparant le logis de l’étable (56% du corpus) et de fermes de plus grandes dimensions (31%). Le village s’étire le long de plusieurs rues avec une faible densité, seulement 30% des anciennes fermes sont charpente à longs pans sur laquelle reposent des tuiles mécaniques. Les encadrements des ouvertures sont en %), en plus d’une à linteau droit et aux angles arrondis. On pénètre dans le logis par une porte éclairée par le mur pignon. Une pièce borgne a été localisée, éclairée par une flamande (cf : IA88031899 . Deux pigeonniers ont été identifiés dans des combles. Le bâti conserve quelques éléments de décor de fausses chaînes d'angle peintes sur l'enduit. L’usoir de la construction la plus imposante est
    Annexe :
    siècle. Dans l’espoir d’attirer un bon pâtre et de le maintenir sur le territoire, un projet de 1843 (AD88 - 2O64/10). Ce bâtiment n’est pas réalisé car le projet est rejeté par de nombreux habitants qui affirment que l’emplacement est « aquatique ». Il se situe en effet dans la zone inondable du Rupt convenance », dans un endroit qui est « inconvenant » et n’est pas « seing ». Ils préfèrent ainsi ajourner le projet et concentrer les ressources financières communales sur les travaux de construction d’une maison communale à part entière. En 1865, la commune fait l’acquisition de la maison Ferry, afin d’y installer le - AD88 - 6M607), mais la pratique se perd dans les années 1940. Le bâtiment alors sans affectation est
    Illustration :
    Bocquegney, vue des vignes et vergers sur le coteau depuis la rue de la Chapelle Carte figurant les édifices repérés et étudiés dans le cadre de l'étude de l'architecture rurale de Tableau de relevé des édifices repérés et étudiés dans le cadre de l'étude de l'architecture rurale Bocquegney, vue du village depuis le sud. IVR41_20198840093NUC2A Bocquegney - Plan d'une maison et des environs à acquérir pour le logement d'un pâtre, dressé en
  • paire n°5 de chandeliers d'église
    paire n°5 de chandeliers d'église Neuviller-lès-Badonviller - rue du Colonel Driant
    Représentations :
    rinceaux, rapportés en partie basse de la tige, s'amortissent sur le noeud. Les branches sont en forme de Le pied dont les arêtes portent des crochets, repose sur trois pattes de fauve, les faces sont
    Description :
    sont vissées sur un axe principal. Le pied tripode est ajouré.
    États conservations :
    Ces deux chandeliers ont été électrifiés, les pieds sont vissés sur le maître-autel.
  • paire n°2 de bougeoirs
    paire n°2 de bougeoirs Bezange-la-Grande - Grande Rue - en village
    Description :
    Paire de bougeoirs en cuivre doré. Le pied circulaire est lesté. Une anémone est vissée sur une branche soudée sur la tige verticale, dans sa partie basse.
  • scierie hydraulique domaniale à cadre du Mur-des-Granges (détruite)
    scierie hydraulique domaniale à cadre du Mur-des-Granges (détruite) Cornimont - Mur des Granges - Ecole - isolé - Cadastre : 2011 AR 61
    Historique :
    la halle de sciage bardée de bois sur sous-sol de moellons hourdis à la chaux, l'ensemble était couvert de bardeaux de sapin. La scierie était équipée d'un haut-fer à manivelle (le plus ancien connu à ce jour) et d'un système d'avance à perche. Elle était mue par une roue hydraulique par le dessus en chêne. L'ensemble est décrit en bon état dans le procès verbal de reconnaissance de 1851 2 turbines de type Canson. Emporté par une crue le barrage de retenue d'eau et le pont sont
    Canton :
    Saulxures-sur-Moselotte
    Description :
    de type Canson est encore en place. Le tracé de la conduite forcée en bois est encore lisible par les
    Illustration :
    Plan du tablier et des gardes-corps du pont sur le Rouge-Rupt. Encre et lavis, 1896 Plan d'ensemble du site établi à l'occasion de la reconstruction du pont sur le Rouge-Rupt. Encre
  • scierie hydraulique domaniale à cadre du Mur-des-Granges (détruite)
    scierie hydraulique domaniale à cadre du Mur-des-Granges (détruite) Cornimont - Mur des Granges - Ecole - isolé - Cadastre : 2011 AR 61
    Dossier :
    Plan du tablier et des gardes-corps du pont sur le Rouge-Rupt. Encre et lavis, 1896. scierie
  • Édifices des eaux de la montagne vosgienne
    Édifices des eaux de la montagne vosgienne
    Aires d'études :
    Provenchères-sur-Fave Saulxures-sur-Moselotte Thillot (Le)
    Texte libre :
    une pierre à laver rectangulaire est placée sur le bassin. Elle est parfois montée sur trois pieds , Plainfaing, Rupt-sur-Moselle, Saint-Amé. Datant du début du 20e siècle, elles mettent souvent en œuvre des et réseaux alimentent les fontaines publiques dans les espaces bâtis les plus denses. Rupt-sur vapeur et en cas d'incendie, hormis celui de Chamdray alimentant le village qui est établi sur un plateau . Sur les 245 édicules des eaux relevés dans le périmètre des Vosges granitiques, 21 ont été étudiés. des fermes vosgiennes des 18e et 19e siècle et probablement antérieurement, les sources ou "rupt" à proximité sont exploités par un captage, une canalisation sur quelques mètres ou dizaines de mètres tout au des aménagements de plus grande envergure afin de capter et diriger les eaux sur des centaines de Le Valtin, et témoignent d'un savoir-faire des habitants en matière de captage, de travail minier ). Le bassin de réception peut être à ciel ouvert, à proximité de la ferme, mais étant données les
    Illustration :
    Fontaine de la rue Maucervelle à Remiremont, vue d'ensemble depuis le sud IVR41_20178835030NUC2A
  • ostensoir-soleil et lunule dans une boîte d'ostensoir
    ostensoir-soleil et lunule dans une boîte d'ostensoir Allain - rue Etienne Olry - en village
    Inscriptions & marques :
    sur l'ostensoir (pied, rayons, lunette, croix sommitale) et sur la lunule ; un poinçon illisible
    Historique :
    réalisé au cours du 2e quart du 19e siècle par les orfèvres lyonnais Favier Frères dont le poinçon fut
    Observation :
    {GESTION=lot0077-4}{GESTION=sélection MBB}{GESTION=versé 2013/09/28 EP}{GESTION=modifié sur
    Représentations :
    frise de feuilles d'eau sur la partie basse puis une bande avec l'Agneau mystique, le Sacré Coeur, les Tables de la Loi et la scène du Lavement des pieds. Sur la tige, le noeud, encadré de deux têtes d'ange Le pied est porté par quatre griffes soudées. Le décor du pied se découpe en deux frises : une
    Description :
    sont en argent doré. Les éléments de l'ostensoir sont estampés, soudés et vissés, ils sont montés sur
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Valfroicourt - 135 rue du Void des Saules - en village - Cadastre : 2016 C 626
    Historique :
    existe dans le pâtis, vis à vis de la Maison du Sieur Gerberon, dans le pré du Sieur Maudru. Le bassin est le même que celui de la fontaine du Jean Petitjean (Grand Fontaine), et ils sont bâtis selon les avoir été rétablie. En 1995, le lavoir était couvert de tuiles creuses, qui ont été remplacées par des
    Représentations :
    grimaçant. La partie basse de la gueule du lion a été creusée pour permettre le passage du jet de la ?), dont la tête est abaissée vers les pattes antérieures. Celle de droite est posée sur la tête d'un homme fontaine. Sa queue s'enroule autour de son ventre. Le lion est solidaire d'un socle qui est sculpté d'une
    Description :
    La fontaine-lavoir du lion est située en périphérie sud du village de Valfroicourt, le long du de bacs à fleurs. Sous le jet, deux barres de fer permettent de poser un seau à remplir. La colonne d'alimentation approvisionne aussi trois bassins rectangulaires permettant de laver le linge debout, face à la le long du mur ouest. Le sol du lavoir est dallé et les abords des abreuvoirs sont pavés.
    Typologies :
    lavoir ouvert sur un coté
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Lamarche - rue du colonel Renard rue Gambetta - en village
    Historique :
    réceptionnés le 13 mai 1838. Les bassins extérieurs ont été fabriqués par la Fonderie de Montiers-sur-Saulx en fontaine pour alimenter 2 futures fontaines : celle de Rupt de mai et celle de la place royale. Les travaux . Les travaux de construction de la fontaine-lavoir du Rupt-de-Mai sont réalisés selon les plans de
    Description :
    La fontaine-lavoir du Rupt-de-Mai est située au sud du centre-ville de Lamarche. Le bâtiment forme un lavoir halle de plan rectangulaire, couvert d'un toit à longs pans avec croupes, reposant sur des ensuite dans un grand bassin rectangulaire en pierre à l'intérieur de la halle. Le lavage se faisait
    Auteur :
    [fondeur] Fonderie de Montiers-sur-Saulx
    Typologies :
    lavoir ouvert sur trois cotés
    Appellations :
    Rupt de Mai
    Illustration :
    Fontaine-lavoir du Rupt-de-Mai à Lamarche, vue de détail de la signature sur l'abreuvoir de gauche Fontaine-lavoir du Rupt-de-Mai à Lamarche, vue d'ensemble de face de la facade antérieure Fontaine-lavoir du Rupt-de-Mai à Lamarche, vue d'ensemble de face de la facade latérale gauche Fontaine-lavoir du Rupt-de-Mai à Lamarche, vue de détail de la date portée en facade antérieure Fontaine-lavoir du Rupt-de-Mai à Lamarche, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-lavoir du Rupt-de-Mai à Lamarche, vue intérieure des bassins IVR41_20168833950NUC2A
  • architecture rurale du canton de Bulgnéville
    architecture rurale du canton de Bulgnéville
    Historique :
    population sur place en bénéficiant des axes de communication entre Neufchâteau, Châtenois et Vittel, et le champs y sont cultivés selon le principe de l'assolement triennal, alternant sur trois années la produisent le chanvre d'utilisation locale (habillement, corderie). L'excédent des récoltes se vend sur les - 6M). Le vin est exporté les bonnes années, et l'on produit de l'eau-de-vie consommée sur place à s'étend notamment sur le territoire de Parey-sous-Montfort, Belmont-sur-Vair et Dombrot-sur-Vair. Entre Si les premiers hommes parcourent l'ouest vosgien dès le Paléolithique inférieur, toutefois les peuplement assez important sur ce territoire (voie allant de Langres vers La Moselle avec embranchement La ap. J.-C. L'organisation médiévale met en avant les places fortes de Belmont-sur-Vair, Bulgnéville , Dombrot-sur-Vair, Mandres-sur-Vair, Roncourt, Saint-Ouen, Parey-sous-Montfort et Vrécourt, sièges de la noblesse locale. Le territoire dépendait au spirituel du diocèse de Toul. Les abbayes vosgiennes et les
    Référence documentaire :
    A Dombrot sur Vair DEMANGE, Michel. A Dombrot sur Vair. Le charri, 2004, n°35 historique lorrain, décembre 1890, p. 290-291. Article paru dans le Bulletin archéologique du comité des Le marquisat de Bulgnéville et la famille des Salles (1708-1789) MASSON, Pierre. Le marquisat de Saulxures-lès-Bulgnéville, décembre 1970/janvier 1971. (note conservée dans le pré-inventaire de la commune) Medonis villa Medonis villa. Le charri, 1993, n°5, p. 5-7 cinquième centenaire de la bataille de Bulgnéville. Le pays lorrain, janvier 1933, n°1. Le département des Vosges : statistique historique et administrative (Lepage et Charton) Lepage , Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy Le charbon dans les Vosges (1776-1948) Doyen, Jean-Pierre. Le charbon dans les Vosges (1776-1948
    Annexe :
    , DURAND, MARCHAL (A.), SIMONIN, THIRIET, Nossoncourt-Norroy-sur-Vair. Le Ban de Nossoncourt57, état d’une , 52891 - Dombrot-sur- Vair. - Vue d'ensemble du château que fit construire, pour l'habiter, le seigneur - Mandres-sur-Vair. - Le village de la colonie scolaire. (Sans date) 4 Fi 285/3, 8263 - Mandres-sur-Vair siècle, « le cultivateur n'a pour machines agricoles qu'une lourde charrue en bois, sauf coutre, soc , semelle qui sont en fer forgé avec pointe en acier, le tout faconné au marteau par le ou les forgerons du ce, il est debout dès deux heures du matin et ne se repose qu'un peu le soir, à la veillée. Les suffisent plus pour le travail de la terre, on y joint les scarificateurs, les extirpateurs, les houes à cheval, les rouleaux en fonte ou fer à disques mobiles, ondulées, etc. qui parachèvent et complètent le avantageusement la faux. [celle-ci peut se transformé en moissonneuse][...]. Aujourd'hui tout le monde a des grand van qui marche à bras ; plusieurs ont même un trieur pour compléter le travail du précédent
    Texte libre :
    Cette étude porte sur le territoire de l'ancien canton de Bulgnéville (en vigueur jusqu'en 2014), à sur le coté, et l'ensemble est surmonté d'un grenier. Un appentis de bois peut aussi être accolé pour . Les deux logis peuvent prendre jour sur la rue, ou sur le pignon, ou chacun sur l'un des deux murs . L'espace agricole se place sur l'un des côtés. Seuls deux cas ont été relevés sur le canton de à Saint-Ouen profondeur, mais le second logis est placé en avant de la façade sur une partie de l'usoir, dessinant ainsi une baie située sur le mur pignon, si la ferme n'est pas mitoyenne du coté du logis. Ce modèle -devant de la travée correspondante, dessinant un plan en forme de U (11 cas relevés sur le canton pièces. Ce nouveau logis peut être placé à côté de l'ancien, aligné sur la façade antérieure. Le plus cuisine située en façade antérieure. Elle prend le jour sur la rue. - le poêle, qui peut être situé sur la rue à côté de la cuisine. Il peut aussi se trouver à l'arrière de la cuisine, prenant le jour sur
    Illustration :
    Dénombrement des principaux types de plan observés sur le canton de Bulgnéville Carte de répartition des villages-rue et des villages-tas dans le canton de Bulgnéville Carte de répartition des fermes selon le nombre de travées dans le canton de Bulgnéville Répartition des matériaux utilisés pour les linteaux des portes charretières dans le canton de Graphique représentant la part des fermes portant une date dans le canton de Bulgnéville Graphique représentant la répartition des dates portées sur les fermes du canton de Bulgnéville Carte de répartition des fermes à double logis dans le canton de Bulgnéville IVR41_20188810008NUDA Carte de répartition des fermes à plan en forme de L dans le canton de Bulgnéville Carte de répartition des fermes à pavillon dans le canton de Bulgnéville IVR41_20188810006NUDA carte de l'exploitation des sols dans le canton de Bulgnéville IVR41_20188810004NUDA
1 2 3 4 Suivant