Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 101 à 120 sur 156 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • fontaines-abreuvoirs des Vosges
    fontaines-abreuvoirs des Vosges
    Texte libre :
    sont répartis sur l'ensemble du département avec une concentration un peu plus importante dans le municipalités de manière à irriguer le maximum d'habitations. Des ensembles de plus d'une dizaine de fontaines -abreuvoirs sont alors fréquents, comme à Ban-de-Laveline, Allarmont, Celles-sur-Plaine, Le Vermont… On années 1860 et 1870. A partir de 1900, les communes sont bien équipées et commencent à réfléchir dans le isolés. Seuls 24% sont adossées à un mur. Similaires sur tout le département, ils sont de forme ancienne relevée sur un bassin dans les Vosges. La pierre est de provenance locale : Le calcaire est employé dans la plaine, le grès dans le piémont avec une teinte claire (rose, ocre) dans les Vosges méridionales, et plus soutenue (rose, rouge) en allant vers le nord. Dans la zone des Vosges granitiques, la permit d'acheminer des bassins en grès depuis le piémont, et le développement de machines capables de travailler le granit, à partir de la fin du 19e siècle. L'utilisation du bois ne se cantonne pas à la
    Illustration :
    Fontaine-abreuvoir en bois située au 4 Le Talet, Le Valtin, vue d'ensemble (1983
  • Présentation de la commune de Vrécourt
    Présentation de la commune de Vrécourt Vrécourt
    Description :
    se situent au centre près de l'ancien château, sur la place regroupant l'Eglise, le presbytère , l'école et les anciennes Halles (actuellement mairie). Les anciens communs du château se regroupent au dessus de la rue des Fourneaux. Les bâtiments se sont ensuite principalement développés le long de la direction du cimetière. Au sud, un autre quartier s'est développé vers la fonderie de cloches, le moulin et le relais de poste. Deux fermes isolées sont à relever : l'ancienne usine métallurgique (IA88000310
    Illustration :
    Vrécourt, vue aérienne du village depuis le sud-est. IVR41_20158810841NUC4A Vrécourt, vue aérienne du village depuis le sud-est. IVR41_20158810842NUC4A Vrécourt, vue aérienne du village depuis le sud. IVR41_20158810843NUC4A Vrécourt, vue aérienne du village depuis le sud-ouest. IVR41_20158810844NUC4A Vrécourt, vue aérienne du village depuis le nord-ouest. IVR41_20158810846NUC4A
  • Édifices des eaux des Vosges gréseuses
    Édifices des eaux des Vosges gréseuses
    Texte libre :
    Bains-les-Bains, Bruyères, Fontenoy-le-Château, Moyenmoutier, Raon-l'Etape, Saint-Dié et Senones. Issues Le piémont gréseux des Vosges est une zone de transition entre les pratiques de la Montagne et (rose, rouge) en allant vers le nord. Ceux des environs de Senones possèdent de plus la particularité géométriques. Si les plus anciennes sont en grès, elles allient généralement la fonte. Le bassin en pierre altitude peuvent creuser un puits, dans la maison ou le jardin. Mais la plupart des anciennes fermes maison, le corps et les vêtements. A cet effet, une planche de bois ou une pierre à laver est placée sur le bassin. Si les planches à laver sont communes au Piémont et aux Hautes-Vosges, les pierres à laver -Bains, Epinal et le sud de celui de Bruyères. On peut également en trouver à l'ouest de Remiremont d'être munie d'une cavité sur le coté droit, dans l'épaisseur de la pierre pour y placer le savon fontaines des parcs de maisons de maître (manufacture de Bains-les-Bains, Château de Failloux à Jeuxey
    Illustration :
    Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue d'ensemble depuis le nord-ouest
  • Ferme du château de Roncourt
    Ferme du château de Roncourt Hagnéville-et-Roncourt - Roncourt - 1 rue Château (du) - en village - Cadastre : 2017 AB 31 colombier AB 32 ferme/commun 2017 AB 33 chateau
    Historique :
    de Stack (originaire d'Irlande) en 1784. Le château de Roncourt est semble-t-il à l'abandon au 18e grange, la date "1959" a été tracée dans l'enduit (non vue). Le château est acheté en 2006 par Yann loin à l'est du château laisse à penser à un autre corps tel que suggéré sur le schéma dressé à la fin qui vient d'être anoblie par le duc Charles III de Lorraine (sources : Pelletier, Ambroise. Nobiliaire siècle, le comte de Fresnel ne s'en servant que rarement comme un "pied-à-terre de chasse". Lors de son salon et des autres pièces. Le domaine comprend alors aussi une grande ferme, un colombier, des château et a été cédée à la commune de Roncourt vers 1800. Sa cloche est bénie en 1774. Elle est bordée au nord par le cimetière jusqu'à son déplacement en 1786. (sources : Monographie de Roncourt - 1888 - AD88 d'entrée... Par mariage, le domaine passe au début 19e siècle aux familles de Fleury, puis Bigot en 1864 d’engrangement sont dépouillés des aménagements intérieures et le corps de bâtiment sud est détruit. Dans la
    Référence documentaire :
    Le département des Vosges : statistique historique et administrative (Lepage et Charton) Lepage , Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy . Conservé à la Bibliothèque municipale de Lyon. Numérisé le 3 févr. 2012 et consulté le 29 nov. 2017 : https
    Dénominations :
    château
    dc_52cd4446-d2fb-44eb-9947-7e9d7c624059_8 :
    EGLColombier Château
    Description :
    La propriété du château de Roncourt est située le long de la route entre Beaufremont et Saint-Ouen jours au-dessus sont en plein cintre. Le colombier est doté d'une cheminée qui a été ajoutée lors de la et trois petites lucarnes. La façade sud du château présente trois petites baies avec un fort ébrasement qui sont probablement en remploi du précédant château. Une construction sur cave à coté de
    Localisation :
    Hagnéville-et-Roncourt - Roncourt - 1 rue Château (du) - en village - Cadastre : 2017 AB 31 colombier AB 32 ferme/commun 2017 AB 33 chateau
    Titre courant :
    Ferme du château de Roncourt
    Appellations :
    communs du château de Roncourt
    Illustration :
    Chateau, vue du portail d'entrée. IVR41_20178837651NUC2A Chateau, vue de la façade antérieure, vue d'ensemble de face IVR41_20178837648NUC2A Chateau, vue de la façade latérale nord, vue d'ensemble de trois quart gauche (1982 Chateau, vue de la façade latérale sud, vue d'ensemble de face (1982) IVR41_19828803919Z Chateau, vue de la façade latérale sud, vue d'ensemble de trois quart gauche (1982 Chateau, vue de la façade latérale sud, vue de détail d'une baie des combles (1982
  • Les décors faisant références à l'antiquité et à la mythologie sur les édicules liés à l'eau dans les Vosges.
    Les décors faisant références à l'antiquité et à la mythologie sur les édicules liés à l'eau dans les Vosges.
    Référence documentaire :
    Les lavoirs meusiens, entre éclectisme et architecture savante. Le pays lorrain : L'eau en Lorraine WIECZOREK, Jean-Pierre. Les lavoirs meusiens, entre éclectisme et architecture savante. Le pays lorrain
    Texte libre :
    Essegney, Fontenoy-le-Château, Sartes, Bazoilles-sur-Meuse, Vrécourt). Enfin, en plus des nombreuses toiture. La seule exception relevée est le bassin situé à Bazoilles-sur-Meuse, produit par la fonderie de dans la plaine et le piémont, (rarement dans la montagne), 80% (483/600) des fontaines et lavoirs représentent le fleuron technique des civilisations. Ce type de grand projet entre une source et le centre du l'abondance. Dans le centre des Vosges par exemple, il est fréquent que les sources captées soient rassemblées fontaine et le lavoir sont placés à l'autre extrémité de la conduite souterraine et sont au minimum garnis d'ordre toscan, soutenant généralement une corniche moulurée. C'est le cas aussi pour les puits couverts coupe (6/483) souvent en fonte, parfois en pierre, qui est aussi le support de décors d'inspiration l'ornement qui est le plus employé. 119/483 ont été identifiées, mais un grand nombre à disparu au fil du rivières et les sources. Les rôles protecteur et symbolique des anciens dieux semblent le prétexte à un
    Illustration :
    Fontaine du château de Frizon, vue de détail de la base de la colonne d'alimentation
  • château d'eau
    château d'eau Raon-l'Étape - Papetrie - rue Emile Zola - isolé - Cadastre : 2017 D 733
    Historique :
    Le château d'eau situé à coté de la papeterie de Raon l'Etape a été établi probablement au cours du cas d'incendie. Il est construit selon le type Hennebique. Ce système de construction est breveté en
    Dénominations :
    château d'eau
    Description :
    Le château d'eau est situé à l'entrée l'ouest de Raon l'Etape, en bordure de la route, à proximité de la papeterie dont il dépend. Il est construit selon le procédé Hennebique, en forme en bouchon de reliés entre eux par des entretoises et un socle. On accède au réservoir par le dessus, par une échelle
    Typologies :
    château d'eau en bouchon de champagne château d'eau de type Hennebique
    Titre courant :
    château d'eau
    Illustration :
    Château d'eau de la papeterie de Raon l'Etape, vue d'ensemble du reservoir IVR41_20178835372NUC2A Château d'eau de la papeterie de Raon l'Etape, vue d'ensemble. IVR41_20178835373NUC2A Château d'eau de la papeterie de Raon l'Etape, vue de détail d'un raccord de tuyaux en fonte
  • Garage de réparation automobile et station service Thiébaut
    Garage de réparation automobile et station service Thiébaut Corcieux - 1 place Fusillés - en village - Cadastre : 2015 AB 76
    Historique :
    . C'est le dernier bâtiment reconstruit du centre de Corcieux, le retard est dû a de nombreuse difficultés 1956, le retrait de 4 mètres par rapport à la façade sur rue.
    Description :
    rue de l'Hôtel-de-Ville et le chemin de "desserte du Château". Le bâtiment en bordure de la rue principale abrite en rez-de-chaussée la station-service, le hall d'exposition et le bureau, à l'étage un
  • Ferme n°73
    Ferme n°73 Vrécourt - 15 Grande Rue - en village - Cadastre : 2014 ZW 39
    Historique :
    pierre / a été posée par moi / Emile TROMPETTE / le 14 Juin 1859, / à l'age de 7 mois". Il s'agissait la cour, se trouve un pilier de clôture provenant du château de Vrécourt (source orale) ; un second pilier identique se trouve dans le jardin voisin (IA88030150 Ferme n°72 de la commune de Vrécourt).
    Description :
    . C'est une maison de vigneron avec une grande cave voûtée sous le logis (accès par la cour arrière) et un de fondation qui est située à droite de la porte charretière, en façade postérieure. Le logis , la "Belle Chambre" s'ouvre sur la rue, et la cuisine sur le jardin, avec une petite chambre entre les deux. Celle-ci possède une alcôve (détruite). La cuisine est munie d'une cheminée contre le mur segmentaire. Dans le jardin enclos, se trouvent un puits et un pilier de clôture provenant probablement de l'ancien château de Vrécourt.
    Remploi :
    remploi provenant de Vrécourt - chateau de Vrécourt - en village
    dc_52cd4446-d2fb-44eb-9947-7e9d7c624059_12 :
    Ferme et maison de vigneron avec grande cave voutée sous le logis (accès par la cour arrière) et le logis
  • L'acheminement de l'eau de la source à la fontaine dans la plaine des Vosges
    L'acheminement de l'eau de la source à la fontaine dans la plaine des Vosges
    Référence documentaire :
    . (consulté en ligne le 20 février 2017 : http://www.eaufrance.fr/IMG/pdf/captage_eau_pdf_interactif.pdf)
    Texte libre :
    , réservoir, château d'eau, bac. Lorsque cette source est située dans le village, une fontaine ou un lavoir Si la construction d'une fontaine privée sur une source, selon le fonctionnement courant dans les la source. A défaut de réparations régulières, les eaux se perdent dans le terrain qui devient boueux afin de réguler le débit, et de le canaliser plus efficacement vers la fontaine. Ces édicules portent puiser directement. Mais le plus souvent, les sources jaillissent hors des zones d'habitation. La construction en pierre de taille fermée par une porte de bois ou de fer. Dans le centre des Vosges, elles béton. 1.2. Le besoin de découverte et d'exploitation de nouvelles sources. Les besoins en eau sont en ce fut le cas en 1829 à Romain-aux-Bois selon les indications de A. Mathey fils (architecte à Neufchâteau). Le terrain est aménagé avec une couche de glaise, surmontée de conduites d'eau en tuiles, puis municipalité doit alors se résoudre à la construction de quatre puits dans le village dont un près de la maison
    Illustration :
    Résultat de l'analyse de l'eau réalisée pour Ville-sur-Illon en 1893 par le laboratoire du comité Résultat de l'analyse de l'eau réalisée pour Ville-sur-Illon en 1893 par le laboratoire du comité Résultat de l'analyse de l'eau réalisée pour Ville-sur-Illon en 1893 par le laboratoire du comité
  • Ferme n°24
    Ferme n°24 La Vacheresse-et-la-Rouillie - Rouillie (La) - 190 Grande Rue ( ) - en village - Cadastre : 2015 ZB 72
    Historique :
    l'ancien château de Vrécourt (bustes similaires remployés à Vrécourt, cf : IA88030142 et IA88030113). Le
    Représentations :
    portant une couronne. Ils proviennent peut-être de l'ancien château de Vrécourt. Les baies du rez-de
    Description :
    eau sous la baie. Le logis de gauche possède aussi une cuisine avec cheminée et pierre à eau sous la en pierre de taille à linteaux segmentaires délardés (hors ouvertures récentes sur le pignon nord
    Remploi :
    remploi provenant de Vrécourt - ancien château
    dc_52cd4446-d2fb-44eb-9947-7e9d7c624059_12 :
    bustes en façade (en remploi de l'ancien chateau de Vrécourt?). baie à garde-corps de fonte. clôture avec
  • Puits des Vosges
    Puits des Vosges
    Texte libre :
    Le repérage des édicules des eaux a permis de dénombrer 314 puits qui constituent une infime partie du nombre de puits réels existant dans le département des Vosges. En effet, la grande majorité des attestés dès l'antiquité dans le cadre de cités organisées comme à Grand où plusieurs centaines de puits d'Houdreville à Neufchâteau). La plus ancienne date portée sur un puits est relevée dans la cour du château d'Attigny (1734) même si le puits de Romont est surmonté d'un bas-relief daté de 1583, en remploi. A partir du 18e siècle, il semble que des fermes prévoient, le plus souvent, lors de leur construction, un puits comme ce fut le cas en 1850 à Saint-Baslemont : 6 habitants éloignés de 160 mètres du puits circulaire d'un à deux mètres de diamètre peut être laissé à nu quand la roche le permet, mais il est le plus laitier, voire remplacée par une dalle de béton pour supporter le système de pompage. Dans la plupart des cas, une auge a été placée à côté pour abreuver les animaux. En effet, le puits permet généralement de
    Illustration :
    Puits - abreuvoir de la rue du Château à Sandaucourt, vue d'ensemble IVR41_20178835284NUC2A
  • lavoir
    lavoir Montmotier - chemin de l'écluse - en village - Cadastre : 2012 AB 138
    Historique :
    achevés en 1840 par Antoine Jolibois et Nicolas Grandmougin (entrepreneurs associés à Fontenoy-le-Château (maçon à Fontenoy-le-Château) sous la surveillance du garde champêtre. (sources : AD88 - série 2O323 /10 du village de Montmotier, sur le chemin de Le Magny, à l'emplacement du lavoir actuel. Le village ne ) Le mur gauche est aussi rénové entre 2007 et 2009.
    Description :
    Le lavoir situé au bas du village de Montmotier est unique dans les Vosges de part sa forme , en référence à l'architecture antique. Cette forme est unique dans les Vosges ; seul le lavoir de Gruey-les-Surance était similaire (même architecte, mêmes dates, détruit). Le lavoir de Montmotier est au bassin de lavage hémicirculaire dans le lavoir. Un banc en pierre court tout le long du mur en moellons. Le sol est dallé.
  • Bornes fontaines des Vosges
    Bornes fontaines des Vosges
    Texte libre :
    les dimensions réduites de la colonne d'alimentation et sa silhouette en forme de borne, le sommet plusieurs bassins servant d'abreuvoir pour le bétail (68% des cas). Afin de faciliter leur contournement de fontaine-abreuvoir), soit sur le bord du trottoir, le caniveau évacuant l'eau directement. Ces dans les Vosges. Elles se regroupent en trois zones principales dans le nord du département, aux extrémités Ouest et Est, et dans le centre le long de la Moselle. Quelques unes se situent aussi entre Bains de l’art, qui rendrait le projet trop dispendieux" au vue de la simplicité des travaux. (sources borne, ou un mascaron à mufle de lion en fonte (27% des cas). Le mascaron peut aussi être à motif de située rue du Château à Neufchâteau est atypique car elle est surmontée d'un haut pilier qui la rend fer placée sous le jet, sans bassin. Elles sont également, à peu près toutes munies d'une prise d'eau
    Illustration :
    Graphique représentant le nombre de bornes-fontaines en fonte et pierre datées relevées dans les
  • Présentation de la commune de Saulxures-lès-Bulgnéville
    Présentation de la commune de Saulxures-lès-Bulgnéville Saulxures-lès-Bulgnéville
    Description :
    -égayoir. Le château est isolé au sud du village et le cimetière a été éloigné au nord-ouest du village. La Bordant le ruisseau de Conge, le village se structure autour de plusieurs rues qui forment un scierie et la Coopérative de l’Ermitage sont implantées le long de la R.D.17 à la limite communale, l'un
    Illustration :
    Saulxures-les-Bulgnéville, vue aérienne du village depuis le sud-est. IVR41_20158810795NUC4A Saulxures-les-Bulgnéville, vue aérienne du village depuis le sud IVR41_20158810796NUC4A Saulxures-les-Bulgnéville, vue aérienne du village depuis le sud IVR41_20158810797NUC4A Saulxures-les-Bulgnéville, vue aérienne du village depuis le sud-ouest. IVR41_20158810798NUC4A Saulxures-les-Bulgnéville, vue aérienne du village depuis le nord IVR41_20158810800NUC4A Saulxures-les-Bulgnéville, vue aérienne du village depuis le nord-est. IVR41_20158810801NUC4A
  • Eglise Paroissiale Saint-Pantaléon
    Eglise Paroissiale Saint-Pantaléon Commercy - rue de la Paroisse - en ville - Cadastre : 1970 AB 342
    Historique :
    Première mention de l' église en 1033. Eglise reconstruite de 1560 (date portée par le portail) à 1575. Rattachée au château haut par un passage couvert en 1708. Tour clocher exhaussée en 1711. Vers
  • Ferme n°51
    Ferme n°51 Saint-Ouen-lès-Parey - Saint-Ouen - 6 rue Château (du) - en village - Cadastre : 2015 ZY 24
    Description :
    château. Mitoyenne, elle est composée de 3 rains : Une habitation de part et d'autre de la grange. Le logis de droite est en profondeur avec une cuisine prenant le jour sur la rue et un poêle sur le jardin . La porte piétonne à imposte vitrée est surmontée d'une corniche moulurée. Le logis de gauche, composé
    Localisation :
    Saint-Ouen-lès-Parey - Saint-Ouen - 6 rue Château (du) - en village - Cadastre : 2015 ZY 24
  • orgue
    orgue Metz - avenue Jean XXIII - en ville
    Historique :
    le vicomte Maurice du Coëtlosquet qui le fit remonter en 1896 dans la chapelle de son château de 1909 par un ouvrier de l'établissement Dalstein et Haerpfer de Boulay (57). Le buffet néo-gothique ne
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le bras sud
    Origine :
    lieu de provenance Lorraine, 57, Ars-Laquenexy, château de Mercy
  • Présentation du village de Corcieux - Version provisoire
    Présentation du village de Corcieux - Version provisoire Corcieux - en village
    Historique :
    La première mention écrite du nom de Corcieux, sous la forme "Corrocello", date du 11e siècle. Le , Vienville, Rennegoutte et les Arrentès-de Corcieux. Le territoire de la Houssière et une partie de celui de Gerbépal en dépendait. Le ban faisait partie de la prévôté (puis du baillage) de Bruyères. Un fief, dit "de pour le temporel du chapitre de Remiremont et pour le spirituel du chapitre de Saint-Dié (?). La haute justice y était exercée par le duc de Lorraine. En 1792, les différentes communes prennent leur contour même canton dont Corcieux devient le chef-lieu. Situé à 20 km de la frontière de 1870, un camp militaire est créé à la Croix-Fleurence, en 1888. D'abord destiné au repos et à la convalescence, le camp 1913, le 31e Bataillon de Chasseurs à Pied y est formé. En 1914, un terrain d'aviation est aménagé le mondiale Corcieux est occupé et un maquis y est créé. Le 5 juin 1944, il est le seul en capacité de Corcieux (nuit du 15 au 16 novembre). Corcieux reçoit la croix de guerre avec palmes le 22 mai 1949. Dix
    Description :
    mètres (Mont-Plaisir), bordée au nord par le massif gréseux du Haut-Jacques et traversée par le Neuné et agricoles et forestiers : le village compte cinq féculeries, une laiterie-fromagerie, un moulin, six compte 1643 habitants et son activité économique, toujours axée sur l'agriculture et le bois, s'est
    Texte libre :
    . Les perles de la Vologne et le Château-sur-Perles. Mémoires de l’Académie Stanislas, 1869, p. 10-30 . Dénombrement de la Lorraine en 1594 par le président Alix. Nancy : L. Wiener, 1870. MOINAUX, Pierre. Vieilles
    Illustration :
    Remise de la croix de guerre à Corcieux, le 22 mai 1949. IVR41_20158833283NUC2A Le bourg sous la neige. IVR41_20168810621NUC4A
  • Fontaines des Vosges
    Fontaines des Vosges
    Texte libre :
    forteresse de Chatel-sur-Moselle, puits du fort d'Uxegney, fontaine du Château des Capucins de Rambervillers fontaines décoratives), conforte leur aspect ostentatoire. Le programme décoratif est principalement lié à la une source vénérée ou miraculeuse. En conséquence, le saint tutélaire y est représenté (sainte présentent une façade antérieure tournée vers le centre de la place. Deux variantes avec un bassin octogonal rectangulaires, mais les ornements sur la colonne d'alimentation et son couronnement d'une statue rendent le leur permet de porter un décor sculpté en relation avec le style de l'Epoque (Renaissance pour celles -sous-Châtenois (1837 - fonderies de Tusey), Midevaux (1839), Jainvillotte (1840), Liffol-le-Grand (1841 -Marne. Le choix de la fonte se fait aussi régulièrement dans une émulation locale qui conduit par monumentales, elles sont isolées par des bornes de protection qui évitent que le bétail n'aille y boire, et qui bétail le balancier et les tuyaux qui dépassent du sol (sources : AD88 - 2O242/9). Plus fréquentes que
    Illustration :
    Fontaine des Dauphins à Remiremont, vue d'ensemble depuis le nord-ouest IVR41_20168834963NUC2A
  • architecture rurale de la commune de Saulxures-les-Bulgnéville
    architecture rurale de la commune de Saulxures-les-Bulgnéville Saulxures-lès-Bulgnéville
    Historique :
    antérieure. Le village dépendait du bailliage de Bourmont. L'actuel château et ses dépendances agricoles ont été construits au 18e siècle à l'emplacement de l'ancien château remontant peut-être au début du 17e Ferme du Moulin-saint-Martin et L'Usine (cf. Lepage et Charton. Le département des Vosges : statistique
    Description :
    fermes sont construites en moellons de grès. Elles sont le plus souvent couvertes d'une charpente à longs de laitier et ciment. Dans cette commune, le patrimoine bâti est majoritairement composé de fermes à piétonne. En l'absence de porte piétonne, on entre dans le logis par la porte charretière. 63% des logis rue, et le poêle sur le jardin à l'arrière. Dans le cas d'une maison à plan en L, c'est le poêle qui la pierre à eau (18%) et au-dessus de la porte charretière pour éclairer les greniers (26%). Le bâti effort d'ornement des habitations On peut aussi observer dans le village quelques anciennes machines