Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 61 à 80 sur 374 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Statue du Bonheur
    Statue du Bonheur Raon-l'Étape - rue Charles Weill quai de la Victoire - en ville
    Historique :
    voisine de La Neuveville-lès-Raon, rattachée à Raon-l'Etape le 1er janvier 1947, fit l'acquisition de Diane Chasseresse."(extrait de Raon l'Etape, secret d'archives de Guy Desrues, dans Fontes n°80. ASPM fontaines de Raon-l'Etape sont inscrites à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 19 fontaines établies entre 1863 et le début du 20e siècle (11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville). "La Le groupe Le Bonheur est placé au sommet d'une fontaine faisant partie d'un ensemble de 12 première délibération date du 10 mai 1863 (cout de la fontaine : 1300F), la seconde du 25 novembre de la même année (installation en 1864). Le 24 mai 1865, une troisième concerne la commande de quatre nouvelles fontaines bronzées. Une autre du 15 mai 1884 indique la référence : celle de la Fontaine du Bonheur achetée au Val d'Osne (modèle Ducel) pour un montant de 2300F. […] Entre 1900 et 1902, la commune - janvier 2011). Ce projet vise à multiplier les points d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de
    Matériaux :
    fonte de fer peint
    Canton :
    Raon l'Etape
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La statue au sommet de la Fontaine Le Bonheur représente un groupe de trois enfants, debout vase décoré de dauphins, de têtes de bélier, de godrons et de festons de fleurs. A l'origine, le vase
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue Charles Weill quai de la Victoire - en ville
    Illustration :
    Groupe Le Bonheur sur la fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble depuis le sud Groupe Le Bonheur sur la fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble depuis le nord-est
  • statue l'Enfant et le Cygne
    statue l'Enfant et le Cygne Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Pierre Curie - en ville
    Historique :
    établies entre 1863 et le début du 20e siècle : 11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville. Ce projet vise à La statue l'Enfant et le Cygne surmonte une fontaine qui fait partie d'un ensemble de 12 fontaines multiplier les points d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies qui ont fait des ravages les décennies précédentes, notamment celui de 1860 dans le faubourg des Maisons Rouges. C'est aussi l'occasion d'embellir et de démontrer la richesse de la commune , issue de ses forêts et commerces. A l'origine située à l'angle des rues Jules Ferry et Charles Weill , la fontaine a été déplacée plusieurs fois : place de la République, et derrière le préau de l'école du centre. Le groupe L'Enfant et le Cygne au sommet de la fontaine correspond au modèle n°10514 , Planche 218, Folio 369, du catalogue de Ducel Val d'Osne. Le cou du cygne a été détruit, peut-être lors de la Grande Guerre, et remplacé par une tête différente de l'originale.
    Matériaux :
    fonte de fer peint
    Canton :
    Raon l'Etape
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le groupe au sommet de la fontaine représente un enfant nu assis sur sa jambe gauche, la droite s’allongeant derrière lui. Il est enroulé dans un filet de pêche. Ses bras fléchis tente d'attraper un cygne à dessus de feuilles d'eau, entourant un parchemin, d'où sort une tortue. La comparaison avec le modèle du
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Pierre Curie - en ville
    Illustration :
    Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de face Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de profil gauche Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de dos Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de dos, de trois quarts Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue d'ensemble de profil droit Groupe l'Enfant et le Cygne sur la Fontaine à Raon l'Etape, vue de détail du buste
  • statue du Printemps
    statue du Printemps Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Abbé Claude - en ville
    Historique :
    fontaines établies entre 1863 et le début du 20e siècle : 11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville. Ce projet La statue du Printemps surmonte la fontaine des quatre lions qui fait partie d'un ensemble de 12 vise à multiplier les points d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies qui ont fait des ravages les décennies précédentes, notamment celui de 1860 dans le faubourg des Maisons Rouges. C'est aussi l'occasion d'embellir et de démontrer la richesse de la commune, issue de ses forêts et commerces. La fontaine des quatre lions correspond au modèle n °11741, Planche 318, Folio 291, du catalogue de Ducel Val d'Osne. La statue sommitale qui figurait Cérès l’œuvre d’Hélène Bertaux (1825-1909) sculpteur, coulée par la fonderie de Sommevoire - GHM.
    Matériaux :
    fonte de fer peint
    Canton :
    Raon l'Etape
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    de ses épaules. Elle porte une brassée de fleurs au creux de son bras gauche, et y pioche de la main
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Abbé Claude - en ville
    Illustration :
    Statue du Printemps sur la fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts Statue du Printemps sur la fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts Statue du Printemps sur la fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue d'ensemble de profil droit Statue du Printemps sur la fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue de détail du buste
  • moteur à pistons à combustion (Diesel) Ruston-Hornsby
    moteur à pistons à combustion (Diesel) Ruston-Hornsby Étival-Clairefontaine - La Forge - Forge - en village
    Historique :
    quart du 20e siècle. Il a vraisemblablement été installé lors de la reconstruction de la scierie en 1918.
    Matériaux :
    fonte de fer
    Canton :
    Raon l'Etape
    Description :
    massif de béton. Il occupe une pièce spécifique au sous-sol de la scierie. Il développait une puissance de 40 cv à 300 tr/mn.
    États conservations :
    en état de marche
    Catégories :
    production industrielle de l'énergie
    Illustration :
    Vue d'ensemble de face. IVR41_20118803210NUC2A Détail de la plaque constructeur. IVR41_20118803207NUC2A
  • Ensemble école et mairie
    Ensemble école et mairie Vexaincourt - Le Village - 3 rue de la Malgrange - en village - Cadastre : 2014 A 363, 364
    Historique :
    adjugés à l'entreprise Leclère de Raon-l'Etape en 1923. par les troupes allemandes en mesure de représailles. En 1920, l'architecte nancéien Paul Drouin d'alignement, le projet définitif, dressé par le même architecte et adopté en 1922, se compose de deux
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le bâtiment d'école est construit en léger retrait de la rue principale. Sa façade à deux niveaux , au soubassement et comble recouvert de moellons de granite rouge, est largement percée de fenêtres aux linteaux ornés de briques de céramique blanches ou brunes. Il accueille au rez-de-chaussée deux salles de classes (filles et garçons) et leurs vestibules séparés par le hall d'accès à l'étage. Le , n'est séparée de ce bâtiment que par le passage donnant accès à la cour d'école. Elle présente un décor similaire à celui de l'école, décor magnifié au premier étage par une large baie tripartite au linteau elliptique. Elle abrite au rez-de-chaussée un vestibule et la salle du conseil et à l'étage le secrétariat et
    Localisation :
    Vexaincourt - Le Village - 3 rue de la Malgrange - en village - Cadastre : 2014 A 363, 364
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
    Illustration :
    Vue générale de la rue la Malgrange avant destruction, au centre mairie-école des garçons au centre projet de nouvelle mairie-école, plans et élévations IVR41_20148803011NUC2A Vue aérienne de l'école et de la mairie. IVR41_20148830223NUC1A Accès à la cour de l'école, entre les deux bâtiments. IVR41_20148810147NUC4A Mairie, élévation antérieure, vue de trois-quarts droit. IVR41_20148810146NUC4A Mairie, élévation latérale droite, détail de la baie du premier étage. IVR41_20148830189NUC4A
  • église Saint-Michel
    église Saint-Michel Vexaincourt - Le Village - rue de l'église - en village - Cadastre : 2014 A 330
    Historique :
    , gérée par la coopérative de reconstruction de Raon-l'Etape et réalisée par l'entreprise Goumy de Saint La première église de Vexaincourt (annexe de la paroisse de Luvigny) a été construite vers 1850 , elle a été détruite par les allemands en mesure de représailles le 23 août 1914. En 1920, l'architecte plan incluant le mobilier qui sera adopté à la seule réserve de la modification du remplage des baies latérales que l'architecte en chef des Régions Libérées découpera en 3 lancettes. Seul le premier niveau de la tour du bâtiment détruit est conservé. Il comporte, de part et d'autre du porche, deux pierres portant des mentions des constructeurs et commanditaires de l'ancien édifice : "église érigée par le zèle et les souscriptions des habitants de la commune de Vexaincourt, Vauthier [...] souscrit le cinq juin , cette tour a été construite par les soins de V(alen)tin Vigneron Maire de la commune". La reconstruction
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    -porche dans oeuvre. La base de la tour-porche, seule partie conservée de l'ancien édifice, est construite en grès rose local, elle est surmontée d'une flèche en grès veiné de Champenay (67). Le porche est surmonté d'un fronton triangulaire et encadré par deux ensembles de baies étroites. Les bas-côtés et les deux pans obliques du chœur sont percés de baies trilobées, le mur du fond de l'abside étant éclairé d'un large oculus au réseau disposé en croix. L'ensemble est voûté de berceaux de briques sur armature de béton, longitudinal pour la nef et transversaux pour les bas-côtés. Ils sont portés par des
    Localisation :
    Vexaincourt - Le Village - rue de l'église - en village - Cadastre : 2014 A 330
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
    Illustration :
    Projet de l'architecte Paul Drouin pour l'église, élévation de la façade antérieure Projet de l'architecte Paul Drouin pour l'église, élévation latérale IVR41_20148803005NUC2A Vue du chevet et de la sacristie. IVR41_20148810105NUC4A Vue de l'ancienne église. IVR41_20148830224NUC1A
  • ciboire
    ciboire Vexaincourt
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître sur l'oeuvre Poinçon de maître : 2F séparés par un soleil dans un losange horizontal, poinçon de garantie : grosse garantie départements 1819-1838 ; poinçon de titre : titre départements 1819-1838.
    Représentations :
    Décor de feuillage sur le pied, le nœud et le couvercle
    Statut :
    propriété de la commune
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • calice et patène
    calice et patène Vexaincourt
    Historique :
    Calice et patène formant un ensemble de même provenance, fabriqué après 1838 par un orfèvre non
    Statut :
    propriété de la commune
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • Production de fontaines par la fonderie de Tusey dans les Vosges
    Production de fontaines par la fonderie de Tusey dans les Vosges
    Référence documentaire :
    L'age de la fonte. Un art, une industrie. 1800-1914. Suivi d'un dictionnaire des artistes. Renard , Jean-Claude. L'age de la fonte. Un art, une industrie. 1800-1914. Suivi d'un dictionnaire des artistes . Les Éditions de l'Amateur, 1985. 319p.
    Titre courant :
    Production de fontaines par la fonderie de Tusey dans les Vosges
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
    Texte libre :
    Dans le département des Vosges, 23 fontaines ont été identifiées comme produites par la fonderie de %), vers 1860 et vers 1890. La première période correspond aux débuts de la production de l'usine de Tusey, située à coté de Vaucouleurs (Meuse), et crée en 1832 par Pierre Adolphe Muel qui est issu d’une famille de maîtres de forges vosgiens installée à Sionne. Ce site produisait déjà des éléments pour l'adduction d'eau, tel que le rappelle la mise en place d'une file en tuyaux de fonte en remplacement de ceux de bois pour l'alimentation de la fontaine de la Grande Place de Bruyères en 1830 (AD88 - 2O 82/9 ) ; soit deux ans avant que Pierre Adolphe Muel établisse la fonderie de Tusey. Les archives conservent aussi la mémoire de la fabrication du vase de la fontaine de Mesdames à Remiremont (AD88 - 2O401/14 ), conçue en 1829 par Muel frères, alors qu'ils étaient "propriétaires des foyers de Sionne". Ce vase a été centimes le kilogramme. Dès sa création, l'établissement de Tusey se spécialise justement dans la fonte
    Illustration :
    Fontaine Jeanne d'Arc à Médonville, vue d'ensemble de trois quarts droit. IVR41_20168834250NUC2A Fontaine Jeanne d'Arc à Médonville, vue de détail de la face sud de la colonne d'alimentation Fontaine de Sionne, vue de la colonne d'alimentation du modèle n°3 de la planche 346 du catalogue de Tusey de 1892. IVR41_20168834523NUC2A Fontaine-lavoir d'Apollon à Midrevaux, vue d'ensemble de la colonne d'alimentation du modèle n°3 de la planche 346 du catalogue de Tusey de 1892, surmontée d'une statue d'Apollon Fontaine de Houécourt, vue d'ensemble avec une la colonne d'alimentation du modèle n°2 de la planche 347 du catalogue de Tusey de 1892. IVR41_20178835562NUC2A Fontaine de Roncourt, vue de détail des décors de la colonne d'alimentation n°3 de la planche 346 du catalogue de Tusey. IVR41_20178835565NUC2A
  • scierie hydraulique à cadre avec logement dite scierie Lajus
    scierie hydraulique à cadre avec logement dite scierie Lajus Celles-sur-Plaine - Lajus - Scierie Lajus 5 - en écart - Cadastre : 2010 C 999 1809 C 1134 1846 C1216
    Historique :
    La scierie domaniale de Lajus est déjà citée sur la carte de la principauté de Salm-Salm de 1751 . Elle est mentionnée sur les plans cadastraux de 1809 et 1846 ainsi que dans les règlements de droits d'eau des Eaux et Forêts de la fin du 19e siècle. Elle a été agrandie vers 1891. Elle est inscrite sur
    Parties constituantes non étudiées :
    bief de dérivation
    Canton :
    Raon l'Etape
    Murs :
    essentage de planches pierre de taille
    Description :
    hangar de bois sur sous-sol de moellons qui abrite la scierie. L'ensemble est couvert de tuiles mécaniques. La roue verticale par le dessous (IM88004740) est alimentée par un bief de dérivation sur la Plaine. Le mécanisme de la scie est un haut-fer à bielle manivelle dont le mouvement est transmis depuis
    Illustration :
    Plan de situation IVR41_20118810374NUDA Elévation latérale gauche des bâtiments, structure du quai de chargement. IVR41_20118810219NUC4A Elévation latérale droite des bâtiments, bief de dérivation et vanne. IVR41_20118810217NUC4A Extrait de plan. Inventaire des scieries domaniales, 1852. IVR41_20118803132NUC2A Vanne de flottage et prise d'eau de la scierie vue de l'amont vers 1893. Phototype ancien du Centre Pertuis de flottage derrière la scierie, vu de l'aval, en 1905. Phototype ancien du Centre Image Visite des étudiants de la 83ème promotion de l'Ecole Nationale des Eaux et Forêts de Nancy en 1908 Extrait de plan. Projet de reconstruction de la scierie, vers 1893. IVR41_20118803133NUC2A Intérieur de la scierie, en 1905. Phototype ancien du Centre Image Lorraine. IVR41_20138810287NUC2A
  • roue hydraulique verticale par le dessous
    roue hydraulique verticale par le dessous Celles-sur-Plaine - Lajus - Scierie Lajus 5 - en écart
    Historique :
    La scierie est mentionnée sur la carte de la principauté de Salm-Salm de 1751. La scierie et sa roue sont représentées sur le cadastre de 1809 dans la position qu'elles occupent encore aujourd'hui rénovés (leur durée de vie étant d'environ 15 ans). Elle est inscrite sur la liste des Monuments
    Matériaux :
    fonte de fer
    Canton :
    Raon l'Etape
    Description :
    Roue hydraulique par le dessous de près de 4 mètres de diamètre, sexpartite dont l'axe est en acier pourvue sur sa périphérie de pales planes en bois non jointives. Elle est installée dans un bief que seul un mur sépare de la Plaine. Une première vanne placée dans le lit majeur permet de faire monter le niveau dans le bief tandis que la seconde, placée en amont de la roue et commandée de l'intérieur
    Illustration :
    Vue de la roue et du vannage depuis l'aval. IVR41_20118803234NUC2A Vue de la roue et des assemblages. IVR41_20118803235NUC2A
  • Ensemble de 11 médailles de l'Enseignement primaire
    Ensemble de 11 médailles de l'Enseignement primaire Nancy - 149, 155 rue Saint-Dizier 40, 42, 44 rue Charles III
    Inscriptions & marques :
    marque de marchand imprimé sur étiquette de la Monnaie de Paris sur la tranche : abeille + ARGENT (entre 1860 et 1879) / corne + CUIVRE
    Historique :
    Ensemble de 11 médailles frappées par la Monnaie de Paris d'après une matrice réalisée en 1853 par soeurs de la Doctrine chrétienne, enseignantes dans diverses écoles de Lorraine. Une seule (médaille n° 7 en 1862-63 à Mme C[élest]ine Vergne Soeur René de la D[octr]ine Ch[rétien]ne insti[tutri]ce primaire ) ; Mme Ferbus Sr Prosper insti[tutr]ice P[rimair]e à Raon-aux-Bois (Vosges) 1877-78 (médaille n° 4) ; Mme
    Représentations :
    allégorie de l'enseignement sur l'avers : une femme vêtue à l’antique protège de ses 2 mains deux
    Description :
    Ensemble de 11 médailles frappées pour l'enseignement primaire. 7 sont en argent, 4 en cuivre. Le décor de l'avers est identique sur toutes les médailles, mais différent sur le revers : aigle impérial entouré de palme et laurier pour la médaille n° 1, palmes nouées pour les autres. Sur le revers est gravé (pour 10 des 11 médailles) le nom du récipiendaire et la date de la remise de la médaille, cette
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France,75,Paris
    Titre courant :
    Ensemble de 11 médailles de l'Enseignement primaire
  • paire de crécelles
    paire de crécelles Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Paire de crécelle de la 2e moitié du 20e siècle.
    Description :
    Paire de crécelles en bois. Sur le second modèle, le plus grand, une inscription est en partie
    Localisation :
    Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Titre courant :
    paire de crécelles
  • paire de bougeoirs
    paire de bougeoirs Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Paire de bougeoirs réalisés au milieu du 20e siècle.
    Description :
    Paire de bougeoirs en bronze doré. Le pied circulaire est surmonté de la tige vissée, coupée d'un noeud et de deux collerettes, puis d'une bobèche plate.
    Localisation :
    Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Titre courant :
    paire de bougeoirs
  • fontaine - abreuvoir
    fontaine - abreuvoir Celles-sur-Plaine - rue de la Tournelle place de la Mairie route du col du Donon - en village
    Historique :
    La fontaine-abreuvoir semble avoir été créée en 1872 à côté de l’école de garçons, près du presbytère, dans le quartier de l’église. Elle pouvait également servir de lavoir. (sources : AD88 - 2O86/10)
    Canton :
    Raon l'Etape
    Représentations :
    mufle de lion vase
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    La fontaine - abreuvoir est située sur la place centrale de Celles-sur-Plaine. Elle est composée mascaron à mufle de lion, dont celui de la façade antérieure distribue l'eau. Ce jet d'eau se divise en deux pour alimenter deux bassins rectangulaires en grès rose reposant sur des pieds. Deux barres de fer
    Localisation :
    Celles-sur-Plaine - rue de la Tournelle place de la Mairie route du col du Donon - en village
    Illustration :
    Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, carte postale du début du 20e siècle IVR41_19898800432XY Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue d'ensemble de trois quarts droit Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue d'ensemble de la colonne d'alimentation Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue de détail du vase IVR41_20168834800NUC2A Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue de détail d'un mascaron IVR41_20168834801NUC2A
  • fontaine - abreuvoir
    fontaine - abreuvoir Vexaincourt - place de l'Eglise - en village
    Historique :
    fontaine préexistante. La colonne d'alimentation correspond au modèle de fontaine à boire "FA" de la planche 517 du catalogue 1874 de la fonderie du Val d'Osne. Elle a été restaurée et modifiée par l'ajout de mascarons et d'une plaque nominative "FONTAINE DES GAULOIS" entre 1983 et les années 2000.
    Canton :
    Raon l'Etape
    Représentations :
    La colonne d'alimentation est ornée de frises végétales, alternant roseaux et feuilles d'acanthe . Chaque face est également décoré d'un bouquets de roseaux, et l'ensemble est surmonté par un bouton de fleur. Chaque mascaron représente une tête d'homme moustachu, aux cheveux longs, coiffé d'une sorte de
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    La fontaine - abreuvoir située devant l’Église de Vexaincourt est constituée d'une fine colonne d'alimentation en fonte de section carrée avec un jet d'eau, ornée d'un mascaron. Deux autres mascarons identiques ont été placés sur le socle, qui porte aussi la plaque nominative. La fontaine est complétée de deux bassins rectangulaires d'abreuvoir en grès rose, portés par des pieds en pierre. Deux barres de fer sont placées sous le jet pour porter le seau à remplir, sur le bassin de droite qui est en eau ; celui de gauche sert de bac à fleur. Les abords sont dallés.
    Localisation :
    Vexaincourt - place de l'Eglise - en village
    Illustration :
    Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue d'ensemble de trois quarts droit Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue d'ensemble de face IVR41_20168834938NUC2A Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue d'ensemble de profil gauche Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail de la plaque nominative sur la colonne Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail du mascaron en face latérale gauche de
  • église paroissiale de la Nativité-de-la-Vierge
    église paroissiale de la Nativité-de-la-Vierge Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Après la guerre de 1870, si la commune de Raon-lès-Leau demeure française, l'importante forêt Sacré-Coeur de Jésus. En 1919, la forêt n'a pas été restituée à Raon-lès-Leau mais est restée alsacienne Raon-sur-Plaine. En 2013, le curé de la paroisse Saint-Luc du diocèse de Saint-Dié-des-Vosges (département des Vosges) administre l'église de Raon-lès-Leau, ainsi que celles de Bionville et Pierre-Percée . Depuis décembre 1906, à la suite du départ du prêtre desservant, la paroisse a été rattachée à celle de du diocèse de Nancy et de Toul. D'après Henri Lepage, une église existait en 1698. L'édifice a été
    Représentations :
    : l'Apparition du Sacré-Coeur à Marguerite-Marie Alacoque, la Nativité de la Vierge et l'Apparition de la Vierge
    Description :
    -Esprit, elles ont disparu. Seules subsistent, dans la travée de chœur, deux peintures représentant une sainte accompagnée de deux angelots. Le mobilier comprenant le maître-autel, les deux retables latéraux , la grille de communion, la chaire, de style néo-roman, en bois avec rehauts dorés, est homogène.
    Localisation :
    Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Titre courant :
    église paroissiale de la Nativité-de-la-Vierge
    Vocables :
    la Nativité de la Vierge
    Illustration :
    Vue de la nef IVR41_20175430180NUC2A Verrière : Nativité de la Vierge IVR41_20175430182NUC2A
  • Présentation du mobilier de l'église de Pierre-Percée
    Présentation du mobilier de l'église de Pierre-Percée Pierre-Percée - place de la Mairie
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    conservation des hosties consacrées ni aucun objet pour les sacrements n'ont été vus. Si trois croix de procession datent du19e siècle, plusieurs modèles de bouquets d'autel en tissus métallisés, des années 50/60
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    textiles proches à Celles-sur-Plaine et Raon-l'Etape sont florissantes, se signale par la donation en 1888 La pièce la plus ancienne du mobilier de l'église Saint-Gengoult à Pierre-Percée, est un ostensoir d'un calice néo-gothique, en 1919 d'une statuette de saint Antoine le Grand, à l'occasion de la naissance d’Antoine Cartier-Bresson (1819-1996); la qualité de l'ensemble calice-patène provenant de la maison lyonnaise Favier Frères, au milieu du 20e siècle, suggère une donation de la même famille.
    Localisation :
    Pierre-Percée - place de la Mairie
    Titre courant :
    Présentation du mobilier de l'église de Pierre-Percée
    Illustration :
    Statue de l'Immaculée Conception - marque : Cachal-Froc, 32, rue Vavin Paris IVR41_20135434816NUC2A Maquette de l'église IVR41_20135434817NUC2A
  • Production de fontaines-abreuvoirs par la fonderie de Varigney dans les Vosges
    Production de fontaines-abreuvoirs par la fonderie de Varigney dans les Vosges
    Référence documentaire :
    Patrimoine industriel de la Haute-Saône. Images du patrimoine n°261 Patrimoine industriel de la Fourneaux & fonderies de Haute-Saône, Tome 2 Joël Rieser, Jean Bauquerey Fourneaux & fonderies de
    Titre courant :
    Production de fontaines-abreuvoirs par la fonderie de Varigney dans les Vosges
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
    Texte libre :
    Les 132 fontaines relevées dans les Vosges qui proviennent de la fonderie de Varigney sont réparties en plusieurs foyers. Tout d'abord, une partie est située dans la Vôge, à proximité du site de production (environ 13% du corpus relevé). La plupart est implantée dans le centre des Vosges, autour de Châtel-sur-Moselle, de Rambervillers (45%). Cet espace est facilement accessible depuis la Haute-Saône grâce au canal des Vosges et surtout aux voies de chemin de fer qui le bordent. Ceci constitue un avantage important pour Varigney par rapport aux fonderies de Meuse et de Haute-Marne, plus lointaines. On peut également observer une concentration des productions de Varigney dans l'ouest du département (25 productions de Varigney semble liée au fait que les communes ont tendance à imiter leurs voisines afin travaux de 4 nouvelles fontaines en 1893, mentionne qu'elles seront avec des "moines octogonaux du type de ceux qui existent à Golbey provenant de Varigney" (AD88 - 2O210/9). Les installations de fontaines et
    Illustration :
    Fontaines-abreuvoirs de Domptail, plans, élévations et coupes dressés par V. Adam, architecte en Lavoir de Frizon, plans, coupe et élévations des bassins établis par Lucien Mangin, architecte, en Feuille N°4a extraite du catalogue de la fonderie de Varigney en Haute-Saône, concernant les Lavoir de la Rue Neuve à Midrevaux, vue de détail de la fontaine-abreuvoir IVR41_20178835445NUC2A Fontaine-abreuvoir de la rue Lauroux à Domptail, vue d'ensemble depuis le sud Borne fontaine - abreuvoir de Châtel-sur-Moselle, vue d'ensemble. IVR41_20168834353NUC2A Fontaine de Sercoeur, vue d'ensemble. IVR41_20168834410NUC2A Fontaine de Bazoilles-sur-Meuse, vue d'ensemble de partie centrale. IVR41_20178835573NUC2A Fontaine de Bazoilles-sur-Meuse, vue de détail du bassin central, signé et daté Fontaine devant la mairie de Tollaincourt, vue d'ensemble IVR41_20178835575NUC2A
  • temple de Raon-l'Etape
    temple de Raon-l'Etape Raon-l'Étape - - 23 avenue du Général de Gaulle
    Référence documentaire :
    Construction du temple de Raon-l'Etape
    Dossier :
    Elévation, 1888 temple de Raon-l'Etape