Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 41 à 60 sur 374 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • scie alternative dite scie de côté
    scie alternative dite scie de côté Étival-Clairefontaine - La Forge - Forge - en village
    Historique :
    La scie de côté a été installée lors de la reconstruction de la scierie en 1917. Ce type de scie apparaît dans les scieries de moyenne importance au début du 20e siècle en remplacement du haut-fer et peut encore être employée aujourd'hui dans les scieries artisanales. De fabrication simple, elle est souvent
    Matériaux :
    fonte de fer
    Canton :
    Raon l'Etape
    Description :
    débiter les grumes. La scie "de côté" doit son nom au fait que la grume étant placée en porte-à-faux par rapport au chariot, la lame est située sur le côté de celui-ci (et non plus au centre comme sur un haut -fer). La lame est pourvue d'une denture alternée, ce qui permet au chariot d'avancer de manière
    Titre courant :
    scie alternative dite scie de côté
    États conservations :
    en état de marche
    Appellations :
    scie de coté
    Illustration :
    Détail de la scie. IVR41_20118803208NUC2A
  • scierie hydraulique de Saint-Marc (détruite)
    scierie hydraulique de Saint-Marc (détruite) Allarmont - Saint-Marc - en village - Cadastre : 2010
    Historique :
    Ancienne scierie domaniale, dont l'inventaire de 1852 mentionne : "scierie à plomb... avec cheminée dans la cuisine". Elle est reconstruite en 1869 sur les plans de l'entreprise F. Royer à Epinal qui y
    Parties constituantes non étudiées :
    bief de dérivation bassin de retenue
    Canton :
    Raon l'Etape
    Murs :
    essentage de planches pierre de taille
    Description :
    Seul le sous-sol de moellon hourdi à la chaux, partiellement enterré, est conservé. L'étage, niveau actionné directement par une turbine alimentée par une conduite forcée avec bassin de retenue sur une dérivation de la Plaine. Les éléments mécaniques de transmission et la turbine avec sa conduite forcée sont
    Titre courant :
    scierie hydraulique de Saint-Marc (détruite)
    Illustration :
    Extrait de plan. Cadastre de 1845. IVR41_20128812218NUC2A Vue d'ensemble de la chambre d'eau. IVR41_20118803146NUC2A Extrait de plan. Plan de reconstruction, 1869. IVR41_20118803148NUC2A Extrait de plan. Croquis des lieux pour le projet de reconstruction, 1869. IVR41_20118803096NUC2A Chambre d'eau, détail de la turbine. IVR41_20118803136NUC2A Extrait de plan. Inventaire des scieries domaniales, 1852. IVR41_20118803149NUC2A Extrait de plan. Prises d'eau sur la Plaine à Allarmont, 2ème moitié 19e siècle Extrait de plan. Réglement d'eau, 1869. IVR41_20118803086NUC2A Plan de situation IVR41_20118810368NUDA
  • Fontaine L'enfant
    Fontaine L'enfant Raon-l'Étape - rue de Wessval rue de Stalingrad - en ville
    Historique :
    a été déplacée trois fois depuis la Grande Guerre.Les 11 fontaines de Raon-l'Etape sont inscrites à 20e siècle (11 à Raon-l'Etape et 1 à La Neuveville). Ce projet vise à multiplier les points d’eau dans La fontaine à L'enfant fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et le début du la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies qui ont 1878 les modèles de « J. J. Ducel et fils ». La colonne d'alimentation de la fontaine à L'enfant correspond au modèle n°5130, planche 94, Folio 217 du catalogue de Ducel Val d'Osne. Elle est surmontée d'une -jardinière a été remplacé par un seau, plus en rapport avec le thème de l'eau. Le socle de la colonne d'alimentation porte la signature "VAL D'OSNE". A l'origine située sur la place de la République, cette fontaine
    Hydrographies :
    ruisseau de la Plaine
    Référence documentaire :
    Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 Louis Sadoul annonce dans « Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 » Édition du syndicat d'initiative de Raon haut-Marnais (ASPM) - janvier 2011. contenant les articles : "Raon l'Etape, secret d'archives" de Guy Desrues, et "Raon l'Etape, ville de fontaines" de Berd Gölz. l'Etape 1934.
    Précisions sur la protection :
    Ensemble de 11 fontaines
    Canton :
    Raon l'Etape
    Représentations :
    La colonne d’alimentation est ornée de frises à motifs végétaux, de perles et piécettes. Chaque face présente aussi un décor de parchemin et de feuillages symétriques. La statue au sommet de la . Quasiment nu, un tissu chute depuis la tête de l'enfant et s'enroule autour de ses hanches.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    La fontaine à L'enfant est située en périphérie nord du centre de Raon L'étape, le long de la rue principale, et de la Plaine. Elle est composée d'un petit bassin carré en grès rose de facture récente. La colonne d'alimentation de section octogonale en fonte repose sur un socle de grès, et elle est munie d'un jet d'eau. Elle sert de piédestal à la statue en fonte d'un enfant tenant un seau sur la tête.
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue de Wessval rue de Stalingrad - en ville
    Déplacement :
    oeuvre déplacée Raon-l'Étape - place de la République - en ville
    Illustration :
    Fontaine à l'Enfant à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts gauche. IVR41_20168834853NUC2A Fontaine à l'Enfant à Raon l'Etape, vue d'ensemble de la fontaine de trois quarts droit Fontaine à l'Enfant à Raon l'Etape, vue d'ensemble de la colonne d'alimentation Fontaine à l'Enfant à Raon l'Etape, vue de détail de la signature sur la colonne d'alimentation Fontaine à l'Enfant à Raon l'Etape, vue de détail de la statue de face IVR41_20168834857NUC2A Fontaine à l'Enfant à Raon l'Etape, vue de détail de la statue de dos IVR41_20168834858NUC2A
  • scierie hydraulique à cadre avec logement de la Hallière (détruite)
    scierie hydraulique à cadre avec logement de la Hallière (détruite) Celles-sur-Plaine - La Hallière - Hallière - en écart - Cadastre : 2010 A 413 1809 A 9 1846 A 517 et 518
    Historique :
    La scierie de la Hallière a été construite vers 1845 par Augustin Fortier sur une parcelle vierge de toute construction. L'état de section de 1846 porte la surcharge : [scie à] "Deux cadres parmi les Monuments Historiques en 1978. Elle est rachetée en 1981 par l'Association de développement de la Vallée de la Plaine qui achève sa restauration. Elle est gérée depuis 1982 par l'association des "Amis de la Hallière" qui l'ouvre au public. En 2000, elle est rachetée par la Communauté de communes de la vallée de la Plaine et est entièrement détruite par un incendie en 2001. La reconstruction a
    Hydrographies :
    dérivation de la Plaine
    Parties constituantes non étudiées :
    bief de dérivation
    Précisions sur la protection :
    Façades et toitures de la scierie et du bâtiment d'habitation ; les installations mécaniques et
    Canton :
    Raon l'Etape
    Murs :
    essentage de planches pierre de taille
    Description :
    laquelle est adossé un vaste hangar de bois sur sous-sol en moellons. Ce dernier abritait deux hauts-fers roue verticale de poitrine (4,20 m de diamètre) est alimentée par un bief de dérivation sur la Plaine composé d'un canal d'amenée, d'un réservoir et d'un canal de fuite. Le mouvement de la roue est transmis
    Typologies :
    roue de poitrine
    Titre courant :
    scierie hydraulique à cadre avec logement de la Hallière (détruite)
    Illustration :
    Vue de la roue de poitrine. IVR41_20118810223NUC4A Sous-sol, axe de l'embiellage. IVR41_20128812064NUC2A Roue hydraulique de poitrine, détail de l'axe. IVR41_20128812062NUC2A Roue hydraulique de poitrine, détail des pales et du chenal. IVR41_20128812063NUC2A Plan de situation IVR41_20118810373NUDA Roue de poitrine. IVR41_20128812061NUC2A Sous-sol, vestiges de l'embiellage. IVR41_20118803118NUC2A Reconstruction de la scierie en 2012. IVR41_20128812060NUC2A Vanne de prise d'eau sur la Plaine. IVR41_20118803230NUC2A Détail de la roue de poitrine. IVR41_20118803236NUC2A
  • Fontaine des Quatre Lions
    Fontaine des Quatre Lions Raon-l'Étape - rue Abbé Claude rue Jules Ferry - en ville
    Historique :
    rachète en 1878 les modèles de « J. J. Ducel et fils ». Les 11 fontaines de Raon-l'Etape sont inscrites à début du 20e siècle (11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville). Ce projet vise à multiplier les points La Fontaine des Quatre Lions fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et le d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies (cf. PA00107242). La Fontaine des Quatre Lions est la plus imposante des fontaines de la ville. Ses griffons, appelés lions, sont utilisés comme symbole de la ville. Elle correspond au modèle n°11741 , Planche 318, Folio 291, du catalogue de Ducel Val d'Osne. La vasque porte la signature "VAL D'OSNE". La de la seconde guerre mondiale. Elle a été remplacée le 13 juillet 1992 par l'actuelle statue Printemps, qui est l’œuvre d’Hélène Bertaux, sculpteur, coulée par la fonderie de Sommevoire - GHM. A l'origine, la fontaine était située en face de la mairie à l'emplacement d'une ancienne fontaine au bonnet
    Référence documentaire :
    haut-Marnais (ASPM) - janvier 2011. contenant les articles : "Raon l'Etape, secret d'archives" de Guy Desrues, et "Raon l'Etape, ville de fontaines" de Berd Gölz. Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 Louis Sadoul annonce dans « Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 » Édition du syndicat d'initiative de Raon Les Fontaines de Raon l'Etape Janot, Bernard. Les Fontaines de Raon l'Etape, dans Journées d'études Vosgiennes (16-18 octobre 2009 ; Raon l'Etape). Eau, Flottage et industrie à Raon l'Etape ; actes. Ed. Jean l'Etape 1934.
    Précisions sur la protection :
    Ensemble de 11 fontaines
    Canton :
    Raon l'Etape
    Représentations :
    Le chandelier d'eau est orné de motifs végétaux en frise (roseaux, fougères, chênes, lauriers tombant de ses épaules. Elle porte une brassée de fleurs au creux de son bras gauche, et y pioche de la
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    La Fontaine des Quatre Lions est située au centre de Raon L'étape, le long de la rue principale, à un carrefour. Elle est composée bassin octogonal recueillant les eaux de la fontaine centrale. Celle -ci est composée de quatre griffons assis en fonte reposant sur un même socle cruciforme en fonte reposant sur une basse de grès rose. Au centre, une colonne de fonte porte deux vasques superposées Cérès). L'eau est distribuée par de multiples trous dans les deux vasques et par la gueule des griffons.
    Auteur :
    [] Générale d’Hydraulique et de Mécanique [entrepreneur de maçonnerie] Davério Paul
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue Abbé Claude rue Jules Ferry - en ville
    Déplacement :
    oeuvre déplacée Raon-l'Étape - devant la Mairie - rue Jules Ferry - en ville
    Illustration :
    Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue de la colonne d'alimentation IVR41_20168834815NUC2A Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue de la colonne d'alimentation IVR41_20168834816NUC2A Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue de détail d'un griffon IVR41_20168834818NUC2A Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue de détail des deux vasques et de le chandelier d'eau Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue de détail de la grande vasque IVR41_20168834820NUC2A Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue de la statue du Printemps, de trois quarts droit Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue de la statue du Printemps, de trois quarts gauche Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue de la statue du Printemps, de profil droit Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue de détail du buste de la statue du Printemps
  • Les aménagements de la rivière Plaine
    Les aménagements de la rivière Plaine en village
    Historique :
    Les archives attestent la présence de nombreuses scieries dans la vallée de la Plaine dès la fin du 16e siècle. On en dénombre 43, de part et d’autre de son cours au milieu du 18e siècle (AD54 4F3), les développe le long de ce cours d'eau réinvestissant d'anciens sites ou s'implantant sur de nouveaux. Le cours de la Plaine a fait l’objet, en 1852, d’un projet de rectification, consistant à supprimer toutes les courbes entre Celles-sur-Plaine et d’Allarmont afin de faciliter le flottage. En 1983, un plan d’eau a été construit sur la commune de Celles-sur-Plaine, il est destiné en association avec le barrage de Pierre -Percée (54) à réguler le cours de la Moselle et garantir ainsi le bon fonctionnement de la centrale nucléaire de Cattenom (57), il sert également de base de loisirs.
    Description :
    l’objet de nombreux aménagements : canalisation partielle en amont de Raon-l’Etape, rectification et fortement boisée, d’Entre-les-Deux-Donons (Bas-Rhin) à 750 mètre d’altitude jusqu’à Raon-l’Etape Saint-Pierre à Raon-les-Leau à 3 km en aval de sa source. De nombreux biefs ont été aménagés sur son pour le flottage (un tiers des bois flottés à Raon-l'Etape en provient), en conséquence son lit a fait La Plaine constitue la limite nord de l’aire de la « montagne vosgienne », elle délimite aussi les départements de Meurthe-et-Moselle et des Vosges sur près de 30 km. La rivière s’écoule dans une vallée étroite (285 m.) où elle se jette dans la Meurthe. Elle est déclarée flottable par train à partir de la scierie cours et sur celui de ses affluents pour entraîner les scieries mais aussi les moulins, huileries , pilons à écorce, papeterie, puis à partir du 19e siècle les filatures. La Plaine est fortement sollicitée des courbes, création de vannes de flottage, de prises d’eau et « ports aux planches » dont les traces
    Titre courant :
    Les aménagements de la rivière Plaine
    Illustration :
    Canalisation de la Plaine à Raon-l'Etape. IVR41_20128803318NUC2A Vestige du canal d'amenée d'eau de la scierie de la Turbine. IVR41_20128803317NUC2A Extrait de plan, partie 5. Ponts et Chaussées, Navigation intérieure, projet d'amélioration de la Extrait de plan, partie 3. Ponts et Chaussées, Navigation intérieure, projet d'amélioration de la Extrait de plan, partie 3. Projet d'amélioration de la Plaine entre Allarmont et la R.D. 24 Extrait de plan, partie 2. Détails des barrages des scieries de la Forge-Evrard et de Bonrupt. Plan de la Plaine, sans date. IVR41_20128810209NUC2A Prise d'eau du canal d'amenée d'eau de la scierie de la Hallière IVR41_20128803315NUC2A Extrait de plan, partie 2. Ponts et Chaussées, Navigation intérieure, projet d'amélioration de la Extrait de plan. Plans de la Plaine, scierie des Chaudes-Roches, partie 1. Encre et lavis, sans
  • presbytère de calvinistes de Verdun
    presbytère de calvinistes de Verdun Verdun - - 19 rue Victor Schleiter
    Genre :
    de calvinistes
    Observation :
    Mélin), Epinal (1872-1873), Châlons-en-Champagne (1880-1881, Louis Gillet), Raon-l’Etape (1888-1889 qui La référence romane est fréquente dans l’architecture protestante de la seconde moitié du 19e fait partie d’un ensemble dû à l’architecte parisien Félix Paumier auteur des temples de La Bourboule
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    Le presbytère situé à gauche est une demeure également construite en pierre de taille sur deux ordonnancée autour d'un axe de symétrie marqué par la porte en plein cintre (décor de cercles concentriques ) et le balcon du premier étage. Le fronton de la lucarne est marquée d'une croix grecque rappelant la fonction ecclésiale de l'édifice. Le débord de la toiture à long pans brisés est simulé par la présence de corbeaux sous la corniche moulurée. A l'intérieur, le rez-de-chaussée abritait des salles à usage était surmonté du logement du gardien. En fonds de parcelle : un cabane de jardin en pans de bois et
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    presbytère de calvinistes de Verdun
    Illustration :
    Signature de L. Berthemy sur la façade du presbytère IVR41_20185530052NUC4A Signature de L. Valade et M. Meyer sur la façade du presbytère IVR41_20185530053NUC4A Détail de la porte du presbytère IVR41_20185530054NUC4A Détail du décor de la porte du presbytère IVR41_20185530055NUC4A Détail de la ferronnerie du balcon IVR41_20185530056NUC4A
  • Fontaine l'Enfant et le Cygne
    Fontaine l'Enfant et le Cygne Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Pierre Curie place de la Halle aux blés - en ville
    Historique :
    rachètent en 1878 les modèles de « J. J. Ducel et fils ». Les 11 fontaines de Raon-l'Etape sont inscrites à le début du 20e siècle (11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville). Ce projet vise à multiplier les La fontaine L'Enfant et le Cygne fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et points d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux (cf. PA00107242). Le groupe L'Enfant et le Cygne au sommet de la fontaine correspond au modèle n°10514 , Planche 218, Folio 369, du catalogue de Ducel Val d'Osne. Le bassin est identique à celui présenté sur la planche 528bis, volume 2 du même catalogue, et porte la mention "JJ. DUCEL / Me de Forges. PARIS". Le de la Grande Guerre, et remplacé par une tête légèrement différente de l'originale. A l'origine située à l'angle des rues Jules Ferry et Charles Weill, elle a été déplacée plusieurs fois : place de la République, et derrière le préau de l'école du centre. La place sur laquelle elle est actuellement, a été le
    Référence documentaire :
    Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 Louis Sadoul annonce dans « Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 » Édition du syndicat d'initiative de Raon haut-Marnais (ASPM) - janvier 2011. contenant les articles : "Raon l'Etape, secret d'archives" de Guy Desrues, et "Raon l'Etape, ville de fontaines" de Berd Gölz. l'Etape 1934.
    Précisions sur la protection :
    Ensemble de 11 fontaines
    Canton :
    Raon l'Etape
    Représentations :
    ornement végétal ornement géométrique feuille d'eau tête de femme mascaron godron Le bassin est décoré de frises à motifs géométriques et floraux. Le groupe au sommet de la fontaine un filet de pêche. Ses bras fléchis tentent d'attraper un cygne à sa gauche, les ailes entrouvertes . Ce groupe est placé sur un piédestal qui évoque des stalactites au dessus de feuilles d'eau
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    La fontaine l'Enfant et le Cygne est située au centre de Raon L'étape, sur la place principale . Elle est composée d'un bassin circulaire en fonte reposant sur un socle de grès rose. Au centre, la colonne d'alimentation en fonte, de plan triangulaire, possède trois jets d'eau ornés de mascarons à tête de femme. Elle porte un chandelier d'eau, flanqué de trois consoles, et soutenant une grande vasque à décor de godrons et de feuilles d'eau. L'ensemble est surmonté d'un groupe figurant un enfant et un est en eau, hormis la vasque supérieure, qui sert de bac à fleurs.
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Pierre Curie place de la Halle aux blés - en ville
    Déplacement :
    oeuvre déplacée Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Charles Weill - en ville
    Illustration :
    Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail de la signature sur le bassin Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail de la colonne d'alimentation et du Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail d'un mascaron sur la colonne Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail de la plaque commémorative Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue de détail du groupe sommital Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, carte postale vers 1915 IVR41_20168834904NUC1Y Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, carte postale vers 1915 IVR41_20168834905NUC1Y Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue d'ensemble. IVR41_20168834906NUC2A
  • Fontaine La chèvre
    Fontaine La chèvre Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Victor Brajon - en ville
    Historique :
    modèles de « J. J. Ducel et fils ». Les 11 fontaines de Raon-l'Etape sont inscrites à l'inventaire siècle (11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville). Ce projet vise à multiplier les points d’eau dans la Fontaine La chèvre fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et le début du 20e ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies qui ont fait ). La Fontaine à La chèvre correspond au modèle n°11376, Planche 306, Folio 243, du catalogue de Ducel de Forges. PARIS". Le modèle de la statue de la chèvre renversant une ruche peut-être attribué à postales du début du 20e siècle montrent que des bassins de bois étaient placés à côté pour faire la lessive ce qui était interdit dans ce type de fontaine ornementale.
    Hydrographies :
    ruisseau de la Plaine
    Référence documentaire :
    Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 Louis Sadoul annonce dans « Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 » Édition du syndicat d'initiative de Raon haut-Marnais (ASPM) - janvier 2011. contenant les articles : "Raon l'Etape, secret d'archives" de Guy Desrues, et "Raon l'Etape, ville de fontaines" de Berd Gölz. l'Etape 1934.
    Précisions sur la protection :
    Ensemble de 11 fontaines
    Canton :
    Raon l'Etape
    Représentations :
    ornement végétal feuille ornement géométrique perle roseau acanthe mufle de lion pilastre chèvre Le bassin est décoré de frises à motifs géométriques (perles) et végétaux (roseaux, feuilles d'acanthe) et d'un mufle de lion. La colonne d’alimentation est ornée de pilastres, encadrant deux roseaux croisés, de fleurettes et des feuilles d'acanthe. La statue au sommet de la fontaine représente une chèvre cabrée qui renverse une ruche faite d'osier tressé sur deux pierres plates et des branchages de chêne. Le fond de la ruche ouvert a libéré un rayon de miel qui est tombé sur le sol. Des abeilles sont figurées
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    La Fontaine à La chèvre est située au centre de Raon L'étape, le long de la rue principale, à un carrefour, à proximité du ruisseau de la Plaine. Elle est composée d'un bassin d'abreuvoir de forme ovale , en fonte, reposant sur un socle de grès rose. La colonne d'alimentation de plan rectangulaire en fonte repose sur un bord du bassin et possède un jet d'eau orné d'un mascaron à tête de lion. Un second
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue Jules Ferry rue Victor Brajon - en ville
    Illustration :
    Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, carte postale du début du 20e siècle. IVR41_20168834826NUC1Y Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, carte postale du début du 20e siècle. IVR41_20168834827NUC1Y Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, carte postale du début du 20e siècle. IVR41_20168834828NUC1Y Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de face IVR41_20168834825NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts droit IVR41_20168834829NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de profil droit IVR41_20168834830NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de l'arrière IVR41_20168834832NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de profil gauche IVR41_20168834831NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts gauche IVR41_20168834833NUC2A Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue de détail de l'avant du bassin. IVR41_20168834834NUC2A
  • Fontaine des trois Coliches
    Fontaine des trois Coliches Raon-l'Étape - rue Jules Ferry - en ville
    Historique :
    rachète en 1878 les modèles de « J. J. Ducel et fils ». Les 11 fontaines de Raon-l'Etape sont inscrites à début du 20e siècle (11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville). Ce projet vise à multiplier les points La fontaine des trois Coliches fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et le d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies 226, du catalogue de Ducel Val d'Osne. Le bassin est identique à celui présenté sur la planche 528bis le socle "DUCEL PARIS", est identique à celui de la fontaine du Bonheur. Le socle de la colonne d'alimentation porte également la mention "JJ. DUCEL / Me de Forges. PARIS".
    Référence documentaire :
    Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 Louis Sadoul annonce dans « Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 » Édition du syndicat d'initiative de Raon haut-Marnais (ASPM) - janvier 2011. contenant les articles : "Raon l'Etape, secret d'archives" de Guy Desrues, et "Raon l'Etape, ville de fontaines" de Berd Gölz. l'Etape 1934.
    Précisions sur la protection :
    Ensemble de 11 fontaines
    Canton :
    Raon l'Etape
    Représentations :
    La colonne d’alimentation est ornée de guirlandes de fleurs (rose, lys) et de feuilles. La partie supérieure présente une frise d'ornements rocaille entremêlés de fleurs et d'ailes. Le groupe au sommet de la s'enroulent. Le bassin est décoré de frises à motifs géométriques et floraux.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    La fontaine des trois Coliches est située au centre de Raon L'étape, le long de la rue principale , sur le trottoir. Elle est composée d'un bassin ovale d'abreuvoir en fonte reposant sur un socle de d'eau. Elle sert de piédestal au groupe de trois chérubins. Quelques fractures du métal et dégradations sont visibles sur les jambes de l'un des enfants.
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue Jules Ferry - en ville
    Illustration :
    Fontaine des trois Coliches à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts gauche Fontaine des trois Coliches à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts droit Fontaine des trois Coliches à Raon l'Etape, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine des trois Coliches à Raon l'Etape, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine des trois Coliches à Raon l'Etape, vue de détail de la signature sur la colonne Fontaine des trois Coliches à Raon l'Etape, vue de détail du groupe d'enfants Fontaine des trois Coliches à Raon l'Etape, vue de détail du groupe d'enfants Fontaine des trois Coliches à Raon l'Etape, vue de détail du groupe d'enfants Fontaine des trois Coliches à Raon l'Etape, vue de détail de la signature sur le socle du groupe Fontaine des trois Coliches à Raon l'Etape, vue de détail des jambes du groupe d'enfants
  • Fontaine Le Bonheur
    Fontaine Le Bonheur Raon-l'Étape - quai de la Victoire rue Charles Weill - en ville
    Historique :
    11 fontaines de Raon-l'Etape sont inscrites à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques du Bonheur achetée au Val d'Osne (modèle Ducel) pour un montant de 2300F. "(extrait de Raon l'Etape 20e siècle (11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville). Ce projet vise à multiplier les points d’eau dans La fontaine Le Bonheur fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et le début du la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies qui ont toutes réalisées par la Maison Ducel et la fonderie d'Osne-le-Val, qui rachète en 1878 les modèles de « J . J. Ducel et fils ». "Une [délibération] du 15 mai 1884 indique la référence : celle de la Fontaine , secret d'archives de Guy Desrues, dans Fontes n°80. ASPM - janvier 2011). Le groupe d'enfants au sommet de la fontaine Le Bonheur correspond au modèle n°9439, Planche 151, Folio 370, du catalogue de Ducel Val d'Osne, et il est identique à celui de la fontaine des trois Coliches. Le bassin est identique à
    Référence documentaire :
    Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 Louis Sadoul annonce dans « Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 » Édition du syndicat d'initiative de Raon haut-Marnais (ASPM) - janvier 2011. contenant les articles : "Raon l'Etape, secret d'archives" de Guy Desrues, et "Raon l'Etape, ville de fontaines" de Berd Gölz. l'Etape 1934.
    Précisions sur la protection :
    Ensemble de 11 fontaines
    Canton :
    Raon l'Etape
    Représentations :
    ornement végétal fleur feuille ornement géométrique tête d'homme tête de femme roseau acanthe ove Le bassin est décoré de frises à motifs géométriques et de graines. La colonne d’alimentation reprend la forme d'une colonne cannelée où les rudentures sont des roseaux. Elle est aussi ornée de frises d'oves, de feuilles d'acanthe, de volutes et de fleurs. Le groupe au sommet de la fontaine représente portent sur leur tête un vase décoré de dauphins, de têtes de bélier, de godrons et de festons de fleurs.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    granite pierre de taille
    Description :
    La fontaine Le Bonheur est située au centre de Raon L'étape, sur le quai, près du pont sur la Meurthe menant à La Neuveville. Elle est composée d'un bassin circulaire en fonte reposant sur un socle de est élargie en un plateau dont les 8 jets d'eau sont ornés de mascarons, alternant des têtes de femmes et d'hommes moustachus. Elle est surmontée d'une colonne qui sert de piédestal au groupe de trois
    Localisation :
    Raon-l'Étape - quai de la Victoire rue Charles Weill - en ville
    Illustration :
    Fontaine Le Bonheur à Raon l'Etape, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine Le Bonheur à Raon l'Etape, vue de détail du groupe d'enfants. IVR41_20168834924NUC2A Fontaine Le Bonheur à Raon l'Etape, vue de détail du groupe d'enfants. IVR41_20168834925NUC2A Fontaine Le Bonheur à Raon l'Etape, carte postale du début du 20e siècle. IVR41_20168834918NUC1Y Fontaine Le Bonheur à Raon l'Etape, carte postale du milieu du 20e siècle. IVR41_20168834919NUC1Y Fontaine Le Bonheur à Raon l'Etape, vue d'ensemble depuis le sud-ouest IVR41_20168834920NUC2A Fontaine Le Bonheur à Raon l'Etape, vue d'ensemble depuis le nord-ouest IVR41_20168834921NUC2A Fontaine Le Bonheur à Raon l'Etape, vue d'ensemble depuis le sud-est IVR41_20168834922NUC2A
  • Production de fontaines par les fonderies de Ducel et du Val d'Osne dans les Vosges
    Production de fontaines par les fonderies de Ducel et du Val d'Osne dans les Vosges
    Référence documentaire :
    haut-Marnais (ASPM) - janvier 2011. contenant les articles : "Raon l'Etape, secret d'archives" de Guy Desrues, et "Raon l'Etape, ville de fontaines" de Berd Gölz. Les Fontaines de Raon l'Etape Janot, Bernard. Les Fontaines de Raon l'Etape, dans Journées d'études Vosgiennes (16-18 octobre 2009 ; Raon l'Etape). Eau, Flottage et industrie à Raon l'Etape ; actes. Ed. Jean L'age de la fonte. Un art, une industrie. 1800-1914. Suivi d'un dictionnaire des artistes. Renard , Jean-Claude. L'age de la fonte. Un art, une industrie. 1800-1914. Suivi d'un dictionnaire des artistes . Les Éditions de l'Amateur, 1985. 319p.
    Titre courant :
    Production de fontaines par les fonderies de Ducel et du Val d'Osne dans les Vosges
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
    Texte libre :
    Raon-l'Etape établit entre 1863 et la fin du siècle. Cet ensemble classé Monuments Historiques depuis 20 fontaines dans les Vosges ont été identifiées comme provenant des fonderies Ducel ou de la fonderie du Val d'Osne. 12 d'entre elles font parties du projet d'adduction d'eau et d'embellissement de Neuveville-lès-Raon (1900), qui a été rattachée à la ville en 1947, mais également Senones, Moyenmoutier (1879), Vexaincourt et Saint-Dié-des-Vosges (1885). Deux autres fontaines de la fonderie du Val d'Osne ont été installées sur la commune de Remiremont et sa voisine Saint-Amé (1908). De manière isolée , Saint-Ouen-lès-Parey a également acquis une statue en fonte. Hormis à Vexaincourt, il s'agit de modèle de fontaines ornementales avec des statues qui pour la plupart existaient déjà sur le catalogue de la fonderie Ducel, acquise en 1829 par Jean-Jacques Ducel (maître de forges de Paris) et Paulin Viry (maître de forges en Lorraine). Cette usine située à Pocé-sur-Cisse (Indre-et-Loire) est rachetée par la
    Illustration :
    Fontaine des trois Coliches à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts gauche fontaine de Minerve à Raon l'Etape, vue d'ensemble de face. IVR41_20168834926NUC2A Fontaine de la Concorde à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts gauche Fontaine à l'Enfant à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts gauche. IVR41_20168834853NUC2A Fontaine de Diane de Gabies à Raon l'Etape, vue d'ensemble de trois quarts gauche Fontaine de la Chèvre à Raon l'Etape, vue d'ensemble de face IVR41_20168834825NUC2A Fontaine de l'Automne à Raon l'Etape, vue d'ensemble de face. IVR41_20168834878NUC2A Fontaine des Quatre Lions à Raon l'Etape, vue d'ensemble depuis le nord-ouest Fontaine Le Bonheur à Raon l'Etape, vue d'ensemble depuis le sud-ouest IVR41_20168834920NUC2A Fontaine l'Enfant et le Cygne à Raon l'Etape, vue d'ensemble IVR41_20168834906NUC2A
  • scie alternative à cadre dite rouleau dédoubleur
    scie alternative à cadre dite rouleau dédoubleur Étival-Clairefontaine - La Forge - Forge - en village
    Inscriptions & marques :
    inscriptions : H & A Beyer Saint-Dié ; Alyson & Perrin Frères Raon-l'Etape
    Historique :
    Le rouleau dédoubleur a été installé lors de la reconstruction de la scierie en lors de sa
    Matériaux :
    fonte de fer
    Canton :
    Raon l'Etape
    Description :
    (88). Le système de relevage du "corban" à cliquet par Alyson & Perrin Frères à Raon l'Etape (88). Scie alternative à cadre de construction charpentée et métallique destinée à débiter les grumes équaries. Equipée de plusieurs lames et basée sur les principes d'un haut-fer (IM880004727), elle en cannelés lors de la remontée des lames. Le système d'entrainement est fabriqué par H & A Beyer à Saint-Dié
    Lieu d'exécution :
    Lorraine, 88, Raon l'Etape
    États conservations :
    en état de marche
    Illustration :
    détail de la face antérieure. IVR41_20118803209NUC2A Vue de la face postérieure. IVR41_20118810206NUC4A
  • Bains-douches des Vosges
    Bains-douches des Vosges
    Référence documentaire :
    Comment les bains-douches sont devenus municipaux dans "Histoire & Patrimoine du Pays de Mirecourt " Chiaravalli, Danièle. Comment les bains-douches sont devenus municipaux dans "Histoire & Patrimoine du Pays de Histoire de l’hygiène publique en France Mansotte, François. Histoire de l’hygiène publique en La piscine du Palais de Cristal à Metz : une apocalypse joyeuse Pignon-Feller Christiane. La piscine du Palais de Cristal à Metz : une apocalypse joyeuse. In: Livraisons d'histoire de l'architecture , n°14, 2e semestre 2007. Piscines, sous la direction de Marie Gloc. pp. 69-79 Bains et lavoirs publics. Commission instituée par ordre du Prince Président de la République Commission instituée par ordre du Prince Président de la République, Bains et lavoirs publics, Ed. Ministère de l'intérieur, de l'agriculture et du commerce, impr. lith. Bineteau (Paris). 1852. Folio. Pièce , avec pl. lithographiques. Conservé à la Bibliothèque nationale de France, département Littérature et
    Dénominations :
    établissement de bains
    Murs :
    pierre de taille béton parpaing de béton enduit
    Texte libre :
    000 francs pour un projet de 554 850 francs réévalué à 653 000 francs Raon-l'Étape en 1930 Certains Près d'une trentaine de bains-douches ont été identifiés dans le département des Vosges (non siècle jusque dans les années 1970, où la majorité a fermé, suite à la généralisation des salles de bain privées. Le développement de l’hygiène populaire Le principe des bains-douches modernes est hérité des thermes antiques qui ont une importance particulière dans le département des Vosges, de par le nombre de développement de la salubrité et de la propreté à la fois des villes, des habitations, des vêtements et du corps . Considéré comme un progrès social, ce renouveau de la propreté doit bénéficier à la santé et au développement de la morale et de l’ordre public. Sur le modèle de l'Angleterre qui redécouvre les bains orientaux, la France décide de soutenir politiquement le développement des bains publics, suite à la présentation le 31 mai 1850 à l’Assemblée législative, du rapport de la commission déléguée par le Ministère de
    Illustration :
    lavoir - établissement de bains du Bastard à Remiremont, carte postale vers 1905 Bains-douches de Saint-Dié-des-Vosges, carte postale vers 1920 IVR41_20178835521NUC1Y Bains-douches de Gérardmer, carte postale vers 1925 IVR41_20178835520NUC1Y Bains-douches de Fraize, carte postale vers 1929 IVR41_20178835519NUC1Y Bains-douches de Mirecourt, carte postale vers 1932 IVR41_20178835518NUC1Y Bains-douches de Granges-sur-Vologne, plan du rez-de-chaussée dressé par Ch. Gillet, architecte en Tableau de recensement des bains-douches des Vosges IVR41_20178835523NUC4Y Carte de répartition des piscines existantes dans les Vosges IVR41_20178835524NUC2A Carte de répartition des établissements de bains-douches relevés dans les Vosges
  • Maitre-autel
    Maitre-autel Vexaincourt
    Historique :
    L'autel, le retable et le btabernacle, réalisés par la marbrerie E. Wucher de Lunéville en 1928 , ont été mis en place lors de la construction de l'église.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Autel, retable à gradins et tabernacle de style Art déco en pierre blanche incrustée de carreaux de faïence émaillés et de mosaïques bleu et or.
    Catégories :
    taille de pierre
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • Grande Fontaine
    Grande Fontaine Raon-l'Étape - rue Jules Ferry place de la République - en ville - Cadastre : à l'emplacement de l'actuel monument aux morts
    Historique :
    La Grande Fontaine de Raon l’Étape a été établie en 1793 (An 2) sur la place de la République , selon les plans de Jean Baptiste Valentin, entrepreneur à Raon l’Etape. Les travaux sont réalisés par Hyocom, maitre maçon et tailleur de pierre à Raon l’Étape, et François Didier, charpentier et fontainier à Raon l’Étape. L'eau de la Grande Fontaine est ensuite évacuée par un aqueduc vers le petit jardin Joseph Charpentier, entrepreneur à Raon l’Étape et réceptionnés le 15 Prairiale an 3 (1795). Elle a la particularité d’être surmontée d'un bonnet phrygien, appelé "bonnet de la Liberté". Elle est probablement alimentée par la chambre de source de la fontaine Ganneton (ou Janneton) construite en 1791 par François qui devance la maison curiale (65 pieds de long) puis jusqu’au canal des moulins (70 pieds de long partie d'un ensemble de 12 fontaines en fonte établies entre 1863 et le début du 20e siècle, qui elle
    Hydrographies :
    ruisseau de la Plaine
    Canton :
    Raon l'Etape
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La Grande Fontaine est située au centre de Raon l’Étape, le long de la rue principale, sur la place de la République. En pierre, elle est composée d'un bassin en forme de U avec au centre une colonne d'alimentation de plan carré. Celle-ci possède 3 jets d'eau ornés de mascarons à tête d'homme barbu. L'eau s'écoule dans le bassin ou dans un tuyau canalisant l'eau en dehors de l'abreuvoir. Des barres de fer . La colonne d'alimentation est surmontée d'un "dôme à décor de coquille" selon la formulation du devis , puis d'une colonne (probablement de section hexagonale). L'ensemble est surmonté d'une corniche de taille, vers le canal des moulins (branche canalisée du ruisseau de la Plaine). La Grande Fontaine
    Auteur :
    [maître maçon, tailleur de pierre] Hyocom François
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue Jules Ferry place de la République - en ville - Cadastre : à l'emplacement de l'actuel monument aux morts
    Illustration :
    Grande Fontaine de Raon l'Etape, élévation dressée par J.B. Valentin, entrepreneur en 1793 (AD88 Grande Fontaine de Raon l'Etape, coupe de l'aqueduc d'évacuation dressée par J.B. Valentin Grande Fontaine de Raon l'Etape, gravure représentant de la place de la République (milieu du 19e
  • Temple de calvinistes n°2 de Verdun
    Temple de calvinistes n°2 de Verdun Verdun - - 19 rue Victor Schleiter
    Genre :
    de calvinistes
    Historique :
    Avant 1888,est prise la décision de construire un nouvel édifice confié à l’architecte verdunois Paul-Nicolas Chenevier (auteur également de la chapelle de l’institution Saint-Joseph, du Théâtre en éléments sont ajoutés à la commande « simples et caractéristique du culte réformé : croix de pierre en haut de l’édifice, une Bible ouverte au-dessus de la porte d’entrée et comme inscription au-dessus ce une église de Saint-Mihiel mais le projet fut ajourné. Le nouvel édifice fut auguré le 27 juin 1889 en présence des pasteurs de Sedan, Châlons-en-Champagne, et Charleville-Mézières (AD 55 146 J 23). L’ensemble des travaux avait coûté 16 000 francs dont 6 000 furent payés grâce à la subvention de la ville de Verdun (AD 55 146 J 23). Un vitrail provenant de l’ancien oratoire est réintégré au-dessus de la la bible posée sur la table de sainte Cène. Le temple est restauré en 1920, des lambris de demi motif de pierre précieuse, un fleuron et des motifs eucharistiques (blé, raisin) fut posée par Graff
    Observation :
    Mélin), Epinal (1872-1873), Châlons-en-Champagne (1880-1881, Louis Gillet), Raon-l’Etape (1888-1889 qui La référence romane est fréquente dans l’architecture protestante de la seconde moitié du 19e fait partie d’un ensemble dû à l’architecte parisien Félix Paumier auteur des temples de La Bourboule
    Représentations :
    Une représentation de la Bible marquée de l’alpha et de l’oméga amortit le fronton du portail. La (Charente-Maritime, 1836), elle figure au milieu d’un décor de draperie. Le motif du livre sur un fond de soleil rayonnant connaît un vrai succès en Poitou-Charentes entre 1820 et 1875, ainsi à Saint-Martin-de latine complète l’ensemble. Dans l’Est de la France la Bible est fréquente : à Chalons-en-Champagne (51 1914). Il s’agit généralement de bâtiment de la seconde moitié du XIXe siècle. A Verdun, une branche de laurier est posée sur les pages de la Bible.
    Escaliers :
    escalier de distribution escalier tournant à retours avec jour suspendu en charpente
    Murs :
    calcaire pierre de taille brique pan de bois
    Description :
    du portail supporté par deux colonnes. Le décor ornemental s’inspire librement de l’architecture romane avec des motifs de denticules et de bandes lombardes. La composition de la façade reprend avec plus de vigueur le schéma de celle de Toul (1865). Outre le décor religieux (croix et Bible), la façade est ornée d'un motif en losange dans l'appareillage de la pierre de taille. Les colonnes du portail zénithal supportée la charpente en bois portée par des colonnes engagées à mi-hauteur des murs de la nef enclavé, est proche de celui retenu aussi pour la synagogue de Verdun (1873 et 1875, par l'architecte Henri Mazilier) et la chapelle de l’institution Saint-Joseph édifiée en 1888 par le même architecte Chenevier. Le choeur est séparé de la nef par un emmarchement de deux degrés en pierre. La chaire axiale et la table de Sainte-Cène reprennent un vocabulaire néo-roman proche de celui de l’architecture. le sol est couvert d'un parquet à point de Hongrie sauf au niveau du tambour en bois où le granito, plus
    Titre courant :
    Temple de calvinistes n°2 de Verdun
    Illustration :
    Façade du temple : détail du décor : Bible et citation de l'Evangile IVR41_20185530059NUC4A Détail de la Bible : alpha et oméga encadrant le laurier IVR41_20185530060NUC4A Détail de la colonne de la porte et de lamise en oeuvre en losange IVR41_20185530061NUC4A Plan du temple et du garage, rez-de-chaussée. Lieu de conservation : archives paroissiales Plan du temple et du logement du gardien, 1er étage. Lieu de conservation : archives paroissiales Plan du temple et du logement du gardien, 2e étage. Lieu de conservation : archives paroissiales Vue d'ensemble vers la tribune : niveau du rez-de-chaussée IVR41_20185530067NUC4A Vue d'ensemble vers la tribune : le niveau de la tribune avec la rosace et la charpente visible Détail des colonnettes supportant la charpente au niveau de l'arc triomphal IVR41_20185530070NUC4A Détail de la charpente IVR41_20185530073NUC4A
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Vexaincourt - Le Village - en village - Cadastre : 2012 A 330
    Historique :
    Le monument aux morts à été construit sur les plans et par l'entreprise A. Goumy de Saint-Dié (88
    Précision dénomination :
    commémoratif de la guerre 1914-1918
    Représentations :
    Soldat portant un drapeau sur un champ de bataille.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le monument aux morts s'insère entre les volées de l'escalier qui mène à l'église. Il est réalisé en grès rose veiné de Champenay (67, canton Saales), porte sur deux plaques de marbre blanc la liste représentant un poilu porteur du drapeau. La plaque de bronze a été réalisée par la fonderie du Val d'Osne (Haute-Marne), n° de catalogue 627D, et est signée Ch. Breton. L'ensemble est surmonté d'une frise de feuilles de laurier sculptée en bas-relief et portant l'inscription "à nos morts 1914-1918".
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • temple de calvinistes n°1 de Verdun
    temple de calvinistes n°1 de Verdun Verdun - - 19 rue Victor Schleiter
    Genre :
    de calvinistes
    Historique :
    Le culte protestant fut publiquement ouvert à Verdun en 1844. En 1850, le consistoire de l’Eglise protestante de Nancy signalait une « maison de prières » et précisait : « Le département de la Meuse n’a pas encore de paroisse. Les recensements qui ont été faits par les soins du consistoire dans les arrondissements de Bar, Verdun et Commercy,les appels successifs qui lui ont été faits par les protestants de ce département lui ont démontré la nécessité de la création d’une place de pasteur. Le culte se célèbre provisoirement par les soins des pasteurs de la consistoriale à Bar-le-Duc et à Verdun ».91 protestants étaient alors dénombrés à Verdun et 600 pour l’ensemble du département (AD 54 fonds du consistoire de Nancy 25 J 16). Le consistoire demande un poste de pasteur en 1854. Un premier oratoire fut érigé sur un suivante la communauté bénéficie de la donation d’Edouard Worth Newenham (AD 55 146 J 23) et lança une collecte pour financer les travaux qui commencèrent par la pose de la première pierre le 23 mai 1861 (on y
    Observation :
    Mélin), Epinal (1872-1873), Châlons-en-Champagne (1880-1881, Louis Gillet), Raon-l’Etape (1888-1889 qui La référence romane est fréquente dans l’architecture protestante de la seconde moitié du 19e fait partie d’un ensemble dû à l’architecte parisien Félix Paumier auteur des temples de La Bourboule
    Titre courant :
    temple de calvinistes n°1 de Verdun
  • statue des trois Coliches
    statue des trois Coliches Raon-l'Étape - rue Jules Ferry - en ville
    Inscriptions & marques :
    Le socle de la statue porte la mention peu lisible "DUCEL PARIS".
    Historique :
    établies entre 1863 et le début du 20e siècle : 11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville. Ce projet vise à La statue des trois Coliches surmonte une fontaine qui fait partie d'un ensemble de 12 fontaines multiplier les points d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies qui ont fait des ravages les décennies précédentes, notamment celui de 1860 dans le faubourg des Maisons Rouges. C'est aussi l'occasion d'embellir et de démontrer la richesse de la commune , issue de ses forêts et commerces. La fontaine des trois Coliches correspond au modèle n°10247, Planche 203, Folio 226, du catalogue de Ducel Val d'Osne. Le groupe d'enfants, porte la signature peu lisible "DUCEL PARIS" sur le socle, et elle est identique à celui de la fontaine du Bonheur.
    Matériaux :
    fonte de fer peint
    Canton :
    Raon l'Etape
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La statue représente un groupe de trois enfants, debout, dansant dos à dos. Nus, ils se partagent
    Localisation :
    Raon-l'Étape - rue Jules Ferry - en ville
    États conservations :
    Quelques fractures du métal et dégradations sont visibles sur les jambes de l'un des enfants.
    Illustration :
    Statue des trois Coliches à Raon l'Etape, vue de détail de la signature sur le socle du groupe Statue des trois Coliches à Raon l'Etape, vue de détail des jambes du groupe d'enfants Statue des trois Coliches à Raon l'Etape, vue d'ensemble depuis l'est IVR41_20168834807NUC2A Statue des trois Coliches à Raon l'Etape, vue d'ensemble depuis le sud IVR41_20168834808NUC2A Statue des trois Coliches à Raon l'Etape, vue d'ensemble depuis l'ouest IVR41_20168834809NUC2A