Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • tribune et orgue
    tribune et orgue Provenchères-sur-Fave - Le Village - rue du Château
    Localisation :
    Provenchères-sur-Fave - Le Village - rue du Château
  • orgue
    orgue Metz - avenue Jean XXIII - en ville
    Historique :
    le vicomte Maurice du Coëtlosquet qui le fit remonter en 1896 dans la chapelle de son château de 1909 par un ouvrier de l'établissement Dalstein et Haerpfer de Boulay (57). Le buffet néo-gothique ne
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le bras sud
    Origine :
    lieu de provenance Lorraine, 57, Ars-Laquenexy, château de Mercy
  • orgue
    orgue rue de l' Eglise - en ville
    Historique :
    nancéein Jean Vautrin dans les années 1820-1830, puis en 1899-1900 par le facteur de Château-Salins quart du 18e siècle, époque à laquelle un nouvel instrument a dû être commandé. On ignore le facteur signé avec le nancéein Georges Küttinger mais cette intervention dut être limitée. L'instrument semble avoir traversé l'époque Révolutionnaire sans encombre mais fut semble-t-il restauré par le facteur complètement le buffet en remployant les façades de l'ancien instrument. Le décor du buffet est caractéristique
  • orgue
    orgue Salival - isolé
    Historique :
    de 1770, ils ont été réalisés par le facteur Nicolas Dupont de Nancy (vers 1714-1781), sur une période relativement longue, les paiements s'échelonnant entre 1773 et 1780 (le positif devait cependant être utilisable dès 1778, époque à laquelle l'abbaye embaucha un organiste). Le buffet transporté à l'abbaye (cf IM57002964). Le coût total de l'instrument (environ 8700 livres dans les comptes de l'abbaye le dessin des culots, des claires-voies et surtout du positif (baguettes nouées, guirlandes de l'inventaire du 14 janvier 1791, était estimé entre 12 000 et 15 000 francs le 1er vendémiaire an III (22 plusieurs fois sans trouver d'acquéreur avant d'être transféré en 1795 à Château-Salins (apparemment à la 1798 dans l'église paroissiale de Château-Salins par Jean-François Vautrin, en même temps que sa Bar-le-Duc (55) ; en 1886, nouvelle transformation par le facteur d'origine suisse Henri Blési (une , reconstruction par la maison Haerpfer-Erman et le fabriquant de meubles et restaurateur Valentin Jaeg de
    Déplacement :
    lieu de déplacement Lorraine,57,Château-Salins,église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
1