Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • église paroissiale de la Nativité-de-la-Vierge
    église paroissiale de la Nativité-de-la-Vierge Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Après la guerre de 1870, si la commune de Raon-lès-Leau demeure française, l'importante forêt Sacré-Coeur de Jésus. En 1919, la forêt n'a pas été restituée à Raon-lès-Leau mais est restée alsacienne Raon-sur-Plaine. En 2013, le curé de la paroisse Saint-Luc du diocèse de Saint-Dié-des-Vosges (département des Vosges) administre l'église de Raon-lès-Leau, ainsi que celles de Bionville et Pierre-Percée . Depuis décembre 1906, à la suite du départ du prêtre desservant, la paroisse a été rattachée à celle de du diocèse de Nancy et de Toul. D'après Henri Lepage, une église existait en 1698. L'édifice a été
    Représentations :
    : l'Apparition du Sacré-Coeur à Marguerite-Marie Alacoque, la Nativité de la Vierge et l'Apparition de la Vierge
    Description :
    -Esprit, elles ont disparu. Seules subsistent, dans la travée de chœur, deux peintures représentant une sainte accompagnée de deux angelots. Le mobilier comprenant le maître-autel, les deux retables latéraux , la grille de communion, la chaire, de style néo-roman, en bois avec rehauts dorés, est homogène.
    Localisation :
    Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Titre courant :
    église paroissiale de la Nativité-de-la-Vierge
    Vocables :
    la Nativité de la Vierge
    Illustration :
    Vue de la nef IVR41_20175430180NUC2A Verrière : Nativité de la Vierge IVR41_20175430182NUC2A
  • église Notre-Dame-du-Mont-Carmel
    église Notre-Dame-du-Mont-Carmel Neufmaisons - rue de l'Église
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Une ancienne église, qui existait déjà en 1740, étant devenue insuffisante pour les besoins de la population, les administrateurs de la commune demandèrent en 1852 à l'architecte Antoine de Lunéville, de et l'acquisition d'un terrain contigu à l'ancienne église, ont abouti à la construction de la nef et du chœur en mai 1862. Les travaux, poursuivis sous la direction de Léon Vautrin, architecte à Nancy , sont achevés en avril 1866. Sur le mur nord de la nef, une plaque de marbre noir, gravée, précise que l'église fut consacrée selon le rite solennel par Charles-Martial Allemand-lavigerie, évêque de Nancy et de Toul, alors que Charles Parisot était le curé de Neufmaisons. Si la guerre de 1914-1918 n'avait guère
    Représentations :
    réalisation de la Grotte de Lourdes est signée Claudel J. Rocailleur Raon-l'Etape. Vierge remettant le rosaire à saint Dominique et l'Apparition de la Vierge à sainte Bernadette. Dans la nef, sont représentés : la Sainte Famille, la mort de saint Joseph, saint Charles Borromée, les saints Pierre et Paul, l’Annonciation (surmontée d'une représentation de Dieu le Père avec le triangle de la Trinité dans un quadrilobe), l’Éducation de la Vierge, sainte Thérèse avec la Vierge à l'Enfant, saint François de Salles et saint Pierre Fourier. Deux verrières décoratives complètent cet ensemble. La
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    Bâtie sur une butte, l'église-halle, de style néo-gothique, possède une tour-porche dont la flèche est ornée de quatre clochetons, et un chœur polygonal. La nef à trois vaisseaux de quatre travées évoquant la Grotte de Lourdes. Dans le prolongement de la grotte, à droite une fontaine avec un bassin , fermé par une plaque de fer, servait de fonts baptismaux; un bloc de pierre taillée, gravée 1717 est
    Localisation :
    Neufmaisons - rue de l'Église
    Illustration :
    Vue de la nef IVR41_20175430159NUC2A Vue de la grotte : détail, la statue. IVR41_20175430161NUC2A
  • église paroissiale Saint-Maurice
    église paroissiale Saint-Maurice Saint-Maurice-aux-Forges - rue du Clairbois - en village - Cadastre : 2011 C1 149
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    L'église est mentionnée dans le Pouillé du diocèse de Toul de 1711 comme annexe de Sainte-Pôle; au nancéien Léon Vautrin établit les plans d’un édifice de style néogothique dont le devis estimatif date de 1854. Le coût principal de l'opération a été assumé par la commune qui bénéficia de deux apports complémentaires : une souscription, portée par Justin Colon, nommé curé à Sainte-Pôle en 1849, rassemblait de l'argent comme des engagements en nature (ainsi 300 journées de travail promises par les paroissiens, ou des dons de « pierres de moellon ») et Jean-François Marsal, natif de Saint-Maurice, curé de Repaix en commune. L'adjudication au rabais des travaux de gros-œuvre a été attribuée à Martin Prud’homme, Jean -Baptiste Munier et aux frères Cuny, Martin et François, maçons-tailleurs de pierre demeurant tous les quatre à Ancerviller, pour un montant de 14 360,55 francs. Les adjudicataires devaient faire démolir à leurs frais l’ancienne église mais après déduction de 500 francs sur le devis, les matériaux furent leur
    Observation :
    Une huile sur toile, copie d'une œuvre de Sébastien Leclerc, représentant saint-Sébastien et datant de la fin du 18e siècle, a été inscrite au titre des Monuments historiques le 27/06/1974. Au revers de la toile, un document fait état de la donation de ce tableau par Etienne-Athanase Lacretelle en
    Représentations :
    Les verrières, chacune composée de deux lancettes, ont été réalisées par Joseph Benoît et restaurés Catherine d’Alexandrie et Agathe, les saints Sébastien et Maurice, et l'Apparition de la Vierge à Lourdes avec les portraits de trois hommes dont Olympe de Mirbeck. Dans la nef, un cycle de la vie de la Vierge , l'Adoration des bergers, la Sainte Famille et la mort de saint Joseph.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    L'édifice présente une tour-porche dont le portail est surmonté d'un gable, d'une rosace, de l'étage des cloches et de l'horloge. La nef, à un seul vaisseau voûté sur croisées d'ogives, de trois travées, est éclairée de six baies. Le choeur polygonal est percé de trois baies munies de verrières historiées de Joseph Benoît. Le mobilier, lambris du choeur, chaire à prêcher, bancs et confessionnaux de
    Illustration :
    Vue de la nef et du choeur IVR41_20145434264NUC2A Plans de 1903 - AD54 WO 2922 IVR41_20145434269NUC2A Vue de la nef IVR41_20175430183NUC2A
  • église paroissiale Saint-Gengoult
    église paroissiale Saint-Gengoult Pierre-Percée - place de la Mairie
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Cartier-Bresson dont les usines textiles de Celles-sur-Plaine et Raon-l'Etape sont proches et florissantes. Bien que située sur le diocèse de Nancy et de Toul (Meurthe-et-Moselle), cette église est administrée par la paroisse Saint-Luc du diocèse de Saint-Dié-des-Vosge (Vosges). L'église, rebâtie en 1758 , a fait à nouveau l'objet de travaux de reconstruction en juillet 1834 par l'architecte Eugène Louis . Au cours de la Première Guerre mondiale, la commune est occupée par l'ennemi, l'église a été détruite à 25 %. Le mobilier (autels, bancs) a été reconstitué en 1922. Les verrières de la nef ont été
    Représentations :
    Dans le chœur, deux verrières, en dalles de verre, cloisonnées de ciment coulé sur une armature métallique, sorties de l'atelier d'Auguste Labouret, figurent saint Gengoult et saint Nicolas. Dans la nef , quatre verrières signées William Geisler, Nancy, représentent chacune un motif (coupe de fruits, couronne fermée, la Croix et les armes de Salm) sur un fond composite de pièces de verre géométriques.
    Description :
    triangulaire. La nef de deux travées est pourvue de vitraux dues à William Geisler de Nancy. Dans le chœur polygonal, les verrières sont d'Auguste Labouret de Paris. Le mobilier est d'inspiration néo-romane.
    Localisation :
    Pierre-Percée - place de la Mairie
    Illustration :
    Vue de la nef IVR41_20175430176NUC2A
1