Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 62 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Eglise Paroissiale Saint-Pierre
    Eglise Paroissiale Saint-Pierre Achen - en village - Cadastre : 1987 1 228
    Historique :
    Eglise reconstruite en 1728 (date portée par le portail) en remplacement d'une église du 15e siècle le choeur à la suite d'une requête du curé, des échevins et des notables à l'évêque de Metz, déposée conformément à une ordonnance épiscopale de 1778. Jusqu'en 1979, le cimetière se trouvait autour de l' église et les tombes les plus anciennes ont été conservées et replacées le long de la façade sud et dans un
    Murs :
    pierre de taille
    Titre courant :
    Eglise Paroissiale Saint-Pierre
    Vocables :
    Saint-Pierre
  • Église Paroissiale Saint-Pierre à Guermange
    Église Paroissiale Saint-Pierre à Guermange Guermange - rue de l'église
    Historique :
    le mur extérieur du chœur indique la pose et bénédiction d’une pierre en 1729, date de la En 1550 est fondée une chapelle castrale par Hans de Guermange. Le date est portée sur le linteau d'une porte aujourd’hui murée est qui donnait accès à la chapelle. Le millésime est gravé ainsi qu'un reconstruction de l’église, "IC pyr pierre de cet église a été bénite par M.Bellon cure de ce lieu et pose par les sieurs Ancel et Jeanjean...amodiateurs de Guermange en l'an 1729". En 1787, le curé M. Richard , fait construire une sacristie dans le prolongement Est de la chapelle castrale percée en 1810 d’une grandes dalles de la nef et du chœur" (archives paroissiale, registre du conseil de Fabrique 1883). Le curé Weylang achète en 1893, le pressoir devant l'église pour pouvoir le détruire et agrandir l'église . L'entrée actuelle est alors aménagée et les travaux de reconstruction dont le clocher peuvent commencer d’une tourelle d’accès à la tribune et au clocher. Bénédiction de la nouvelle église de Guermange le 9
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    Sarre-union. Ces pierres ont été taillées devant le presbytère par des ouvriers venant de Trêves, le avec meneau prismatique et tympan à mouchettes irrégulières. Le pavement est composé de carreaux de carrières de M.Masson de Gondrexange, les pierres de taille des carrières de grès de Mackweiler près de
    Titre courant :
    Église Paroissiale Saint-Pierre à Guermange
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Vocables :
    Saint-Pierre
    Texte libre :
    l'entrée de l'église (sous le clocher) représentant N.S. remettant les clefs à St Pierre. 4 tableaux sur Archives paroissiales extraits du registre du conseil de fabrique en 1893(AD57 61J275/1D1)Le 15 mars 1893, j'ai acheté le pressoir qui se trouve en face de la porte d'entrée de l'église pour la somme de 200 mark tel qu'il est et à mon compte (signé Weyland curé de Guermange). Le 19 mars 1893 le l'église. Deux fois nous avons écrit à M Ernst architecte à Sarrebourg pour le prier de venir pour faire porte à la place du magasin dit "le pressoir" Réparations proposées par M le curé : tour neuve bâtie bêtes dans le cimetière Inventaire de l'église, 1954, archives paroissiale. Maître autel, style roman pierre blanche. Deux anges porte-lumière. Deux petits autels en bois style Louis XV. L'autel de M Louis en pierre blanche, style gothique comme la chapelle. Chaire à prêcher simple en bois. Un harmonium autel, statue de st Nicolas dans le chœur, 4 petites statues se trouvant sous le devant du grand autel
    Illustration :
    Vue de l'intérieur de l'église depuis le chœur, ensemble face. IVR41_20155710117NUC4A Plaque gravée sur le bas-côté droit de l'église ancienne porte de la chapelle castrale, ensemble Plaque gravée sur le bas-côté droit de l'église ancienne porte de la chapelle castrale, ensemble Pierre gravée, bas-coté droit de l'église, extérieur, ensemble face. IVR41_20145710165NUC4A Plaque gravée sur le bas-côté droit de l'église, ancienne porte de la chapelle castrale, ensemble
  • église paroissiale Saint-Pierre et saint-Stanislas puis saint Pierre n°1, magasin militaire, puis église paroissiale Saint-Pierre n°1 puis chapelle du séminaire puis église orthodoxe russe Saint-Nicolas
    église paroissiale Saint-Pierre et saint-Stanislas puis saint Pierre n°1, magasin militaire, puis église paroissiale Saint-Pierre n°1 puis chapelle du séminaire puis église orthodoxe russe Saint-Nicolas Nancy - rue du maréchal de Lattre de Tassigny rue du Docteur Heydenreich - en ville - Cadastre : 1865 C 1089 1972 BL 220
    Historique :
    alors en plein extension démographique. Commencée le 24 avril 1736 (1ère pierre posée par les filles de alors le vocable Saint-Pierre-Saint-Stanislas, Jennesson y fut enterré en 1755. Devenue cure en 1762 , une église, annexe de l'église paroissiale Saint-Nicolas pour les habitants du faubourg Saint-Pierre Jennesson), l'église fut bénite le 24 décembre 1736 puis consacrée en juin 1737. A proximité, se trouvait un qui s'élevait depuis 1741 le séminaire des Missions Royales à la demande de Stanislas. L'église prit procédure judiciaire. Jean-Baptiste Jacquiné, ingénieur au corps royal des ponts (1799- ?), Pierre-Nicolas par le couvreur Chavel (1845), agrandissement des sacristies (sd) et déplacement du cimetière (1842 ). A partir de 1858, le nouveau curé, Nicolas Heymes réclama la construction d'un édifice plus grand et plus moderne de style néo-gothique. Le débat dura plusieurs années durant lesquelles intervient parcelle située en face que fut construite par l'architecte Vautrin la nouvelle église Saint-Pierre
    Observation :
    , 1889, p. 22-23. FIEL, Pierre. Le cinquantenaire de la consécration de l'église Saint-Pierre-Saint historique et descriptive sur le faubourg et la paroisse Saint-Pierre de Nancy. Bulletins de la société son temps / dir. Pierre Sesmat. Mém. master 2 : Hist. Art : Nancy 2 : 2007. ; BADEL, Emile. Ancienne église Saint-Pierre à Nancy. Journal de la société d'archéologie lorraine et du Musée historique lorrain -Stanislas : l'ancienne église Saint-Pierre. L'Eclair de l'Est, 21 juin 1935. MARCHAL, Abbé. Notice -Pierre-Saint-Nicolas}
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Eglise composée d'une nef de plan rectangulaire, d'une abside plus étroite de plan polygonal. Le de fleurs. De part et d'autre, le décor d'architecture est plus sobre, composé de niche plate avec assez prononcé qui donne l'accès à une courte entrée pourvue de bénitiers. Le volume unique du vaisseau la niche centrale. Le volume du choeur est rythmé par des pilastres toscans (1736 ou 1824 ?). La
    Auteur :
    [architecte] Dosse Pierre-Nicolas
    Titre courant :
    église paroissiale Saint-Pierre et saint-Stanislas puis saint Pierre n°1, magasin militaire, puis église paroissiale Saint-Pierre n°1 puis chapelle du séminaire puis église orthodoxe russe Saint-Nicolas
    Vocables :
    Saint-Pierre-Saint-Stanislas Saint-Pierre
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis le clocher de l'église paroissiale Saint-Pierre n°2. IVR41_20145411275NUC4A Vue d'ensemble depuis le clocher de l'église paroissiale Saint-Pierre n°2. IVR41_20145411277NUC4A vue d'ensemble de la nef vers le chœur IVR41_20145411245NUC4A Vue d'ensemble de la nef depuis le chœur. IVR41_20145411246NUC4A Le plafond du chœur et la baie axiale en contre plongée. IVR41_20145411249NUC4A
  • cheminée n°5
    cheminée n°5 Urville - 3 rue saint-Nicolas - en village - Cadastre : 2015 AA 62
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le propriétaire gravé
    Historique :
    "1734" sur le linteau de la porte piétonne.
    Matériaux :
    pierre
    Description :
    et est sculpté d'un cartouche portant un cœur. Le cœur est gravé des lettres "CBCB". Ce manteau repose sur des consoles marquées et des piédroits inclus dans le mur.
  • cheminée n°2
    cheminée n°2 Gendreville - 154 rue Jubaru (de) - en village - Cadastre : 2014 C 735
    Historique :
    La cheminée porte la date 1730 sur le manteau.
    Matériaux :
    pierre
    Description :
    sur des consoles marquées et des piédroits inclus dans le mur. Un système de récupération des fumées y
  • cheminée n°1
    cheminée n°1 Gendreville - 43 rue Pont (du) - en village - Cadastre : 2014 C 718
    Historique :
    La cheminée porte la date 1749 sur le manteau.
    Matériaux :
    pierre
    Description :
    le mur. Un système de récupération des fumées y a été installé postérieurement.
  • Maître-autel
    Maître-autel Hertzing - rue de l'Eglise - Cadastre : 2018 01 57
    Inscriptions & marques :
    Pierre d’autel en pierre C.DV CAMBOVT DUX DE COISLIN EPISCOPUS MTENSIS 1732.
    Historique :
    Maître-autel réalise dans la première moitié du 18e siècle. Pierre d’autel en pierre C.DV CAMBOVT
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Décor de rocaille sur le devant d’autel, au centre une colombe du saint Esprit sur une croix de Malte, le tabernacle est accosté de deux fois deux colonnettes lisse peinte en bleu à chapiteaux
    Description :
    colonnettes à fut lisses et chapiteaux corinthien. Décor de rocaille sur le devant d’autel en bois doré rapporté, au centre une colombe du saint Esprit sur une croix de Malte, le tabernacle est accosté de deux
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • hôtel Collenel, puis de Raigecourt, actuellement maison d'associations
    hôtel Collenel, puis de Raigecourt, actuellement maison d'associations Nancy - 78 place du Colonel Driant 1 rue du Manège Drouin - en ville - Cadastre : 1830 A5 770 1865 A5 1055, 1056, 1057, 1058, 1059 1972 BD 194, 296, 297 2008 BD 297, 327
    Historique :
    petit-fils Pierre Marie Henri de Mark, comte de Panisse-Passis, le revend rapidement à Jean-Baptiste Lombard, qui le conserve jusqu'à la Révolution française. Vendu comme bien d'émigré, il est acheté le 3 -Charles de Raigecourt en fait l'acquisition le 2 mars 1813 ; il lui donne son nom. A sa mort en 1860, son finalement le 18 mars 1922 pour y installer un hôtel des Sociétés regroupant bureaux des Sociétés de secours principal (corps B), travaux réalisés en 1932-1933 par le service architecture de la Ville (AM Nancy, 5 M 64 , affectation qu'il conserve jusqu'en 1977. Les pots à feu qui surmontaient le mur de clôture du côté de la vers 2006. Aujourd'hui le bâtiment est affecté à des associations. A noter qu'Henri Lepage signale la , p. 50), non attestée pour le moment par aucune autre source.
    Précisions sur la protection :
    Le mur de clôture et le puits intérieur
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    le porche du corps A et par un portail donnant sur la place du colonel Driant, fermé par une grille aménagée dans le mur à l'opposé de ce portail (IA54003354). Le corps de logis (cB), situé entre la cour et . Le vestibule ouvrait également au 18e siècle sur une salle à manger d'été, située dans l'axe de la
    Illustration :
    Le portail en 1973. IVR41_19735401434Z
  • cheminée n°7
    cheminée n°7 Vrécourt - 7 rue Prés (des) - en village - Cadastre : 2014 ZW 2
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le propriétaire gravé
    Historique :
    La cheminée porte la date 1747 sur le manteau.
    Matériaux :
    pierre
    Description :
    inclus dans le mur. Un four à pain en briques a été installé à l'intérieur, au-dessus de la taque (cf
  • ensemble de trois cheminées
    ensemble de trois cheminées Crainvilliers - 191 rue Mothe (de la) - en village - Cadastre : 2015 ZA 61
    Historique :
    La cheminée n°3 se trouve dans la cuisine dont le linteau de la porte piétonne est ornée de la date "1746". Les cheminées n°1 et n°2 se trouvaient dans le pavillon qui semble avoir été ajouté au cours de la 2e moitié du 18e siècle. Leurs manteaux ont été vendus avant 1972. Le trumeau de la cheminée n°2
    Matériaux :
    pierre
    Description :
    relient les chapiteaux. La base des pilastres s'appuie sur le manteau qui est mouluré et orné d'une frise de fleurettes. Ce manteau repose sur des consoles et des piédroits inclus dans le mur. La cheminée n manteau repose sur des consoles marquées et des piédroits inclus dans le mur. Un système de récupération
  • cheminée n° 1
    cheminée n° 1 Nancy - 1 rue Jeannot Orphelines 16, 18, 20 rue du Manège 38 rue des Tiercelins
    Historique :
    Cheminée dont le manteau date du 2e quart du 18e siècle, réalisée probablement dans les années 1730 ) et la hotte de la 1ère moitié du 19e siècle, le décor rapporté sur le trumeau provenant de l'atelier transféré à Scharrachbergheim (Bas-Rhin), par son successeur Jacques-Joseph Heiligenthal. Le motif supérieur de la croix figure dans le catalogue de la manufacture publié en 1819 sous le numéro 888 (planche 90
    Matériaux :
    pierre taillé peint carton-pierre moulé peint
    Description :
    Cheminée engagée composée d'un manteau en pierre peinte (blanc) et d'un trumeau avec glace carton-pierre et peint en blanc, composé de chute de feuillages sur chaque côté et, au-dessus de la glace
  • dalle funéraire du chanoine Jean-François Bouvier Dumolart
    dalle funéraire du chanoine Jean-François Bouvier Dumolart Nancy - 1 rue Jeannot rue des Tiercelins
    Inscriptions & marques :
    LEOPOLD/I ET FRANCOIS III. CHAPELAIN/TITULAIRE DE LA HAUTE/CHAPELLE DE PULLIGNY-/ DECEDE A NANCY LE 3E
    Historique :
    Dalle funéraire de Jean-François Bouvier Dumolart (1655-1747) décédé le 3 juin 1747. Cet ancien préposé à la conduite des travaux de la primatiale (actuelle cathédrale), dont le chantier venait de
    Catégories :
    taille de pierre
  • Église Paroissiale Saint-Gérard
    Église Paroissiale Saint-Gérard Sommerviller - rue de Lorraine
    Historique :
    -Nicolas Jennesson. La première pierre, posée sous le règne du roi Stanislas, a été bénite le 3 mai 1740 . Le mobilier date du 18e siècle, le maître-autel est l’œuvre d'un sculpteur de la famille Gerdolle de , facteur à Nancy, entre 1902 et 1904; le buffet aurait été fabriqué en Bretagne au 17e siècle.
    Précisions sur la protection :
    Le maître-autel, les gradins, le tabernacle, en bois peint et doré, ont été classés au titre des inscrite au titre des monuments historiques (23/07/1990) et le buffet inscrit au titre des monuments
    Représentations :
    Dans le choeur, les deux verrières, signées Höner Père et Fils Nancy, figurent l'une saint Charles
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    d'orgue est portée par deux colonnes cannelées, en bois. Le mobilier date du 18e siècle. Sur les cinq médaillons du décor du plafond de la nef, sur toile marouflée, deux évoquent la vie de saint Gérard; le panneau au-dessus de la tribune, signé Édouard Wayer, peintre de Bar-le-Duc (1819-1888), est daté 1874 . L'abbé Achille Perrin, curé de 1867 à 1898, entreprit le décor du choeur où le panneau central du plafond les monogrammes du Christ, de la Vierge, de saint Gérard, de fleurs de lys, etc.. utilisés pour le décor peint sur les murs de la nef. Le chemin de croix, complet des quatorze stations, est en tôle
    Illustration :
    Première pierre bénite le 3 mai 1740 IVR41_20155434113NUC2A Vue de la nef vers le choeur IVR41_20155434112NUC2A
  • salle capitulaire
    salle capitulaire Remiremont - place Henri Utard - en village - Cadastre : non cadastrée car détruite.
    Historique :
    Lors de sa visite en 1727, le cardinal de Rohan demande "la construction d'un lieu capitulaire où . Elle est entouré de fauteuil à l'anglaise en noyer. Un escalier tournant à jour dessert un étage. Le
    Référence documentaire :
    Remiremont ; éd. Michel Parisse, Pierre Heili. - Paris : Ed. Messene, 1998. - 348 p. : ill., plans, carte Durand Georges, L'Église Saint-Pierre des Dames de Remiremont, 1929-1931.
    Annexe :
    vers le transept pour y faire « un lieu capitulaire où les dames puissent s’assembler sans sortir de tous deux bourgeois de Remiremont … Madame ayant résolu de faire construire un chapitre propre à tenir la chapelle de saint Nicolas. Les charpentiers s’entendront avec MATHIOT pour le chantier de maçonnerie. Mention de 4 flamandes ou lucarnes avec leur volet …/…[ Ils feront un grand degré depuis le rdc d’architecture il y aura quelques ornements selon le dessein que donnera l’entrepreneur, une entrée dans un salle sera toutte voutée de briques Sources : ADV G 1477 1732 30 octobre : Dans le cadre d’un contentieux, le sieur Gorhey s’engage à faire à ses frais : sept croisés dans la salle capitulaire, le vestibule, l’escalier, le cabinet. En petites bois et deux châssis qui s’ouvriront de leur hauteur ; Aussi les 6 croisésdu second étage de la salle capitulaire. La porte d’entrée à deux battants rhabillés le Joseph PETITARNOULD maitre sculpteur à fait sur le portail de la maison du chapitre (Cartouche avec armes
  • Chapelle Notre-Dame des Ermite
    Chapelle Notre-Dame des Ermite Avricourt - rue de la Chapelle - Cadastre : 350
    Historique :
    La chapelle Notre-Dame-des-Ermites, à Avricourt, est érigée en 1749 par le marchand Joseph Nicolas déclarée bien national, une salpêtrière y est installée. Le bâtiment est vendu en 1811, restauré et donné à . La messe y est célébrée le premier samedi du mois et aux fêtes de la Vierge (notice J. Barthelemy , mars 1968). Restauration vitraux remplacés, par l’entreprise OTT frères en 1950. La cloche et le
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    Petite chapelle non orientée, nef plafonnée formant un rectangle irrégulier. L’entrée et le chœur à trois pans à chevet plat sont saillants. Le chœur est surélevé de deux degrés.La nef est planchéiée. La chapelle est éclairée par quatre verrières, deux dans la nef et deux dans le chœur. Une rose éclaire NOTRE DAME DES HERMITES ET A ETE BATIS EN 1749. Le fronton cintré brisé à volutes supérieures rentrantes abrite une niche à coquille dans laquelle se trouve une statuette de la Vierge. Le tout est sommé d'un
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    convenable. Le calice, les hosties et les autres linges sont apportés chaque fois du presbytère ou de
  • Ferme et maison de manouvrier, 23 rue Principale, Azoudange
    Ferme et maison de manouvrier, 23 rue Principale, Azoudange Azoudange - - 23 rue principale - en village - Cadastre : 1 160
    Historique :
    Ferme construite au 18e siècle. Elle figure sur le cadastre de 1814. La maison d'ouvrier est
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    à l'avant et une étable-écurie à l'arrière. Un puits avec une pompe en fonte et une auge en pierre
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 35 Grand rue, Saint-Georges.
    Ferme, 35 Grand rue, Saint-Georges. Saint-Georges - 35 rue Grand - en village - Cadastre : 1814 E 260 2019 1 166
    Historique :
    Cette ferme est édifiée en 1734 selon la date portée sur le linteau de la porte piétonne pour G.D . et M.V. initales de spropriétaires gravées sur le mêê linteau. Les chambres du 1er étage ont été
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    Ferme à trois travées de plan, un logis, une grange et une étable. Mitoyenne d'un côté. Le logis de trois pièces en profondeur avec une cuisine centrale et deux fenêtres en façade éclairant le poêle. La porte de l'étable est cintrée. Tous les encadrements sont en grès. Le toit à longs pans est couvert de tuile mécanique. Cette ferme a gardé son large usoir qui n'est pas cadastré sur le cadastre ancien . Le linteau est sommé d'un fronton cintré et brisé dans lequel une niche à coquille est intégrée.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 16 rue Principale, Fribourg
    Ferme, 16 rue Principale, Fribourg Fribourg - 13 rue Principale - Cadastre : 1812 H 164 2019 2 163
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    et dispose d’un vaste usoir. Soubassement en pierre de taille de grès. Les baies sont en pierre de taille de grès et le linteau de la porte charretière en bois. La cuisine, seconde pièce en profondeur accéder aux jardins, ce qui permet de percer des ouvertures sur le mur-pignon, parti qui est loin d’être
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 34 rue Principale, Fribourg
    Ferme, 34 rue Principale, Fribourg Fribourg - 34 rue Principale - Cadastre : 1812 H 239 2019 2 161
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    . Chaîne d'angle e pierre de taille de grès, murs en moellon calcaire, encadrements es baies en grès, porte
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 48 Quartier Saint Germain, Richeval.
    Ferme, 48 Quartier Saint Germain, Richeval. Richeval - 48 quartier Saint Germain - en village - Cadastre : 1811 E 139 2019 1 71
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    encadrements moulurés, la porte charretière et la porte piétonne ont un piédroit commun. Le toit à long pan est couvert de tuile mécanique. Le coté droits de la maison présente une avancée qui abritait certainement un
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
1 2 3 4 Suivant