Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bains-douches des Vosges
    Bains-douches des Vosges
    Référence documentaire :
    Comment les bains-douches sont devenus municipaux dans "Histoire & Patrimoine du Pays de Mirecourt " Chiaravalli, Danièle. Comment les bains-douches sont devenus municipaux dans "Histoire & Patrimoine du Pays de Histoire de l’hygiène publique en France Mansotte, François. Histoire de l’hygiène publique en La piscine du Palais de Cristal à Metz : une apocalypse joyeuse Pignon-Feller Christiane. La piscine du Palais de Cristal à Metz : une apocalypse joyeuse. In: Livraisons d'histoire de l'architecture , n°14, 2e semestre 2007. Piscines, sous la direction de Marie Gloc. pp. 69-79 Bains et lavoirs publics. Commission instituée par ordre du Prince Président de la République Commission instituée par ordre du Prince Président de la République, Bains et lavoirs publics, Ed. Ministère de l'intérieur, de l'agriculture et du commerce, impr. lith. Bineteau (Paris). 1852. Folio. Pièce , avec pl. lithographiques. Conservé à la Bibliothèque nationale de France, département Littérature et
    Dénominations :
    établissement de bains
    Murs :
    pierre de taille béton parpaing de béton enduit
    Texte libre :
    000 francs pour un projet de 554 850 francs réévalué à 653 000 francs Raon-l'Étape en 1930 Certains Près d'une trentaine de bains-douches ont été identifiés dans le département des Vosges (non siècle jusque dans les années 1970, où la majorité a fermé, suite à la généralisation des salles de bain privées. Le développement de l’hygiène populaire Le principe des bains-douches modernes est hérité des thermes antiques qui ont une importance particulière dans le département des Vosges, de par le nombre de développement de la salubrité et de la propreté à la fois des villes, des habitations, des vêtements et du corps . Considéré comme un progrès social, ce renouveau de la propreté doit bénéficier à la santé et au développement de la morale et de l’ordre public. Sur le modèle de l'Angleterre qui redécouvre les bains orientaux, la France décide de soutenir politiquement le développement des bains publics, suite à la présentation le 31 mai 1850 à l’Assemblée législative, du rapport de la commission déléguée par le Ministère de
    Illustration :
    lavoir - établissement de bains du Bastard à Remiremont, carte postale vers 1905 Bains-douches de Saint-Dié-des-Vosges, carte postale vers 1920 IVR41_20178835521NUC1Y Bains-douches de Gérardmer, carte postale vers 1925 IVR41_20178835520NUC1Y Bains-douches de Fraize, carte postale vers 1929 IVR41_20178835519NUC1Y Bains-douches de Mirecourt, carte postale vers 1932 IVR41_20178835518NUC1Y Bains-douches de Granges-sur-Vologne, plan du rez-de-chaussée dressé par Ch. Gillet, architecte en Tableau de recensement des bains-douches des Vosges IVR41_20178835523NUC4Y Carte de répartition des piscines existantes dans les Vosges IVR41_20178835524NUC2A Carte de répartition des établissements de bains-douches relevés dans les Vosges
  • roue hydraulique verticale par le dessous
    roue hydraulique verticale par le dessous Celles-sur-Plaine - Lajus - Scierie Lajus 5 - en écart
    Historique :
    La scierie est mentionnée sur la carte de la principauté de Salm-Salm de 1751. La scierie et sa roue sont représentées sur le cadastre de 1809 dans la position qu'elles occupent encore aujourd'hui rénovés (leur durée de vie étant d'environ 15 ans). Elle est inscrite sur la liste des Monuments
    Matériaux :
    fonte de fer
    Canton :
    Raon l'Etape
    Description :
    Roue hydraulique par le dessous de près de 4 mètres de diamètre, sexpartite dont l'axe est en acier pourvue sur sa périphérie de pales planes en bois non jointives. Elle est installée dans un bief que seul un mur sépare de la Plaine. Une première vanne placée dans le lit majeur permet de faire monter le niveau dans le bief tandis que la seconde, placée en amont de la roue et commandée de l'intérieur
    Illustration :
    Vue de la roue et du vannage depuis l'aval. IVR41_20118803234NUC2A Vue de la roue et des assemblages. IVR41_20118803235NUC2A
  • Ensemble de 11 médailles de l'Enseignement primaire
    Ensemble de 11 médailles de l'Enseignement primaire Nancy - 149, 155 rue Saint-Dizier 40, 42, 44 rue Charles III
    Inscriptions & marques :
    marque de marchand imprimé sur étiquette de la Monnaie de Paris sur la tranche : abeille + ARGENT (entre 1860 et 1879) / corne + CUIVRE
    Historique :
    Ensemble de 11 médailles frappées par la Monnaie de Paris d'après une matrice réalisée en 1853 par soeurs de la Doctrine chrétienne, enseignantes dans diverses écoles de Lorraine. Une seule (médaille n° 7 en 1862-63 à Mme C[élest]ine Vergne Soeur René de la D[octr]ine Ch[rétien]ne insti[tutri]ce primaire ) ; Mme Ferbus Sr Prosper insti[tutr]ice P[rimair]e à Raon-aux-Bois (Vosges) 1877-78 (médaille n° 4) ; Mme
    Représentations :
    allégorie de l'enseignement sur l'avers : une femme vêtue à l’antique protège de ses 2 mains deux
    Description :
    Ensemble de 11 médailles frappées pour l'enseignement primaire. 7 sont en argent, 4 en cuivre. Le décor de l'avers est identique sur toutes les médailles, mais différent sur le revers : aigle impérial entouré de palme et laurier pour la médaille n° 1, palmes nouées pour les autres. Sur le revers est gravé (pour 10 des 11 médailles) le nom du récipiendaire et la date de la remise de la médaille, cette
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Ile-de-France,75,Paris
    Titre courant :
    Ensemble de 11 médailles de l'Enseignement primaire
  • fontaine - abreuvoir
    fontaine - abreuvoir Vexaincourt - place de l'Eglise - en village
    Historique :
    fontaine préexistante. La colonne d'alimentation correspond au modèle de fontaine à boire "FA" de la planche 517 du catalogue 1874 de la fonderie du Val d'Osne. Elle a été restaurée et modifiée par l'ajout de mascarons et d'une plaque nominative "FONTAINE DES GAULOIS" entre 1983 et les années 2000.
    Canton :
    Raon l'Etape
    Représentations :
    La colonne d'alimentation est ornée de frises végétales, alternant roseaux et feuilles d'acanthe . Chaque face est également décoré d'un bouquets de roseaux, et l'ensemble est surmonté par un bouton de fleur. Chaque mascaron représente une tête d'homme moustachu, aux cheveux longs, coiffé d'une sorte de
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    La fontaine - abreuvoir située devant l’Église de Vexaincourt est constituée d'une fine colonne d'alimentation en fonte de section carrée avec un jet d'eau, ornée d'un mascaron. Deux autres mascarons identiques ont été placés sur le socle, qui porte aussi la plaque nominative. La fontaine est complétée de deux bassins rectangulaires d'abreuvoir en grès rose, portés par des pieds en pierre. Deux barres de fer sont placées sous le jet pour porter le seau à remplir, sur le bassin de droite qui est en eau ; celui de gauche sert de bac à fleur. Les abords sont dallés.
    Localisation :
    Vexaincourt - place de l'Eglise - en village
    Illustration :
    Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue d'ensemble de trois quarts droit Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue d'ensemble de face IVR41_20168834938NUC2A Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue d'ensemble de profil gauche Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail de la plaque nominative sur la colonne Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail du mascaron en face latérale gauche de
  • paire n°5 de chandeliers d'autel
    paire n°5 de chandeliers d'autel Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Ensemble de quatre chandeliers d'autel de la 2e moitié du 19e siècle.
    Représentations :
    Le pied est porté par trois pattes de dragon, surmontées d'un décor de rinceaux et de feuilles. Une
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Paire de chandeliers d'autel en bronze doré. La bobèche est vissée directement sur le pied tripode
    Localisation :
    Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Titre courant :
    paire n°5 de chandeliers d'autel
  • paire n°3 de chandeliers d'autel
    paire n°3 de chandeliers d'autel Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Paire de chandeliers d'autel de la 2e moitié du 19e siècle.
    Représentations :
    Le pied est porté par trois feuilles d'acanthe; sur chaque face, au centre d'un fond de quadrillage pointé, l’ajour est occupé par un bouquet de feuilles de lierre.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Paire de chandeliers d'autel en bronze doré. La bobèche est vissée directement sur le pied tripode
    Localisation :
    Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Titre courant :
    paire n°3 de chandeliers d'autel
  • ensemble n°2 de 4 chandeliers d'autel de style néo-gothique
    ensemble n°2 de 4 chandeliers d'autel de style néo-gothique Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Ensemble de quatre chandeliers d'autel de la 2e moitié du 19e siècle.
    Représentations :
    Le pied repose sur trois serres d'aigle, surmontées d'un décor de rinceaux et de feuilles en chute . Sur la bobèche, se succèdent des bouquets de feuillage, liés par un ruban.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble de quatre chandeliers d'autel en bronze doré. La bobèche est vissée directement sur le
    Localisation :
    Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Titre courant :
    ensemble n°2 de 4 chandeliers d'autel de style néo-gothique
    Appellations :
    de style néo-gothique
  • ensemble n°1 calice et patène de style néo-gothique
    ensemble n°1 calice et patène de style néo-gothique Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître poinçon de maître : les initiales J.P. séparées par une étoile dans un losange horizontal ; garantie au diffèrent de Lyon ; poinçons insculpés sur la patène et le calice (coupe et pied) ; marque : 68 sur le médaillon de saint François d'Assise
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    de l'orfèvre ?), l'activité est reprise par son fils Louis jusqu'en 1929. Selon un témoignage oral , un ciboire, de même facture, aurait été déplacé dans l'église de Vexaincourt, commune vosgienne
    Référence documentaire :
    p. 102-103 ; p. 125 Poinçons d'or, d'argent et de platine de 1275 à nos jours Markezana, Yves . "Poinçons d'or, d'argent et de platine de 1275 à nos jours." [Dourdan] : H. Vial, 2005. 239 p., ill. p. 185 ; réf. 855 Poinçons de fabricants d'ouvrages d'or et d'argent. Lyon 1798-1940 Inventaire général des monuments et des richesse artistiques de la France. Région Rhône-Alpes. ''Poinçons de . (Cahiers du patrimoine ; 31 / Dictionnaire des poinçons de l'orfèvrerie française).
    Représentations :
    croix de Malte La patène est ornée d'une croix de Malte au centre d'un polylobe. Un décor de feuilles se répète . Les lobes du pied et la fausse-coupe sont décorés de médaillons sur lesquels figurent les apôtres. Sur médaille de saint François d'Assise remplace un médaillon disparu. Sur la fausse-coupe, se suivent saint
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    et la fausse-coupe ajourée sont ornés de médaillons circulaires en émaux cloisonnés. Les décors du calice et de la patène sont gravés. La patène possède un pied soudé.
    Localisation :
    Raon-lès-Leau - rue de l'Église - en village
    Titre courant :
    ensemble n°1 calice et patène de style néo-gothique
    États conservations :
    Les émaux sont usés. Une médaille de saint François d'Assise remplace un médaillon disparu.
    Appellations :
    de style néo-gothique
  • Fontaines des Vosges
    Fontaines des Vosges
    Référence documentaire :
    Les fontaines-lavoirs de Franche-Comté GRISEL, Denis. Les fontaines-lavoirs de Franche-Comté ; Regards sur. Editions de la Lanterne, 1986. - 95 p. : ill., plans. Fontaines & lavoirs de Haute-Saone. Baudin, Pierre. Fontaines & lavoirs de Haute-Saone. Franche -comté édition. 2003. Bibliothèque municipale de Vesoul, cote : FC 731.72 BAU.
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Texte libre :
    de ceux de Remiremont (cf. IA88031164) et Raon-l'Etape (cf. IA88031165). Tous les deux protégés en menant à Raon-l'Etape qui vient de créer son ensemble de fontaines remarquables. D'autres communes de la vallée de Celles, Senones et Moyenmoutier suivront la dynamique de Raon l'Etape en créant de beaux denses et dans les villes du piémont (Raon l'Etape, Saint-Dié, Remiremont, Bains-les-Bains, Plombières et un ovale sont aussi employées à Raon l’Étape, sans toutefois modifier les principes des fontaines exemple La Neuveville-lès-Raon à installer vers 1900 sa fontaine de Diane Chasseresse en vue du pont . Elles sont établies bien en vue, sur une place ou à un carrefour, afin de montrer la prospérité des communes qui ont eu les moyens de les édifier. Aussi sont-elles de grandes dimensions, généralement avec années 1820 et 1830 au moment où l'adduction d'eau au cœur des villes et villages est un symbole de de fontaines-abreuvoirs indispensables a généralement été mis en place pour irriguer chaque quartier
    Illustration :
    Fontaine Neptune à Remiremont, vue d'ensemble de trois quarts droit (classé MH : 1966/12/20 Fontaine des Dauphins à Remiremont, vue de détail d'une borne de protection en fonte Fontaine de Bazoilles-sur-Meuse, vue d'ensemble de partie centrale IVR41_20178835573NUC2A Fontaine de la place de la République à Monthureux-sur-Saône, vue d'ensemble depuis l'ouest Fontaine de la salle des fêtes de Granges-sur-Vologne, vue de détail de la statue de trois quarts Fontaine du bicentenaire de la Révolution à Xertigny, vue de détail du pilier central, avec l'Arbre de la Liberté en arrière plan IVR41_20178835144NUC2A Répartition des dates de constructions des fontaines et fontaines-abreuvoirs relevées dans les Graphique de répartition des matériaux relevés pour les fontaines ornementales dans les Vosges Graphique de répartition des matériaux relevés pour la construction de fontaines-abreuvoirs dans
  • réservoirs - châteaux d'eau des Vosges
    réservoirs - châteaux d'eau des Vosges
    Référence documentaire :
    Le financement de l'agriculture. Économie rurale n°39-40 Breton Pierre. Le financement de châteaux d'eau en béton armé. Mémoire de diplôme d'ingénieur. Conservatoire National des Arts et Métiers Carnet de Marches-Types pour trains-spéciaux Société Nationale des Chemins de Fer Français, Chemins de Fer de l'Est. Carnet de Marches-Types pour trains-spéciaux. 1935
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Texte libre :
    par des sources sont destinés à stocker de l'eau claire pour palier les manques pendant les périodes de sécheresse. En effet, même si les sources sont abondantes dans les Vosges, elles ne sont pas permettent ainsi de réguler le débit des fontaines communales, afin qu'elles puissent être fonctionnelles partie haute du village. La plupart des communes de la plaine possèdent déjà avant le 19e siècle un ciel ouvert et la plupart du temps, alimentés par les eaux de décharge des fontaines et lavoirs qui repérée dans les archives est celle du réservoir de Bruyères. Suite au violent l’incendie de 1822, un bassin est construit sous la place de la halle aux blés pour prévenir ce type d’urgence. Il est couplé à une fontaine publique et à un lavoir. Le réservoir de Chermisey qui est encore en place aujourd'hui, a des constructions publiques de cette époque, ce sont des ouvrages soignés par des architectes expérimentés (Victor Adam, Abel Mathey) et des entrepreneurs locaux. Tout en pierre de taille (pierre d'Euville
    Illustration :
    Le Grand Citerneau à Chermisey, vue d'ensemble de la façade antérieure, de trois quarts droit Chateau d'eau de la gare de Nomexy, vue d'ensemble de face IVR41_20178835322NUC2A Chateau d'eau de la gare de Gerardmer, coupe et élévation réalisées par les Chemin de Fer de l'Est , vers 1878 (Archives de la Compagnie des chemins de fer de l’Est, 214LM) IVR41_20178835525NUC1Y Chateau d'eau d'Haillainville (daté 1936), vue d'ensemble de face. IVR41_20178835526NUC2A Carte de répartition des communes ayant bénéficié du Fonds National pour le Développement des Réservoir de Mont-Lès-Neufchateau, vue d'ensemble de l'entrée IVR41_20178835528NUC2A Chateau d'eau de type pigeonnier à Darney, vue d'ensemble de profil IVR41_20178835529NUC2A Chateau d'eau néo-médiéval à Chatenois, vue d'ensemble de face IVR41_20178835336NUC2A Château d'eau de type Hennebique à Puzieux, vue d'ensemble depuis l'ouest IVR41_20178835360NUC2A
1