Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 12 sur 12 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • usine élévatoire des eaux de Gondrexange
    usine élévatoire des eaux de Gondrexange Gondrexange
    Historique :
    5S169). En 1921, un barrage à poutrelles est construit dans le chenal d'amenée à l'usine élévatoire. En
    Description :
    planches de bois à deux portes sur le pignon et couvert de tôle ondulée, une maison d'habitation de plan en appentis et une annexe agricole avec rez-de-chaussée en maçonnerie et essentage de planche. Le grès rose et maçonnerie avec une chaîne d'angle harpée. Le toit à long pan et couvert d'une toiture en , ils amènent le trop plein d'eau du canal et le déverse dans l'étang et inversement, ils ramènent le
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Cahiers des charges pour le remplacement de la machinerie de l’usine élévatoire électrique de Cahiers des charges pour le remplacement de la machinerie de l’usine élévatoire électrique de Cahiers des charges pour le remplacement de la machinerie de l’usine élévatoire électrique de Cahiers des charges pour le remplacement de la machinerie de l’usine élévatoire électrique de
  • Ferme n°7, dite Le Château
    Ferme n°7, dite Le Château Vaubexy - rue du Château - en village - Cadastre : 2018 B 1006 communs 2018 B 1007 cour 2018 B 1008 logis principal 2018 B 1009 logis secondaire 2018 B 1010 communs
    Historique :
    Vosges.1912). L’appellation « Le Château » est présente sur la carte d’état-major et le cadastre napoléonien (1841). Le plan d’une enceinte avec 4 tours d’angle apparait avec la mention « château ruiné » sur Patrice de Bietag, issue d’une famille noble irlandaise (source orale) à l’emplacement de l’ancien château 18e siècle). Le site a servi de carrière pour les constructions du village, et les fossés ont été . Des modifications ont été apportées au 19e siècle. Le logis a été reconstruit (?) vers 1905.
    Représentations :
    en briques. Elle est surmontée d'un faitage métallique et de deux épis ornés de fleurs. Le colombier
    Description :
    La ferme n°7 de Vaubexy est située à l’emplacement de l’ancien château médiéval, qui est séparé du village par le Ruisseau de Gérard Champ, canalisé pour le moulin installé entre les deux (détruit). On pierre de taille. Le logis principal est en face, au sud-est. Il se présente sous la forme d’un pavillon extérieur et une marquise. Le bâtiment a été agrandi au nord, par l’ajout d’une pièce supplémentaire sur agricoles ferment la cour au nord-est et au sud-ouest. Le corps au nord-est se compose d’une alternance de est accolé à l’Est. Une fontaine est établie contre le mur de clôture, abritée sous un appentis sur deux logis de domestiques. L’un est en largeur, et l’autre est en profondeur le long du mur pignon. Ils que celle du logis principal. Une remise a été ajoutée contre le mur de clôture à l’ouest. La
    Localisation :
    Vaubexy - rue du Château - en village - Cadastre : 2018 B 1006 communs 2018 B 1007 cour 2018 B
    Titre courant :
    Ferme n°7, dite Le Château
    Appellations :
    Le Château
  • tribune et orgue
    tribune et orgue Provenchères-sur-Fave - Le Village - rue du Château
    Localisation :
    Provenchères-sur-Fave - Le Village - rue du Château
  • fontaine - abreuvoir
    fontaine - abreuvoir Fontenoy-le-Château - Grande Rue - en village - Cadastre : accolé à la halle-mairie-école.
    Historique :
    La fontaine-abreuvoir est installée en 1900 (date portée), dans le cadre d'un projet de création de
    Description :
    placées sous le jet pour porter le seau à remplir. Le vase provient de la fonderie Durenne. Il est du même
    Localisation :
    Fontenoy-le-Château - Grande Rue - en village - Cadastre : accolé à la halle-mairie-école.
    Illustration :
    Hotel de ville de Fontenoy-le-Château, vue du centre, carte postale du 1er quart 20e siècle Grande rue de Fontenoy-le-Château, vue de la fontaine au premier plan, carte postale du 1er quart Fontaine de l'Hotel de ville à Fontenoy-le-Château, vue d'ensemble de trois quarts droit Fontaine de l'Hotel de ville à Fontenoy-le-Château, vue d'ensemble de face. IVR41_20168834215NUC2A Fontaine de l'Hotel de ville à Fontenoy-le-Château, vue d'ensemble de profil IVR41_20168834216NUC2A Fontaine de l'Hotel de ville à Fontenoy-le-Château, vue de détail de la date portée et de l'urne en
  • temple de protestants de Lunéville
    temple de protestants de Lunéville Lunéville - rue Charles Vue rue du Chauffour - en ville - Cadastre : 1988 AH 7
    Historique :
    château lui soit attribuée. Mais elle ne put obtenir que l'usage d'une salle dans la Justice de paix puis ) le plan d'un temple qui fut achevé à la veille de la guerre de 1870. L'arrivée des optants d'Alsace -Moselle contraignit à la construction de tribunes destinées à accuillir les fidèles dont le nombre s'était 1978 la chaire pastorale en position centrale, le poële. De nouveaux vitraux furent alors posés par l'atelier Benoit entre 1961 et 1970 pour le centenaire de la création du temple. Des travaux de restauration
    Référence documentaire :
    demande d'utiliser la chapelle du château comme lieu de culte
    Description :
    Situé dans le quartier de l'extension de la ville au 19e siècle, à proximité de la gare, le temple s'élève dans un quartier en plein essor depuis l'arrivée du train en 1852. Il occupe le centre d'une place pans en tuile mécanique. Une croupe ronde couvre l'abside. Le décor est absent à l'exception d'une croix. Le volume intérieur est composé d'un vaisseau unique couvert d'une fausse voûte sauf le choeur , surélevé par un léger emmarchement, couvert en cul de four. Le sol est dallé mais pourvu d'un plancher sous le tour de la nef et forme une avancée au dessus de la porte sans doute pour accueillir un choeur de
    Annexe :
    château de Hohenlohe pour les protestants de Lunéville 1832 3 mai : Le ministre de l‘instruction publique demande que la chapelle du château de Lunéville (déjà demandée en 1831 sous le nom de chapelle du château de manière bien complète. … par ailleurs la chapelle du château de Lunéville sert depuis le mois de Chronologie 1819 : 63 protestants à Lunéville (7 V 5) 1831 9 nov : Le ministère de l’Instruction publique et des cultes informe le préfet de la demande du pasteur de Nancy de son souhait de voir « affecté à l’usage des protestants de Lunéville une chapelle du château de Hohenlohe qui appartient au génie militaire mais dont il ne fait aucun usage actuellement. Le pasteur fait remarquer que l’on ne entre 90 et 120 personnes. 1832 mars : Le ministre de la guerre refuse d’accorder la chapelle du caserne et que c’était déjà le cas lorsque M. de Hohenlohe y était « malgré la surveillance exercée les jours où le public avait l’usage de la chapelle on s’empressa d’en détruire la cause à sa mort en
    Illustration :
    Vue intérieure vers le choeur IVR41_20175454801NUC2A
  • château d'eau
    château d'eau Raon-l'Étape - Papetrie - rue Emile Zola - isolé - Cadastre : 2017 D 733
    Historique :
    Le château d'eau situé à coté de la papeterie de Raon l'Etape a été établi probablement au cours du cas d'incendie. Il est construit selon le type Hennebique. Ce système de construction est breveté en
    Dénominations :
    château d'eau
    Description :
    Le château d'eau est situé à l'entrée l'ouest de Raon l'Etape, en bordure de la route, à proximité de la papeterie dont il dépend. Il est construit selon le procédé Hennebique, en forme en bouchon de reliés entre eux par des entretoises et un socle. On accède au réservoir par le dessus, par une échelle
    Typologies :
    château d'eau en bouchon de champagne château d'eau de type Hennebique
    Titre courant :
    château d'eau
    Illustration :
    Château d'eau de la papeterie de Raon l'Etape, vue d'ensemble du reservoir IVR41_20178835372NUC2A Château d'eau de la papeterie de Raon l'Etape, vue d'ensemble. IVR41_20178835373NUC2A Château d'eau de la papeterie de Raon l'Etape, vue de détail d'un raccord de tuyaux en fonte
  • Ferme du château de Roncourt
    Ferme du château de Roncourt Hagnéville-et-Roncourt - Roncourt - 1 rue Château (du) - en village - Cadastre : 2017 AB 31 colombier AB 32 ferme/commun 2017 AB 33 chateau
    Historique :
    de Stack (originaire d'Irlande) en 1784. Le château de Roncourt est semble-t-il à l'abandon au 18e grange, la date "1959" a été tracée dans l'enduit (non vue). Le château est acheté en 2006 par Yann loin à l'est du château laisse à penser à un autre corps tel que suggéré sur le schéma dressé à la fin qui vient d'être anoblie par le duc Charles III de Lorraine (sources : Pelletier, Ambroise. Nobiliaire siècle, le comte de Fresnel ne s'en servant que rarement comme un "pied-à-terre de chasse". Lors de son salon et des autres pièces. Le domaine comprend alors aussi une grande ferme, un colombier, des château et a été cédée à la commune de Roncourt vers 1800. Sa cloche est bénie en 1774. Elle est bordée au nord par le cimetière jusqu'à son déplacement en 1786. (sources : Monographie de Roncourt - 1888 - AD88 d'entrée... Par mariage, le domaine passe au début 19e siècle aux familles de Fleury, puis Bigot en 1864 d’engrangement sont dépouillés des aménagements intérieures et le corps de bâtiment sud est détruit. Dans la
    Référence documentaire :
    Le département des Vosges : statistique historique et administrative (Lepage et Charton) Lepage , Henri et Charton, Charles. Le département des Vosges : statistique historique et administrative. Nancy . Conservé à la Bibliothèque municipale de Lyon. Numérisé le 3 févr. 2012 et consulté le 29 nov. 2017 : https
    Dénominations :
    château
    dc_52cd4446-d2fb-44eb-9947-7e9d7c624059_8 :
    EGLColombier Château
    Description :
    La propriété du château de Roncourt est située le long de la route entre Beaufremont et Saint-Ouen jours au-dessus sont en plein cintre. Le colombier est doté d'une cheminée qui a été ajoutée lors de la et trois petites lucarnes. La façade sud du château présente trois petites baies avec un fort ébrasement qui sont probablement en remploi du précédant château. Une construction sur cave à coté de
    Localisation :
    Hagnéville-et-Roncourt - Roncourt - 1 rue Château (du) - en village - Cadastre : 2017 AB 31 colombier AB 32 ferme/commun 2017 AB 33 chateau
    Titre courant :
    Ferme du château de Roncourt
    Appellations :
    communs du château de Roncourt
    Illustration :
    Chateau, vue du portail d'entrée. IVR41_20178837651NUC2A Chateau, vue de la façade antérieure, vue d'ensemble de face IVR41_20178837648NUC2A Chateau, vue de la façade latérale nord, vue d'ensemble de trois quart gauche (1982 Chateau, vue de la façade latérale sud, vue d'ensemble de face (1982) IVR41_19828803919Z Chateau, vue de la façade latérale sud, vue d'ensemble de trois quart gauche (1982 Chateau, vue de la façade latérale sud, vue de détail d'une baie des combles (1982
  • Puits des Vosges
    Puits des Vosges
    Texte libre :
    Le repérage des édicules des eaux a permis de dénombrer 314 puits qui constituent une infime partie du nombre de puits réels existant dans le département des Vosges. En effet, la grande majorité des attestés dès l'antiquité dans le cadre de cités organisées comme à Grand où plusieurs centaines de puits d'Houdreville à Neufchâteau). La plus ancienne date portée sur un puits est relevée dans la cour du château d'Attigny (1734) même si le puits de Romont est surmonté d'un bas-relief daté de 1583, en remploi. A partir du 18e siècle, il semble que des fermes prévoient, le plus souvent, lors de leur construction, un puits comme ce fut le cas en 1850 à Saint-Baslemont : 6 habitants éloignés de 160 mètres du puits circulaire d'un à deux mètres de diamètre peut être laissé à nu quand la roche le permet, mais il est le plus laitier, voire remplacée par une dalle de béton pour supporter le système de pompage. Dans la plupart des cas, une auge a été placée à côté pour abreuver les animaux. En effet, le puits permet généralement de
    Illustration :
    Puits - abreuvoir de la rue du Château à Sandaucourt, vue d'ensemble IVR41_20178835284NUC2A
  • Bornes fontaines des Vosges
    Bornes fontaines des Vosges
    Texte libre :
    les dimensions réduites de la colonne d'alimentation et sa silhouette en forme de borne, le sommet plusieurs bassins servant d'abreuvoir pour le bétail (68% des cas). Afin de faciliter leur contournement de fontaine-abreuvoir), soit sur le bord du trottoir, le caniveau évacuant l'eau directement. Ces dans les Vosges. Elles se regroupent en trois zones principales dans le nord du département, aux extrémités Ouest et Est, et dans le centre le long de la Moselle. Quelques unes se situent aussi entre Bains de l’art, qui rendrait le projet trop dispendieux" au vue de la simplicité des travaux. (sources borne, ou un mascaron à mufle de lion en fonte (27% des cas). Le mascaron peut aussi être à motif de située rue du Château à Neufchâteau est atypique car elle est surmontée d'un haut pilier qui la rend fer placée sous le jet, sans bassin. Elles sont également, à peu près toutes munies d'une prise d'eau
    Illustration :
    Graphique représentant le nombre de bornes-fontaines en fonte et pierre datées relevées dans les
  • orgue
    orgue Metz - avenue Jean XXIII - en ville
    Historique :
    le vicomte Maurice du Coëtlosquet qui le fit remonter en 1896 dans la chapelle de son château de 1909 par un ouvrier de l'établissement Dalstein et Haerpfer de Boulay (57). Le buffet néo-gothique ne
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le bras sud
    Origine :
    lieu de provenance Lorraine, 57, Ars-Laquenexy, château de Mercy
  • Ancienne synagogue de Morhange
    Ancienne synagogue de Morhange Morhange - rue de l'Eglise - en ville
    Historique :
    Lorraine par le duc Léopold qui, en 1721, limite à 5 le nombre de familles autorisées à Morhange (4 sur supposer qu'il existe toutefois un petit oratoire en 1737, quand Néhémie Reicher, le rabbin officiel de la de peu d'importance dans le tableau statistique de 1854 qui mentionne un oratoire, dans un local en location. Un ministre-officiant non rémunéré est attesté en 1842. En 1864, le consistoire acquiert la où elle installe un logement pour le ministre officiant. L'édifice est restauré ou reconstruit en 1901, date portée sur le pignon de la façade. En 1910, Morhange devient le siège d'un éphémère rabbinat regroupant un grand nombre de communautés des arrondissements de Château-Salins et Boulay, supprimé dès 1920
    Référence documentaire :
    3F502 : état des familles juives établies dans le baillage d'Allemagne en 1705 de S. A. M. le roi de Pologne : listes des familles juives autorisées en 1753 et 1762
    Description :
    ". Le caractère juif de l'ensemble est assez discret : une étoile de David au-dessus de la porte, une autre sur le pignon, deux sur les contreforts, une sur une porte latérale et une dernière, en fer ou en
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Maconcourt - rue Haute - en village - Cadastre : 2012 B 133
    Historique :
    prévoyait la réparation de l’ancien réservoir, le remplacement des conduites en poterie par des tuyaux de bois de chêne scellés dans le ciment (diamètre : 6,5cm) avec un assemblage avec des frettes (viroles colonne d'alimentation (appelée château d'eau) qui possédait une fondation en pierre soutenant un Paix », le refond était à remplir de couleur noire broyée à l’huile. Pour compléter ce projet de , et de deux autres bassins en bois. L'eau alimente ensuite le lavoir qui est séparé de l'abreuvoir par un muret et des bornes de pierre. Sur ce plan, l'architecte Abel Mathey a employé le terme de "Cippe d'inscription). En 1866, le mur de soutènement adossé aux auges du lavoir-abreuvoir est rétabli, selon les plans
    Description :
    des ouvertures reprend le modèle de la serlienne, ce qui est atypique dans le département des Vosges
1