Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • mairie-lavoir-école
    mairie-lavoir-école Belmont-lès-Darney - rue du Moulin rue Chanzy place Ponscarme - en village - Cadastre : 2016 AB 65 lavoir 2016 AB 66 logement
    Historique :
    La mairie-lavoir-école a été établie en 1846 selon les plans de Victor Adam (architecte), par mentionne aussi l'utilisation du sable d’Attigny, de la chaux de Monthureux ou de Darney, des moellons et des pierres de taille de la carrière de Belmont, et le remploi de matériaux provenant du bâtiment Belmont. La salle de classe sert actuellement de logement. Le bâtiment a été rénové vers 2010, par Artel Artisan (entrepreneur à Monthureux-sur-Saone). A cette occasion, les volets de bois ont été déposés, les mascarons ont été remplacés, le balcon et les baies de la mairie ont été complétés de garde-corps en fer
    Canton :
    Darney
    Représentations :
    . Des moulures encadrent également les arcs en plein cintre, y compris celui de la porte piétonne en , les mains jointe en prière, avec des traces de polychromie.
    Localisation :
    Belmont-lès-Darney - rue du Moulin rue Chanzy place Ponscarme - en village - Cadastre : 2016 AB
    Illustration :
    Mairie-Lavoir-école de Belmont-lès-Darney, coupes et élévations dressées en 1846 par Victor Adam Mairie-Lavoir-école de Belmont-lès-Darney, coupes dressées en 1846 par Victor Adam, architecte Mairie-Lavoir-école de Belmont-lès-Darney, élévation de la facade latérale dressée en 1846 par Mairie-Lavoir-école de Belmont-lès-Darney, élévation de la facade antérieure dressée en 1846 par Mairie-Lavoir-école de Belmont-lès-Darney, coupe longitudinale dressée en 1846 par Victor Adam Mairie-Lavoir-école de Belmont-lès-Darney, plans dressés en 1846 par Victor Adam, architecte (AD88 Mairie-Lavoir-école de Belmont-lès-Darney, plan du rez-de-chaussée dressé en 1846 par Victor Adam Mairie-Lavoir-école de Belmont-lès-Darney, plan de l'étage dressé en 1846 par Victor Adam Mairie-Lavoir-école de Belmont-lès-Darney, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade Mairie-Lavoir-école de Belmont-lès-Darney, vue d'ensemble de face de la facade antérieure
  • Bornes fontaines des Vosges
    Bornes fontaines des Vosges
    Aires d'études :
    Bains-les-Bains Darney Plombières-les-Bains
    Texte libre :
    Dans les Vosges, 125 bornes-fontaines ont été identifiées. Elles se distinguent des fontaines par les dimensions réduites de la colonne d'alimentation et sa silhouette en forme de borne, le sommet arrondi. Avant tout destinées à l'approvisionnement en eau potable humain (dans 32% des cas), les bornes -fontaines sont munies d'une seule sortie pour remplir un seau. Les villes thermales comme Plombières-les -fontaines en pierre en lavoir couvert, à Removille en 1875. Les bornes fontaines sont inégalement réparties dans les Vosges. Elles se regroupent en trois zones principales dans le nord du département, aux -les-Bains et Plombières-les-Bains. Elles ont principalement été établies au cours du 19e siècle, les la période. Bornes fontaines en pierre Les bornes-fontaines en pierre représentent 53% du corpus Plombières-les-Bains sont en pierre plus dure et fine (marbre, porphyre, granite). Les bornes-fontaines en et Bazegney). A Hadigny-les-Verrières, la borne fontaine est assez récente et est ornée d'un
    Illustration :
    Borne-fontaine de Bains-les-Bains, plan et élévation dressés par Gahon, architecte en 1838 (AD88 Graphique représentant le nombre de bornes-fontaines en fonte et pierre datées relevées dans les Tableau de recensement des bornes-fontaines dans les Vosges. IVR41_20178835584NUC4Y Carte présentant la densité des bornes-fontaines par commune relevées dans les Vosges
  • fontaines de dévotion des Vosges
    fontaines de dévotion des Vosges
    Référence documentaire :
    Les fontaines qui au village pouvait guérir. L'exemple de la Meurthe et de la Meuse au XIXe siècle Aube, Jean-Paul. Les fontaines qui au village pouvait guérir. L'exemple de la Meurthe et de la Meuse au Les Saints lorrains : entre religion et identité régionale, fin XVIe- XIXe siècle Les Saints Les Chapelles de la montagne vosgienne. Bouvet Mireille-Bénédicte. Les Chapelles de la montagne . Les Cahiers Lorrains juin 1987 n°2 Sources, Fontaines et saints guérisseurs des Vosges. Les pouvoirs curatifs de l'eau Saint-Dizier , Marie-Helène. Sources, Fontaines et saints guérisseurs des Vosges. Les pouvoirs curatifs de l'eau
    Texte libre :
    Colombe à Provenchère-lès-Darney, ou saint Vigilean à Romont ou encore saint Martin. Sainte Barbe va aussi La centaine de fontaines et sources miraculeuses ou de dévotion recensée dans les Vosges, ne %. (cf : Tableau de recensement des sources et fontaines de dévotion dans les Vosges). Toutefois leur habitants à proximité. 1. Christianisation des sources païennes et le culte des saints Les eaux sont probablement vénérées depuis les origines de l'humanité, en tant qu'élément fondamental de la vie, en lien d'une part avec la terre et ses forces protectrices et sa relation avec les morts, et d'autre part avec le ciel d'où la pluie apportent fécondité et purification. Les recherches archéologiques permettent l'Antiquité, comme Vittel, Martigny-les-Bains, Plombières-les-Bains, Bains-les-Bains. Si de nombreuses elles ont été converties au début de l'ère chrétienne. En effet, plutôt que de détruire les sanctuaires païens et risquer de se mettre les populations à dos, l'Eglise va préférer convertir les sites en
    Illustration :
    Fontaine Sainte-Sabine à Saint-Etienne-lès-Remiremont, carte postale du début du 20e siècle Tableau de recensement des sources et fontaines de dévotion dans les Vosges Carte de répartition de fontaines de dévotion et commémoratives relevées dans les Vosges
1