Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 125 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • maison du chanoine Jean Frottier actuellement immeuble
    maison du chanoine Jean Frottier actuellement immeuble Nancy - 1 bis rue des Chanoines - en ville - Cadastre : 1830 A5 802 1865 A5 1023, 1024, 1025 1972 BD 211 2008 BD 211
    Historique :
    Maison construite pour le chanoine Jean Frottier à partir de 1607, dans le cadre du lotissement travaux sont confiés à Jean Braconnier, Nicolas et Lambert Charles maîtres maçons, Didier Barbonnois
    Auteur :
    [maître maçon] Braconnier Jean
    Titre courant :
    maison du chanoine Jean Frottier actuellement immeuble
    Appellations :
    maison du chanoine Jean Frottier
  • maison de chanoine dite hôtel du Grand Doyen actuellement immeuble
    maison de chanoine dite hôtel du Grand Doyen actuellement immeuble Nancy - 9 rue Mably 21 rue des Tiercelins rue du Manège - en ville - Cadastre : 1830 A5 795 1865 A5 1036, 1036 bis, 1037, 1038, 1039, 1040 1972 BD 203 2008 BD 203
    Historique :
    du parti de l'hôtel entre cour et jardin. Les travaux sont confiés à Jean Braconnier, et Nicolas et primat de Lorraine, il transfert les marchés de construction à son successeur Pierre de Stainville (mort de fourniture de pierre de taille du 7 décembre 1617, passé par Pierre de Stainville pour DendroNet de Bohlingen en Alllemagne), suppression des croisées en pierre et abaissement des allèges des
    Description :
    Maison de chanoine de style pierre et brique (brique en remplissage) construite sur une parcelle de Pierre de Stainville, disparues probablement à la Révolution ; une autre aile plus récente (E Vierge, donne accès à l'escalier rampe-sur-rampe en pierre qui dessert le premier étage (IM54014860 remontant à la construction du bâtiment (IM54014425). Un inventaire réalisé à la mort de Pierre de
    Auteur :
    [maître maçon] Braconnier Jean [commanditaire] Stainville Pierre de
  • Les maisons et les fermes de la commune de Foulcrey.
    Les maisons et les fermes de la commune de Foulcrey. Foulcrey
    Historique :
    en gardant parfois la distribution ancienne. C'est l'architecte Pierre Weber qui a œuvré à la d'Haussonville a une origine médiévale : En 1431, Jean de Haussonville, seigneur de Turkestein, reçoit en fief de
    Auteur :
    [] Weber Pierre
    Texte libre :
    terrain excepté que le mur séparatif de l'allée se fera d’abord aux frais dudit Thomas ... 1785, Jean 1787, vente à jean Hourdian laboureur demeurant à Foulcrey...les 3/5e d'une maison usoir jardin verger
    Illustration :
    Ferme, 8 rue de Réchicourt, élévation latérale droite, fenêtre de cuisine, pierre à eau
  • Synagogue de Bitche
    Synagogue de Bitche Bitche - 28 rue de Sarreguemines - en ville - Cadastre : 5 12
    Historique :
    officier de la forteresse, Jean-Joseph Lacrosse. La synagogue se trouve à l'étage, tandis que le rez-de
    Référence documentaire :
    MEYER, Pierre-André. "Synagogues anciennes de Moselle". MEYER, Pierre-André. "Synagogues anciennes LANG, Jean-Bernard et ROSENFELD, Claude. Histoire des Juifs en Moselle LANG, Jean-Bernard et
  • Les fermes et les maisons de la commune de Langimberg.
    Les fermes et les maisons de la commune de Langimberg. Languimberg
    Auteur :
    [] Weber Pierre
    Texte libre :
    fourniture de 16m de pierres pour murer le puits fourniture d’un pompe. Bernard Jean-Pierre mécanicien à crépis et enduites sur les deux faces. Pierre de taille sur la porte d’entrée du logement de la sœur et Glockner à Sarrebourg, travaux exécutés maison d’écoles de garçons. 1890. Transport de 36 poteaux en pierre de pierre pour la maison commune. 1884/85 crédit pour construction neuve, premier acompte à Mr pignons et de la façade avant , élévation avec pierres neuves. Cloisons et dalles en briques (1/2 briques presbytère existant. Maçonnerie d’élévation en pierre calcaire avec les pierres de la démolition pour les
  • Architecture rurale de la commune de Bulgnéville
    Architecture rurale de la commune de Bulgnéville Bulgnéville
    Historique :
    avait pris la fuite (damoiseau de Commercy et Jean d'Haussonville). Il restait encore des vestiges du vases et marmites en fonte, et peut-être de tuyaux, grilles et chenets (cf. Masson, Pierre. Un exemple
    Référence documentaire :
    Les Récollets de Bulgnéville. Des hommes, des pierres entre ciel et terre. Jean-Marc Lejuste. Les (1693-1740) Masson, Pierre. Un exemple de la métallurgie préindustrielle : les usines aux champs de Récollets de Bulgnéville. Des hommes, des pierres entre ciel et terre 2013. Bulgnéville : Maison familiale
    Description :
    petite baie (rectangulaire ou oculus) au-dessus de la pierre à eau est observable dans 19% des cuisines vis en pierre de taille a aussi été identifié. Quelques portes piétonnes à une imposte vitrée présentent aussi des bandeaux et des chaînes d'angles en pierre de taille ou peints sur l'enduit, ce qui
  • Les fermes et les maisons de la commune de Gondrexange.
    Les fermes et les maisons de la commune de Gondrexange. Gondrexange
    Auteur :
    [architecte] Schott Pierre
    Texte libre :
    la construction d’une maison pour un fermier qui coutera fort peu les pierres estant sur place de et prenant jour sur une rue il y a une grande cheminée, une pierre d’eau, des potagers et un puits par la rue du cimetière au levant, une autre rue au nord et jean Masson au midi et au couchant. Il y a
    Illustration :
    Ferme, 148 rue de la Gare, élévation antérieure, encadrement de la porte charretière, pierre datée
  • architecture rurale du canton de Bulgnéville
    architecture rurale du canton de Bulgnéville
    Historique :
    pénuries (cf. DOYEN, Jean-Pierre. Le charbon dans les Vosges (1776-1948). Annales de la société d'émulation tuileries et carrières de pierre (moellons, sable et pierres de taille), de gypse plâtre qui répondent à une
    Référence documentaire :
    Le charbon dans les Vosges (1776-1948) Doyen, Jean-Pierre. Le charbon dans les Vosges (1776-1948 pré-industrielle : les usines aux champs de Bulgnéville-Contrexéville (1693-1740) MASSON, Pierre. Un Quand fumaient les forges et hauts-fourneaux de Bulgnéville et Contrexéville MASSON, Pierre. Quand Le marquisat de Bulgnéville et la famille des Salles (1708-1789) MASSON, Pierre. Le marquisat de Maisons de cure et presbytères anciens des Vosges MICHEL, Jean-François, Marie-Françoise. Maisons Michel, Jean-François. Châteaux des Vosges. Michel, Jean-François. Châteaux des Vosges. Nouvelles 1900) Henry, Jean Joseph. Aulnois. Monographie rurale, précis historique et géographique, histoire
    Annexe :
    scolaire. (15 juillet 1917) 4 Fi 296/4, 3368 - Médonville. - La place Jeanne d'Arc. (Sans date) 4 Fi 296/5
    Texte libre :
    les deux gouttières des pierres à eau superposées. - type V : la ferme se développe en ou corniches en pierre sous la toiture, des épis de faîtage, des ferronneries pour les balcons, des : La cuisine est chauffée par une grosse cheminée en pierre, dans laquelle on prépare les repas, fume moitié sont frappées des armes de France. - Les pierres à eau : L'évier en grès est généralement placé sud de la Meuse, la pierre à eau peut être installée à côté de la fenêtre pour permettre maisons, ou aux fontaines. Quelques fermes possèdent un puits dans la cuisine, près de la pierre à eau . L'évacuation se fait directement sur l'usoir par une pierre d'écoulement en sailli dans la façade. - Le en dessous. Dans des fermes anciennes, 6 cas d'escalier en vis en pierre ont aussi été relevés, soit . Une pierre à eau a alors été ajoutée sous une fenêtre agrandie. Dans les maisons de manouvriers, il
    Illustration :
    pierre à eau. IVR41_20158831986NUC2A
  • Architecture rurale de la commune de Bouzemont
    Architecture rurale de la commune de Bouzemont Bouzemont
    Historique :
    trouve sur le tracé de la voie romaine de Corre à Charmes. La pierre dite de Saint-Bozon située à la Fontaine des Prêtres, est incluse dans un site qui pourrait remonter à la période gauloise. Cette pierre datés par une pierre gravée visibles aujourd’hui ont été construits ou rénovés en 1642, 1682, 1724, 1791 existait également deux carrières de pierre à bâtir. (Léon Louis, Paul Chevreux. Département des Vosges
    Annexe :
    propriété appartenant à Jean Nicolas Pacotte, maréchal-ferrant à Damas-devant-Dompaire, pour 350 francs avec une pierre à eau sous la fenêtre donnant sur la rue, et d’un poêle chauffé par une taque dans la la cuisine de Dominique Gérard, propriétaire voisin. Jean Nicolas Pacotte avait acquis un droit de alors à Françoise Octavie Lopret, veuve de Jean Dominique Gérard (vigneron) qui l'a hérité de son père du 13 juin 1763 d’une femme de laboureur à Bouzemont : «- Une bague d’or avec pierre rouge : 10
    Illustration :
    Ferme n°3 de Bouzemont, 7 rue de l'Eglise. Vue de détail de la pierre datée (déposée Ferme n°21 de Bouzemont, Grande Rue. Vue de détail de la pierre de fondation à droite de la porte
  • Architecture rurale de la commune de Norroy
    Architecture rurale de la commune de Norroy Norroy
    Historique :
    de l'école (cf. Rento. Jean-Jacques. La croix, le glaive et la charrue – sur les pas des templiers brusquement suite au départ des italiens. Les quelques pierres datées en façade des anciennes fermes
    Référence documentaire :
    Le charbon dans les Vosges (1776-1948) Doyen, Jean-Pierre. Le charbon dans les Vosges (1776-1948 La croix, le glaive et la charrue – sur les pas des templiers vosgiens en Lorraine. Rento. Jean
    Description :
    chaînes d'angles, en pierre de taille ou peints sur l'enduit, ce qui indique un effort d'ornementation des
  • Architecture rurale de la commune de Mandres-sur-Vair
    Architecture rurale de la commune de Mandres-sur-Vair Mandres-sur-Vair
    Historique :
    fin du 18e et s'est fortement développé au 19e siècle, comme en témoigne les quelques pierres datées en façade des constructions, qui mentionnent les années 1787, 1866, 1877, et 1885. Les pierres de moulin hydraulique et une huilerie (Moulin Ferry et Moulin Vanel) et une carrière de pierre à bâtir
    Référence documentaire :
    Les Raisins de la galère : hommage à Léon Millot, père de la vigne vosgienne, Conraud, Jean-Marie
    Description :
    chaînes d'angles en pierre de taille, ou peintes sur l'enduit, ce qui indique un effort d'ornementation
    Annexe :
    l'avait achetée en 1875 à la Veuve Cramoisy et Charles, qui en avaient hérités de leur père Jean-Pierre
  • scierie hydraulique à cadre puis parqueterie, aujourd'hui maison
    scierie hydraulique à cadre puis parqueterie, aujourd'hui maison Les Rouges-Eaux - Devant Tavongoutte - Vidonchamp 37 - en village - Cadastre : 1835 A 262 2010 A 673
    Contributeur :
    Jean-Yves Henry
    Murs :
    pierre de taille
  • Maison
    Maison Sierck-les-Bains - 9 place Jeanne d'Arc - en ville - Cadastre : 1977 2 93
    Murs :
    grès moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
    Localisation :
    Sierck-les-Bains - 9 place Jeanne d'Arc - en ville - Cadastre : 1977 2 93
  • Maison
    Maison Sierck-les-Bains - 7 place Jeanne d'Arc - en ville - Cadastre : 1977 2 91
    Murs :
    grès moellon sans chaîne en pierre de taille enduit calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
    Localisation :
    Sierck-les-Bains - 7 place Jeanne d'Arc - en ville - Cadastre : 1977 2 91
  • Maison
    Maison Sierck-les-Bains - 4 place Jeanne d'Arc - en ville - Cadastre : 1977 2 86
    Murs :
    grès moellon sans chaîne en pierre de taille enduit calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
    Localisation :
    Sierck-les-Bains - 4 place Jeanne d'Arc - en ville - Cadastre : 1977 2 86
  • moulin à farine puis scierie hydraulique à cadre avec logement dite de Brouaumont
    moulin à farine puis scierie hydraulique à cadre avec logement dite de Brouaumont La Houssière - Brouaumont - Brouaumont - en écart - Cadastre : 2010 806, 807 1832 ???
    Contributeur :
    Jean-Yves Henry
  • Les fermes et les maisons de la commune de Réchicourt-le-Château.
    Les fermes et les maisons de la commune de Réchicourt-le-Château. Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    attenante à l’ancienne huilerie sur le revers des fossés avec un petit jardin près du pont de pierre, Jean chaux et sable. Les baies des portes et croisées dans les murs de face ont leur châssis en pierre de en sapin ferrés avec gonds. La cuisine est pavée de dalle en pierre de taille le four est maçonné de -Pierre Chevalier pour les fossés de derrière sa maison depuis celle de Thiebaut en tournant joindant les , pour un jardin près du pont de pierre, pour sa maison qui prend jour sur les fossés, sur un jardin au
    Illustration :
    Carte postale ancienne représentant l'ancienne mairie et salle d'audience, rue du Pont de Pierre Ferme, 4 rue du Pont de Pierre, vue d'ensemble. IVR41_20195731100NUC2A Ferme, 4 rue du Pont de Pierre, plan et élévation avant reconstruction, 1947, fonds J. Denny Maison et ferme, 5 et 6 rue du Pont de Pierre, élévation antérieure. IVR41_20195731154NUC2A Maison reconstruite après 1945 et ferme, 8 et 9 , rue du Pont de Pierre, élévation antérieure Fermes, 12 et 13 , rue du Pont de Pierre, élévation antérieure. IVR41_20195731157NUC2A Vue des fermes 12 et 13 , rue du Pont de Pierre. IVR41_20195731158NUC2A Ferme 14 , rue du Pont de Pierre, vue d'ensemble. IVR41_20195731159NUC2A Ferme 14, rue du Pont de Pierre, élévation antérieure. IVR41_20195731160NUC2A Ferme de l'hospice Saint Blaise, reconstruite après 1945, 19 rue du Pont de Pierre, vue d'ensemble
  • Architecture rurale de la commune de Damas-et-Bettegney
    Architecture rurale de la commune de Damas-et-Bettegney Damas-et-Bettegney
    Historique :
    par une pierre gravée ont été construits ou rénovés en 1789, 1791, 1804, 1812, 1818, 1823, 1824, 1827
    Référence documentaire :
    Jean-Baptiste Perrin des Vosges « Jean-Baptiste Perrin des Vosges », dans Adolphe Robert et Gaston
    Description :
    potager s’étend à l’arrière, et l’usoir à l’avant. Des murets maçonnés avec une couvertine en pierres de remplacées par des plaques de ciment-amiante. Les encadrements des ouvertures sont en pierre de taille de bâtiments sont aussi ornés de corniche moulurée soulignant la toiture (1/4) et de bandeau en pierre de portées et pierres de fondation sont assez nombreuses et mentionnent régulièrement des références rappellent l’ancienne présence d’arbres fruitiers (poirier). Certains bassins d’abreuvoir en pierre, placés
    Annexe :
    Jean-Baptiste Perrin, dit Perrin des Vosges Jean-Baptiste Perrin, dit Perrin des Vosges, né le 5 français. Il est dit Perrin des Vosges pour ne pas être confondu avec Pierre Nicolas Perrin député de subitement en 1815, sur la promenade du Cours à Épinal. Sources : « Jean-Baptiste Perrin des Vosges », dans
    Illustration :
    pierre daté dans la chaine d'angle nord. IVR41_20198840189NUC2A détail de la pierre de fondation à gauche de la porte charretière. IVR41_20198840241NUC2A pierre de fondation dans la chaine d'angle centrale. IVR41_20198840254NUC2A pierre de fondation située à droite de la porte piétonne (illisible). IVR41_20198840303NUC2A la pierre de fondation située dans la chaine d'angle nord-est. IVR41_20198840312NUC2A couvertine en pierres de taille demi-cylindriques IVR41_20198840347NUC2A Damas-et-Bettegney, 5 rue du Lieutenant Larsen, facade antérieure, vue de détail de la pierre de
  • Architecture rurale de la commune de Parey-sous-Montfort
    Architecture rurale de la commune de Parey-sous-Montfort Parey-sous-Montfort
    Historique :
    Gironcourt (cf: Doyen, Jean-Pierre. Le charbon dans les Vosges (1776-1948), Annales de la société d'émulation nord-est de l'emprise, une pierre en remploi gravée « 1617 » a été repérée. C'est l'une des plus établies entre le 17e et le 19e siècle. Les quelques pierres datées en façade des anciennes fermes 1998.) Une autre pierre de fondation datée de 1786 se trouve en façade de la maison seigneuriale du
    Référence documentaire :
    Le charbon dans les Vosges (1776-1948) Doyen, Jean-Pierre. Le charbon dans les Vosges (1776-1948
    Description :
    l'arrière. Un seul oculus éclairant la pierre à eau a été identifié. Le bâti conserve quelques éléments de sculpture figurant des outils de tailleur de pierre, une croix de Malte, les initiales "HG" et "CA" et la toiture, des bandeaux et des chaînes d'angles, en pierre de taille ou peints sur l'enduit.
  • maison de plaisance d'Antoine de Lenoncourt puis noviciat de jésuites puis orphelinat dit hospice Saint-Stanislas, actuellement maison de retraite Saint-Stanislas
    maison de plaisance d'Antoine de Lenoncourt puis noviciat de jésuites puis orphelinat dit hospice Saint-Stanislas, actuellement maison de retraite Saint-Stanislas Nancy - 163 rue Saint-Dizier rue des Fabriques - en ville - Cadastre : 1830 D 189, 190, 191 1865 D 214 à 225 1972 BW 207 2002 BW 207
    Historique :
    pierre Mengenot Florentin, Nicolas et Lambert Charles, le charpentier Vincent Voirin sur une vaste
    Référence documentaire :
    Le noviciat des Jésuites à Nancy GRILLIAT, Jean-Pierre. "Le noviciat des Jésuites à Nancy". Le pays
    Description :
    restructuré, conserve 2 escaliers en pierre avec rampe en fer forgé (corps B, corps F), des caves voûtées en d'escalier) se trouve un grand lavabo en pierre encastré dans le mur.
    Auteur :
    [tailleur de pierre] Florentin Mengenot
1 2 3 4 7 Suivant