Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 14 sur 14 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bannière de procession de Notre-Dame de la Maix
    Bannière de procession de Notre-Dame de la Maix Vexaincourt
    Inscriptions & marques :
    Association ND de Lamaix
    Historique :
    Bannière de procession de Notre-Dame de La Maix datant de la première moitié du 20e siècle. Elle fait référence à la chapelle dédiée à la Vierge située au bord du lac de la Maix à Vexaincourt où des
    Dénominations :
    bannière de procession
    Représentations :
    Vierge à l'Enfant couronnée sur un nuage. Au bas, armoiries de l'abbaye de Senones.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Bannière de procession de l'association Notre-Dame de la Maix, sur soie blanche chantournée, à galon et à franges dorés. Le motif central est constitué de tissus brodés.
    Titre courant :
    Bannière de procession de Notre-Dame de la Maix
    Appellations :
    Notre-Dame de la Maix
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • Chemin de croix
    Chemin de croix Vexaincourt
    Historique :
    Le chemin de croix réalisé par le peintre-verrier R. Desjardins d'Angers en 1929.
    Dénominations :
    chemin de croix
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Chemin de croix réalisé en mosaïque de tesselles et de verre. Un modèle similaire se trouve dans l'église de Juvincourt-et-Damary (02).
    Titre courant :
    Chemin de croix
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • Ensemble de 9 vases d'autel réalisés dans le cadre d'artisanat de tranchée
    Ensemble de 9 vases d'autel réalisés dans le cadre d'artisanat de tranchée Vexaincourt
    Inscriptions & marques :
    14-19". Ils portent sur le fond le numéro de série.
    Historique :
    Ensemble de 9 vases d'autel confectionnés à partir de douilles d'obus militaires usagés, réalisés dans le cadre d'artisanat de tranchée durant la Première guerre mondiale et offert à l'église de
    Dénominations :
    artisanat de tranchée
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble de 9 vases d'autel cylindriques aux décors variés : n°1 : "Alsace" avec feuilles et bogues de marronnier, n°2 : "Lorraine" avec feuilles de lierre, n°3 : Christ en croix, armes de Lorraine et
    Titre courant :
    Ensemble de 9 vases d'autel réalisés dans le cadre d'artisanat de tranchée
    États conservations :
    changement de fonction Ces vases d'autels sont issus de la réutilisation d'obus militaires usagés de la Première guerre
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
    Illustration :
    Vase n°3, détail de la partie supérieure. IVR41_20148810157NUC4A Vase n°3, détail de la partie inférieure. IVR41_20148810158NUC4A Vase n°4, détail de la partie supérieure. IVR41_20148810160NUC4A Vase n°4, détail de la partie inférieure. IVR41_20148810161NUC4A
  • ensemble de trois cloches
    ensemble de trois cloches Vexaincourt
    Inscriptions & marques :
    Inscription sur la plus grosse : «Je m’appelle Marie ND de Lamaix / J’ai été bénite par SGMgr Foucault de St-Dié en l’an 1924. Sous l’administration municipale de M. Joseph Bart. / J’ai eu pour parrains MMr Jules Blaise et Constant Vauthier / Pour marraines MMes Lucie Magron épouse de Paul Absalon et "J'ai reçu le nom de Marthe [...] j'ai eu pour parrains MM. Emile Adrian et Edmond Hoblingre et pour
    Historique :
    Ensemble de 3 cloches fondues par la fonderie Jeanne d'Arc, Georges Farnier à Robécourt (88) en
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble de 3 cloches dénommées Marie Notre-Dame de Lamaix, Jeanne d'Arc et Marthe.
    Auteur :
    [fondeur de cloches] Farnier Georges
    Titre courant :
    ensemble de trois cloches
    Dimension :
    dimensions de la grosse cloche
    Catégories :
    fonderie de cloches
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la grosse cloche. IVR41_20148830111NUC2A
  • Ensemble de 9 verrières
    Ensemble de 9 verrières Vexaincourt
    Inscriptions & marques :
    : Notre Dame de la Maix, protectrice du pays, priez pour nous.
    Historique :
    Ensemble de 9 verrières réalisées, en 1929, par le peintre-verrier Joseph Benoit, dont trois sont
    Représentations :
    Noces de Cana
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble de 9 verrières composé d'un oculus et de 8 verrières à 3 lancettes. Les sujets représentés sont : verrière du chœur (rose) 0 : la Cène entourée de fruits, paons et cerfs, 1 : la multiplication des pains, 2 : les noces de Cana ; verrières de la nef, 3 : Notre-Dame de la Maix, 4 : la sainte Famille, 5 : sainte Jeanne d'Arc entendant les voix, 6 : scène de la 1ère guerre mondiale, 7 : baptême du
    Titre courant :
    Ensemble de 9 verrières
    Dimension :
    Rose : diamètre 190 cm ; verrières de la nef à 3 lancettes : partie centrale 293 x 48cm, lancettes
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • Présentation du mobilier de l'église paroissiale
    Présentation du mobilier de l'église paroissiale Vexaincourt
    Inscriptions & marques :
    L'ensemble du mobilier et du décor intérieur est de style Art-déco très simple. Seule l’orfèvrerie a une origine antérieure à la reconstruction de l'édifice. Le mobilier non étudié se compose des bancs de fidèles, des bancs de célébrant, des autels latéraux, du confessionnal (réalisés en chêne), de la chaire de lecture, de la clôture de chœur, des fonts baptismaux (en pierre blanche), des peintures murales (filets étrusques pour la nef et ciel pour le chœur) et du pavement de sol en carreaux formant un
    Historique :
    L'ensemble du mobilier et du décor intérieur, de style Art-déco, a été conçu ou choisi par les architectes Jacques Ogé et Henri Gilbert, architectes nancéiens chargés de la reconstruction de l'édifice reconstruction de l'édifice.
    Titre courant :
    Présentation du mobilier de l'église paroissiale
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • Présentation du village de Vexaincourt
    Présentation du village de Vexaincourt Vexaincourt
    Historique :
    La première mention du nom de la commune date du milieu du 17e siècle, sous la forme Vessincourt , ce nom est repris par la carte des Naudin (1728-1739). Vexaincourt faisait partie de la principauté de Salm, petit état d'environ 250 km2 autour de la commune de Senones (88), rattachée à la France en 1793. Le 23 août 1914, en mesure de représailles, après que des coups de feu aient été tirés par un civil sur les troupes allemandes, 6 otages sont fusillés (le maire et un habitant de Vexaincourt ainsi destructions de 1914, essentiellement localisées le long de l’axe principal, ont concerné 63 bâtiments sur les , il modifie peu l’allure du village, mais régularise la voirie. Une coopérative de reconstruction s'est terminée par celle de l'église en 1929. L'architecte Paul Drouin participe à la reconstruction du village entre 1920 et 1925. Il est à signaler que cette commune reconstruite dans le cadre des dommages de la Première guerre mondiale est d'un intérêt particulier, avec la commune de Ban-de-Sapt, elles
    Référence documentaire :
    Les drames de la vallée de Celles (Août et septembre 1914) SADOUL, Louis. Les drames de la vallée de Celles (Août et septembre 1914). Le Pays lorrain, juin 1928, n°6, p. 292-303
    Description :
    La commune de Vexaincourt est située sur la rive gauche de la rivière Plaine, son altitude s'étage de 355 à 880 mètres. Elle compte 183 habitants en 2011. Le centre du village est organisé en village mairie-école et de l'autre par l'église sur une butte. Les bâtiments sont construits en retrait de la souvent clos. Seules l’école et la maison attenante seront reconstruites en retrait de la voie publique , dégageant ainsi un large espace devant les façades. C'est la coopérative de reconstruction de Vexaincourt de premier plan. Les habitations reprennent souvent le plan classique de la ferme de la vallée de la charretière contre un linteau droit et en alternant les matériaux : grès local, brique de terre cuite, briques
    Titre courant :
    Présentation du village de Vexaincourt
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
    Illustration :
    Cartographie des bâtiments reconstruits, fond de plan : cadastre de 1846. IVR41_20148830221NUC2A Vue générale de la grande rue, avant destruction. IVR41_20148830218NUC1A Vue générale de la grande rue, habitat provisoire. IVR41_20148830220NUC1A Vue générale de la grande rue après la destruction. IVR41_20148830219NUC1A Vue générale de la rue de l'église, partie basse. IVR41_20148810124NUC4A Vue générale de la rue de l'église, partie haute. IVR41_20148810104NUC4A Vue de rue de l'église, n° 1 à 3. IVR41_20148810129NUC4A Vue de la rue de l'église, n° 2 à 14. IVR41_20148810138NUC4A Vue de la rue de l'église n° 19 à 29. IVR41_20148810101NUC4A Magasin des pompes, 1 rue de l'église. IVR41_20148810130NUC4A
  • Maitre-autel
    Maitre-autel Vexaincourt
    Historique :
    L'autel, le retable et le btabernacle, réalisés par la marbrerie E. Wucher de Lunéville en 1928 , ont été mis en place lors de la construction de l'église.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Autel, retable à gradins et tabernacle de style Art déco en pierre blanche incrustée de carreaux de faïence émaillés et de mosaïques bleu et or.
    Catégories :
    taille de pierre
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • Monument aux morts
    Monument aux morts Vexaincourt - Le Village - en village - Cadastre : 2012 A 330
    Historique :
    Le monument aux morts à été construit sur les plans et par l'entreprise A. Goumy de Saint-Dié (88
    Précision dénomination :
    commémoratif de la guerre 1914-1918
    Représentations :
    Soldat portant un drapeau sur un champ de bataille.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le monument aux morts s'insère entre les volées de l'escalier qui mène à l'église. Il est réalisé en grès rose veiné de Champenay (67, canton Saales), porte sur deux plaques de marbre blanc la liste représentant un poilu porteur du drapeau. La plaque de bronze a été réalisée par la fonderie du Val d'Osne (Haute-Marne), n° de catalogue 627D, et est signée Ch. Breton. L'ensemble est surmonté d'une frise de feuilles de laurier sculptée en bas-relief et portant l'inscription "à nos morts 1914-1918".
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • Ensemble école et mairie
    Ensemble école et mairie Vexaincourt - Le Village - 3 rue de la Malgrange - en village - Cadastre : 2014 A 363, 364
    Historique :
    adjugés à l'entreprise Leclère de Raon-l'Etape en 1923. par les troupes allemandes en mesure de représailles. En 1920, l'architecte nancéien Paul Drouin d'alignement, le projet définitif, dressé par le même architecte et adopté en 1922, se compose de deux
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le bâtiment d'école est construit en léger retrait de la rue principale. Sa façade à deux niveaux , au soubassement et comble recouvert de moellons de granite rouge, est largement percée de fenêtres aux linteaux ornés de briques de céramique blanches ou brunes. Il accueille au rez-de-chaussée deux salles de classes (filles et garçons) et leurs vestibules séparés par le hall d'accès à l'étage. Le , n'est séparée de ce bâtiment que par le passage donnant accès à la cour d'école. Elle présente un décor similaire à celui de l'école, décor magnifié au premier étage par une large baie tripartite au linteau elliptique. Elle abrite au rez-de-chaussée un vestibule et la salle du conseil et à l'étage le secrétariat et
    Localisation :
    Vexaincourt - Le Village - 3 rue de la Malgrange - en village - Cadastre : 2014 A 363, 364
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
    Illustration :
    Vue générale de la rue la Malgrange avant destruction, au centre mairie-école des garçons au centre projet de nouvelle mairie-école, plans et élévations IVR41_20148803011NUC2A Vue aérienne de l'école et de la mairie. IVR41_20148830223NUC1A Accès à la cour de l'école, entre les deux bâtiments. IVR41_20148810147NUC4A Mairie, élévation antérieure, vue de trois-quarts droit. IVR41_20148810146NUC4A Mairie, élévation latérale droite, détail de la baie du premier étage. IVR41_20148830189NUC4A
  • église Saint-Michel
    église Saint-Michel Vexaincourt - Le Village - rue de l'église - en village - Cadastre : 2014 A 330
    Historique :
    , gérée par la coopérative de reconstruction de Raon-l'Etape et réalisée par l'entreprise Goumy de Saint La première église de Vexaincourt (annexe de la paroisse de Luvigny) a été construite vers 1850 , elle a été détruite par les allemands en mesure de représailles le 23 août 1914. En 1920, l'architecte plan incluant le mobilier qui sera adopté à la seule réserve de la modification du remplage des baies latérales que l'architecte en chef des Régions Libérées découpera en 3 lancettes. Seul le premier niveau de la tour du bâtiment détruit est conservé. Il comporte, de part et d'autre du porche, deux pierres portant des mentions des constructeurs et commanditaires de l'ancien édifice : "église érigée par le zèle et les souscriptions des habitants de la commune de Vexaincourt, Vauthier [...] souscrit le cinq juin , cette tour a été construite par les soins de V(alen)tin Vigneron Maire de la commune". La reconstruction
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    -porche dans oeuvre. La base de la tour-porche, seule partie conservée de l'ancien édifice, est construite en grès rose local, elle est surmontée d'une flèche en grès veiné de Champenay (67). Le porche est surmonté d'un fronton triangulaire et encadré par deux ensembles de baies étroites. Les bas-côtés et les deux pans obliques du chœur sont percés de baies trilobées, le mur du fond de l'abside étant éclairé d'un large oculus au réseau disposé en croix. L'ensemble est voûté de berceaux de briques sur armature de béton, longitudinal pour la nef et transversaux pour les bas-côtés. Ils sont portés par des
    Localisation :
    Vexaincourt - Le Village - rue de l'église - en village - Cadastre : 2014 A 330
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
    Illustration :
    Projet de l'architecte Paul Drouin pour l'église, élévation de la façade antérieure Projet de l'architecte Paul Drouin pour l'église, élévation latérale IVR41_20148803005NUC2A Vue du chevet et de la sacristie. IVR41_20148810105NUC4A Vue de l'ancienne église. IVR41_20148830224NUC1A
  • ciboire
    ciboire Vexaincourt
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître sur l'oeuvre Poinçon de maître : 2F séparés par un soleil dans un losange horizontal, poinçon de garantie : grosse garantie départements 1819-1838 ; poinçon de titre : titre départements 1819-1838.
    Représentations :
    Décor de feuillage sur le pied, le nœud et le couvercle
    Statut :
    propriété de la commune
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • calice et patène
    calice et patène Vexaincourt
    Historique :
    Calice et patène formant un ensemble de même provenance, fabriqué après 1838 par un orfèvre non
    Statut :
    propriété de la commune
    Aires d'études :
    Raon-l'Etape
  • fontaine - abreuvoir
    fontaine - abreuvoir Vexaincourt - place de l'Eglise - en village
    Historique :
    fontaine préexistante. La colonne d'alimentation correspond au modèle de fontaine à boire "FA" de la planche 517 du catalogue 1874 de la fonderie du Val d'Osne. Elle a été restaurée et modifiée par l'ajout de mascarons et d'une plaque nominative "FONTAINE DES GAULOIS" entre 1983 et les années 2000.
    Canton :
    Raon l'Etape
    Représentations :
    La colonne d'alimentation est ornée de frises végétales, alternant roseaux et feuilles d'acanthe . Chaque face est également décoré d'un bouquets de roseaux, et l'ensemble est surmonté par un bouton de fleur. Chaque mascaron représente une tête d'homme moustachu, aux cheveux longs, coiffé d'une sorte de
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    La fontaine - abreuvoir située devant l’Église de Vexaincourt est constituée d'une fine colonne d'alimentation en fonte de section carrée avec un jet d'eau, ornée d'un mascaron. Deux autres mascarons identiques ont été placés sur le socle, qui porte aussi la plaque nominative. La fontaine est complétée de deux bassins rectangulaires d'abreuvoir en grès rose, portés par des pieds en pierre. Deux barres de fer sont placées sous le jet pour porter le seau à remplir, sur le bassin de droite qui est en eau ; celui de gauche sert de bac à fleur. Les abords sont dallés.
    Localisation :
    Vexaincourt - place de l'Eglise - en village
    Illustration :
    Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue d'ensemble de trois quarts droit Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue d'ensemble de face IVR41_20168834938NUC2A Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue d'ensemble de profil gauche Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail de la plaque nominative sur la colonne Fontaine-abreuvoir des Gaulois à Vexaincourt, vue de détail du mascaron en face latérale gauche de
1