Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison canoniale de Madame la comtesse Céleste-Hyacinte de Briey, aujourd'hui musée Charles Friry
    Maison canoniale de Madame la comtesse Céleste-Hyacinte de Briey, aujourd'hui musée Charles Friry Remiremont - 12 rue du Général Humbert - en ville - Cadastre : 2020 AC 241
    Historique :
    collectionneur Charles Friry qui s'installe dans la maison de ses beaux-parents après son mariage avec Charlotte disparu). Charles Friry installa son bureau dans une pièce du rez-de-chaussée donnant sur le jardin à la Guerre de 1870 par l’occupant allemande qui y installa la poste. En 1883, à la mort de Charles
    Référence documentaire :
    p. 12-26 Dussaux Colette, Un érudit du XIXe siècle : Charles Friry, In Le Pays Lorrain, 1966 n°1 Dussaux Colette, Un érudit du XIXe siècle : Charles Friry, In Le Pays Lorrain, 1966 n°1 , Georges Poull, Jean-François Michel, Marie-Thérèse Fischer, Gérard Fischer. Vagney : Éditions Gérard Louis , Georges Poull, Jean-François Michel, Marie-Thérèse Fischer, Gérard Fischer. Vagney : Éditions Gérard Louis
    Précision dénomination :
    musée Charles Friry
    Description :
    de Charles Friry avec les motifs en carton pierre de la manufacture Beunat et le décor néo-XVIIIe
    Auteur :
    [habitant célèbre] Friry Charles
    Titre courant :
    Maison canoniale de Madame la comtesse Céleste-Hyacinte de Briey, aujourd'hui musée Charles Friry
  • Maison de François Delorme receveur du Chapitre de Remiremont puis maison de Jean-Baptiste Noël.
    Maison de François Delorme receveur du Chapitre de Remiremont puis maison de Jean-Baptiste Noël. Remiremont - 77 rue du Général de Gaulle - en ville - Cadastre : 2017 AL 13
    Historique :
    le heurtoir de porte. Elle devient rapidement la propriété de François Delorme receveur du chapitre
    Description :
    dispose d'un jardin situé à l'arrière. Elle est composée d’un corps de bâtiment donnant sur la rue Charles
    Auteur :
    [habitant célèbre] Delorme François
    Titre courant :
    Maison de François Delorme receveur du Chapitre de Remiremont puis maison de Jean-Baptiste Noël.
  • hôpital
    hôpital Remiremont - rue Georges Lang - Cadastre : 2020 AC 155 2020 AC 120 2020 AC 119 2020 AC 153 2020 AC 165
    Historique :
    Lorraine-Lillebonne (1711-1738) obtint de François de Camilly évêque de Toul (1795-1723) l'autorisation de d'hôpitaux de proximité qui concerna le duché de Lorraine sous les règnes de Léopold, François II et soeurs de Saint-Charles et il prend le nom d'hôpital Sainte-Béatrix en l'honneur de sa fondatrice. Situé édifiés pour la direction de Charles Perron (1820-1970) à partir de 1871. Ils sont complétés par un
    Auteur :
    [architecte] Perron Charles [architecte communal] Fachot Charles-Henri
    Annexe :
    facture très différentes représentants l'une saint Charles Boromée adorant la Croix, l'autre saint Antoine particulière des les religieuses de Saint-Charles pour la Sainte Famille. Les annexes : Outre la cuisine et le
  • lavoir - établissement de bains du Bastard
    lavoir - établissement de bains du Bastard Remiremont - place du Batardeau - en ville
    Historique :
    plans et devis dressés par Charles Perron, architecte à Remiremont. C'est l'un des premiers , entrepreneurs à Remiremont et François Fleurot, entrepreneur au Val d’Ajol, pour 24 286, 50 francs. Les
    Auteur :
    [architecte] Perron Charles [entrepreneur] Fleurot Françoi
    Texte libre :
    Charles Perron, architecte à Remiremont, le projet débutera par la construction d'une partie centrale puis construire dressé par Charles Perron, le 20 10 1851) Le 19 août 1851, les travaux du corps central sont Remiremont et François Fleurot, entrepreneur au Val d’Ajol, pour 24 286,50 francs. L'achèvement de la
    Illustration :
    lavoir - établissement de bains du Bastard à Remiremont, plan de situation dressé par Charles
  • Dossier de synthèse de l'aire d'étude urbaine de Remiremont
    Dossier de synthèse de l'aire d'étude urbaine de Remiremont Remiremont
    Historique :
    d’une largeur relative (2 à 3 travées en fait, alors que les façades parfois uniformes de la rue Charles
    Référence documentaire :
    Edit du duc François II contre les incendie, 24 août 1730 AM Remiremont, BB 36, Edit du duc François II contre les incendie, 24 août 1730 BOQUILLON Françoise, Les chanoinesses de Remiremont (1566-1790) : contribution à l’histoire de la . BOQUILLON Françoise, Les chanoinesses de Remiremont (1566-1790) : contribution à l’histoire de la noblesse , architecture publique au XIXe siècle / Corinne Gallois ; dir. François Pupil, Mireille-Bénédicte Bouvet., 2004
    Annexe :
    , architecte actif en 1915 Charles-Henri Fachot (Saint-Dié 1835- Remiremont 1910), architecte de la ville de synagogue de Remiremont (1873) Charles Hindermeyer (Epinal 164-1940), architecte actif à Remiremont - ?), architecte actif à Remiremont en 1936-1937, construit plusieurs maisons particulières François Martial , architecte actif à Remiremont dans les années 1930 Charles Perron (Epinal, 1820 - Remiremont, 1886) Formé à est le père de Paul Perron (1854-1931). Paul Perron (Remiremont 1864-1931), fils de Charles Perron, a
  • Maison du prieur du Saint-Mont
    Maison du prieur du Saint-Mont Remiremont - 17 rue des Prêtres - en ville - Cadastre : 2020 AL 265 Emplacement cadastre Napoléonien : Section A, n°546.
    Historique :
    dépendances ») en tant que bien national et adjugée à Claude-Jean-François Delorme pour 7403 livres (celui-ci avait contracté un prêt dit « prêt saint Jean » et l’avait rétrocédé à Romaric-François Richard, notaire vendue par François Delorme à François-Dominique Petitmengin (receveur principal des douanes à Mayence et -Antoinette Deguerre, puis à Richard d’Abaucourt et à sa sœur Françoise-Gabrielle-Sophie de Richard. En 1850 . Elle a ensuite été vendue par leurs héritiers à Charles Guyon et à ses enfants, puis M.Barroué puis à
1