Fontaine de la Grande Rue à Moriville, vue d'ensemble de trois quarts droit.
Ensemble de deux fontaines - abreuvoirs - Fontaine de la Grande Rue à Moriville, vue d'ensemble de trois quarts droit.
Localisation Commune : Moriville
Adresse : Grande Rue , rue du Faubourg de Damas
Cadastre : à coté du lavoir
Auteur(s) Grillot François, Pierre, Auguste, dit(e) Grillot Père
François, Pierre, Auguste Grillot , dit(e) Grillot Père (1793 - 1868)

François, Pierre, Auguste Grillot, dit Grillon père est architecte à Épinal (1821-vers 1849), architecte du département des Vosges (1821-1854), membre de la Commission des bâtiments civils des Vosges (1825-1857), membre du bureau de bienfaisance d’Épinal, de la commission administrative des hospices d’Épinal, du Conseil de salubrité des Vosges (1838-1850), puis du conseil d'hygiène et de salubrité de l'arrondissement d’Épinal (1851-1855), de la commission de surveillance des prisons pour l'arrondissement d’Épinal (1840-1868).

Fils de Nicolas Grillot (1759-1824) architecte, et d'Anne Françoise Henry, il épouse Suzanne Élisabeth Fanny Audrey, et ont deux fils, Léon Grillot et Charles Grillot (1827-1898) architecte.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Rol(le) Paulin Victor
Paulin Victor Rol(le)

Paulin Victor Rolle ou Rol est entrepreneur à Damas-aux-Bois dans la seconde moitié du 19e siècle. il intervient notamment à Moriville, (1848), Vincey (1861), Domptail (1861), Sercoeur (1862), Savigny (1862), Vincey (1862-63), Clézentaine (1863), Nomexy (1869).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Voirin Nicolas
Nicolas Voirin

Nicolas Voirin est entrepreneur à Nomexy au milieu du 19e siècle. Il intervient notamment à Romont (1833), Châtel-sur-Moselle (1848), Moriville (1848), Badménil-aux-Bois (1852).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Paramelle Jean-Baptiste, dit(e) Abbé Paramelle
Jean-Baptiste Paramelle , dit(e) Abbé Paramelle (1790 - 1875)

Abbé Jean-Baptiste Paramelle (1790-1875), originaire du Lot, a été ému par le manque d’eau qui pénalisait beaucoup ses paroissiens. Il se forme alors à la recherche de sources et devient hydrogéologue. Il propose ses services à tous, sur demande, tout d'abord dans le Lot vers 1840, puis dans les départements limitrophes, puis plus loin.

Pour diffuser son savoir, il fait publier "L'art de découvrir les sources, dalmont et dunod, ed. Paris 1859". Il y précise notamment : "C'est pour satisfaire à ces nombreuses demandes que j'ai exploré successivement, et dans l'ordre qui suit, les départements de la Charente, Lot-et-Garonne, le Cantal, la Vienne, la Gironde, la Savoie, qui formait du temps de l'empire le département du Léman et celui du Montblanc, la Seine-Inférieure, le Cher, Loiret-Cher, la Charente-Inférieure, les Basses-Alpes, le Gers, les Bouches-du-Rhône, le Var, les Hautes-Alpes, l'Hérault, le Gard, Vaucluse, la Drôme, la Loire, l' Ardèche, le Doubs, le Jura, la Haute-Saône,Saône-et-Loire, les Vosges, la Meurthe, la Côte d'Or, la Haute-Marne, la Moselle, la Meuse, le Haut-Rhin, l'Aude, la Haute-Garonne et l'Ariége ; en tout quarante départements. J'ai en outre fait des explorations dans certaines parties de cinq autres départements et quelques excursions dans des États voisins de la France".

"La Gazette de Metz, 12 janvier 1848, donne une liste de six découvertes obtenues aux environs de Rambervillers (Vosges), et ajoute : « Il y a environ deux mois, des documents officiels annonçaient que le nombre des sources trouvées dans les Vosges était de vingt-cinq. Ce chiffre est de beaucoup dépassé aujourd'hui"

Il œuvre dans les Vosges Vosges en avril ou mai 1847. On relève son passage notamment à d’Autigny-la-Tour, Girmont, Harmonville, Moriville, Offroicourt, Romont et Vincey. Il est également sollicité à Trampot le 2 juin 1849, lors de son passage dans le village voisin de Leurville (Haute-Marne). Le prix de son déplacement est fixé à 45fcs par commune pour les Vosges.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Lorraine - Inventaire général
(c) Conseil départemental des Vosges