Fontaine-lavoir de la rue Haute à Midrevaux, vue d'ensemble de trois quarts gauche.
fontaine - lavoir - abreuvoir - Fontaine-lavoir de la rue Haute à Midrevaux, vue d'ensemble de trois quarts gauche.
Localisation Commune : Midrevaux
Adresse : rue Haute
Cadastre :
Auteur(s) Aubry
Aubry

Aubry est agent voyer cantonal de Coussey dans la seconde moitié du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Morlot Joseph-Charles
Joseph-Charles Morlot

Joseph-Charles Morlot est architecte à Neufchateau (1878-1901),

Son agence se situé rue de France à Neufchateau (4894-1901) et il réside 1-2 avenue de la Grande Fontaine à Neufchateau (1886-1896).

Il est membre de la SNA et membre fondateur de la SRAEF (1888).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Bayard
Bayard

Fondée en 1513, au lieu-dit Moulin de Bayard, à Bayard-sur-Marne, par François de Fresnel, le haut-fourneau de Bayard reste en activité jusqu’en 1890.

Maître de forges de Bayard à la fin du 18e siècle, Pierre-Clément Grignon, participa activement à la rédaction de la section Forges ou l’Art du fer de l’Encyclopédie Diderot et d’Alembert.

En 1784, l’usine, en très mauvais état, et Paillette de L’Isle la reprend en 1818. En 1833, les deux affineries sont transformées en fours à puddler, avec forgeage du fer au marteau. En 1864, l’affinerie disparaît et le premier cubilot est installé. Dès lors, l’usine produit des pièces moulées en fonte de seconde fusion, dont l'activité perdure jusqu'à aujourd'hui.

Bayard est depuis 2010 exploité par le groupe TALIS.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Fonderie de Montiers-sur-Saulx
Fonderie de Montiers-sur-Saulx

Un haut-fourneau est attesté à Montiers-sur-Saulx depuis au moins 1516 et le site, affermé, perdure au fil des siècles, jusqu'à la Révolution française. Jean-Baptiste Vivaux qui était régisseur de la forge depuis 1781, devint propriétaire d’une partie du domaine de Montiers en 1796.

En 1807, l'usine est revendue à la famille Saint-Amand, puis en 1826 à Louis-Alexandre Colas, qui en assurait la direction auparavant. Ces descendants prennent la suite

jusqu'au rachat de la société Colas par Turquet pour fondée la société Turquet Colas en 1880.

Finalement l'usine, le matériel et les modèles sont acquis en 1888 par Auguste Salin propriétaire de la fonderie voisine d'Ecurey, et qui détruit le haut-fourneau de Monstiers-sur-Saulx pour éviter toute concurrence.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Lorraine - Inventaire général
(c) Conseil départemental des Vosges