ciboire - vue générale
ciboire n°2 - ciboire - vue générale
Localisation Commune : Pexonne
Adresse : place du 22 août 1944
Auteur(s) Montagny
Montagny

Montagny : médailleur du milieu du 19e siècle. Il est l'auteur de médaillons identifiés sur des vases sacrés catholiques. Il travaille principalement pour les maisons Favier Frères (1824-1827 / 1976) et Martin & Dejean (1837/1846). Les médaillons sont signés soit MONTAGNY soit MONTAGNY F.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Favier Frères
Favier Frères

Maison d'orfèvrerie Favier Frères.

Les Favier sont une famille d'orfèvres lyonnais qui exercèrent leur activité à partir de 1824/1827, date d'insculpation du poinçon de maître, jusqu'en 1976, date de biffage.

La société fut fondée par les frères Jean-Marie-François-Henri (1809 -1827) et André-Michel (1805 - ?). À la mort de Jean-Marie-François-Henri, André-Michel continue seul l'activité, il insculpe un poinçon aux initiales A.F. séparées par un soleil, bien que l'activité se poursuive avec le poinçon F.F. A partir de la 2e moitié du 19e siècle, plusieurs orfèvres se succèdent jusqu'en 1976. Vers 1850, André-Michel passe la main à ses neveux Jean-Baptiste (? - 1899) et Claude Favier (1824 - 1861/1872). En 1861/1876 pour l'une et 1899 pour l'autre, les veuves des orfèvres reprennent l'atelier d'orfèvrerie jusqu'en 1903. La société est ensuite dirigée entre 1903 et 1927 par les fils de Jean-Baptiste : Marie-Michel (1854 - ?) et Charles-Marie Favier (1864 - 1941) et le fils de Claude-Auguste (1857 - av 1924). Le dernier orfèvre de la famille, Georges-Jean-Baptiste Favier (? - ?), reprendra l'activité à la suite de son père Charles-Marie de 1941 à 1976, jusqu'à la fermeture définitivement en 1976.

poinçon de maître : les initiales F.F. séparées par un soleil dans un losange horizontal


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
(c) Région Lorraine - Inventaire général