Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Villas de la rue Reiterhart

Dossier IA88030310 réalisé en 2015

Fiche

Appellations Villa "Le Blanc Meix", Villa "La Mauselaine", Villa "Les Ravours"
Parties constituantes non étudiées clôture, jardin
Dénominations villa
Aire d'étude et canton Gérardmer - Gérardmer
Adresse Commune : Gérardmer
Adresse : 5 rue Reiterhart , 7 rue Reiterhart , 9 rue Reiterhart
Cadastre : 2015 AD 168 Villa "Le Blanc Meix" ; 2015 AD 170 Villa "Les Ravours" ; 2015 AD 172 Villa "La Mauselaine" ; 2015 AD 167 jardin de la villa "Le Blanc Meix" ; 2015 AD 169 jardin de la villa "Les Ravours" ; 2015 AD 171 jardin de la villa "La Mauselaine"

Les trois villas sont construites sur des terrains provenant de la division du parc du Grand Hôtel (Hôtel de la Poste), lors du remembrement d'après-guerre. La Villa "La Mauselaine" est datée de 1946 et appartenait alors à Mademoiselle Reiterhart, dont la famille possède le Grand Hôtel. La Villa "Le Blanc Meix" porte la date 1957. La Villa "Les Ravours" a été bâtie en 1955 selon les plans de Maurice Balland (architecte).

Période(s) Principale : milieu 20e siècle , porte la date
Dates 1946, porte la date
1955, daté par tradition orale
1957, porte la date
Auteur(s) Auteur : Balland Maurice,
Maurice Balland (1918 - 1986)

Maurice Balland est né en 1918 à Morains en Haute-Marne et meurt en 1986. Diplômé de l'ENSBA et architecte DPLG, il est agréé par le MRU sous le n°6893. Il est installé à Gérardmer.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Cet ensemble de trois villas s'aligne en retrait par rapport à la rue Reiterhart. Elles reprennent et déclinent toutes les trois le modèle des chalets montagnards, avec une façade principale sur le mur pignon, dont la partie supérieure au moins est garnie de bardage de bois posé à clin ou verticalement, un large avant-toit débordant avec les pannes apparentes, et des balcons filants sur toute la façade. La villa de 1946 est une construction "d'urgence" en bois, mais aux finitions soignées. Celles de 1955 et 1957 affiche des lignes plus modernes (auvent-casquette, appuis en ciment moulé légèrement saillants…). Elles sont entourées chacune de leur jardin. Elles se différencient principalement par leur décors spécifiques et leur matériaux : soubassement en grès ou en granite, murs enduits ou entièrement couverts de bardages de bois.

Murs moellon enduit
moellon essentage de planches
grès pierre de taille
granite pierre de taille
bois essentage de planches
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré, étage de comble, sous-sol
Couvertures toit à longs pans
Techniques peinture
menuiserie
Représentations arbre, coeur, losange
Précision représentations

Les pannes apparentes sous l'avant-toit des trois villas sont accentuées par un traitement bicolore, et leur extrémité est sculptée. Les volets battants de bois de la Villa "La Mauselaine" sont peints de deux couleurs : fond blanc et encadrement vert. Ils sont aussi munis d'un petit jour en forme de cœur. La double coloration est reprise pour le garde-corps de la galerie. Le balcon de la villa "Le Blanc Meix" est orné de losanges et celui de la villa "Les Ravours" est avec des sapins stylisés. Sa toiture est de plus soulignée par un lambrequin.

(c) Région Lorraine - Inventaire général - Varvenne Vanessa