Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
ancienne abbaye de chanoines de Prémontré, actuellement ferme

tribune d'orgue

Dossier IM57002966 réalisé en 2004

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
  • orgue
    Vic-sur-Seille
Dénominations tribune d'orgue
Aire d'étude et canton Vic-sur-Seille
Adresse Lieu-dit : Salival
Lieu de déplacement Commune : Lorraine,57,Moyenvic,chapelle Saint-Livier

La tribune du nouvel orgue de l'abbaye prémontrée de Salival, mentionnée dans le devis de 1770, a du être commencée en 1773, année où du chêne a été acheté pour sa réalisation mais n'a été achevée qu'à la fin de l'année 1774, en même temps que le buffet, transporté peu de temps auparavant à Salival. Cette tribune, également décorée par le sculpteur Joseph Brêche dit la Bonté et le "platreur" Siricher (attribution par source), reposait sur 4 "colonnes en pierre de taille sculptées et proprement travaillées " (devis de 1770). Elle était surmontée d'une grille en fer forgé due au serrurier Adam (attribution par source). L'église de Château-Salins ayant été complètement reconstruite en style néo-gothique entre 1869 et 1872 par l'architecte Vautrin de Nancy, elle a été démontée en 1873 et remplacée par la tribune actuelle. Elle était décrite en 1843 par l'abbé Fénal : "Cette tribune est un monument magnifique pour l'élégance et la perfection des nombreux ornements de sculpture qui la décorent. Elle est d'une solidité à toute épreuve et l'on ne remarque pas la moindre gersure dans le bois dont elle est faite, quoiqu'elle date de plus de 60 ans. Elle a pour garde-fou une grille de fer battu d'un très beau dessin avec des ornements dorés. Elle provient ainsi que l'orgue, de l'abbaye de Salival". Il en subsiste quatre colonnes, transportées à la chapelle Saint-Livier, sur le ban même de Salival. Ces dernières, aujourd'hui déposées à l'intérieur du bâtiment, avaient été remployées pour soutenir un petit auvent placé devant la porte de la chapelle. Selon E. Hadot, la grille aurait été vendue 600 F à Vautrin en 1873 pour être réutilisée sous la forme de 3 garde-corps dans son immeuble, 2 rue de la Salpêtrière à Nancy (54). Vautrin habitait en fait au n° 4, très belle maison du 18e siècle comportant 4 garde-corps en fer forgé de bonne facture mais trop peu caractérisés pour être identifiables.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1774
Lieu de provenance Édifice ou site : Lorraine, 57, Moyenvic, abbaye de Salival
Auteur(s) Auteur : Brêche, "dit" la Bonté Joseph-François,
Brêche, "dit" la Bonté Joseph-François
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur
Auteur : Thouvenin, menuisier
Auteur : Siricher, plâtrier
Auteur : Adam, serrurier

Tribune reposant sur 4 colonnes sculptées de motifs torsadés ; chêne : taillé, mouluré, sculpté ; décor en plâtre ; grille en fer forgé avec parties dorées.

Catégories taille de pierre, menuiserie, gypserie, ferronnerie
Structures colonne, 4
Matériaux pierre, taillé, mouluré
chêne, taillé, mouluré
plâtre, moulé
fer, forgé, doré
Précision dimensions

h = 200 ; d = 50 ; dimensions des colonnes (approximatives car peuvent avoir été tronquées)

États conservations fragment
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil général de la Moselle - Decomps Claire
Claire Decomps

conservateur en chef du patrimoine, chercheur en Lorraine de 1994 à 2018 puis responsable de la conservation du musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.