Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

temple de calvinistes dit temple du Rédempteur

Dossier IA57002032 réalisé en 2007

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte

Œuvres contenues

  • service de communion protestant comprenant une aiguière de communion, une boîte à hostie, une coupe de communion et un plat de communion
  • tapis de sol
  • le mobilier du temple de calvinistes dit temple du Rédempteur
  • service de communion protestant comprenant une aiguière de communion, une boîte à hostie protestante et un plat de communion
  • service de baptême comprenant une aiguière de baptême et un bassin de baptême
  • ensemble de 9 verrières
  • cloche
  • coupe de communion de style néo-gothique
  • orgue
    Abreschviller, rue des Roches, rue Chatrian
  • verrière de la Crucifixion
  • ensemble de 20 tableaux
  • coupe de communion
  • service de communion protestant comprenant un plat de communion, une patène protestante et une coupe de communion dans une boite
  • mobilier de temple comprenant un autel, une chaire et vingt bancs
Genre de protestants, de calvinistes
Vocables le Rédempteur
Dénominations temple
Aire d'étude et canton Lorquin - Lorquin
Adresse Commune : Abreschviller
Adresse : rue des Roches , rue Chatrian
Cadastre : 1988 7 94

En l'an 10, un projet de création de paroisse protestante à Abreschviller pour 375 personnes provenant des communes du secteur (Dieuze, Tarquimpol, Vic, Salival, Salonne, Vibersviller) resta sans suite. La présence protestante est attestée faiblement en 1832 (12 personnes) puis de manière plus significative avec 14 Calvinistes et 10 Luthériens ainsi que 11 confessant un "autre culte" en 1851 à Abreschviller et 148 personnes recensées en 1864 dans la "section" de Lafrimbole, communauté voisine qui accueillait aussi les protestants d'Abreschviller. Comme dans toute la Moselle, l'Annexion à l'Allemagne en 1871 a renforcé numériquement cette petite communauté estimée rapidement à 400 dont les militaires en convalescence à Lettenbach (commune de Saint-Quirin). Une première salle mise à disposition en 1892 s'avéra insuffisante. En 1895 un vicariat est créé puis un poste pastoral en 1906. Le temple inauguré le 15 août 1901, construit sur les plans de 1899 dessiné par Joseph Ernst, architecte d'arrondissement de Sarrebourg où il est actif de 1887 à 1918. Il venait d'achever les temples d'Avricourt (1898) et de Sarrebourg (1899) et réalisa peu après celui de Dieuze (1903-1904). Le temple d'Abreschviller fut payé grâce à diverses subventions publiques ainsi qu’aux dons de la Gustav Adolf Verein et de Guillaume II. Outre l'architecte, intervinrent sur le chantier le menuisier Walih de Sarrebourg et le charpentier Hermann de Fleisheim (canton de Fénétrange). Le grès provenait des carrières proches de Artzwiller. En 1999 après des travaux de réfection qui cache les ornements végétaux peints au pochoir sur les murs, le temple est orné d'une vingtaine de panneaux peints sur bois de l'artiste strasbourgeois Pascal Poirot constituant un commentaire biblique.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1900, porte la date, daté par source
Auteur(s) Auteur : Ernst Joseph,
Joseph Ernst

Architecte de l'arrondissement de Sarrebourg de 1887 à 1918, auteur des temples de Sarrebourg en 1890, d'Abreschviller en 1901, Dieuze en 1903-1904.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte d'arrondissement, attribution par source
Auteur : Walih,
Walih

Menuisier actif à Sarrebourg


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier, attribution par source
Auteur : Hermann,
Hermann

Charpentier actif à Fleisheim (canton de Fénétrange)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
charpentier, attribution par source

Temple situé sur une parcelle triangulaire, à l'extrémité Est de la commune à l'intersection des rues principales ; il est entouré d'un petit jardinet clos. De plan rectangulaire allongé, il s'achève par une abside saillante flanquée de deux petites sacristies et pourvu d'un clocher-porche dans oeuvre de trois niveaux d'élévation couvert d'une flèche de pan carré à égout retroussé. Un escalier en vis dessert le clocher par le biais d'une tourelle qui est flanquée à sa droite. Construit en moellon de grès gris enduit, il est couvert d'un toit à longs pans en ardoise avec pignons découverts. Le gâble du portail, la rosace du clocher, les lancettes des baies des 3 travées de la nef sont des citations assez sobres de style néo-gothique. A l'intérieur, le vaisseau unique est éclairé par les 3 baies s'ouvrant sur chaque côté et la verrière du choeur. La tribune semble avoir été construite postérieurement car elle recoupe en partie le vitrail. L'intérieur est couvert en charpente de bois en berceau lambrissé. Le temple d'Abreschviller est l'exemple le plus récent d'un ensemble dit "à plan allongé à abside saillante rectangulaire et à clocher-porte hors-oeuvre" défini par le théoricien Johannes Ficker (1861-1944) dans son Evangelischen Kirchbau qui ne fut publié qu'en 1905. Les autres temples de cet ensemble sont : Boulay, Algrange, Hayange, Moyeuvre, Avricourt entre 1883 et 1898.

Murs grès
pierre
enduit
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
Escaliers escalier hors-oeuvre
escalier dans-oeuvre : escalier en vis
Techniques sculpture
menuiserie
Représentations ornement végétal
Précision représentations

Inscription peinte " Einer ist euer Meister Christus, ihr aber seid alle Bruder" (Matt. 23.8)

[bibliographie] AD 54 7 V1 ; archives paroissiales

Statut de la propriété propriété d'une association cultuelle, propriété de l'Union des Eglises protestantes d'Alsace-Lorraine
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Chambrion Matthieu - Barthélémy Joseph - Pignon-Feller Christiane
Christiane Pignon-Feller

Historienne de l'art, auteur

- d'une thèse sur l'architecture de l'époque de l'Annexion à Metz

- d'une étude confiée par le département de la Moselle sur l'architecture protestante en Moselle en 2005-2006


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.