Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Synagogue de Forbach

Dossier IA57030128 réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

  • Plaque de Torah (tass) n° 2
  • Bandelette de Torah (mappah) n° 1
  • Gobelet utilisé comme coupe à Qiddoush
  • Paire d'ornements de bâtons de Torah
  • Présentation du mobilier de la synagogue de Forbach
  • Plaque de Torah (tass) n° 3
  • Ensemble de 17 bandelettes de Torah (mappot)
  • Manteau de Torah n° 3
  • Manteau de Torah n° 4
  • Plaque de Torah (tass) n° 1
  • Bandelette de Torah (mappah) n° 4
  • Bandelette de Torah (mappah) n° 5
  • Arche sainte (aron qoddesh) et tribune de lecture de la Torah
  • tableau de souvenir mortuaire (yahrzeit)
  • Manteau de Torah n° 1
  • Manteau de Torah n° 2
Dénominations synagogue
Aire d'étude et canton Région Grand Est
Adresse Commune : Forbach
Adresse : 98 avenue Saint-Rémy

La présence juive à Forbach semble remonter à la fin du 17e siècle avec un juif mentionné en 1686, puis deux l'année suivante. Deux familles sont ensuite citées sur la liste des juifs autorisés à résider dans le duché de Lorraine de 1721, ce chiffre passant à neuf sur celles de 1753 et 1762. En 1748, la communauté emploie un ministre-officiant, et en 1754 d'un maître d'école. Après l’Émancipation, elle croît très rapidement avec déjà 180 personnes en 1808 et 314 en 1834 (10 % de la population), devenant la deuxième du département après Metz avant de décliner dans la seconde moitié du siècle (159 personnes et 1,9 % de la population en 1904).

Un premier lieu de culte est aménagé dès les années 1730 au fond d'une cour, dans une maison particulière, au-delà de l'enceinte de la ville, à proximité de la porte inférieure. Menaçant ruine en 1833, il est fermé par les autorités.

Entre temps, la communauté a acquis un nouveau terrain en 1829, bénéficiant à l'occasion d'une subvention de 1 000 francs de la ville. Commencée en 1834, l'actuelle synagogue est achevée en 1838, le millésime 1834 gravé sur la porte ayant été gravé ultérieurement. En effet, l'édifice a fait l'objet de nombreuses modifications depuis cette date. Il est restauré une première fois, entre 1863 et 1867, par l'entrepreneur Pierre Blotz conformément au devis de l'architecte Charles Desgranges, grâce à une subvention de 3 000 francs de l’État. Les plans de la synagogue par Desgranges en 1863 révèlent ses dispositions d'origines. A cette date, la tribune de lecture est encore au centre de l'édifice conformément à la tradition, et la galerie des femmes se limite à la tribune au-dessus du vestibule. On peut supposer que c'est lors de cette première grande phase de restauration que la tribune est rapprochée de l'arche sainte et que la galerie des femmes est prolongées sur les côtés, venant couper les baies.

Suite à des malfaçons nécessitant l'expertise des architectes Demoget et Jacquemin de Metz, la synagogue nécessite, entre 1881 et 1883, de nouveaux travaux sous la conduite de l'architecte Alexis Robin. L'aménagement de l'actuel "chœur" avec sa clôture de style art déco a été conçu en 1929 par l'architecte Edmond Glaser. Presque entièrement détruite par les nazis durant l'été 1940, la synagogue a été en très grande partie reconstruite à l'identique après guerre.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 2e moitié 19e siècle , daté par source
Secondaire : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1834, porte la date
1867, daté par source
1883, daté par source
1929, daté par source
Auteur(s) Auteur : Desgranges Charles,
Charles Desgranges

Cet architecte, actif dans le 3e quart du 19e siècle, est l'auteur de la restauration de la synagogue de Forbach et des deux synagogues, aujourd'hui détruite de Puttelange-aux-Lacs et Sarreguemines.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte d'arrondissement, attribution par source
Auteur : Blotz Pierre,
Pierre Blotz

Entrepreneur ayant travaillé avec l’architecte Charles Desgranges dans le 3e quart du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Robin Alexis,
Alexis Robin

Architecte actif dans la seconde moitié du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Gresser Edmond,
Edmond Gresser , né(e) 1881 (1959 - )

Architecte actif à Forbach et dans le Bassin Houiller dans l'Entre-deux-guerres.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal, attribution par source

La synagogue est construite en moellon de calcaire enduit et surmontée d’une toiture à longs pans en tuile. Construite directement sur la rue, elle présente un grand pignon chantournée, initialement plus simple si l'on en croit les élévations dessinées en 1864. Elle est très sobre, avec un simple portail de style classique. Le caractère israélite de l'édifice n'est indiqué que par une étoile de David en fer et des tables de la Loi. Contrairement à la plupart des synagogues de la région, l'inscription du linteau "Tu aimeras ton prochain comme toi même" est en français, l'hébreu n'étant employé que pour le millésime "1834", discrètement gravé en-dessous.

A l'intérieur, la salle de prière est couverte d'une fausse voûte en berceau aplati. L'arche sainte et le pupitre de lecture, nettement surélevés, forment un véritable "chœur" séparé du reste de la salle de prière par une imposante balustrade en pierre. Les galeries des femmes, prolongées dans la seconde moitié du 19e siècle, et reconstruites à l’identique après la guerre, viennent interrompre les hautes baies en plein cintre.

La synagogue est bordée, côté sud, d'une construction récente abritant diverses annexes (logement du ministre-officiant, salles communautaires, salle de classe et oratoire de semaine).

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille
Toit tuile mécanique
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements
Couvertures toit à longs pans

Techniques ferronnerie
maçonnerie
Représentations étoile de David tables de la Loi
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 8° G II 1 (1-4)
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy
  • Archives nationales de France, Pierrefitte-sur-Seine : F19/11024
  • Archives nationales de France, Pierrefitte-sur-Seine : F19/11101
  • Archives nationales de France, Pierrefitte-sur-Seine : F19/11109
  • Archives départementales de Moselle, Saint-Julien-lès-Metz : 1V156
  • Archives départementales de Moselle, Saint-Julien-lès-Metz : 7AL130
  • Archives départementales de Moselle, Saint-Julien-lès-Metz : 2V85
Bibliographie
  • [Exposition. Nancy, Musée lorrain. 2009]. Les Juifs et la Lorraine, un millénaire d'histoire partagée : catalogue / dir. Claire Decomps, Eric Moinet. Paris : Somogy. Nancy : Musée lorrain, 2009. 368 p.

    p. 124 et notice 389 (red. C. Decomps) Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Decomps Claire
Claire Decomps

conservateur en chef du patrimoine, chercheur en Lorraine de 1994 à 2018 puis responsable de la conservation du musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.