Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Fontaine au Triton

Statue du Triton

Dossier IM88030257 réalisé en 2017
Dénominations statue
Appellations Triton
Aire d'étude et canton Vosges - Saint-Dié-des-Vosges-Ouest
Adresse Commune : Saint-Dié-des-Vosges
Adresse : place Pierre Sémard , rue de la Gare
Lieu de déplacement Commune : Saint-Dié-des-Vosges Lieu-dit : parc municipal

La statue du Triton surmonte une fontaine qui était à l'origine installée dans le parc municipal. Elle a été transférée face à la gare après la Seconde guerre mondiale. La statue avec son socle à 3 dauphins, en fonte, date de la seconde moitié du 19e siècle. Elle correspond à la figure n°7159 sur la planche 204 - Folio 269 du catalogue de la fonderie Ducel, repris par celle du Val d'Osne à partir de 1878.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : milieu 20e siècle , daté par tradition orale
Auteur(s) Auteur : Ducel Jean-Jacques,
Jean-Jacques Ducel ( - 1877)

Jean-Jacques Ducel est maître de forges de Paris et meurt en 1877. Il achète avec Paulin Viry, maître de forges en Lorraine (mort en 1853), l’usine de Pocé-sur-Cisse (Indre-et-Loire) en 1829. Le siège et le magasin sont à Paris.

À la production d’éléments de bâtiments et décoratifs s’ajoutera celle de fontes artistiques. Les statues sont pour la plupart des copies de modèles antiques,

médiévaux et de la Renaissance, ou des classiques conservés au Louvre. Les sculpteurs Vital Dubray, Joseph Duret, Frédéric Iselin, Eugène Louis Lequesne, Pierre Loison, Auguste Martin, et Louis Sauvageau ont également fourni des modèles.

L'entreprise est rachetée par la fonderie du Val d’Osne, en 1878, les ateliers sont fermés, mais le Val d’Osne continue de commercialiser les modèles sous son nom, souvent avec les cartouches d’origine.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, (?), attribution par travaux historiques
Auteur : Fonderie du Val d’Osne,
Fonderie du Val d’Osne

En 1833, Jean-Pierre-Victor André, établie une fonderie au Val d'Osne (maison « J.-P.-V. André » ). A sa mort en 1851, elle est acquise par « Barbezat et Cie », puis par « Fourment, Houillé et Cie ».

En 1870, elle devient « Société anonyme des hauts-fourneaux du Val d’Osne ».

En 1878, le Val d’Osne rachète les modèles de la maison « J. J. Ducel et fils ».

À la suite de Charles Hanoteau, Henri Hanoteau dirige l’entreprise à partir de 1895.

En 1907, le Val d’Osne rachète les anciens établissements « Sinson, Saint-Albin et Herdevin ». Le Val d’Osne a réalisé notamment les entrées du métro d’Hector Guimard

Jean Duranton, ingénieur, est administrateur délégué dans les années 1920.

L'entreprise est achetée par la fonderie d’art Durenne en 1931.

(Cf : IA00070344)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, (?), attribution par travaux historiques

L'ornement en fonte sur la fontaine au Triton est composé d'une colonne d'alimentation ornée de trois dauphins adossés dans un massif de roseaux. Leurs queues en l'air soutiennent une vasque évoquant un coquillage, qui sert de socle à la statue d'un enfant Triton. Celui tient devant lui un poisson, ses deux queues s'enroulent derrière lui, et il porte sur la tête une couronne de roseau. L'eau jaillit à plusieurs endroits : de la bouche du poisson et des 3 dauphins, ainsi que des narines de ces derniers.

Catégories fonderie
Matériaux fonte de fer, peint
Mesures d : 104.0 cm
la : 80.0 cm
h : 145.0 cm
Iconographies dauphin
roseau
coquillage
triton myth.
enfant
poisson
(c) Conseil départemental des Vosges ; (c) Région Lorraine - Inventaire général - Varvenne Vanessa