Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Fontaine de Diane

statue de Diane

Dossier IM88030259 réalisé en 2016

Fiche

Dénominations statue
Appellations La Liberté, L'Amazone, de DIane
Aire d'étude et canton Vosges - Senones
Adresse Commune : Moyenmoutier
Adresse : place des Patriotes , rue de l'Hotel de ville

La statue de Minerve surmonte une fontaine qui Diane est établie en 1879 sur la place communale où se tient le marché ont besoin de réparations, à l'emplacement d'une fontaine pré-existante. Elle est réalisée selon les devis de Colin, ingénieur des ponts et chaussées à Saint-Dié, par Joseph l’Hôte, entrepreneur à Celles-sur-Plaine pour 2241,35frcs.

La statue de Diane correspond au modèle La Liberté ou L'Amazone n°11069, Planche 267, Folio 383, du catalogue de la fonderie du Val d'Osne. Elle a été conçue par Eugène Louis Lequesne, sculpteur.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1879, daté par source
Auteur(s) Auteur : Fonderie du Val d’Osne,
Fonderie du Val d’Osne

En 1833, Jean-Pierre-Victor André, établie une fonderie au Val d'Osne (maison « J.-P.-V. André » ). A sa mort en 1851, elle est acquise par « Barbezat et Cie », puis par « Fourment, Houillé et Cie ».

En 1870, elle devient « Société anonyme des hauts-fourneaux du Val d’Osne ».

En 1878, le Val d’Osne rachète les modèles de la maison « J. J. Ducel et fils ».

À la suite de Charles Hanoteau, Henri Hanoteau dirige l’entreprise à partir de 1895.

En 1907, le Val d’Osne rachète les anciens établissements « Sinson, Saint-Albin et Herdevin ». Le Val d’Osne a réalisé notamment les entrées du métro d’Hector Guimard

Jean Duranton, ingénieur, est administrateur délégué dans les années 1920.

L'entreprise est achetée par la fonderie d’art Durenne en 1931.

(Cf : IA00070344)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, attribution par travaux historiques
Auteur : Lequesne Eugène Louis,
Eugène Louis Lequesne (1815 - 1887)

Eugène Louis Lequesne est né à Paris en 1815 et y meurt en 1887.

Juriste de formation, il devient avocat en 1839. Puis, il entre à l’École des Beaux-Arts de Paris en 1841, dans l’atelier de James Pradier, sculpteur. (1790-1852).

Prix de Rome en 1844, il est pensionnaire à la Villa Médicis pendant cinq ans, pendant lesquels il réalise le Faune dansant qui fait sa notoriété.

Il participe notamment à l’ornementation du jardin du Luxembourg, du Louvre et de l’Opéra.

Il crée également de nombreux modèles académiques pour la fonte d’art, acquis par Ducel, puis repris par le Val d’Osne après 1878.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par travaux historiques
Auteur : Colin,
Colin

Colin est ingénieur des ponts et chaussées à Saint-Dié-des-Vosges, dans la seconde moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Moyenmoutier (1878)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur, attribution par source
Auteur : L'Hote Joseph,
Joseph L'Hote

Joseph L'Hote est entrepreneur à Celles-sur-Plaine dans la seconde moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Allarmont (1867), Moyenmoutier (1878).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Le statue au sommet de la fontaine de Diane à Moyenmoutier représente une femme debout, déhanchée, vêtue d'un chiton court, serré par une ceinture à la taille, avec un manteau en peau de lion noué sur les épaules. Ses cheveux ondulés sont rassemblés en chignon et sont surmontés d'une étoile (trois branches brisées). La main gauche sur la hanche, sa main droite tient une lance verticale, la pointe vers le ciel. Derrière ses pieds nus, un tronc d'arbre sert de support à un carquois rempli de flèches. Le casque à cimier grec a disparu.

Catégories fonderie
Matériaux fonte de fer, peint
Mesures h : 170.0 cm
d : 48.5 cm
Iconographies femme, figure mythologique
vêtement
manteau
lion
lance
carquois
flèche
casque
tronc
étoile
(c) Conseil départemental des Vosges ; (c) Région Lorraine - Inventaire général - Varvenne Vanessa