Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Fontaine de Diane Chasseresse

statue de Diane Chasseresse

Dossier IM88030248 réalisé en 2016

Fiche

Dénominations statue
Appellations statue de Diane Chasseresse, Diane à la biche, Diane de Versailles
Aire d'étude et canton Vosges - Raon l'Etape
Adresse Commune : Raon-l'Étape
Lieu-dit : Neuveville-lès-Raon (La)
Adresse : square Marcel Husson

La statue de Diane Chasseresse surmonte une fontaine qui fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et le début du 20e siècle : 11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville. Ce projet vise à multiplier les points d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies qui ont fait des ravages les décennies précédentes, notamment celui de 1860 dans le faubourg des Maisons Rouges. C'est aussi l'occasion d'embellir et de démontrer la richesse de la commune, issue de ses forêts et commerces. "Entre 1900 et 1902, la commune voisine de La Neuveville-lès-Raon, rattachée à Raon-l'Etape le 1er janvier 1947, fit l'acquisition de Diane Chasseresse." (extrait de Raon l'Etape, secret d'archives de Guy Desrues, dans Fontes n°80. ASPM - janvier 2011) La tradition orale rapporte que les habitants de La Neuveville ont établis cette statue pour ne pas être en reste vis à vis des Raonnais, et qu'ils l'ont placée près du pont les reliant, de manière à tourner le dos à Raon l'Etape ; à coté d'un abreuvoir-lavoir en forme de U. Elle a été déplacée à l'extrémité de la place de la gare. Puis en 1993, elle est restaurée, replacée au centre de ce square et remise en eau. La statue au sommet de la fontaine correspond au modèle de Diane à la biche n°9847, Planche 205, Folio 386, du catalogue de Ducel Val d'Osne. Elle s'inspire d'une création antique attribuée à Léocharès, sculpteur (IVe siècle avant J.-C.). La copie romaine de cette œuvre est dite "Diane de Versailles" conservée au Musée du Louvre, a été reproduite par Ducel. Le socle de la statue porte la mention "JJ. DUCEL & fils / Me DE FORGES. PARIS ".

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source , (?)
Dates 1900, daté par source
1902, daté par source
Auteur(s) Auteur : Fonderie du Val d’Osne,
Fonderie du Val d’Osne

En 1833, Jean-Pierre-Victor André, établie une fonderie au Val d'Osne (maison « J.-P.-V. André » ). A sa mort en 1851, elle est acquise par « Barbezat et Cie », puis par « Fourment, Houillé et Cie ».

En 1870, elle devient « Société anonyme des hauts-fourneaux du Val d’Osne ».

En 1878, le Val d’Osne rachète les modèles de la maison « J. J. Ducel et fils ».

À la suite de Charles Hanoteau, Henri Hanoteau dirige l’entreprise à partir de 1895.

En 1907, le Val d’Osne rachète les anciens établissements « Sinson, Saint-Albin et Herdevin ». Le Val d’Osne a réalisé notamment les entrées du métro d’Hector Guimard

Jean Duranton, ingénieur, est administrateur délégué dans les années 1920.

L'entreprise est achetée par la fonderie d’art Durenne en 1931.

(Cf : IA00070344)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, (?), attribution par travaux historiques
Auteur : Ducel Jean-Jacques,
Jean-Jacques Ducel ( - 1877)

Jean-Jacques Ducel est maître de forges de Paris et meurt en 1877. Il achète avec Paulin Viry, maître de forges en Lorraine (mort en 1853), l’usine de Pocé-sur-Cisse (Indre-et-Loire) en 1829. Le siège et le magasin sont à Paris.

À la production d’éléments de bâtiments et décoratifs s’ajoutera celle de fontes artistiques. Les statues sont pour la plupart des copies de modèles antiques,

médiévaux et de la Renaissance, ou des classiques conservés au Louvre. Les sculpteurs Vital Dubray, Joseph Duret, Frédéric Iselin, Eugène Louis Lequesne, Pierre Loison, Auguste Martin, et Louis Sauvageau ont également fourni des modèles.

L'entreprise est rachetée par la fonderie du Val d’Osne, en 1878, les ateliers sont fermés, mais le Val d’Osne continue de commercialiser les modèles sous son nom, souvent avec les cartouches d’origine.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, signature
Auteur : Léocharès,
Léocharès

Léocharès est un sculpteur grec du second classicisme, de la seconde moitié du IVe siècle avant. J.-C. Il travaille surtout à Athènes, en Attique et dans le Péloponnèse, et participe à la décoration du Mausolée d’Halicarnasse.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par travaux historiques

Le groupe de Diane Chasseresse au sommet de la fontaine est figurée par une femme courant, avec de fines sandales, vêtue d'un chiton court et d'un manteau passé sur l’épaule gauche et attaché à la taille. Ses cheveux ondulés sont relevés en chignon, surmontés d'un diadème. La tête tournée vers la gauche, elle attrape de sa main droite une flèche dans son carquois, fixé dans son dos. Sa main gauche, tenant un arc dans l’œuvre originale, se place entre les andouillers d'un chevreuil, sautant à ses cotés. Un tronc d'arbre sert de structure sous le ventre de l'animal. Il pourrait faire référence à la biche de Cérynie, aux bois d’or, faisant partie de l’attelage d'Artémis.

Catégories fonderie
Matériaux fonte de fer, peint
Mesures h : 212.0 cm
l : 135.0 cm
la : 109.0 cm
Iconographies Diane
vêtement
manteau
flèche
carquois
biche de Cérynie
Inscriptions & marques signature, sur l'oeuvre, en relief
Précision inscriptions

Le socle de la statue porte la mention "JJ. DUCEL & fils / Me DE FORGES. PARIS".

statue de la fontaine à placer en parallèle de l'ensemble de 11 fontaines de Raon l'Etape classées MH (arrêté du 1995/09/15)

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
(c) Conseil départemental des Vosges ; (c) Région Lorraine - Inventaire général - Varvenne Vanessa