Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

scierie hydraulique à cadre avec logement des Fougères (détruite)

Dossier IA88001773 réalisé en 2010

Fiche

Précision dénomination hydraulique à cadre
Appellations Les Fougères
Parties constituantes non étudiées bief de dérivation, maison, aire des matières premières, conduite forcée
Dénominations scierie, logement
Aire d'étude et canton Vosges - Fraize
Hydrographies Meurthe dérivation de la
Adresse Commune : Plainfaing
Lieu-dit : Les Fougères
Adresse : 6 Les Fougères
Cadastre : 2010 E 3184, 3185

La scierie des Fougères, construite à la fin du 19e siècle a fait l'objet de travaux en 1937. Elle a été inscrite sur la liste des Monuments Historiques le 24/02/1986, détruite par un incendie en 1993, elle a été rayée de la liste des Monuments Historiques le 18/12/2001.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle

La scierie était composée d'un bâtiment à deux niveaux en moellons hourdis à la chaux abritant deux pièces d'habitation et une grande partie des machines de la scierie, trois annexes de bois accolées au bâtiment principal abritaient les dépôts de bois et la roue. La roue verticale par le dessus, reconstruite en 1933 avait un diamètre de 8 mètres, elle était alimentée par une conduite forcée (en partie souterraine) et une retenue d'eau en dérivation de la Meurthe. Les machines se composaient d'un haut-fer, d'un rouleau dédoubleur (construit par les Ets. Beyer à Saint-Dié) et d'une scie circulaire à déligner. La transmission de mouvement s'effectuait par engrenages et courroies.

Murs pierre
bois
essentage de planches
enduit
moellon
Toit tuile mécanique
Étages sous-sol, 1 étage carré
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Énergies énergie hydraulique
roue hydraulique verticale
Typologies roue par le dessus, haut-fer, rouleau dédoubleur (2)

<publication MCC>versé 2014/02/07 EP</publication MCC><import cindoc>0198</import cindoc>

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Henry Jean-Yves