Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

puits - pompe à eau - auge-abreuvoir

Dossier IM88030273 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Dénominations puits, pompe à eau, auge-abreuvoir
Aire d'étude et canton Vosges - Coussey
Adresse Commune : Harmonville
Adresse : rue de la Pompe , rue de Lavaux

Le puits communal situé rue de la pompe est conçu en 1835 selon plans d'Abel Mathey fils (architecte), et réalisé par Jean Nicolas Le Roy (entrepreneur de bâtiment à Neufchâteau) pour 3 840 francs. Le projet comprend un puits en moellons, une margelle et une auge en pierre de taille, un treuil, une chaine et une poulie en fonte. Le sol autour est pavé jusqu'au mur de pourtour.

(source : AD88 - 2 O 242/9)

A la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle, la superstructure à poulie est remplacée par une pompe à eau qui provient de la fabrique Nicolas Noël, à Liverdun. La même pompe est visible à La Neuveville-sous-Châtenois. C'est probablement à cette occasion, qu'un poteau à incendie est installé à proximité. Il a été fabriqué par la Société métallurgique Haut Marnaise de Joinville.

Une reprise en ciment a été faite récemment.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Principale : limite 19e siècle 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1835, daté par source
Auteur(s) Auteur : Pompes Noël,
Pompes Noël

Les Pompes Noël est une usine de fabrique de pompes créée en 1866 à Paris, par Nicolas Noël.

En 1892, l'usine de la File à Liverdun est construite pour produire de pompes à piston, à balancier, à volant, à moteur, à pression, pour des chaudières, l'élévation de l'eau, des pompes à incendie, à arrosage...

L'entreprise est acquise par J. Lacoste (administrateur, directeur) en 1914, puis par Saint-Gobain-PAM ent 1918.

La production est arrêtée en 2005


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, attribution par travaux historiques
Auteur : Mathey Abel Antoine, dit(e) Mathey fils,
Abel Antoine Mathey , dit(e) Mathey fils (1802 - 1869)

Abel Antoine Mathey, dit Mathey fils (1802 - Neufchâteau 1869) est le fils de Abel Pierre Mathey (architecte) et le père de Numa Charles Nicolas Mathey (architecte).

Abel Antoine Mathey est ingénieur, puis architecte départemental de l'arrondissement de Neufchâteau (1825-1869) ; inspecteur des écoles primaires de l'arrondissement de Neufchâteau (1838-1845) ; membre du service des travaux communaux pour la ville de Neufchâteau (1859-1869), du service des travaux départementaux (1860-1869), de la commission de surveillance de la prison de Neufchâteau (1860-1869).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Leroy ou Le Roy Jean Nicolas,
Jean Nicolas Leroy ou Le Roy

Nicolas Leroy, entrepreneur à Neufchâteau dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Lemmecourt (1825), Saulxures-lès-Bulgnéville (1826), Harmonville (1834)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Société métallurgique Haut Marnaise de Joinville,
Société métallurgique Haut Marnaise de Joinville

Les établissements Dumay sont créés en 1856 à Joinville-sur-Marne, puis repris par Lucien Tribout. L'usine est une fonderie de bronze, qui fabrique des bornes fontaines, des robinets, des bouches d'incendie et du matériel pour canalisations d'eau.

La Société métallurgique Haut Marnaise de Joinville (SMHM) est créé avant 1921.

En 1999, l'entreprise est intégrée au Groupe "AVK Haut Marnaise".


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, signature

Le puits est situé au nord du village d'Harmonville est situé à l'angle de deux rues.

La margelle probablement de plan carré en pierre de taille (calcaire) a été dénaturée par une reprise en ciment. Au dessus, la pompe à eau en fonte fonctionne par un système de noria, avec une manivelle à roue qui entraîne une chaîne munie de godets remontant l'eau qui se déversait par un tuyau orné d'une tête de dauphin. Le mécanisme est couvert d'un capot.

L'eau était recueillie par un bassin rectangulaire d'abreuvoir en pierre (actuellement bac à fleur). Les abords sont pavés.

A coté, un poteau incendie en fonte a été installé avec 3 bouches de raccordement.

Catégories fonderie, maçonnerie, taille de pierre
Matériaux calcaire, moellon, monolithe
fonte de fer, peint
béton
Iconographies dauphin
Inscriptions & marques signature, sur l'oeuvre, en relief, sur cartel
Précision inscriptions

Le poteau incendie porte la signature "SOCIETE METALLURGIQUE HAUT MARNAISE / JOINVILLE sur MARNE (haute marne) / systeme lucien TRIBOUT breveté SGDG" sur un plaque rapportée à l'avant, et " Ste METALLURGIQUE HAUT-MARNAISE / JOINVILLE / HAUTE MARNE / 3 TOURS" sur le sommet.

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa