Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

puits - abreuvoir

Dossier IA88031143 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Dénominations puits, abreuvoir
Aire d'étude et canton Vosges - Mirecourt
Adresse Commune : Ménil-en-Xaintois
Adresse : place Jean Colson
Cadastre : 2017 ZC 83

Le puits-abreuvoir situé au centre du village a été établi à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle, à la suite du comblement de l'ancien égayoir (bassin pédiluve pour les chevaux) qui se trouvait à cet endroit au 19e siècle. Le puits est surmonté d'une pompe à bras fabriquée par la fonderie Deville Paillette Cie à Charleville, et le bassin par la fonderie de Varigney (Haute-Saône) d'après les signatures portées : "DEVILLE PAILLIETTE Cie / CHARLEVILLE / N°153" et "VARIGNEY / Hte SAONE". L'auge n'est aujourd'hui plus en eau.

Un poteau incendie placé non loin, porte la mention " Ste METALLURGIQUE HAUT-MARNAISE / JOINVILLE / HAUTE MARNE / 13 TOURS" sur le sommet.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle , daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Deville, Pailliette et Cie,
Deville, Pailliette et Cie

La fonderie "Deville, Pailliette et Cie" à Charleville (Ardenne), poursuit en 1886 l'activité de la fonderie d'Alfred Corneau, en reprenant les mêmes modèles jusqu'au milieu du 20e siècle (modèles de croix de cimetière, de monuments funéraires, de croix de chemin, de mobilier urbain, pompe à bras...).

En 1954, "Deville et Cie" devenue "Deville SA" s'oriente vers la production d'appareils de chauffage domestique. (cf IA08000354).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, signature
Auteur : Fonderie de Varigney,
Fonderie de Varigney

L'usine métallurgique dite forges de Varigney est située à Dampierre-lès-Conflans (Haute-Saône) (cf. IA70000178).

Un fourneau a vraisemblablement fonctionné au début du 17e siècle, puis le site de Varigney est amodié en 1719 par l'abbaye de Clairefontaine à Jean-Baptiste Perreur, d'Epinal, pour y établir un haut fourneau, lequel semble déjà construit en 1728. Acheté vers 1790 par Claude-Antoine Vuilley, le haut fourneau est alors loué à Pierre-François Galaire, maître de forges à Port-sur-Saône (70) , lequel s'associe à Jean-Baptiste Patret. En 1827, Jérôme-Auguste Patret succède à son père Jean-Baptiste à la tête de l'établissement. Il fait édifier un atelier de fonte de seconde fusion en 1834. Son gendre, Albert Ricot, ingénieur des Ponts et Chaussées, lui succède en 1862. Il recentre l'activité vers la fonderie de seconde fusion et travaille pour les compagnies de chemin de fer et les services des Ponts et Chaussées.

Un nouvel atelier de fonderie est construit en 1862-1863, et le haut fourneau réduit progressivement son activité et s'éteint vers 1870. La fonderie de seconde fusion se développe et produit des pièces, telles que poteaux indicateurs, plaques de route, abreuvoirs, lavoirs, bassins de fontaine, poêles, ainsi que du matériel ferroviaire.

Marcel Nicolas, gendre d'Albert Ricot, lui succède en 1902 sous la dénomination Nicolas-Ricot. Après la Première Guerre mondiale, la fonderie modernise son équipement (acquisition de démouleuses à main) , se lance dans l'émaillage des fontes et élargit sa gamme d'appareils de chauffage (cuisinières, fourneaux, calorifères en fonte brute et émaillée). En 1919 est créée la société anonyme des usines de Varigney, dirigée par Henri Barret, gendre de Marcel Nicolas. L'établissement, devenu SARL Fonderie et Ateliers de Varigney et dirigé par Denis Rousse, poursuit difficilement son activité après la Seconde Guerre et ferme ses portes en 1955.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, signature
Auteur : Société métallurgique Haut Marnaise de Joinville,
Société métallurgique Haut Marnaise de Joinville

Les établissements Dumay sont créés en 1856 à Joinville-sur-Marne, puis repris par Lucien Tribout. L'usine est une fonderie de bronze, qui fabrique des bornes fontaines, des robinets, des bouches d'incendie et du matériel pour canalisations d'eau.

La Société métallurgique Haut Marnaise de Joinville (SMHM) est créé avant 1921.

En 1999, l'entreprise est intégrée au Groupe "AVK Haut Marnaise".


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, signature

Le puits est situé au centre de Ménil-en-Xaintois, dans la rue principale, en face de la Mairie. A l'emplacement de l'ancien égayoir, il est au-dessus du lit couvert du ruisseau traversant le village du sud au nord. Le puits est invisible (sous un pavage récent), mais il est surmonté d'une pompe à eau qui alimentait une auge servant d'abreuvoir en fonte, reposant sur des pieds en ciment.

Murs fonte badigeon
Typologies pompe à bras
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa