Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation du village de Corcieux - Version provisoire

Dossier IA88030811 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Bibliographie

BOUVIER, Félix. Les Vosges pendant la Révolution, 1789-1795-1800 : étude historique. Nancy : Berger-Levrault, 1885.

CALMET, Dom Augustin. Notice de la Lorraine. Nancy : L. Beaurain, 1761.

DELAVENNE, Magali. L’évolution du mobilier religieux au XXe siècle. Exemples vosgiens. Annales de la société d’émulation du département des Vosges, 2011-2012, p. 43-55.

LOUIS, Léon, CHEVREUX, Paul. Département des Vosges. Dictionnaire des communes, hameaux, écarts, fermes. Reprod. en fac-sim. Paris : Res Universis, 1991.

FOMBARON, Jean-Claude. L’activité aérienne au-dessus des Vosges 1914-1918. Dialogues transvosgiens : 80e anniversaire de la fin du conflit 1914-1918 dans les Vosges, 1999, n° 14, p. 12-23.

FOURNIER, Alban. Topographie ancienne du département des Vosges : 5e fascicule - Bassin de la Moselle. Épinal : Impr. Klein et Cie, 1896.

FROMENT, C. Corcieux en 1789. Saint-Dié : Impr. C. Dufays, 1889.

GIRAUD, Monique. Robert Marcillat, la passion des fromages, 1908-1992. 2013.

GODRON, Dominique-Alexandre. Les perles de la Vologne et le Château-sur-Perles. Mémoires de l’Académie Stanislas, 1869, p. 10-30.

HEILI, Pierre. Les Vosgiens vus par eux-mêmes : us et coutumes des habitants des Vosges dans la première moitié du XIXe siècle. In : Regards inédits sur les Vosges. Les projets de statistique départementale 1800-1850. Épinal : Fédération des sociétés savantes des Vosges, 2012, p. 171-252. (Mémoires et documents sur l’histoire des Vosges ; 2).

HURSTEL, Jean. Les coffres en sapin polychromés des Hautes-Vosges. In : Art populaire de Lorraine. Strasbourg : Istra, 1996, p. 111-126.

KOPP, Anatole. L’architecture de la reconstruction en France. Saint-Quentin : Impr. Maulde et Renou, 1982.

LEPAGE, Henri. Dénombrement de la Lorraine en 1594 par le président Alix. Nancy : L. Wiener, 1870.

MOINAUX, Pierre. Vieilles écoles de la région de Saint-Dié, enquête illustrée et commentaires : canton de Corcieux (1979). Bulletin de la société philomatique vosgienne, 1980, 106e année, vol. 83, p. 62-77 ; 1981, 107e année, vol. 84, p. 104-117.

MOULIN, André. Des défricheurs aux bâtisseurs. Épinal : Impr. S’print arts graphiques, 1984.

MOULIN, André et Henri. Corcieux ville martyre. Dole : Impr. A. Goeury, 1946.

MOREL, Abbé. Pierre Nicole et l’hospice de Vichibure. Issy-les-Moulineaux : Impr. St-Paul, 1951.

PHILIPPE, André. Les armoires eucharistiques dans l’Est de la France et particulièrement dans les Vosges. Dans Annales de la société d’émulation du département des Vosges, 1924-1925, p. 1-56.

PFISTER, Charles. Les testaments des deux Laurent Pillard et de Jean Basin de Sandaucourt, chanoines de Saint-Dié. Saint-Dié : Impr. Cuny, 1911.

SESMAT, Pierre. Les églises-halles classiques en Lorraine. Th. habilitation. : Hist. Art : Besançon : 2003.

TASSIN, Raphaël. Giovan Betto (1642-1722) et les architectes italiens en Lorraine (fin XVIIe-début XVIIIe siècle) / dir. Sabine Frommel. Th. doct. : Hist. Art : Paris École pratique des hautes études : 2014.

TAVELLA, Aurélien. Chronique d’une fin annoncée. La disparition de la forêt usagère au XIXe siècle. Étude des droits d’usage forestiers dans les Vosges / dir. Christian Dugas de La Boissonny. Th. doct. : Hist. Droit et Institutions : Université de Lorraine, 2012.

TISSERAND, Éric. Les paroisses dépendantes du chapitre de Remiremont sous l’Ancien Régime (XVIe-XVIIIe siècle) / dir. Louis Châtellier. Mém. maîtrise : Hist. : Nancy 2 : 1994.

TOUSSAINT, Claude. Les croix de chemin dans la région de Corcieux et Grange-sur-Vologne. Bulletin de la société philomatique vosgienne, 1996-1997, 122e année, vol. 99, p. 130-228.

Pouillé ecclésiastique et civil du diocèse de Toul. Toul : L. et E. Rolin, 1711. t. 2, p. 162-163.

Sainte Bologne de Grand, vierge et martyre, au diocèse de Langres. In : GUÉRIN, Paul. Les petits Bollandistes : vies des saints. Paris : Bloud et Barral, 1888, t. 12, p. 407, 16 octobre.

Sources

Archives nationales de France : reconstruction de Corcieux.

Archives départementales de Meurthe-et-Moselle : série B.

Archives départementales des Vosges : séries G, L, M, Q, T, V, sous-séries Edpt117, 2O120, 1152w, 3P

Archives municipales de Corcieux : (toutes séries).

Aires d'études Corcieux
Adresse Commune : Corcieux

La première mention écrite du nom de Corcieux, sous la forme "Corrocello", date du 11e siècle. Le ban de Corcieux se composait des municipalités de Corcieux (dit Doyenné), la Tour, Ruxurieux, Vienville, Rennegoutte et les Arrentès-de Corcieux. Le territoire de la Houssière et une partie de celui de Gerbépal en dépendait. Le ban faisait partie de la prévôté (puis du baillage) de Bruyères. Un fief, dit "de la tour de Fléville" y est attesté à partir du 17e siècle. Les seigneurs de Courcol, Royer, de Franc d'Anglure, puis de Folin y résident jusqu'au début du 19e siècle.

Au spirituel, la paroisse de Corcieux s'étendait à la Houssière, Vienville et aux Arrentès-de-Corcieux, avait pour annexes Gerbépal (jusqu'en 1920) et Gérardmer (jusqu'à la Révolution) et des chapelles à la Houssière et Martimpré. Elle dépendait pour le temporel du chapitre de Remiremont et pour le spirituel du chapitre de Saint-Dié (?).

La haute justice y était exercée par le duc de Lorraine.

En 1792, les différentes communes prennent leur contour actuel et sont regroupées avec Champdray, Granges-sur-Vologne, Herpelmont, Jussarupt et Réhaupal dans un même canton dont Corcieux devient le chef-lieu.

Situé à 20 km de la frontière de 1870, un camp militaire est créé à la Croix-Fleurence, en 1888. D'abord destiné au repos et à la convalescence, le camp est agrandi en 1903 pour accueillir de l'infanterie et de l'artillerie et un manège y est installé. En 1913, le 31e Bataillon de Chasseurs à Pied y est formé.

En 1914, un terrain d'aviation est aménagé le long de la route départementale 31 en direction de Vanémont. Il accueille "l'escadrille des cigognes" et ses héros : Guynemer, Fonck, Garros, Pégoud, de Larenty et Carpentier.

Durant la Seconde Guerre mondiale Corcieux est occupé et un maquis y est créé. Le 5 juin 1944, il est le seul en capacité de répondre à l'appel de la France Résistante que transmet la BBC "Croissez roseaux, bruissez feuillage. Je porterai l'églantine" et attaque la garnison allemande de Taintrux. La répression est terrible : 70 fusillés et 104 déportés.

Mi-novembre 1944, devant l'avancée des troupes alliées, les troupes nazies pratiquent une politique de terre brûlée et détruisent par les flammes 9 cités de la montagne vosgienne dont Corcieux (nuit du 15 au 16 novembre). Corcieux reçoit la croix de guerre avec palmes le 22 mai 1949. Dix années seront nécessaires pour reconstruire la cité et le nouveau Corcieux est officiellement inauguré le 22 mai 1955.

Corcieux est situé dans une large vallée fluvio-glaciaire, à 540 m d’altitude, qui s'ouvre en direction du nord-ouest. Elle est entourée de petit massifs granitiques dont l’altitude s’étage jusqu'à 725 mètres (Mont-Plaisir), bordée au nord par le massif gréseux du Haut-Jacques et traversée par le Neuné et son réseau d'affluents.

A la veille de la Seconde Guerre mondiale, Corcieux est une bourgade rurale qui compte environ 1400 habitants. Son centre, organisé en rues à l’habitat jointif, regroupe toutes les fonctions administratives et religieuses et accueille plus de 70 commerçants. La majeure partie de la population vit dans près de 150 fermes réparties dans les nombreux hameaux périphériques à l’habitat dispersé ou dans des fermes isolées. Son industrie est basée sur la transformation de produits agricoles et forestiers : le village compte cinq féculeries, une laiterie-fromagerie, un moulin, six scieries, trois menuiseries, deux parqueteries, une saboterie et un tissage.

Aujourd'hui, la commune compte 1643 habitants et son activité économique, toujours axée sur l'agriculture et le bois, s'est recentrée sur deux pôles : une fromagerie qui emploie 450 personnes et l'hébergement touristique qui accueille plus de 3000 estivants.

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Commune de Corcieux - Henry Jean-Yves