Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
église paroissiale Saint-Maurice

Présentation du mobilier de l'église de Saint-Maurice-aux-Forges

Dossier IM54303521 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

Aire d'étude et canton Meurthe-et-Moselle - Badonviller
Localisation Commune : Saint-Maurice-aux-Forges
Adresse : rue du Clairbois

Avant 2001, alors que l'église de Saint-Maurice-aux-Forges relevait de la paroisse Vosges qui regroupait les églises d'Angomont, Badonviller, Bréménil, et Neuviller-les-Badonviller, le ciboire n°1, réalisé par l'orfèvre nancéien Louis Butte (IM54011450), le ciboire n°2 (IM54011456), le ciboire des malades (IM54011455) et l'ostensoir (IM54011484), ont été déplacés dans le coffre-fort de l'église Saint-Martin de Badonviller, pour assurer leur sécurité. Ce coffre a été ouvert le 19 janvier 2011, ces trois pièces portaient chacune une étiquette les identifiant comme appartenant à Saint-Maurice-aux-Forges.

Aux Archives départementales 54, une facture de la maison nancéienne, Drioton, librairie catholique, ornements d'église, concerne, entre autres, un encensoir, une paire de candélabres, une sonnette, un plateau, un plateau à quêter (IM54300207 ?); elle a été dressée en juillet 1938 et le mandat de paiement est effectué, le même mois, "sur un crédit alloué pour l'achat de fournitures diverses pour l'église en emploi de dommages de guerre"; il s'agit de dommages de la Première Guerre mondiale, pourtant, l'église avait été peu touchée à l'inverse de la commune.

Auteur(s) Auteur : Butte Louis
Louis Butte

Louis Butte, orfèvre de Nancy dont le poinçon fut insculpé le 29 Brumaire an VII (19 novembre 1798). Dans l'annuaire de la Meurthe de 1847, il est considéré comme ''ancien orfèvre".

Poinçon de maître : l'initiale B. surmontée d'une lance dans un losange vertical.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Fermée depuis 2003, l'église Saint-Maurice ne dispose plus du mobilier nécessaire pour la messe ou les sacrements. L'ostensoir de la 2e moitié du 18e siècle et le ciboire réalisé par Louis Butte sont les témoins les plus anciens; cinq ensembles de chandeliers d'autel et trois de chandeliers d'église ont été conservés, de même que le baiser de paix, le pupitre-thabor, une navette à encens et d'autres objets qui n'étaient plus utilisés en 2003.

Une clochette d'autel (IM54300199) présente l'assemblage surprenant d'une figurine de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, d'après le modèle créé en 1922 par Louis Richomme, comme poignée et d'une cloche avec un décor de personnages inspirés de réalisations du 17e siècle ou antérieures.

Précisions inscription

Fermée depuis 2003, l'église Saint-Maurice ne dispose plus du mobilier nécessaire pour la messe ou les sacrements. L'ostensoir de la 2e moitié du 18e siècle et le ciboire réalisé par Louis Butte sont les témoins les plus anciens; cinq ensembles de chandeliers d'autel et trois de chandeliers d'église ont été conservés, de même que le baiser de paix, le pupitre-thabor, une navette à encens et d'autres objets qui n'étaient plus utilisés en 2003.

Une clochette d'autel (IM54300199) présente l'assemblage surprenant d'une figurine de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, d'après le modèle créé en 1922 par Louis Richomme, comme poignée et d'une cloche avec un décor de personnages inspirés de réalisations du 17e siècle ou antérieures.

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle - Chrétien Anne - Laumon Annette