Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Vaubexy

Dossier IA88031757 réalisé en 2018

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'études Dompaire
Adresse Commune : Vaubexy

Vaubexy est situé au nord de Dompaire, au creux de plusieurs coteaux dominant la vallée du Robert qui passe à la frontière sud du territoire communal. Il est alimenté par plusieurs rus, dont le Ruisseau de Gérard Champ qui longe le village. Celui-ci est à la limite ouest de la région appelée la « Petite Sibérie ». Ce plateau (400 m d’altitude) exposé aux vents se caractérise par un microclimat à tendance continentale. Les masses d’air froides peuvent stagner dans le fond de vallée en forme de cuvette ce qui se traduit par des risques de sécheresse en été et des gelées tardives et prononcées.

Les constructions sont implantées le long de la rue principale suivant la vallée, et d’une rue secondaire parallèle, à flanc de coteau du Haut des Hières (rue du Mont). Elles se sont ensuite développées sur les bords de la Rue du Coue (2e moitié du 18e siècle et 1ere moitié du 19e siècle). Des maisons de manouvriers sont construites le long de la rue Pilatte (route vers Charmes) dans la seconde moitié du 19e siècle. Le centre est marqué par l’Église et le cimetière, ainsi que la place publique autour laquelle sont établis les édifices publics : la Mairie-école, la remise des pompes, le lavoir (actuellement salle communale) et la fontaine circulaire. De manière générale, les bâtiments sont implantés de manière lâche, assez irrégulièrement, formant très peu de fronts de rue alignés. Un plan d'alignement dans la traverse de Vaubexy sur le chemin d'intérêt commun n°28 de Contrexéville à Charmes est proposé en 1877 par le service vicinal, mais ne semble pas avoir été mis en œuvre (sources : Procès-verbaux des délibérations du Conseil Général des Vosges du 21 aout 1877. p.276. BNF - 4-LK16-423). Les usoirs ne sont pas cadastrés.

En périphérie sud du village, séparé par le ruisseau de Gérard Champ, la ferme du château a repris l’implantation de l’ancienne forteresse. Le moulin (détruit) en marquait l’entrée.

Le territoire communal possédait deux hameaux qui ont disparu au début du 20e siècle : La Tuilerie isolée au sud-Est du château de Vaubexy ; et le Faubourg de l’Etang à l’ouest au lieu-dit Les Pouchés.

Les quelques habitations de construction récente sont venues remplacer des anciens bâtiments détruits au cœur du village, tandis que les exploitations agricoles contemporaines ont implanté leurs grands hangars à l’arrière des anciennes fermes. Le nouveau cimetière a été écarté à 300m à l’est du village.

Les forêts (Le Grand Bois, La Forêt, La Garenne, Le Bois de la Caille et le Bois de la Hâtot) couvrent les hauteurs composant une partie importante du ban communal. Les vallées au centre et dans la partie sud sont essentiellement composées de pâturages et de quelques parcelles cultivées de maïs, de blé et d’arbres fruitiers (sources : Registre parcellaire graphique 2017 – IGN).

La commune a fait l’objet d’un traitement de l’architecture rurale à travers une étude thématique en 2018, qui a repéré 29 bâtiments et en a étudié 5.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Conseil général du département des Vosges. Procès-verbaux des délibérations du Conseil Général du session d’aout 1877. Epinal. V. Collot Imprimeur. 1877.

    mise en ligne le 01/12/2010 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6149157g/f282.item.r=vaubexy.texteImage

    Bibliothèque Nationale de France : département Droit, économie, politique, 4-LK16-423
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa