Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Parey-sous-Montfort

Dossier IA88031248 réalisé en 2017

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Aires d'études Bulgnéville
Adresse Commune : Parey-sous-Montfort

Parey-sous-Montfort est situé au nord de Vittel, à flanc de la colline dominant la vallée du ruisseau de la Malmaison. Le Bois de La Voivre forme la limite nord et ouest du territoire communal qui est exploité en prairie ou mis en culture. Les toponymes relatifs à la vigne rappellent cette activité présente jusqu'à la fin du 19e siècle sur le coteau à l'ouest du village. Il existe encore quelques vergers en bordure est du village.

Celui-ci se structure le long d'une rue principale, sinueuse, descendant vers la vallée. Au centre, l'ancien prieuré des Prémontrés (actuellement mairie) avec son église et la maison seigneuriale du Houx marquent le centre. Les habitations se répartissent de part et d'autre de la Grande Rue, mitoyennes au centre, et de moins en moins denses en s’éloignant. Les maisons de manouvriers ont été établies aux extrémités (nord de la rue du Gras et rue de Rancourt). De grosses fermes de cultivateurs ont aussi été installées dans la rue du Petit Gras, qui menait vers le lavoir et l'égayoir sur le ruisseau.

Les exploitations agricoles récentes ont été éloignées des habitations, en périphéries sud et nord, à partir de la fin du 20e siècle. De même, les maisons pavillonnaires ont été construites le long de la route de Vittel, hors du village. Parey-sous-Montfort possédait un écart : la Ferme du Moulin-de-Chantereine, qui est signalée comme inhabitée en 1845 (Lepage et Charton) et a disparu.

La commune a fait l’objet d'un traitement de l'architecture rurale à travers une étude thématique en 2017, qui a repéré 23 fermes et en a étudié 4. Une campagne de prises de vues aériennes a été réalisée à cette occasion (2015).

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa