Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
église paroissiale Saint-Maximin

orgue

Dossier IM57001819 réalisé en 1994

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
Dénominations orgue
Aire d'étude et canton Thionville centre
Adresse Commune : Thionville
Adresse : place de l' Eglise
Emplacement dans l'édifice tribune
mur ouest

Les recherches d' archives effectuées à l' occasion de la restauration des orgues ont donné les informations suivantes:en 1577, la paroisse Saint-Maximin est dotée d' un premier jeu d' orgues placé dans le choeur ; en 1704, elle achète un nouvel instrument, dû au facteur messin Georges Legros, qui est remonté en 1759 dans la nouvelle église par le facteur local Jean Nau ; peu de temps après, il est à nouveau jugé insuffisant et remplacé par Georges Dondeine, horloger thionvillois amateur d' orgues. En 1791, la tribune, trop fragile, est restaurée ; en 1792 (date portée), la municipalité acquiert les orgues très réputées de l' abbatiale Saint-Clément de Metz, vendues comme biens nationaux, pour 1800 livres (3 fois plus que la somme initialement proposée) ; Georges Dondeine les remonte à Saint-Maximin en leur adjoignant des éléments de l' ancien orgue. En 1848, l' instrument est restauré par le facteur Sauvage qui lui ajoute quelques jeux romantiques. En 1870, l' église est bombardée et l' orgue, gravement endommagé, à nouveau restauré par Haerpfer et Dalstein, facteurs à Boulay. Le positif supérieur est semble-t-il ajouté au 19e siècle. En 1912, une soufflerie électrique et une transmission pneumatique sont installées. L' instrument doit à nouveau être restauré après la Seconde Guerre mondiale. En 1969, la partie instrumentale est confiée au facteur d' orgues Alfred Kern qui s' efforce de revenir à l' état d' origine. En 1996, le buffet est à son tour restauré sous la direction des Monuments historiques. L' ancien orgue de l' abbatiale Saint-Clément de Metz, dont sont conservés ici le buffet et une partie de l' instrument, est le seul orgue messin d' Ancien Régime à avoir survécu. Il aurait été réalisé entre 1737 et 1740 par le facteur messin d' origine liégeoise Joseph le Picard (voir les travaux de Jean Lutz pour l' inventaire des orgues de Moselle). Le buffet, d' une ampleur exceptionnelle avec ses 3 niveaux savamment hiérarchisés, est un des plus beaux du département de la Moselle.

Période(s) Principale : 3e quart 16e siècle
Principale : 1er quart 18e siècle
Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Dates 1577
1704
1737
1759
1765
1792
1848
1870
57, Metz, abbatiale Saint-Clément
Auteur(s) Auteur : Legros Georges, facteur d'orgues
Auteur : Nau Jean, facteur d'orgues
Auteur : Le Picard Joseph, facteur d'orgues
Auteur : Dondeine Georges, horloger
Auteur : Sauvage, facteur d'orgues
Auteur : Haerpfer, facteur d'orgues
Auteur : Dalstein, facteur d'orgues
Auteur : Kern Alfred, facteur d'orgues

Buffet en bois à 3 niveaux:positif,grand orgue et positif supérieur ou oberwerk,reposant sur une tribune;tuyaux en étain(?)

Catégories menuiserie, sculpture
Structures niveau, 3
Matériaux bois, taillé, décor dans la masse, mouluré, galbé, ajouré, doré, peint, polychrome
étain, (?)
Précision dimensions

dimensions non prises

Iconographies ange : musicien
corbeille : fleur
guirlande : fleur
pot à feu
volute
lambrequin
Inscriptions & marques date, peinte
inscription, peinte
Précision inscriptions

transcription:FAIT EN 1792 L' AN IV DE LA LIBERTE

États conservations remontage
oeuvre restaurée
Statut de la propriété propriété d'une association diocésaine
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre objet, 1974/04/18
Précisions sur la protection

buffet d' orgue classé

(c) Région Lorraine - Inventaire général - Decomps Claire
Claire Decomps

conservateur en chef du patrimoine, chercheur en Lorraine de 1994 à 2018 puis responsable de la conservation du musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.