Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

logement patronal, immeuble puis couvent de petites soeurs du Coeur de Jésus

Dossier IA54002620 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

  • statuette de la Vierge à l'Enfant dite Notre-Dame de Liesse
  • statue du Sacré-Coeur
  • encrier de style art déco
  • le mobilier du couvent de petites servantes du Coeur de Jésus
  • buste de Monseigneur Hyppolite de la Celle
Genre de servantes du Coeur de Jésus
Destinations couvent
Parties constituantes non étudiées jardin, jardin d'hiver, rocher artificiel, communs, chapelle
Dénominations logement patronal, immeuble, couvent
Aire d'étude et canton Nancy - Nancy-Nord
Adresse Commune : Nancy
Adresse : 7 rue des Glacis
Cadastre : 2007 AL 301

Immeuble construit en 1878 par l'’architecte alsacien Emile Salomon (1833-1913) pour l'’industriel Berger-Levrault, imprimeur alsacien émigré après l’'annexion allemande de 1870 et fondateur à Nancy de la manufacture portant son nom dans la même rue (en grande partie détruite). L’'attachement du commanditaire à sa région d’'origine est rappelé à travers la représentation d’une tête féminine portant une coiffe alsacienne sculptée sur le fronton de la lucarne centrale. L’'immeuble est acheté en 1936 par la congrégation des petites servantes du Cœoeur de Jésus - congrégation fondée en 1917 par Anna Rodier (1873-1927) et sert de bâtiment complémentaire à l’'école ménagère fondée par la congrégation dans un immeuble proche, au 14 rue de Metz. L'’aménagement du parc est alors modifié : le terrain de tennis disparaît, un rocher artificiel, sur lequel est posée une statue du Sacré Cœoeur, est élevé.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1878, daté par source
Auteur(s) Auteur : Salomon Emile, architecte, attribution par source
Personnalité : Berger-Levrault, habitant célèbre, attribution par source
Personnalité : Rodier Anna,
Anna Rodier (1873 - 1927)

Anna Rodier est fondatrice de la congrégation des Petites Servantes du Coeur de Jésus


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
habitant célèbre, attribution par travaux historiques

Immeuble composé d’un corps de bâtiment principal à 3 niveaux d’élévation accosté de 2 corps, plus bas, à 2 niveaux et aux angles coupés. Le rez-de-chaussée est surélevé sur un soubassement en pierre de taille percé de soupiraux rectangulaires. Selon un parti rigoureusement symétrique, la façade antérieure sur la rue des Glacis est ordonnancée, elle compte six travées rythmées par des jambes et chaînes d’angles harpées ; un bandeau sépare les étages, celui séparant le 1er et 2e étage prolongeant la corniche des corps latéraux ; la corniche du corps principal est ornée d’un rang de modillons. Baies à linteau droit. Toit à brisis percés de lucarnes, celle de la travée centrale comporte 2 fenêtres jumelées surmontées d’un fronton curviligne sculptée d’une tête féminine portant une coiffe alsacienne. Couverture en tuile mécanique et shingle (matériau synthétique imitant l'ardoise). Sur la façade sud est adossé un jardin d’hiver couvert d’une terrasse fermée d’un garde-corps en ferronnerie. A l'intérieur, le vestibule est orné de lambris de hauteur aux parcloses formant pilastres et d'un carrelage à carreaux de céramique de 3 couleurs disposés en losange. Escalier tournant à retours sans jour avec lambris de hauteur peint en faux-marbre. A droite de l'entrée, 2 pièces de réception (uniques pièces de l'immeuble à comporter un décor) : dans pièce 1, lambris d'appui, cheminée en marbre rouge veiné et glace de trumeau, parquet à points-de-Hongrie ; dans pièce 2, lambris de demi-revêtement, plafond à faux caisson, parquet à points-de-Hongrie. Pièce aménagée en chapelle au 1er étage. L’immeuble est entouré d’un jardin qui renferme un rocher artificiel (partiellement détruit). La propriété est fermée sur la rue par une porte cochère en fer forgée portant le monogramme du commanditaire BL. A droite de l'entrée, communs (anciens logements de gardien et/ou domestique) comprenant un rez-de-chaussée et un étage de comble dans la partie centrale, en brique et pan de bois.

Murs calcaire moellon enduit
brique
pan de bois


Toit tuile mécanique, matériau synthétique en couverture
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 3 étages carrés, rez-de-chaussée, étage de comble
Couvertures toit à longs pans brisés
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour
Techniques sculpture
ferronnerie
menuiserie
Représentations femme en buste palme monogramme pilastre
Précision représentations

tête de femme encadrée de 2 palmes (symbole du martyre de l'Alsace) et portant une coiffe alsacienne ; monogramme : BL (=Berger-Levrault) ; pilastre cannelé : lambris du vestibule ; denticules : corniche de plafond du vestibule

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • MILCENT, Paul. Dans le coeur du Christ ami des pauvres, Anna Rodier 1873-1927. Bar-le-Duc : Impr. Saint-Paul, 1987. 172 p., ill.

    Conseil Régional de Lorraine, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy : C NAN
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Tronquart Martine
Martine Tronquart

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel, site de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.