Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les scieries hydrauliques à cadre de la commune des Rouges-Eaux

Dossier IA88001769 réalisé en 2010
Aires d'études Hautes-Vosges
Dénominations scierie
Adresse Commune : Les Rouges-Eaux

Les forêts de Mortagne sont la propriété indivise du chapitre de Remiremont et de seigneurs locaux ce qui explique la profusion de documents d'archive les concernant. Les premières mentions de scieries sur la commune des Rouges-Eaux proviennent des fonds du chapitre de Saint-Dié (AD88 G2331), ce sont des autorisations de construction de 4 d'entre-elles accordées en 1602. Elles concernent des lieux-dits déjà dénommés La Scye-Hardy et La Scye-Piot. Les cartes topographiques des forêts de Mortagne réalisées dans la seconde moitié du 18e siècle en dénombrent 18 dont 4 sont mentionnées détruites. Les recensements révolutionnaires en comptent 8 nationales et 3 privées ; l'arrété du 17 fructidor de l'An VII en supprime 3. Le cadastre de 1835 en dénombre 12, en 1933 elles sont encore 10 à fonctionner. Depuis les années 1960, elles ont toutes cessé leur activité mais 4 conservent encore leurs machines dans des bâtiments aux destinées variables. Deux de ceux-ci ont fait l'objet d'une étude (IA88001766 et IA88001767).

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Sur les 20 sites de scieries localisés, 12 ne présentent plus de vestiges si ce n'est parfois des traces de canal d'amenée d'eau, 4 sont des ruines ou des soubassements réemployés, 4 ont conservé tout ou partie de leurs mécanismes. Parmi ces dernières deux bâtiments n'ont fait l'objet d'aucun travaux depuis leur cessation d'activité et sont en péril, les deux autres font l'objet d'une réhabilitation qui conservera pour un seul une partie du mécanisme. Un seul site possède encore son alimentation hydraulique en eau, pour les autres sites même si les ouvrages sont conservés, ils ne sont plus alimentés en eau.

Toits tuile mécanique
Murs grès
bois
essentage de planches
enduit
moellon
pierre de taille
Décompte des œuvres repérés 20
étudiés 2
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Henry Jean-Yves