Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les fermes préfinancées de la seconde reconstruction (des Hautes-Vosges)

Dossier IA88001854 réalisé en 2012

Fiche

Aires d'études Vosges
Localisation Commune : Vosges
Précisions

Lors de leur retraite, en novembre 1948, les allemands pratiquent la politique de la terre brûlée et détruisent systématiquement les villes et villages de l'est des Vosges. Le département compte 7400 bâtiments totalement détruits dont 3700 habitations, 2000 fermes et 1700 locaux commerciaux ou industriels. La loi du 28 octobre 1946 reconnait aux sinistrés le droit à réparation intégrale sur les créances de l'Etat. Les délégations départementales du Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme (MRU) sont chargées du déblaiement des voies de communication, de la construction des bâtiments provisoires (25000 sinistrés à reloger) de la rédaction des plans de reconstruction et d'aménagement (PRA) et de l'approbation des programmes de reconstruction et indemnités de dommages de guerre (IDG). La délégation des Vosges MRU est organisée en 3 arrondissements que se partagent deux architectes conseils (Georges Michau pour l'arrondissement de Saint-Dié et Pierre Crouzillard pour Epinal, Remiremont étant partagé entre les deux architectes). Les associations syndicales de reconstruction (ASR) sont présentes à l'échelle des cantons, elles sont l'intermédiaire entre les particuliers, le MRU, les entrepreneurs et architectes. Elles gèrent les programmes de reconstruction, les avances de l’État et les opérations pré-financées (OP). L'essentiel de ces bâtiments à perdu sa fonction agricole.

Période(s) Principale : milieu 20e siècle , daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Crousillard Pierre,
Pierre Crousillard

DPLG, agrément MRU n°286, catégorie A,B et C. Architecte en chef de la reconstruction de l'arrondissement d’Épinal et d'une partie de celui de Remiremont pour la seconde reconstruction


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Michau Georges,
Georges Michau

DPLG, agrément MRU n°766 catégorie A, B et C, architecte en chef de la 2e reconstruction pour l'arrondissement de Saint-Dié et une partie de celui de Remiremont.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

Une fois les Indemnités de Dommage de Guerre (IDG) calculées d'après les plans des bâtiments détruits par les architectes d'opération du MRU, le sinistré peut choisir son propre architecte et gérer seul son dossier, il peut adhérer à une ASR qui le gère pour lui, il peut aussi opter pour une opération préfinancée. Ce sont des programmes annuels (45 pour les Vosges) qui concernent un ensemble d’immeubles (de 10 à 60) à reconstruire, ils peuvent concerner un quartier (OP28 carrefour de Saint-Léonard) ou un type d’immeuble (OP09 pavillon vosgien Anould). Le sinistré choisi dans un catalogue (plus ou moins large) son immeuble et l’ASR au moyen d'une avance de l’Etat se charge de la reconstruction sur un terrain mis à disposition par le sinistré. Ce dernier rachète le bâtiment reconstruit à l’ASR au moyen de son IDG. Ce type de programme permet une accélération de la reconstruction (immeubles construit en 12 à 14 mois). 8 OP ont concerné les bâtiments ruraux dits expérimentaux (OPRE) : OP06 (IA88001860), Gerbépal-Saint-Léonard, architecte : Ringwald 2/2, 3/3, 20 fermes, adjudication des travaux 1951. OP10 (IA88001872), Anould-Clefcy-Ban-sur-Meurthe, 3 groupes d’architectes (Bourmeix : 2/7, 3/7 ; Parvé : PA, PB ; Toussaint-Trefcon : ferme vosgienne) qui proposent chacun leur modèle en 2 variantes, 30 fermes, adjudication des travaux 1951. OP15 (IA88001874) Bru-Jeanménil, architecte : de Bois-Lucy, 10 fermes. OP 16 (IA88001875) Rehaincourt, architecte : Poisson Louis, 12 fermes. OP22 et 22bis (IA88001867), La Bresse, ferme modèle 1 ou 3, Gaillemin-Mathieu, 35 fermes sur 2 ans. OP24 et 24 bis (IA88030003) Saint-Dié-Fraize, un groupement d’architecte (Toussaint-Trefcon : habitation, Massé : exploitation, Ringwald-Perrin : devis, 1 seul modèle dans de multiples variantes, 54 fermes. OP26 (IA88001868) Saint-Dié et Etival-Clairfontaine, architecte Francis Massé, 14 bâtiments. OP35 (IA88001870), canton de Gérardmer, architectes Igor Ivanov et Paul Poisson, 29 bâtiments, adjudication des travaux vers 1953.

(c) Région Lorraine - Inventaire général - Henry Jean-Yves