Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

lavoir

Dossier IA88030930 réalisé en 2016

Fiche

Appellations saint-Quentin
Dénominations lavoir
Aire d'étude et canton Vosges - Châtenois
Hydrographies ruisseau
Adresse Commune : Houécourt
Adresse : rue de la Mairie , rue de la Fontaine
Cadastre : 2012 ZI 136

Le lavoir saint-Quentin à Houécourt est reconstruit en 1818 sous la mairie de Claude-Antoine-Gabriel de Choiseul, Duc de Choiseul, selon les plans dressés en 1817 par Huot, conducteur des ponts et chaussées : le lavoir-abreuvoir pré-existant menaçait de ruines et était à détruire. Le lavoir est alors bâti en moellons, fermé sur 3 cotés, et couvert d'une charpente avec des tuiles creuses. A l'intérieur, le bassin carré en pierre pour le lavage mesure 1,22 mètre de côté. Le lavoir possède une pierre de fondation de cette époque portant la mention "ERIGEE / LE 25 AOUST 1818 / SOUS LA MAIRIE de Mr / le DUC de CHOISEUIL / PAIR DE France". En 1848, des auges en bois de chêne sont réalisées pour compléter la fontaine de Saint Quentin. En 1858, le lavoir et des fontaines du village sont rénovées, selon les plans de Abel Mathey fils (architecte), par Nicolas Laurain, entrepreneur à Houécourt : réfection des enduits et remplacement du pavage par des dalles provenant de Viviers-le-gras. En 1868, une auge en bois est mise en place pour la fontaine de saint Quentin, par Ferdinand Pucelle, agent-voyer à Châtenois pour 108 frcs. (sources : AD88 - série 2O259/9)

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle, 1er quart 19e siècle , daté par source
Dates 1817, daté par source, porte la date
1818, daté par source
1848, daté par source
1858, daté par source
1868, daté par source
Auteur(s) Auteur : Huot Jean-Claude, dit(e) Huot père,
Jean-Claude Huot , dit(e) Huot père

Jean-Claude Huot, dit Huot père, est architecte à Neufchâteau (1871), conducteur des ponts et chaussées des Vosges à Neufchâteau, architecte de l'arrondissement de Neufchâteau (1825 à 1835) avec son fils de 1827 à 1829.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Personnalité : Choiseul-Stainville Claude Antoine Gabriel ,
Claude Antoine Gabriel Choiseul-Stainville (1760 - 1838)

Claude Antoine Gabriel, duc de CHOISEUL-STAINVILLE (Lunéville, 26 août 1760 - Paris, 1er décembre 1838) est le fils de Claude Antoine Cléradius de Choiseul, et le neveu de Etienne François, duc de Choiseul, ministre de Louis XV (1719- 1785), dont il hérite du titre.

Il épousé en octobre 1778 Marie Stéphanie de Choiseul sa cousine, dont il a une fille, Stéphanie de Choiseul, mariée à Philippe Gabriel, marquis de Marmier.

Colonel du 1° Dragons, il participe à la fuite du roi Louis XVI et est arrêté à Varennes, emprisonné jusqu'en 1800, puis déporté en Hollande.

Il revient en France en 1814, pair de France. Il est élu maire d'Houécourt, où il possède un château et de vastes domaines, il devient également conseiller général du canton de Châtenois. Il préside le conseil général des Vosges de 1818 à 1831 et enfin de 1834 à 1835.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par source, signature
Auteur : Mathey Abel Antoine, dit(e) Mathey fils,
Abel Antoine Mathey , dit(e) Mathey fils (1802 - 1869)

Abel Antoine Mathey, dit Mathey fils (1802 - Neufchâteau 1869) est le fils de Abel Pierre Mathey (architecte) et le père de Numa Charles Nicolas Mathey (architecte).

Abel Antoine Mathey est ingénieur, puis architecte départemental de l'arrondissement de Neufchâteau (1825-1869) ; inspecteur des écoles primaires de l'arrondissement de Neufchâteau (1838-1845) ; membre du service des travaux communaux pour la ville de Neufchâteau (1859-1869), du service des travaux départementaux (1860-1869), de la commission de surveillance de la prison de Neufchâteau (1860-1869).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Laurain Nicolas,
Nicolas Laurain

Nicolas Laurain est entrepreneur à Houécourt au milieu du 19e siècle. Il intervient notamment à Houécourt (1858)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Pucelle Ferdinand ,
Ferdinand Pucelle

Ferdinand Pucelle est agent-voyer à Châtenois dans la seconde moitié du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
agent voyer, attribution par source

Le lavoir Saint-Quentin est situé près d'un ruisseau passant dans la rue de la Mairie. Il est abrité par une structure de plan rectangulaire, construite en moellons et en pierre de taille pour les encadrements des ouvertures. Ce lavoir clos avec portes et fenêtres est couvert d'un toit à longs pans avec croupes. A l'intérieur, l'eau arrive par un puisard couvert d'une porte en tôle. Elle se déverse ensuite, par l'intermédiaire d'une rigole, dans un bassin rectangulaire de lavage excavé afin de pouvoir laver à genoux sur le sol dallé. Un baquet en bois pour protéger les jambes est encore présent en 2013. Une barre de bois est suspendue au centre de la charpente pour égoutter le linge. Un système de robinet avec une manivelle en fer est placé près du débord du bassin. Les abreuvoirs en bois ont disparus et les ouvertures ont été murées de parpaings.

Murs calcaire pierre de taille
calcaire moellon enduit
ciment parpaing de béton
Toit tuile mécanique, tuile creuse
Plans plan rectangulaire régulier
Étages rez-de-chaussée
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à deux pans croupe
Typologies lavoir clos avec portes et fenetres
Techniques sculpture
Représentations ornement architectural, denticule
Précision représentations

Au centre de la façade sud-est, une plaque de fondation est ornée de 2 C et d'une frise de denticule et de la mention " ERIGEE / LE 25 AOUST 1818 / SOUS LA MAIRIE de Mr / le DUC de CHOISEUIL / PAIR DE France "

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa