Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

La scierie des Aulnes (détruite)

Dossier IA88031064 réalisé en 2016
Précision dénomination des Aulnes
Dénominations scierie
Aire d'étude et canton Corcieux - Corcieux
Adresse Commune : Corcieux
Lieu-dit : Adresse : 3bis rue de la Gare
Cadastre : 2016 A 2118

La scierie des Aulnes était située à l’emplacement d’un moulin attesté en 1619 puis transformé en scierie et féculerie vers 1870. C’était la plus importante de la commune et aussi la plus moderne puisqu’en 1926, une machine à vapeur est venu compléter la puissance de la roue hydraulique. Le site des Aulnes a été partiellement détruit en 1944, le bâtiment principal A (garage, logements et turbine hydraulique) et la chaufferie ont été reconstruits vers 1950. L'exploitation a cessé vers la fin des années 1980. Seuls les bâtiments A et E (scierie) sont conservés.


Période(s) Principale : milieu 20e siècle , daté par travaux historiques , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Michau Georges,
Georges Michau

DPLG, agrément MRU n°766 catégorie A, B et C, architecte en chef de la 2e reconstruction pour l'arrondissement de Saint-Dié et une partie de celui de Remiremont.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, signature

L'ensemble comprenait une dizaine de bâtiments avec des annexes de l'autre côté de la rue. Initialement constituée autour d'une scierie hydraulique traditionnelle (haut-fer), la scierie se développe à partir des années 1920 en se dotant d’une parqueterie et d’un bâtiment de traitement des bois par créosote, produit issu de la distillation de la houille aux propriétés hydrofuges et biocides. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale le site comprend une chaufferie avec machine à vapeur, un garage avec production d'hydro-électricité, une scierie, un séchoir, une parqueterie, un local de traitement du bois, un atelier d'affutage, divers hangars de stockage et des logements. La scierie est équipée d'une scie circulaire multiple Socolest, de deux scies à ruban (Guillet et Panhard). La parqueterie est dotée d'une dégauchisseuse, d'une rainureuse en bout, d'une rabotteuse et d'une parqueteuse.

Murs grès moellon crépi
béton béton armé essentage de planches
Toit tuile mécanique
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
États conservations détruit
Techniques
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Commune de Corcieux - Henry Jean-Yves