Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

La reconstruction de Corcieux (1945-1955) - Version provisoire

Dossier IA88030827 réalisé en 2015
Aires d'études Corcieux
Localisation Commune : Corcieux

Le centre de Corcieux a été systématiquement incendié par l’armée nazie dans la nuit du 15 au 16 novembre 1944. Le bilan est lourd : 82 bâtiments sont totalement détruits, 12 gravement endommagés et une centaine touchés. Le Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme classe Corcieux parmi les communes sinistrées le 28 février 1945 et propose l’architecte-urbaniste parisien François Boleslas de Jankowski pour l'établissement du Plan de Reconstruction et d'Aménagement de l'agglomération. Il est aussi chargé de celles de Gerbépal, Anould, Saint-Léonard et Saulcy-sur-Meurthe. Il se rend sur place le 17 mars 1945 et décide des terrains propices à recevoir les constructions provisoires. En juin, il propose un avant-projet où les grandes lignes du Plan de Reconstruction et d'Aménagement (PRA) sont déjà définies. Après enquête publique, il supprime les arcades du côté nord de la rue de l'Hôtel-de-Ville et opte pour une reconstruction de l’église à son emplacement initial.

En attendant la reconstruction définitive, un ensemble de baraquement est construit dans le secteur Est de Corcieux. Il comprend une zone administrative avec mairie et écoles, une zone résidentielle à Chéraupont, une zone commerciale et la gendarmerie le long de la départementale et des logements ouvriers à la Croix Florence.

En septembre 1946, le PRA est adopté par la commune et approuvé par le préfet en septembre 1947. Une Association Syndicale de Reconstruction (ASR) chargée de représenter les intérêts des sinistrés des cantons de Corcieux et Fraize est constituée en janvier 1949. Corcieux est divisé en quatre îlots, chacun correspondant à une année de programmation financière. Les premières reconstructions débutent en 1949 dans l'îlot du Gras-Pré et l'année suivante dans l'îlot du Plafond et celui de l'Hôtel-de-Ville et en 1951 dans l'îlot de la Butte. Les îlots du Plafond et de la Butte font l'objet d'opérations préfinancées (OP) pour les sinistrés qui ont choisi d'adhérer à l'ASR. l'O.P. du Plafond a pour architecte d'opération Roger Perrin, elle comprend 6 immeubles construits entre 1951 et 1952. Roger Ringwald encadre l'OP de lîlot de la Butte est encadrée qui compte 11 immeubles construits essentiellement en 1953. La reconstruction de Corcieux est fêtée officiellement le 22 mai 1955 ; à l'exception de l'église, du garage automobile et de l'Hôtel du Commerce, l'ensemble des immeubles du centre-ville sont terminés.

Période(s) Principale : milieu 20e siècle

De la destruction du centre de Corcieux, seule la tour de l'église a pu être conservée. Dans son Plan de Reconstruction et d'Aménagement, l'architecte-urbaniste J-B de Jankowski prévoit de larges axes de circulation, un centre-ville moins dense, des services administratifs regroupés avec des équipements de sports et de loisirs ainsi que des zones de logements collectifs et d’activités industrielles en périphérie. il rectifie le tracé de la rue Henry afin de la relier à la rue de l’Hôtel de Ville par une large courbe longeant le rond-point central. Il réserve des emplacements pour les zones industrielles, la zone de compensation, la gare routière, le centre médico-social, le centre d’éducation postscolaire et le terrain de sport avec piscine. Le PRA détermine les zones d'habitation en continu, les règles architecturales et les ordonnances et disciplines d'architecture. Bien que six architectes soient intervenus dans la conception des immeubles qui bordent les rues principales, ils ont produit une architecture assez uniforme, aux façades et toitures parfaitement alignées, rythmée uniquement par l'alternance des vitrines, portes ou fenêtres en rez-de-chaussée, les décrochement de toiture dus à la pente des rues ou le nombre de lucarnes rampantes sur les toits. Seuls quelques immeubles et le côté impair de la rue de l'Hôtel-de-Ville, où l'architecte Roger Ringwald chargé de l'Opération pré-financée de l'îlot de la Butte développe une architecture un peu plus originale, y font exception.

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Commune de Corcieux - Henry Jean-Yves