Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

jardin public irrégulier

Dossier IA54002311 réalisé en 2006

Fiche

Précision dénomination jardin irrégulier
Dénominations jardin public
Aire d'étude et canton Nancy - Nancy
Adresse Commune : Nancy
Adresse : 26e Régiment d'Infanterie , Sigisbert Adam , Jacquot , Général de Gaulle , Pépinière
Cadastre : 1970 AO non cadastré

En 1843, M. Chenut, amateur de jardins, propose de transformer la partie est de l'ancienne pépinière royale, devenue depuis peu jardin public, en jardin irrégulier dit anglais afin d'agrémenter la Pépinière encore très austère. L'idée est mise en œuvre en 1877 mais à l'autre extrémité du parc. En effet, à partir de 1847, la Ville décide de combler les fossés existant entre la terrasse de la Pépinière et la Pépinière proprement dite pour créer un talus. Ce dernier est réalisé à l'aide de nombreux décombres ajoutés successivement (ceux du calvaire du bastion Le Duc en 1848, ceux provenant de la construction du marché couvert en 1850, de la gare de chemin de fer en 1851, de l'Académie en 1864) et achevé en 1876. Ainsi, les fossés attenant aux anciennes fortifications de la ville, puis à la promenade dite de l'ancien chemin de ronde, puis à la promenade intégrée à la Pépinière, font actuellement partie de ce jardin. Sur le talus et sur les quatre carreaux nord sont tracées des allées sinueuses, délimitant des parterres entrecoupés par la grande allée scindant la Pépinière en deux. Ces parterres étaient décorés de corbeilles de fleurs et de mosaïques composées de plantes de différentes couleurs et dessinant des motifs comme le chardon lorrain, la Tour Eiffel, la croix d'honneur ou encore, vers 1898, les mots "France-Russie-Europe" pour célébrer l'alliance franco-russe. Cette tradition de mosaïculture demeure sur une butte artificielle qui présente notamment une horloge florale depuis 1956 ainsi que des motifs divers. Des statues sont rapidement placées dans ce jardin : un monument à Claude Gellée réalisé par Rodin en 1892 (étudié dans la base Palissy IM54009105), puis un monument dédié au peintre nancéien Charles Sellier par Alfred Finot en 1903 (étudié dans la base Palissy IM54009105).

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1877, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Chenut M., promoteur, attribution par travaux historiques

Jardin d'agrément irrégulier dont le tracé sinueux des allées délimite 7 parterres courbes au sud de la grande allée centrale et 8 au nord. Il se compose d'arbres isolés, de groupes d'arbres en bordure d'allées. Il contient un certain nombre d'arbres remarquables et notamment des hêtres, symboles du parc : hêtre pourpre, hêtre pleureur, hêtre à feuille de fougère, hêtre à feuilles rondes, hêtre fastigié mais aussi séquoia géant, ginkgo biloba, tulipier et magnolia. Ce jardin est décoré de corbeilles de jardins au centre des parterres et au pied des monuments, ainsi que de mosaïcultures. Le parterre nord de la partie sud abrite chaque année depuis sa création en 1956 une horloge florale d'un diamètre de 6 mètres sur l'un de ses versants et une autre mosaïculture florale sur le revers.

Plans jardin irrégulier
Élévations extérieures jardin accidenté
Jardins arbre isolé, groupe d'arbres, corbeille de jardin, parterre en mosaïculture
Techniques sculpture

A_GESTION

GESTION {import cindoc=NancyArc}{lot=0208-3}{publication MCC=versé 2013/03/25 EP}{BIBLIO=FISCHER (A.), La Pépinière Royale de Nancy, de la promenade urbaine au parc public, mémoire de maîtrise de Nancy 2, dir. PUPIL (F), 2005}{ARCHIV=}{TODO=}{VISI=ouvert au public}{PSMV=PSMV unicum}

arbres remarquables

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler, intérêt botanique
Sites de protection site inscrit, secteur sauvegardé
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Fischer Audrey - Lefort Barbara - Tronquart Martine
Martine Tronquart

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel, site de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.