Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeubles des rues du Général de Gaulle et du 152e R.I.

Dossier IA88030293 réalisé en 2014

Fiche

Appellations Maison Essel, Maison Durando, Maisons Litaize
Parties constituantes non étudiées logement, boutique, garage
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Gérardmer - Gérardmer
Adresse Commune : Gérardmer
Adresse : 2, 4, 6 rue Charles de Gaulle , 30 rue 152e R.I. (du)
Cadastre : 2014 AC 263 ; 2014 AC 288 ; 2014 AC 100 ; 2014 AC 101

Les quatre immeubles mitoyens des rues du Général de Gaulle et du 152e R.I. (ancienne Grande Rue) ont été bâtis en 1949 et 1950, et habités à partir de 1952. D'est en ouest, l'immeuble (n°6) était la maison Essel, avec une boutique de photographe aujourd’hui, l'immeuble (n°4) était la maison Durando avec un coiffeur aujourd’hui, les deux autres immeubles étaient les maisons Litaize, avec l'habitation et l'étude de Maitre André Litaize au n°2 (notaire), et deux appartements au n°30 pour son frère Henri au rez-de-chaussée, et sa sœur à l'étage.

A l'arrière de ces maisons, se trouvait à l'origine l'entrée des anciennes casernes Kléber, dont une partie du portail a été déplacé à l'entrée Est du Quartier Kleber.

Dates 1949, daté par source
1950, daté par source
1952, daté par tradition orale

Les quatre immeubles mitoyens des rues du Général de Gaulle et du 152e R.I. forment un front de rue aligné. Une corniche moulurée habille les avant-toits des quatre immeubles.

Les deux immeubles à l'est sont composés d'un commerce en rez-de-chaussée et de deux niveaux d'habitation au-dessus. L'un possède un bandeau vitré vertical éclairant la cage d'escalier sur les deux niveaux, qui rompt la régularité des ouvertures. Les devantures commerciales ont été dénaturées.

Les deux immeubles à l'ouest sont constitués de deux niveaux d’habitations et un cabinet médical (ancienne étude notariale), surélevés au-dessus d'une cave haute, matérialisée en façade par un important soubassement de granite apparent. Un soin particulier est apporté aux modénatures, similaires sur les deux immeubles : encadrements et bandeaux de ciment moulé saillants, grilles et garde-corps métallique à motifs géométriques, balcons avec sous-face à caissons de ciment moulés, hautes portes piétonnes à imposte vitrée et auvent-casquette.

L'aménagement intérieur des immeubles reprend l'organisation traditionnelle avec les pièces à vivre (salon, salle à manger) s'ouvrant sur la rue, mais au nord. Toutefois, ce n'est pas le cas pour le n°30. Sur la demande des propriétaires, le salon au rez-de-chaussée et la chambre parentale à l'étage sont orientés au sud, éclairés par de grandes baies, tandis que la cuisine est relayée au nord, sur la rue. La maison bénéficie de plus, d'une grande salle de bains, et pas seulement d'un cabinet de toilette.

Murs moellon enduit
granite pierre de taille
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages sous-sol, 1 étage carré, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée sans travées
Couvertures toit à deux pans croupe
Techniques ferronnerie
Représentations ornement géométrique
Précision représentations

Les garde-corps et les grilles des portes piétonnes sont composés d'ornements géométriques.

Références documentaires

Documents figurés
  • Photos des deux maisons Litaize incendiées en novembre 1944. Collection privée : Catherine Litaize-Varvenne.

    collection particulière collection particulière
(c) Région Lorraine - Inventaire général - Varvenne Vanessa