Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fontaine

Dossier IA88031060 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

Dénominations fontaine
Aire d'étude et canton Vosges - Gérardmer
Adresse Commune : Gérardmer
Adresse : place Albert Ferry

La fontaine de la place Albert Ferry à Gérardmer (ancienne place du marché) est réalisée selon les plans établis par François Grillot (architecte) en juin 1837. Les travaux sont réalisés par Antoine Villemin (entrepreneur à Saint-Dié-des-Vosges) et Grosse (entrepreneur) pour 4033 francs (le devis ne prévoyait que 3900 francs) et sont achevés en février 1841. Elle sert à la fois de fontaine, mais aussi de réservoir en cas d'incendie.

Cette première fontaine publique de la ville est conçue dans le cadre du "plan d'alignement et d'embellissement" dessiné par Boucher (architecte à Saint-Dié-des-Vosges) en 1832, qui trace de nouvelles rues et places pour moderniser le gros village, le transformant en ville, et favorisant l'esthétique, la circulation et le commerce. Elle est implantée à la place d'une croix en pierre qui a été déplacée en conséquence sur le mur d’enceinte du cimetière, et qui porte la mention "CROIX ICI TRANSFEREE DE PLACE DU MARCHE LORS DE L’ETABLISSEMENT DE LA FONTAINE 1839". L'alimentation de la fontaine se fait à l'origine par des tuyaux de bois qui sont notamment remplacés en 1845. (sources : AD88 - 2 O 202/10 et Rattaire "Si Gérardmer était conté aux gérômois" ed. Louis. 1986). La fontaine porte la date 1839 gravée sur la colonne d'alimentation.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source, porte la date
Dates 1837, daté par source
1839, porte la date
1841, daté par source
1845, daté par source
Auteur(s) Auteur : Grillot François, Pierre, Auguste, dit(e) Grillot Père,
François, Pierre, Auguste Grillot , dit(e) Grillot Père (1793 - 1868)

François, Pierre, Auguste Grillot, dit Grillon père est architecte à Épinal (1821-vers 1849), architecte du département des Vosges (1821-1854), membre de la Commission des bâtiments civils des Vosges (1825-1857), membre du bureau de bienfaisance d’Épinal, de la commission administrative des hospices d’Épinal, du Conseil de salubrité des Vosges (1838-1850), puis du conseil d'hygiène et de salubrité de l'arrondissement d’Épinal (1851-1855), de la commission de surveillance des prisons pour l'arrondissement d’Épinal (1840-1868).

Fils de Nicolas Grillot (1759-1824) architecte, et d'Anne Françoise Henry, il épouse Suzanne Élisabeth Fanny Audrey, et ont deux fils, Léon Grillot et Charles Grillot (1827-1898) architecte.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Villemin Antoine,
Antoine Villemin

Antoine Villemin est entrepreneur à Saint-Dié-des-Vosges dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Gerardmer (1839)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Grosse,
Grosse

Grosse est entrepreneur à Saint-Dié-des-Vosges dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Gerardmer (1839).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

La fontaine de la place Albert Ferry est située au centre de Gérardmer, sur l'ancienne place du marché. Elle est alimentée par une source provenant d'un pré en bas de la Creuse, à environ 1000 mètres au sud.

En grès rose, la fontaine est constituée d'un bassin circulaire composé de plusieurs dalles cerclées de fer. Au centre, la colonne d'alimentation de section octogonale est munie de 4 jets ornés de mascarons de fonte. Elle porte la date "1839" gravée au dessus de la porte de fer permettant d’accéder aux tuyaux à l'intérieur. Au dessus, une colonne est surmontée d'un toit conique avec de fausses tuiles en écaille sculptées.

Murs fonte badigeon
grès pierre de taille
fer
Plans plan régulier
Typologies fontaine circulaire
Techniques fonderie
sculpture
Représentations mascaron, satyre, vigne, raisin, tête d'homme ornement architectural
Précision représentations

Les quatre mascarons figurent une tête d'homme barbue et grimaçante, évoquant un satyre, avec des raisins et des feuilles de vignes dans les cheveux.

Références documentaires

Bibliographie
  • Rattaire, Suzanne. Si Gérardmer était conté aux gérômois. Edition Louis à Saint Nabord. 1986

    collection particulière
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa