Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fontaine Le Bonheur

Dossier IA88031102 inclus dans ensemble de 12 fontaines à Raon-l'Etape réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Appellations Fontaine Le Bonheur
Dénominations fontaine
Aire d'étude et canton Vosges - Raon l'Etape
Hydrographies Meurthe
Adresse Commune : Raon-l'Étape
Adresse : quai de la Victoire , rue Charles Weill

La fontaine Le Bonheur fait partie d'un ensemble de 12 fontaines établies entre 1863 et le début du 20e siècle (11 à Raon l'Etape et 1 à La Neuveville). Ce projet vise à multiplier les points d’eau dans la ville pour améliorer la qualité de vie et l’hygiène, mais aussi pour parer aux incendies qui ont fait des ravages les décennies précédentes, et à embellir cette commune à l'économie florissante. Les 11 fontaines de Raon-l'Etape sont inscrites à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques le 19 décembre 1986, puis classées le 15 septembre 1995. (cf. PA00107242).

Les 12 fontaines sont toutes réalisées par la Maison Ducel et la fonderie d'Osne-le-Val, qui rachète en 1878 les modèles de « J. J. Ducel et fils ». "Une [délibération] du 15 mai 1884 indique la référence : celle de la Fontaine du Bonheur achetée au Val d'Osne (modèle Ducel) pour un montant de 2300F. "(extrait de Raon l'Etape, secret d'archives de Guy Desrues, dans Fontes n°80. ASPM - janvier 2011). Le groupe d'enfants au sommet de la fontaine Le Bonheur correspond au modèle n°9439, Planche 151, Folio 370, du catalogue de Ducel Val d'Osne, et il est identique à celui de la fontaine des trois Coliches. Le bassin est identique à celui présenté sur la planche 528bis, volume 2 du même catalogue. Dès l'origine située près du pont de la Meurthe, elle a été légèrement déplacée à chaque réaménagement des quais.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1883, daté par source
Auteur(s) Auteur : Fonderie du Val d’Osne,
Fonderie du Val d’Osne

En 1833, Jean-Pierre-Victor André, établie une fonderie au Val d'Osne (maison « J.-P.-V. André » ). A sa mort en 1851, elle est acquise par « Barbezat et Cie », puis par « Fourment, Houillé et Cie ».

En 1870, elle devient « Société anonyme des hauts-fourneaux du Val d’Osne ».

En 1878, le Val d’Osne rachète les modèles de la maison « J. J. Ducel et fils ».

À la suite de Charles Hanoteau, Henri Hanoteau dirige l’entreprise à partir de 1895.

En 1907, le Val d’Osne rachète les anciens établissements « Sinson, Saint-Albin et Herdevin ». Le Val d’Osne a réalisé notamment les entrées du métro d’Hector Guimard

Jean Duranton, ingénieur, est administrateur délégué dans les années 1920.

L'entreprise est achetée par la fonderie d’art Durenne en 1931.

(Cf : IA00070344)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, attribution par source
Auteur : Ducel Jean-Jacques,
Jean-Jacques Ducel ( - 1877)

Jean-Jacques Ducel est maître de forges de Paris et meurt en 1877. Il achète avec Paulin Viry, maître de forges en Lorraine (mort en 1853), l’usine de Pocé-sur-Cisse (Indre-et-Loire) en 1829. Le siège et le magasin sont à Paris.

À la production d’éléments de bâtiments et décoratifs s’ajoutera celle de fontes artistiques. Les statues sont pour la plupart des copies de modèles antiques,

médiévaux et de la Renaissance, ou des classiques conservés au Louvre. Les sculpteurs Vital Dubray, Joseph Duret, Frédéric Iselin, Eugène Louis Lequesne, Pierre Loison, Auguste Martin, et Louis Sauvageau ont également fourni des modèles.

L'entreprise est rachetée par la fonderie du Val d’Osne, en 1878, les ateliers sont fermés, mais le Val d’Osne continue de commercialiser les modèles sous son nom, souvent avec les cartouches d’origine.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, attribution par source

La fontaine Le Bonheur est située au centre de Raon L'étape, sur le quai, près du pont sur la Meurthe menant à La Neuveville. Elle est composée d'un bassin circulaire en fonte reposant sur un socle de granite rose. Au centre, la colonne d'alimentation circulaire en fonte repose sur un socle octogonal. Elle est élargie en un plateau dont les 8 jets d'eau sont ornés de mascarons, alternant des têtes de femmes et d'hommes moustachus. Elle est surmontée d'une colonne qui sert de piédestal au groupe de trois chérubins portant le vase sommital. A l'origine, le vase était muni d'un couvercle qui a disparu.

Murs fonte badigeon
granite pierre de taille
Plans plan régulier
Typologies fontaine d'ornement avec statue, fontaine circulaire
Techniques fonderie
Représentations ornement végétal, fleur, feuille, ornement géométrique, tête d'homme, tête de femme, roseau, acanthe, ove, colonne enfant, draperie, vase, feston, bélier, dauphin, godron
Précision représentations

Le bassin est décoré de frises à motifs géométriques et de graines.

La colonne d’alimentation reprend la forme d'une colonne cannelée où les rudentures sont des roseaux. Elle est aussi ornée de frises d'oves, de feuilles d'acanthe, de volutes et de fleurs.

Le groupe au sommet de la fontaine représente trois enfants, debout, dansant dos à dos. Nus, ils se partagent une draperie, dont ils s'enroulent. Ils portent sur leur tête un vase décoré de dauphins, de têtes de bélier, de godrons et de festons de fleurs.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH, 1995/09/15
Précisions sur la protection

Ensemble de 11 fontaines

Références documentaires

Bibliographie
  • Louis Sadoul annonce dans « Une petite ville vosgienne – Raon l'Etape de ses origines à 1918 » Édition du syndicat d'initiative de Raon l'Etape 1934.

Périodiques
  • Fontes n°80. Association pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine métalurgique haut-Marnais (ASPM) - janvier 2011. contenant les articles : "Raon l'Etape, secret d'archives" de Guy Desrues, et "Raon l'Etape, ville de fontaines" de Berd Gölz.

    collection particulière
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa