Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

fontaine - lavoir - abreuvoir

Dossier IA88030982 réalisé en 2016

Fiche

Appellations Grande Fontaine
Dénominations lavoir, fontaine, abreuvoir
Aire d'étude et canton Vosges - Rambervillers
Hydrographies ruisseau du Ménil
Adresse Commune : Clézentaine
Adresse : rue de la Grande Fontaine
Cadastre : 2016 AA 16

Une fontaine est existante à cet emplacement en 1800. La construction d'un lavoir couvert est entrepris en 1836, selon le devis de Charles Beaurain, architecte à Epinal, par Jean Joseph Bayard, entrepreneur à Saint-Maurice, et Joseph Bragel, entrepreneur à Romont, associés, pour 4480frcs. Le projet est alors décrit comme une halle en bois au-dessus du lavoir, qui est la fontaine principale du village. Cette halle est parallèle au chemin. Les 16 poteaux de chêne reposent sur des dés en pierre, et soutiennent la charpente de chêne, couverte d’un lattis en planches de rebuts de sapin, puis de tuiles creuses fabriquées à Saint-Genest. Le sol est pavé avec des rigoles.

Les anciennes auges en bois sont remplacées par 4 auges en pierre. Deux des anciennes auges en bois, en meilleur état, sont remployées et placés à l’extrémité des auges de pierres, qui proviennent des carrières de Rambervillers.

En 1863, la Grande Fontaine est réparée selon les plans de Victor Adam, architecte à Epinal, par Victor Rol, entrepreneur de travaux publics à Damas-aux-Bois, pour 2210,50frcs. La charpente est alors consolidée et l’enchambrement refait. La pierre de taille vient de Domptail, les moellons de Clézentaine, et les tuiles mécaniques de Rambervillers.

(sources : AD88 - série 2O114/9).

Les auges et la borne en fonte proviennent probablement de l'atelier de Bru.

La Grande Fontaine est rénovée en février et mai 1992 à l'occasion du stage "pavage" de Maisons Paysannes des Vosges sous la direction de Hervé Nicolas. (Sources : Maisons Paysannes des Vosges, Le Charri, n°4, 1993)

Les tuiles proviennent de la tuilerie de Lantenne (25) selon la signature "MIGEON LAUFEN / LANTENNE" (fin 20e siècle).

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 3e quart 19e siècle, 4e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1836, daté par source
1863, daté par source
1992, daté par source
Auteur(s) Auteur : Beaurain Charles François,
Charles François Beaurain (1793 - 1853)

Charles François Beaurain est né en 1793 et est mort en 1853 à Epinal. Bachelier ès Lettres, il est le fils de Jean-Charles Beaurain (architecte).

Il est architecte à Épinal (1827-1851 au moins), inspecteur des chemins vicinaux du canton d’Épinal (1827-1831), architecte de l'arrondissement d’Épinal (1827-1851), et professeur de dessin au collège d’Épinal (1829-1853).

Il est également peintre et aquarelliste, chevalier de la Légion d'honneur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Bayard Jean Joseph,
Jean Joseph Bayard

Jean Joseph Bayard est entrepreneur à Saint-Maurice dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Clézantaine (1836).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Bragel Joseph,
Joseph Bragel

Joseph Bragel est entrepreneur à Romont dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Clézantaine (1836).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Tuilerie de Saint-Genest,
Tuilerie de Saint-Genest

La tuilerie de Saint-Genest est en production dans la première moitié du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, attribution par source
Auteur : Adam Victor,
Victor Adam

Victor Adam est architecte à Mirecourt (1835-1839) et Epinal (1853-1875) ; architecte de l'arrondissement de Neufchateau (1835-1937), puis de Mirecourt (1838-1847), puis d'Epinal (1853-1859) ; membre du service des travaux communaux pour Epinal (1859-1869), puis architecte de la ville d'Epinal (1971) ; membre du conseil departemental des travaux publics (1867-1872).

Son agence se situait 26 rue des Forts à Epinal entre 1872 et 1875.

Il prend sa retraite entre 1875 et 1878.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Rol(le) Paulin Victor,
Paulin Victor Rol(le)

Paulin Victor Rolle ou Rol est entrepreneur à Damas-aux-Bois dans la seconde moitié du 19e siècle. il intervient notamment à Moriville, (1848), Vincey (1861), Domptail (1861), Sercoeur (1862), Savigny (1862), Vincey (1862-63), Clézentaine (1863), Nomexy (1869).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Société Anonyme des Produits Céramiques de Rambervillers,
Société Anonyme des Produits Céramiques de Rambervillers
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, attribution par source
Auteur : Paris Henri,
Henri Paris

Henri Paris possède un atelier de constructions mécaniques, d'élévations d'eau, de réparations situé à Bru.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, attribution par analyse stylistique
Auteur : Tuilerie de Lantenne-Vertière,
Tuilerie de Lantenne-Vertière

La tuilerie de Lantenne-Vertière (25).

La première fabrique a été fondée en 1663 par le seigneur d’Etrabonne, Antoine d’Aumont.

La famille Paul-François Migeon industrialise la production au 19e siècle.

En 1966, Albert Migeon, diplômé des Arts et Métiers, laisse les commandes à Alain Migeon et Philippe Lafaurie. L'entreprise Migeon Tuiles est rachetée en 1998 par le groupe Koramic, société elle-même intégrée au groupe international Wienerberger depuis janvier 2004.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, signature

La Grande Fontaine de Clézentaine est située au nord du village, en bordure de la rue et du ruisseau du Ménil. L'eau est apportée par une chambre de source (puisard) de grande dimension couverte par un édicule en pierre de taille. L'eau est acheminée par deux conduites aux deux bornes fontaines en fonte (celle au sud a disparu) placées aux extrémités de 6 bassins rectangulaires en pierre. Le puisard alimente également 6 bassins en fonte, placés de part et d'autres et adossés au muret de soutènement séparant la fontaine de la rue.

L'ensemble est couvert d'un toit à longs pans avec croupes reposant sur 11 poteaux de bois isolés du sol par un dé en pierre, et sur la chambre de source. Le sol est pavé. Le lavage du linge devait se faire sur des planches ou des pierres à laver (disparues).

Murs grès pierre de taille
bois pan de bois
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages rez-de-chaussée
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à deux pans croupe
Typologies lavoir halle
Techniques fonderie
Représentations ornement végétal
Précision représentations

La borne-fontaine en fonte est ornée d'un mascaron à décor de feuillage.

Mesures l : 21.75 m
la : 8.45 m
Précision dimensions

Selon le devis de 1836, le lavoir mesurait hors œuvre 30,4 m de long par 7,9m de large, 2,41m de haut sur le gouttereau (coté chemin) et 3,01m du coté opposé ; Les dés en pierre sous les poteaux : l=40cm, la=40cm, h=70cm ; Et les 4 auges en pierre : l=4m, la=1m, h=0,5m.

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa