Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

fontaine - lavoir - abreuvoir

Dossier IA88030940 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations Salle Marc Boulangé
Dénominations lavoir, fontaine, abreuvoir
Aire d'étude et canton Vosges - Coussey
Adresse Commune : Harmonville
Adresse : place de l'Eglise
Cadastre : 1955 D2 205

En 1837, le lavoir près de l’église est reconstruit avec l'établissement d’une conduite de tuyaux en fonte en remplacement des anciens tuyaux de bois. Ces travaux sont établi selon les plans de Florentin Desaux (architecte à Neufchateau), et réalisé par Nicolas Carel (entrepreneur de bâtiment à Favières) pour 18650frs.

En 1848, une source découverte par l'Abbé Paramelle y est adjointe selon les plans d'Abel Mathey (architecte), par Bérard (entrepreneur de bâtiment à Rouceux) pour 1655frcs. On emploie pour cela des tuyaux de fonte avec manchons (dia=54mm, lo=1,15m).

En 1876, la source de Graux y est aussi ajoutée, selon les plans dressés par Aubry (architecte à Coussey), réalisés par Élysée Prévot (entrepreneur à Attignéville) pour 12825frs.

(sources : AD88 - série 2O242/9)

Le lavoir a été transformé en salle polyvalente à la fin des années 1990, dédiée à la mémoire de Marc Boulangé, Maire (1987-1995) et conseiller municipal (1959-1987)

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1837, daté par source
1848, daté par source
1876, daté par source
Auteur(s) Auteur : Desau(l)x ou Deseaux Florentin,
Florentin Desau(l)x ou Deseaux (1803 - )

Florentin Desau(l)x ou Deseaux est né en Meuse en 1803.

Formé à l'ENSBA (promotion 1828), il est élève de Guarnaud.

Il est architecte à Maxey-sur-Meuse (1843-1844), architecte de l'arrondissement de Mirecourt (1831-1834), puis de Neufchateau (1835-1844), inspecteur des écoles primaires de l'arrondissement de Neufchateau (1838-1844).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Carel Nicolas,
Nicolas Carel

Nicolas Carel est entrepreneur à Favières dans le première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à VIcherey (1828), Harmonville (1837), Pleuvezain (1842)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Paramelle Jean-Baptiste, dit(e) Abbé Paramelle,
Jean-Baptiste Paramelle , dit(e) Abbé Paramelle (1790 - 1875)

Abbé Jean-Baptiste Paramelle (1790-1875), originaire du Lot, a été ému par le manque d’eau qui pénalisait beaucoup ses paroissiens. Il se forme alors à la recherche de sources et devient hydrogéologue. Il propose ses services à tous, sur demande, tout d'abord dans le Lot vers 1840, puis dans les départements limitrophes, puis plus loin.

Pour diffuser son savoir, il fait publier "L'art de découvrir les sources, dalmont et dunod, ed. Paris 1859". Il y précise notamment : "C'est pour satisfaire à ces nombreuses demandes que j'ai exploré successivement, et dans l'ordre qui suit, les départements de la Charente, Lot-et-Garonne, le Cantal, la Vienne, la Gironde, la Savoie, qui formait du temps de l'empire le département du Léman et celui du Montblanc, la Seine-Inférieure, le Cher, Loiret-Cher, la Charente-Inférieure, les Basses-Alpes, le Gers, les Bouches-du-Rhône, le Var, les Hautes-Alpes, l'Hérault, le Gard, Vaucluse, la Drôme, la Loire, l' Ardèche, le Doubs, le Jura, la Haute-Saône,Saône-et-Loire, les Vosges, la Meurthe, la Côte d'Or, la Haute-Marne, la Moselle, la Meuse, le Haut-Rhin, l'Aude, la Haute-Garonne et l'Ariége ; en tout quarante départements. J'ai en outre fait des explorations dans certaines parties de cinq autres départements et quelques excursions dans des États voisins de la France".

"La Gazette de Metz, 12 janvier 1848, donne une liste de six découvertes obtenues aux environs de Rambervillers (Vosges), et ajoute : « Il y a environ deux mois, des documents officiels annonçaient que le nombre des sources trouvées dans les Vosges était de vingt-cinq. Ce chiffre est de beaucoup dépassé aujourd'hui"

Il œuvre dans les Vosges Vosges en avril ou mai 1847. On relève son passage notamment à d’Autigny-la-Tour, Girmont, Harmonville, Moriville, Offroicourt, Romont et Vincey. Il est également sollicité à Trampot le 2 juin 1849, lors de son passage dans le village voisin de Leurville (Haute-Marne). Le prix de son déplacement est fixé à 45fcs par commune pour les Vosges.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fontainier, attribution par source
Auteur : Mathey Abel Antoine, dit(e) Mathey fils,
Abel Antoine Mathey , dit(e) Mathey fils (1802 - 1869)

Abel Antoine Mathey, dit Mathey fils (1802 - Neufchâteau 1869) est le fils de Abel Pierre Mathey (architecte) et le père de Numa Charles Nicolas Mathey (architecte).

Abel Antoine Mathey est ingénieur, puis architecte départemental de l'arrondissement de Neufchâteau (1825-1869) ; inspecteur des écoles primaires de l'arrondissement de Neufchâteau (1838-1845) ; membre du service des travaux communaux pour la ville de Neufchâteau (1859-1869), du service des travaux départementaux (1860-1869), de la commission de surveillance de la prison de Neufchâteau (1860-1869).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Bérrard Jean-Claude,
Jean-Claude Bérrard

Jean-Claude Bérard ou Bérrard est entrepreneur à Rouceux au milieu du 19e siècle. Il intervient notamment à Frébécourt (1840), à Robécourt (1846), à Harmonville (1848).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Aubry,
Aubry

Aubry est architecte à Coussey (1876), à Lamarche (1881) et à Epinal (1904)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Prévot Elysée,
Elysée Prévot

Prévot Elysée est entrepreneur à Attignéville dans la seconde moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Harmonville (1876), Soncourt (1877), Viocourt (1878), Sérécourt (1881)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

La fontaine-lavoir-abreuvoir est située au centre du village, sur la place de l’Église.

La structure est bâtie en moellons enduits avec des encadrements en pierre de taille. Elle forme un lavoir clos avec portes et fenêtres, couvert d'un toit à longs pans. La façade antérieure est munie de cinq bassins d'abreuvoirs rectangulaires en pierre alimentés par 3 fontaines sortant des murs. La fontaine centrale est surmontée d'un fronton triangulaire, et les deux jets latéraux sont ornés d'un mascaron à tête d'homme avec une couronne de roseaux. Les pignons sont percés de portes piétonnes sous une baie vitrée en demi-lune. La toiture est soulignée par une corniche moulurée.

L'intérieur dénaturé abritait les bassins de lavoir.

Murs calcaire pierre de taille
moellon enduit
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages rez-de-chaussée
Couvertures toit à deux pans
Typologies lavoir clos avec porte et fenetres
Techniques sculpture
fonderie
Représentations ornement architectural, tête d'homme, roseau
(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa