Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

fontaine - lavoir - abreuvoir - bassin

Dossier IA88030969 réalisé en 2016

Fiche

Appellations égayoir, fontaine Saint-Mansuy, Grande fontaine
Dénominations lavoir, fontaine, abreuvoir, bassin
Aire d'étude et canton Vosges - Lamarche
Hydrographies ruisseau des Aulnées
Adresse Commune : Serécourt
Adresse : rue du guet
Cadastre :

Le 26 août 1823, les travaux de reconstruction de la fontaine "Saint Mansui" sont attribués à Pierre Jolly, entrepreneur à Lamarche, pour 3300 frcs, selon les plans dressés par Abel Pierre Mathey père (architecte). Le plan du 15 mars 1823 propose la création d'un amas d'eau (therme), alimentant une fontaine avec un abreuvoir, puis un égayoir (guéoir). (sources : AD88 - série 2O480/9).

L'actuelle fontaine Saint Mansuy présente des abreuvoirs supplémentaires, et le guéoir a été remplacé par un bassin de lavoir ; un pédiluve à chevaux plus vaste ayant été creusé en bas de la rue. Il est toutefois difficile de dire si cette modification de l'organisation a été faite suite à un second projet de Mathey en 1823, ou peu de temps après la construction.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1823, daté par source
Auteur(s) Auteur : Mathey Abel Pierre, dit(e) Mathey Père,
Abel Pierre Mathey , dit(e) Mathey Père

Abel Pierre Mathey, dit Mathey père, est le père de Abel Antoine Mathey (architecte).

Abel Pierre Mathey est ingénieur, et architecte de l’arrondissement de Neufchâteau, à la fin du 18e siècle et au début du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Jol(l)y Pierre,
Pierre Jol(l)y

Pierre Jolly ou Joly est entrepreneur à Lamarche dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Sérécourt (1823 ; 1826)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

La fontaine-lavoir Saint-Mansuy est située au centre de Sérécourt, dans une rue perpendiculaire à la Grande Rue, qui descend vers le ruisseau des Aulnées.

L'eau est apportée jusqu'à un amas d'eau (puisard) couvert en pierre de taille, qui sert de fontaine. Puis elle se déverse dans trois bassins d'abreuvoir rectangulaires, puis dans un grand bassin rectangulaire servant de lavoir à ciel ouvert.

L'eau est ensuite conduite à l'égayoir rectangulaire, placé à une vingtaine de mètres en contrebas de la rue. Celui-ci servait de pédiluve pour les chevaux au retour des travaux des champs, mais aussi de réservoir en cas d'incendie. Aujourd’hui clôturé pour éviter les accidents, il est maintenu en l'état pour cette raison.

Murs grès pierre de taille
Plans plan rectangulaire régulier
Étages rez-de-chaussée
Typologies lavoir à ciel ouvert, égayoir rectangulaire
Techniques sculpture
Représentations ornement architectural
Précision représentations

Une moulure, évoquant un fronton, souligne la couverture à deux pans en pierre de l'amas d'eau.

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa