Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

fontaine - lavoir - abreuvoir - bassin

Dossier IA88030951 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations pédiluve à chevaux, égayoir, lavoir d'en Haut
Dénominations lavoir, fontaine, abreuvoir, bassin
Aire d'étude et canton Vosges - Darney
Adresse Commune : Relanges
Adresse : rue du Foyer , Grande Rue , route de Vittel
Cadastre :

La première mention date de 1797, au moment de la reconstruction de la fontaine dite de la rue Haute selon les plans de Nicolas Laurencé, architecte, géomètre et arpenteur. Elle est alors démolie car un bassin est fracturé, et remplacée par une nouvelle fontaine en pierre avec deux bassins dont l’un sert d’abreuvoir et l’autre de lavoir. Elle est alimentée par des tuyaux de bois à viroles en fer, et les abords sont pavés.

En 1832, le lavoir de la rue Haute est reconstruit à neuf et dans de plus grandes dimensions (l=6,624m ; la=3,312m hors œuvre ; pr=59,8cm) : la pierre de taille est fournie par Dominique Gagné, maître maçon, tailleur de pierre à Attigny.

En 1840, La conduite en bois provenant de la Goutte des Tombes est remplacée par une conduite en fonte selon les plans de E. Mangin, architecte à Mirecourt, par Agnus Roussel, entrepreneur à Gondrecourt pour 2127,50 francs.

En 1847, les lavoirs du village sont couverts, selon les plans de Victor Adam, architecte, par Francois Lahièrre de Martinvelle, Joseph Audinot de Senonges et Jean-Nicolas Liégeois de Bainville-aux-Saules, entrepreneurs associés pour 8494,20 francs. Les travaux sont achevés en 1849, toutefois, la statue prévue dans la niche au-dessus de la fontaine, n’a pas été installée.

En 1851, les eaux de la grande fontaine de la rue haute traversent le village à découvert et doivent être couvertes d’un aqueduc, selon les plans de Clarinval, architecte à Mirecourt, par Joseph Audinot, entrepreneur à Senonges pour 3 000frs

En 1906, des travaux de remplacement d’abreuvoirs et de réfection du pavage sont réalisés par Fabien Reinard, entrepreneur à Relanges.

(sources : AD88 - série 2O399/10 et Edpt 388/1M2).

Les abreuvoirs en fonte proviennent des fonderies de Varigney (Haute-Saône). Le Lavoir d'en Haut est aujourd'hui utilisé pour remiser du matériel communal.

L'urne de fonte provient de la fonderie Barbezat & Cie - Val d'Osne.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1797, daté par source
1832, daté par source
1847, daté par source
1851, daté par source
1907, daté par source
Auteur(s) Auteur : Gagné Dominique,
Dominique Gagné

Dominique Gagné est maître maçon et tailleur de pierre à Attigny dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Relanges (1832).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître maçon, tailleur de pierre, attribution par source
Auteur : Adam Victor,
Victor Adam

Victor Adam est architecte à Mirecourt (1835-1839) et Epinal (1853-1875) ; architecte de l'arrondissement de Neufchateau (1835-1937), puis de Mirecourt (1838-1847), puis d'Epinal (1853-1859) ; membre du service des travaux communaux pour Epinal (1859-1869), puis architecte de la ville d'Epinal (1971) ; membre du conseil departemental des travaux publics (1867-1872).

Son agence se situait 26 rue des Forts à Epinal entre 1872 et 1875.

Il prend sa retraite entre 1875 et 1878.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Audinot Joseph,
Joseph Audinot

Joseph Audinot est entrepreneur de travaux publics à Senonges au milieu du 19e siècle. Il intervient notamment à Belmont-lès-Darney (1846), Relanges (1847 ; 1851), Rozerotte (1848), Repel (1861)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Lahièrre François,
François Lahièrre

François Lahièrre est entrepreneur à Martinvelle au milieu du 19e siècle. Il intervient notamment à Relanges (1847).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Liégeois Jean-Nicolas,
Jean-Nicolas Liégeois

Jean-Nicolas Liégeois est entrepreneur à Bainville-aux-Saules au milieu du 19e siècle. Il intervient notamment à Bainville-aux-Saules (1845), Offroicourt (1846), Relanges (1847).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Clarinval E.,
E. Clarinval

E. Clarinval est architecte départemental de l'arrondissement de Mirecourt (1845-1893), membre du service des travaux communaux pour la ville de Mirecourt (1859-1868), puis architecte de la ville de Mirecourt (1871-1872), membre du service des travaux départementaux (1860-1868).

Il est aussi membre de la commission de surveillance de la prison, puis de la maison d'arrêt de Mirecourt (1860-1893), membre du conseil d'hygiène publique et de salubrité de l'arrondissement de Mirecourt (1867-1893);

Son agence est située rue de l'hotel de ville à Mirecourt (1872-1893).

Il est également membre fondateur de la SRAEF (1888)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Reinard Fabien,
Fabien Reinard

Fabien Reinard est entrepreneur à Relanges au début du 20e siècle. Il intervient notamment à Relanges (1906)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Fonderie de Varigney,
Fonderie de Varigney

L'usine métallurgique dite forges de Varigney est située à Dampierre-lès-Conflans (Haute-Saône) (cf. IA70000178).

Un fourneau a vraisemblablement fonctionné au début du 17e siècle, puis le site de Varigney est amodié en 1719 par l'abbaye de Clairefontaine à Jean-Baptiste Perreur, d'Epinal, pour y établir un haut fourneau, lequel semble déjà construit en 1728. Acheté vers 1790 par Claude-Antoine Vuilley, le haut fourneau est alors loué à Pierre-François Galaire, maître de forges à Port-sur-Saône (70) , lequel s'associe à Jean-Baptiste Patret. En 1827, Jérôme-Auguste Patret succède à son père Jean-Baptiste à la tête de l'établissement. Il fait édifier un atelier de fonte de seconde fusion en 1834. Son gendre, Albert Ricot, ingénieur des Ponts et Chaussées, lui succède en 1862. Il recentre l'activité vers la fonderie de seconde fusion et travaille pour les compagnies de chemin de fer et les services des Ponts et Chaussées.

Un nouvel atelier de fonderie est construit en 1862-1863, et le haut fourneau réduit progressivement son activité et s'éteint vers 1870. La fonderie de seconde fusion se développe et produit des pièces, telles que poteaux indicateurs, plaques de route, abreuvoirs, lavoirs, bassins de fontaine, poêles, ainsi que du matériel ferroviaire.

Marcel Nicolas, gendre d'Albert Ricot, lui succède en 1902 sous la dénomination Nicolas-Ricot. Après la Première Guerre mondiale, la fonderie modernise son équipement (acquisition de démouleuses à main) , se lance dans l'émaillage des fontes et élargit sa gamme d'appareils de chauffage (cuisinières, fourneaux, calorifères en fonte brute et émaillée). En 1919 est créée la société anonyme des usines de Varigney, dirigée par Henri Barret, gendre de Marcel Nicolas. L'établissement, devenu SARL Fonderie et Ateliers de Varigney et dirigé par Denis Rousse, poursuit difficilement son activité après la Seconde Guerre et ferme ses portes en 1955.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, signature
Auteur : fonderie Barbezat & Cie - Val d'Osne,
fonderie Barbezat & Cie - Val d'Osne

Fondée en 1836, l'usine du Val d'Osne est rachetée par Gustave Barbezat en 1855, et fonde la Société anonyme des Hauts Fourneaux et Fonderies d'art du Val d'Osne ou fonderie Barbezat & Cie.

En 1931, l'établissement du Val d'Osne est racheté par la société Durenne de Sommevoire

(cf. IA52070344)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, attribution par travaux historiques
Auteur : Mangin Charles Emile Nicolas,
Charles Emile Nicolas Mangin

Charles Emile Nicolas Mangin est né en 1809 et mort vers 1865 (?)

Il est formé à l'ENSBA (promotion 1831), et éléve de Blouet.

Il est architecte de l'arrondissement de Mirecourt (1834-1858), architecte à Darney (1840)

Son agence est installé à Mirecourt.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Roussel Agnus,
Agnus Roussel

Agnus Roussel est entrepreneur de bâtiment à Gondrecourt dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Coussey (1823), à Relanges (1839)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Laurencé Nicolas,
Nicolas Laurencé

Nicolas Laurencé est architecte, géomètre et arpenteur à la fin du 18e siècle. Il intervient notamment à Relanges (1797)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Le lavoir est situé dans la partie haute de Relanges. Il est de plan rectangulaire construit entièrement en pierre de taille, et couvert d'un toit à longs pans. Dans une inspiration classique, le lavoir est muni de frontons triangulaires au sommet des pignons, et est entièrement ouvert par des arcades en plein cintre, soulignés d'une moulure. Toutefois, les pignons ont été fermés pour ménager au sud une porte, et au nord une niche. Celle-ci accueille la colonne d'alimentation qui devait être surmontée à l'origine d'une statue (jamais installée). A la place, on y trouve une urne en fonte.

L'eau se déverse dans un bassin hémi-circulaire puis des bassins d'abreuvoir rectangulaires en pierre qui longent les façades gouttereaux. Ceux de la face Ouest ont été remplacés par des bassins en fonte, portant la mention "VARIGNEY".

La colonne d'alimentation devait aussi approvisionner le bassin de lavage intérieur (détruit ?).

Les eaux étaient ensuite conduites dans l'égayoir (pédiluve pour les chevaux) en forme de fer à cheval, qui est aujourd'hui comblé.

Murs calcaire pierre de taille
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages rez-de-chaussée
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à deux pans
Typologies lavoir ouvert sur deux cotés, égayoir en fer à cheval, fontaine hémicirculaire
Techniques sculpture
fonderie

Représentations ornement architectural, mufle de lion, urne, fleur, dragon, tête d'homme, ove, ornement végétal, roseau, fruit
Précision représentations

La colonne d'alimentation ornée d'un mascaron à mufle de lion. Elle est surmontée d'une urne en fonte dont le décor est composé de frises d'oves, de feuilles, de fleurs et de fruits. Les anses évoquent une tête de dragons, et au centre une tête d'homme barbu porte une couronne de roseaux. Elle correspond au modèle n°760 de la planche 137 du catalogue de la fonderie Barbezat & Cie - Val d'Osne.

(c) Région Lorraine - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa